MH_CaregiverGuide

« Je me sens coupable de prendre du temps pour moi; ce qui m’a aidé, c’est de me rappeler que je suis une personne moi aussi, avec des besoins et des limites » Pierre, proche aidant

Affiché mercredi juillet 11, 2018

Affiché par: Christine Taylor

Catégorie: General

Aider une personne vivant avec une maladie mentale ou un trouble de santé mentale peut être à la fois gratifiant et stressant. Tout en apprenant peut-être de nouvelles habiletés, vous renforcerez votre relation avec la personne aidée – que ce soit un enfant, un jeune, un adulte ou une personne âgée. 

Il est aussi important de ne pas oublier vos besoins.  Comme le disent les consignes de sécurité avant le vol, mettez votre propre masque à oxygène avant d’aider une autre personne à mettre le sien. Un proche aidant a besoin de prendre soin de lui-même avant de pouvoir aider quelqu’un d’autre.

Le stress fait partie de la vie, mais s’il est mal géré, il peut causer des problèmes de santé. Comme proche aidant, il est facile de s’oublier et de se mettre au second plan. Les gestes que nous posons pour prendre soin de notre santé et de notre mieux-être, ou encore le soin de soi, sont essentiels.

Pourquoi est-il si facile de s’oublier ? 

Voici quelques raisons communes :

  • Les attitudes et convictions personnelles : « Je serais égoïste si je faisais la grasse matinée aujourd’hui. »
  • La peur de ses propres besoins : « Je me sens surchargée, j’ai besoin de vacances, mais je ne peux pas prendre congé. »
  • La peur de demander de l’aide ou de ne pas savoir à qui s’adresser ou comment s’y prendre : « Je ne veux pas les déranger, ils ont leurs propres problèmes. »
  • La volonté d’aider et de montrer son affection avec altruisme (courante chez les aidants familiaux) : « C’est mon fils, c’est ma priorité. » 

Chaque proche aidant vit une expérience unique. Certains proches aidants offrent un appui constant à un membre de leur famille qui vit chez eux, tandis que d’autres aident une personne durant des périodes de détresse occasionnelles. Peu importe si vous offrez un appui à long terme ou une aide ponctuelle, votre rôle est important et apprécié. 

Il est important de reconnaître qu’avoir une bonne santé mentale, que ce soit la vôtre ou celle d’un proche, renforce la capacité de s’épanouir et de réaliser son plein potentiel même quand les temps sont durs. Les personnes qui vivent avec une maladie mentale peuvent très bien s’épanouir, tout comme les personnes sans maladie mentale, peuvent éprouver des problèmes de santé mentale. 

Prendre le temps de réfléchir sur votre situation en vous demandant « où j’en suis? » peut vous aider à mieux prendre soin de vous. 

Ceci peut inclure :

  • Une réflexion sur ce que vous ressentez et où vous le ressentez dans votre corps.
  • Qu’est-ce qui vous donne un sentiment positif, ou négatif?
  • Qu’est-ce qui va bien et qu’est-ce qui pourrait aller mieux?
  • Avez-vous besoin d’un appui?  Comment aimeriez-vous être soutenu?

Il est normal d’avoir beaucoup de sentiments différents qui ne sont ni bons, ni mauvais ; ce sont tout simplement les vôtres. Laissez-vous ressentir vos émotions et essayez de ne pas les juger – elles vous appartiennent.  L’acceptation nous permet d’affronter ces sentiments et ce qu’ils veulent dire pour nous, de savoir quel est leur effet sur nos actions ou même sur la personne qu’on aide. 

Le Guide des proches aidants en santé mentale offre des informations, conseils et outils utiles en tenant compte des responsabilités de l’aidant. Vous y trouverez des conseils pratiques et des stratégies d’adaptation qui pourront s’ajouter à votre « trousse d’outils » afin d’appuyer votre cheminement ou celui de la personne aidée.  Vous pouvez aussi consulter notre vidéo, de la série temps d’EN parler, qui porte sur le proche aidant. 

Citation : Santé publique Ottawa; Association canadienne pour la santé mentale; Association canadienne de santé publique; Mental Illness Caregivers Association; Services aux familles des militaires.

Guide des proches aidants en santé mentale: Un guide pour les aidants des personnes vivant avec une maladie mentale ou aux prises avec un trouble de santé mentale. Ottawa, ON: Santé publique Ottawa; 2016.

Afficher un commentaire

Compte de caractères:

Contactez Nous