Nouveaux arrivants et les populations diversifiées

Saviez-vous que selon le sondage du Marché du travail à Ottawa, les immigrants et les enfants d’immigrants comptent pour 44 % de la population actuelle de la ville.

Pour les populations diversifiées, deux vidéos temps D’EN parler met l’emphase sur l’importance de la santé mentale et le bien-être pour les résidents d’Ottawa. 

Vous venez d’arriver au Canada?

S’installer dans un nouveau pays peut être à la fois excitant et stressant. Des nouveaux arrivants vivent plusieurs changements tel que la structure familiale, les réseaux sociaux, ainsi que le milieu environnant. Par conséquent, s’adapter à un nouveau pays peut être stressant. Pendant cette période d’adaptation, la vidéo ici-bas vous offre quelques stratégies pour prendre soin de vous et votre santé mentale.

Le Guide d’activités « Vous venez d’arriver au Canada? »
S’installer dans un nouveau pays peut être à la fois excitant et stressant en raison des nombreux changements que l’on vit en même temps.  Voici des moyens pour aider à prendre soin de vous et votre santé mentale tout en vous installant dans votre nouvelle demeure. 
Le Guide d’activités « Vous venez d’arriver au Canada? » (PDF) 932 KB
 Transcription

Saviez-vous que près de 22 % des Canadiens sont nés à l’étranger? Ça représente un Canadien sur cinq.

Beaucoup de gens qui vivent ici viennent donc d’ailleurs.

S’installer dans un nouveau pays peut être excitant.

Visiter de nouveaux lieux, rencontrer des gens, voir de nouvelles choses… Ça peut être amusant.

Mais en même temps, il peut être difficile de s’adapter à un nouveau climat, à une nouvelle culture et à une nouvelle langueet même de trouver un emploi, un logement et de nouveaux amis.

De plus, si vous avez vécu dans des régions dangereuses, il se peut que vous ayez des cauchemars, de la colère, de l’insomnie, de la fatigue et du mal à bien manger. Vous pouvez même avoir des symptômes physiques, comme des maux de ventre. Il est encore plus difficile de s’installer dans ces circonstances.

S’adapter à un nouveau pays peut entraîner un sentiment de perte, une nostalgie du pays, un sentiment de ne pas appartenir ou peut amener la personne à faire face à des traumatismes récents.

Certaines personnes peuvent aussi faire face à la discrimination. 

Il faut savoir que vous n’êtes pas seul! 

Beaucoup de gens se sentent ainsi et ont vécu la même expérience. 

Qu’est-ce qui les a aidés à passer au travers? Regardons un exemple.

Voici Abdul. Il est arrivé au Canada il y a six mois avec sa femme et ses deux enfants. Même s’il est bien dans sa nouvelle maison, il se sent parfois dépassé par le nombre de choses auxquelles il doit s’habituer. 

Il lui arrive de se sentir frustré et fâché car il a l’impression qu’il devrait tout savoir. Il essaie de trouver du travail et subvenir aux besoins des enfants dans leur nouvelle école et leur nouvelle communauté. 

Il lui arrive aussi de se sentir triste car il s’ennuie de sa ancienne maison, ses amis et sa famille.

Même si beaucoup de nouveaux arrivants se sentent ainsi, il y a des choses qu’Abdul peut faire pour se sentir mieux.

Ce n’est pas évident de s’adapter à un nouveau mode de vie. Ça prend du temps et c’est normal. 

Abdul peut penser à ce qui l’a déjà aidé à traverser une période difficile. Il sait que :

  • passer du temps avec sa famille,
  • prier et
  • faire du sport

l’ont déjà aidé à se sentir mieux. 

Comme Abdul, vous pouvez vous sentir triste ou déçu, ou encore avoir la nostalgie du pays.

Ses sentiments peuvent faire partie du processus d’adaptation à un nouveau pays et à un nouveau chez-soi. Cependant, si ses émotions persistent, vous pouvez en parler à un professionnel de la santé ou à quelqu’un de confiance. 

