Chapitre 2: Comment s'y retrouver dans le système

S'organiser

La plupart des gens ont beaucoup de documents au sujet de leur santé, de leurs finances et de leurs affaires légales. Assurez-vous que les informations personnelles de la personne dont vous avez soin soient à jour. Vous aurez besoin de ces documents pour les rendez-vous et dans des situations d'urgence.

Renseignements médicaux

Gardez une liste des médicaments de la personne concernée. Écrivez la quantité, la fréquence, et l'heure qu'elle doit prendre les médicaments. Gardez cette liste à jour. Vous pouvez aussi demander à votre pharmacien de faire une copie de la liste pour vous. La liste devrait aussi contenir toutes les vitamines, les minéraux et les remèdes naturels. Gardez cette liste avec vous et apportez-la à tous les rendez-vous.

Qui appeler en cas d'urgence

Affichez les renseignements en cas d'urgence près du téléphone, où ils seront faciles à trouver. En plus du numéro d'urgence de votre région (9-1-1), écrivez les adresses et numéros de téléphone des professionnels de soins de la santé et ceux que vous pouvez rejoindre en dehors des heures normales de travail. N'oubliez pas les personnes qui veulent être avisées en cas de changement soudain de l'état de santé de la personne.

Gardez deux copies de cette liste : une copie pour vous et une copie pour la personne concernée.

Aide pour les finances

Il se peut que la personne puisse avoir besoin d'aide pour gérer ses finances, par exemple payer ses factures. Faites une liste de ses documents importants et écrivez où ils sont gardés. Voici les documents à mettre sur la liste :

  • Pièces d'identité (certificat de naissance, acte de mariage, passeport, preuve de citoyenneté, numéro d'assurance sociale), renseignements bancaires (comptes, hypothèques, cartes de crédit, marges de crédit, prêts)
  • Investissements (REER, régimes de retraite, fonds communs de placement, actions, obligations, REEE, etc.), testaments, procurations et arrangements funéraires
  • Biens et revenus (véhicules, propriétés, sources de revenus, dernières déclarations de revenus, polices d'assurance, paiements de services publics, clé de boîte aux lettres, coffrets de sûreté),
  • Adresses et numéros de téléphone de son avocat, son planificateur financier ou de son comptable.

Conseils

Ne vous fiez pas à votre mémoire. Assurez-vous de savoir où les documents se trouvent avant d'en avoir besoin.

Il se pourrait que la personne ne veuille pas partager ses informations avec vous. Si c'est le cas, vous pouvez lui dire qu'il n'est pas nécessaire de voir les documents, mais qu'il est important pour vous de savoir où les retrouver en cas d'urgence.

Pour simplifier le tout, vous pourriez changer la façon dont les transactions bancaires sont effectuées. Avec l'accord de la personne, vous pourriez avoir :

  • Un accès commun aux coffrets de sûreté
  • Des paiements automatiques de factures régulières
  • Une signature d'une procuration conforme aux lois de la province dans laquelle vous habitez
  • Dépôt direct des chèques de paie et des prestations
  • Des comptes conjoints, pour que vous puissiez faire les paiements de factures et faire des retraits en cas d'urgence

N'oubliez pas que c'est toujours la personne qui prend les décisions, à moins qu'il ne soit pas capable de le faire.

Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez consulter votre famille et vos amis. Vous connaissez peut-être une personne experte dans le domaine des finances. Vous pouvez aussi consulter un planificateur financier ou un avocat. Certains groupes, associations et organismes à but non lucratif offrent ces services gratuitement ou à prix réduit. Consultez la Section Ressources.

Vous devriez parler de la fraude avec la personne. Il y a des personnes qui tentent de vendre des choses à des personnes âgées ou tentent de prendre avantage d'eux. Dites à la personne de vous téléphoner si elle ne comprend pas ce que le vendeur lui dit. Dans certains cas, il est nécessaire d'aviser la police.

