Attachement

Télécharger la ressource sur l'attachement (PDF)

Voici ce que l'on connaît sur l'attachement :

  • Les nourrissons sont programmés pour établir des liens affectifs forts ou, des liens d'attachement, avec les personnes qui en prennent soin (interactions face à face, notamment, au contact visuel).
  • Un bébé a besoin de se sentir en sécurité, aimé et protégé. Lorsque les personnes qui s'occupant d'un bébé répondent régulièrement à ses besoins de façon chaleureuse et attentionnée, cela permet de créer un attachement sécurisant.
  • Les parents ou tuteurs représentent un point d'ancrage pour le jeune enfant, lui permettant d'explorer son monde en toute sécurité et d'atteindre son plein potentiel.
  • Lorsque le besoin de former des liens d'attachement solides est comblé, un sentiment de confiance s'installe chez l'enfant qui se sait alors aimé et important.
  • L'enfant a besoin d'avoir des parents ou tuteurs attentionnés afin de le protéger des dangers et des effets du stress toxique.
  • Un attachement solide est à la base d'un bon développement et de relations futures positives avec ses pairs.

En tant que professionnel(le) et en tenant compte des déterminants sociaux de la santé, voici comment favoriser l'attachement :

  • Encourager le parent ou tuteur à répondre sans tarder et avec sensibilité aux émotions et aux besoins de son enfant.
  • Examiner avec le parent ou tuteur l'importance d'avoir des habitudes saines liées à l'alimentation, au sommeil, au temps d'écran, au jeu et aux activités en plein air.
  • Partager les lignes directrices concernant le temps d'écran et ses répercussions sur le développement du cerveau et l'établissement de liens d'attachement solides avec le parent/tuteur. Voici les lignes directrices énoncées par la Société canadienne de pédiatrie relatives au temps d'écran et aux jeunes (juin 2017) :
    • les enfants de moins de deux ans : ne devraient pas passer du temps devant un écran;
    • les enfants de deux à cinq ans : limiter le temps d'écran normal à moins d'une heure par jour; rien ne prouve que le temps passé devant un écran pour se distraire améliore le développement du jeune enfant.
  • Chercher avec le parent ou tuteur des occasions qui permettront à l'enfant de découvrir son monde (à l'extérieur notamment) en toute sécurité, tout en le surveillant attentivement.
  • Explorer avec le parent ou tuteur la possibilité de profiter d'ateliers ou de services axés sur l'attachement, qui favorisent une bonne relation parents-enfants.
  • Discuter de la façon dont le parent ou tuteur s'adapte à la situation et parler de son réseau de soutien.
  • Trouver des possibilités pour le parent ou tuteur d'établir des liens avec des réseaux de soutien formels et informels (collectivité, voisins, ressources, groupes).
  • Encourager le parent ou tuteur à avoir des attentes réalistes adaptées à l'âge de l'enfant.
  • Dépister la présence de troubles de l'humeur post-partum et d'autres facteurs de risque qui peuvent avoir des répercussions sur l'attachement et effectuer un aiguillage.

Renseignements supplémentaires

Références  

Contactez Nous