Parler de ses sentiments et de ses défis peut aider à mieux se sentir mentalement et physiquement.

Alors, passons en revue… Que pouvez-vous faire? 

  • Souvenez-vous de ce qui vous a aidé à vous sentir mieux dans le passé.
  • Concentrez-vous sur le positif et sur ce que vous pouvez contrôler.
  • Rencontrez des gens de votre communauté ou de votre pays d’origine.
  • Appelez au 2-1-1 pour trouver les programmes et services offerts aux nouveaux arrivants dans votre ville et votre communauté.
  • Parlez à quelqu’un de confiance : un membre de votre famille, un ami, un guide religieux ou communautaire ou un professionnel de la santé.
  • Vous n’êtes pas seul. Allez chercher l’aide quand vous avez besoin.

Comme Abdul, on a tous besoin d’aide, de temps en temps. Demander de l’aide n’est pas un signe de faiblesse, c’est un signe de courage! On peut en offrir à son entourage, mais c’est aussi correct de savoir quand en demander et d’en accepter pour soi.

Qu’est-ce qui vous aiderait à vous adapter à votre nouveau foyer? Comment pourriez-vous aider quelqu’un à s’adapter à un nouveau pays? 

Même les petits gestes comptent, comme préparer un repas ou aider un voisin à déblayer son entrée. 

Notez vos idées pour les relire au besoin. 

Essayez-les et voyez comment ça va. Si ce n’est pas parfait, c’est pas grave, essayez autre chose. C’est étonnant comme de petits changements peuvent faire toute une différence. Et si on n’essaye pas, on ne sait pas! 

Pour plus d’information sur la santé mentale des nouveaux arrivants et des communautés diverses, consultez Etablissement.org et www.multiculturalmentalhealth.ca/fr/

Pour obtenir plus d’information et des ressources sur la santé et la maladie mentale, et pour savoir où et quand obtenir de l’aide, rendez-vous à tempsDENparler.ca.

Une présentation de Santé publique Ottawa.

Santé mentale = Santé 

Il existe un certain nombre de croyances et de perceptions culturelles associées à la santé mentale et à la maladie mentale. La façon dont les gens interprètent et comprennent ces concepts influencent leur manière de comprendre la santé mentale et la maladie mentale. Ceux-ci sont souvent à l’origine de bon nombre d’idées reçues et de la stigmatisation entourant les questions de santé mentale. Cette vidéo Santé mentale = santé porte sur plusieurs perceptions culturelles et mythes relatifs à la stigmatisation, à la santé mentale et à la maladie mentale. 

 

 Le Guide d’activités « Santé mentale = Santé »

La santé mentale est la capacité que nous possédons pour ressentir les choses, à penser et à agir de manière à mieux profiter de la vie et à surmonter les difficultés. Check out the activity guide for ways to help our mental health.

 

Le Guide d’activités « Santé mentale = Santé » (PDF) 798KB
 Transcription

Vous êtes-vous déjà demandé c’est quoi, la santé mentale? Ce n’est pas être heureux tout le temps ou l’absence de maladie. 

C’est être capable de penser, d’agir et de ressentir les choses de manière à profiter de la vie et à surmonter les difficultés. 

Nos humeurs, nos pensées et notre conception du bien-être évoluent avec nos expériences et nos conditions de vie. 

Plusieurs choses peuvent avoir un effet sur notre santé mentale de façon positive ou négative. Des situations stressantes, s’adapter à un nouveau pays, vivre de la violence, des traumatismes, des pertes, de la discrimination et du racisme ont un effet négatif sur notre santé mentale.

Alors, quelle est la différence entre la santé mentale et la maladie mentale? 

Eh bien, la maladie mentale est diagnostiquée par un médecin comme d’autres maladies, tel que le diabète. Et comme pour le diabète, les médicaments, le soutien et le counseling offert par un professionnel de la santé peuvent aider les gens.