Programmes et assistances du gouvernement

Voici une liste de ces programmes fédéraux :

Sécurité de la vieillesse

Régime de pensions du Canada

Assurance-emploi et prestations de compassion

Services offerts aux anciens combattants

Anciens Combattants Canada

Programme pour l'autonomie des anciens combattants

Déductions fiscales et crédits d'impôt

Les aidants ont droit à des déductions et des crédits d'impôt. Des informations à ce sujet sont publiées sur le site de l'Agence du revenu du Canada.

Vous pouvez visitez le site de l'Agence du revenu du Canada pour savoir si vous pouvez déclarer les déductions, les crédits et les montants suivants :

  • Crédit d'impôt aux aidants
  • Montant pour personne à charge ayant une déficience
  • Montant pour personnes handicapées
  • Montant pour frais médicaux
  • Montant personnel de base
  • Montant en raison de l'âge
  • Montant pour époux ou conjoint
  • Montant pour une personne à charge admissible
  • Montant transféré de votre époux ou conjoint
  • Régime enregistré d'épargne-invalidité
  • Montant pour enfants handicapés (PEH)

Gestion des affaires légales

Nous devrions tous être préparés en cas de maladie ou de mortalité. Il faut nous assurer d'avoir les documents légaux pour nous protéger, protéger nos proches et nos biens. Un de vos rôles comme aidant est de vous assurer que la personne a les documents suivants en main :

Directives anticipées (Testament)

Les directives anticipées sont des instructions écrites et verbales par une personne qui donnent le droit à une autre personne de prendre des décisions de soins médicaux s'il n'est plus capable. Ces instructions sont préparées lorsque la personne est en santé. 

Vous devriez connaitre les souhaits de la personne malade. Demandez-leur de partager ses pensées et ses désirs pour que vous puissiez être certain que ses souhaits seront suivis.

Procurations

Les procurations sont des documents légaux, qui permettent à une autre personne, en qui vous avez confiance, de prendre des décisions pour vous, lorsque vous n'êtes plus en mesure de le faire. Cela peut se produire par exemple dans des situations où vous n'êtes pas conscient; avez un accident vasculaire cérébral, ou avez la maladie d'Alzheimer et ne pouvez plus prendre soin de vous-même. Vous devez avoir l'esprit clair et être capable de nommer vos procurations pour signer ces documents légaux.

  • Procuration pour les biens
    La procuration pour les biens vous permet de nommer une personne qui prendra des décisions financières pour vous. Si vous n'avez pas une procuration pour les biens et vous ne pouvez plus prendre des décisions par vous-même, le gouvernement désignera un tuteur (représentant responsable) pour vous remplacer.
  • Procuration pour les soins personnels
    Une procuration pour les soins personnels vous permet de nommer une personne pour prendre les décisions pour vos soins de santé. La tâche du procureur (personne responsable dans la procuration) est de s'assurer qu'ils suivent vos souhaits dans la mesure que ce soit possible.

La procuration peut être préparée par un avocat, mais vous pouvez aussi acheter une trousse à remplir vous-même. Pour plus d'informations sur les procurations et les directives anticipées en Ontario : Ministère du Procureur général.

Ordonnance de non-réanimation

Ceci est un ordre du médecin qui est dans le dossier du patient qui demande au personnel médical de ne pas le réanimer si son cœur cesse de battre ou s'il arrête de respirer. Le médecin écrit cet ordre après avoir parlé avec la personne ou le procureur pour les soins personnels. Le patient ou le procureur pour les soins personnels peut modifier l'ordonnance à n'importe quel moment. Pour avoir plus d'information, parlez-en avec votre professionnel de la santé.

Testament

Un testament est un document légal qui permet de savoir comment vous voulez diviser vos biens après la mort. L'héritage, c'est ce qu'on possède en tout ou en partie. Un testament garantit qu'on suive et respecte vos souhaits concernant votre héritage.