La maladie mentale touche des personnes de tous âges et de toutes cultures, peu importe le sexe, le revenu ou le niveau de scolarité. À cause de mythes et de malentendus, certains croient que la maladie mentale est :

  • une faiblesse personnelle;
  • une malédiction ou une punition de Dieu, ou
  • est causée par les mauvais esprits. 

Elle engendre souvent des préjugés envers les gens surtout s’ils semblent différents ou qu’on les traite de fous ou de dérangés. À cause de ces croyances négatives et mythes, une personne vivant avec une maladie mentale peut être maltraitée et stigmatisée. 

Mais, c’est quoi, la stigmatisation?

La stigmatisation est un ensemble de croyances, d’attitudes et de comportements négatifs envers un groupe de personnes.

La stigmatisation est présente dans toutes les communautés. Celle-ci peut causer beaucoup de mal et elle a des effets négatifs sur le travail, l’éducation, la famille et le mariage des gens vivant avec une maladie mentale et leur famille.

La stigmatisation peut empêcher les gens d’être acceptés par leur famille, amis, communauté et peut aussi les empêcher d’aller chercher l’aide dont ils ont besoin.

Quand les personnes vivant avec une maladie mentale sont soutenues et reçoivent l’aide dont elles ont besoin, elles peuvent avoir une bonne santé mentale. 

Regardons un exemple.

Voici Mei.

Sa famille est arrivée au Canada quand elle avait 10 ans. Dernièrement, elle est triste et ne tire aucune joie des choses qu’elle aimait avant. Les attentes élevées que ses parents et ses professeurs ont envers elle la stressent. Elle a du mal à passer d’une culture à l’autre à la maison, à l’école et au travail et ne sent pas que sa famille comprend ce qu’elle vit.

Heureusement, Mei est proche de sa tante Hong, qui remarque ces changements et lui demande comment elle va. Elle est rassurée de savoir qu’elle a quelqu’un à qui parler. Hong l’écoute et, ensemble, elles écrivent une liste de choses que Mei pourrait faire pour se sentir mieux :

  • Penser à ce qui a aidé dans le passé
  • Penser à ce qui la rend reconnaissante
  • Noter comment elle se sent avant d’en parler à ses parents, et
  • Parler à un conseiller scolaire

Comme Mei, on a tous des journées où on ne se sent pas au meilleur de notre forme. Mais si ça dure, il faut en parler à un professionnel de la santé, comme quand on ne se sent pas bien physiquement. Prendre soin de sa santé mentale, c’est aussi important que de prendre soin de sa santé physique. 

Écrivez une chose qui vous a déjà aidé à maintenir une bonne santé mentale : 

  • Souvenez-vous de ce qui vous a déjà aidé à gérer votre stress.
  • Prenez du temps pour vous; priez et pensez à ce qui vous rend reconnaissant.
  • Demandez de l’aide auprès de votre famille, de vos amis, de vos leaders communautaires ou des professionnels de la santé.
  • N’attendez pas avant de parler à quelqu’un.

Pour plus d’information sur la santé mentale des nouveaux arrivants et des communautés diverses, consultez Etablissement.org et www.multiculturalmentalhealth.ca/fr/

Pour obtenir plus d’information et des ressources sur la santé et la maladie mentale, et pour savoir où et quand obtenir de l’aide, rendez-vous à tempsDENparler.ca.

Une présentation de Santé publique Ottawa.

Guide d’activités temps D’EN parler pour les populations diversifiées 

Nous vous présentons le Guide d’activités temps D’EN parler pour les populations diversifiées. Le présent guide contient des activités pour les vidéos temps D’EN parler suivantes : « Vous venez d’arriver au Canada? » et « Santé mentale = Santé (Populations diversifiées)». Vous pouvez faire les activités vous-même ou organiser un groupe et les faire ensemble.  Consultez le Guide d’activités pour des moyens d’améliorer votre santé mentale.

Guide d’activités temps D’EN parler pour les populations diversifiées (PDF) 2Mo

 

Contactez Nous