Si la personne, pour qui vous avez soin, n'a pas un testament, demandez-lui de le faire pour éviter des problèmes dans le futur. Vous pouvez demander à un avocat pour vous aider ou acheter une trousse que vous pouvez remplir vous-même. Vous pouvez également consulter le site Web de votre province ou territoire et celui du ministère du Procureur général pour plus d'information sur les testaments. Le site Web du gouvernement du Canada contient des renseignements pour les provinces et les territoires. Vous pouvez aussi trouver de la documentation à la bibliothèque.

Arrangements funéraires préparatoires

Les arrangements funéraires préparés sont de plus en plus populaires. Ils rendent plus facile la tâche pour la famille quand la personne meurt. Demandez à la personne si elle a des arrangements préparés. Sinon, vous pouvez lui demander de vous parler de ses désirs. Veut-elle que son corps soit incinéré? Où veut-elle être enterrée? Quelle sorte de cérémonie veut-elle?

Conseils

Même si c'est difficile de parler de ces choses il est important de savoir ce que veut la personne. Dites-lui que vous devez parler de ses désirs pour savoir quoi faire pour elle plus tard.

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Parler avec les professionnels de soins de santé

En tant qu'aidant, il peut être difficile de savoir quand parler avec un professionnel de soins de santé au sujet de la personne pour qui vous avez soin. Soyez clair avec la personne que vous essayez d'aider et ne veut pas prendre le contrôle. Voici quelques idées pour savoir si elle a besoin de votre aide :

  • Demandez si elle est capable d'obtenir les informations dont elle a besoin
  • Demandez si elle se sent à l'aise de parler avec les professionnels
  • Demandez sa permission pour l'aider

Conseils

Vous pouvez aider la personne à garder le contrôle de la situation en la regardant lorsqu'un professionnel de soins de santé pose une question et en la laissant répondre en premier.

Questions pour les professionnels de soins de santé

Il peut être difficile de parler avec les professionnels de soins de santé, surtout si vous ne connaissez pas certains mots qu'ils utilisent. Voici quelques questions à poser :

Tests

Le médecin peut demander certains tests pour savoir ce qui ne va pas, ou pour voir si la personne devient mieux, pire, ou reste pareille.

Vous pouvez demander :

  • Pourquoi il demande le test
  • Comment le test sera fait et s'il va avoir des effets sur la personne
  • Ce que le test peut trouver
  • Qu'est-ce qui pourrait se passer si le test n'est pas fait

Maladie

Posez des questions sur :

  • Les causes
  • À quoi s'attendre avec la maladie qui progresse avec le temps
  • Si la maladie peut-être passée à d'autres
  • Comment faire pour empêcher la maladie d'être partagée avec les autres

Choix de traitements

Il peut y avoir plus d'une façon de traiter une maladie. Il y a aussi des moments où aucun traitement n'est possible.

Pour aider une personne à prendre la meilleure décision pour ses traitements, assurez-vous qu'elle comprend bien tous les traitements disponibles.

Posez les questions suivantes :

  • Comment le traitement peut-il changer la maladie?
  • Le traitement va-t-il aider avec les symptômes?
  • Comment donne-t-on le traitement?
  • Quels sont les effets secondaires du traitement : physique, mental et émotionnel?
  • Qu'arriverait-il si aucun traitement n'est donné?
  • Quelles sont les options non médicales?

Médicaments :

Le professionnel des soins de santé peut prescrire un nouveau médicament pendant un rendez-vous. Posez des questions comme :

  • Pourquoi est-ce que la personne a besoin de ce médicament?
  • Comment doit-elle prendre le médicament et pour combien de temps?
  • Quels sont les effets secondaires?
  • Que doit-on faire si la personne a des effets secondaires?
  • Peut-on prendre ce médicament en même temps que d'autres médicaments ou suppléments alimentaires sans danger?
  • Faut-il prendre ou ne pas prendre des aliments ou des boissons avec ce médicament?
  • Faut-il arrêter certaines activités et en faire d'autres?
  • Est-ce que la personne a besoin de prendre certains tests pendant qu'elle prend ce médicament, comme des analyses de sang, des radiographies ou d'autres analyses de laboratoire?

Rappel : assurez-vous de bien lire l'ordonnance si le médecin l'écrit à la main.

Demandez à un professionnel de soins de santé de vous donner de l'information sur le médicament.

Soins de santé et services de soins de soutien pour l'aidant

Soins primaires

Les soins primaires sont la porte d'entrée au système de santé. C'est ici que les personnes reçoivent les soins pour la plupart de leurs besoins médicaux. Ils sont offerts en communauté par les médecins de famille, les infirmières, les diététistes, les professionnels de la santé mentale, les pharmaciens, les thérapeutes et d'autres soins de santé primaires. On commence habituellement avec la visite aux médecins de famille et médecins généralistes.

Les soins primaires incluent la prévention, le diagnostic, le traitement et le suivi des problèmes de santé. On réfère à un spécialiste pour d'autres tests ou des soins plus spécialisés.

L'équipe de soins primaires joue un rôle très important. C'est la première ressource où vous allez avec vos questions ou vos préoccupations. Gardez le numéro de téléphone à portée de la main.

Soins à domicile

Les soins à domicile offrent plusieurs services qui permettent aux personnes souffrant de divers problèmes de santé et handicapées de demeurer chez eux.

Exemples de services :

  • Une évaluation pour connaître les besoins de la personne
  • Une personne pour coordonner et gérer les soins (parfois appelé un gestionnaire de cas)
  • Services de soins infirmiers
  • Entretien ménager ou services de soutien personnel
  • Services de réadaptation : physiothérapie, ergothérapie, orthophonie, services de diététicien et travail social
  • L'oxygène et l'inhalothérapie
  • Les services de relève (répit temporaire des responsabilités de l'aidant)

L'hôpital, le gouvernement ou l'organisme qui fournit les soins à domicile paie pour la plupart de ces services. Les soins personnels ou les services d'aide familiale peuvent avoir des frais d'utilisation. Les assurances privées peuvent couvrir certains de ces frais d'utilisation. Le Centre d'accès aux soins communautaires dans votre région peut aussi vous offrir des informations sur ces services. Pour plus d'informations : Centre d'accès aux soins communautaires

Pour plus d'information sur les programmes de soins à domicile financés par les fonds publics dans votre région : Santé Canada

Services de relève (Répit)

Les soins de relève sont des soins de courte durée offerts par des gens qui ont une formation en soins de santé. Les répits permettent à l'aidant de prendre une pause et de renouveler son énergie. Si vous êtes aidant à temps plein, essayer d'obtenir un peu de répit chaque semaine.

Conseils pour profiter au maximum de vos moments de répit :

  • Laissez les noms, les numéros de téléphone et les adresses de vos membres de la famille pour les urgences
  • Essayez de ne pas penser à vos responsabilités d'aidant, la personne est en de bonnes mains
  • Rappelez-vous qu'une pause est importante et le répit vous aidera à être un meilleur aidant
  • Soyez réaliste avec vos attentes à votre retour : la situation n'a pas changé, mais votre capacité pour gérer la situation peut avoir changé

Les services de relève sont offerts à la maison ou dans des endroits qui offrent des placements de soins à court terme. Certains services sont gratuits et parfois on peut avoir une subvention. Allez voir la liste des Ressources à la fin de cette section pour plus d'information au sujet du répit.

Programmes de jour pour adultes

Les centres de jour pour adultes sont un service de relève. Ces programmes vous permettent d'amener votre proche dans un centre pour la journée. Ces programmes peuvent être bons pour la personne, car ils lui donnent une chance de participer à des activités amusantes et de socialiser avec d'autres personne. Ces programmes donnent également du répit à l'aidant. Les programmes de jour pour adultes comprennent certains des services suivants :

  • des soins personnels
  • des programmes d'exercice
  • des activités sociales et autres activités amusantes
  • des activités pour stimuler l'esprit
  • un repas
  • du transport
  • des traitements et autres services médicaux
  • des conseils et soutien émotif
  • des services d'information

Appelez le 211 pour obtenir une liste des centres communautaires qui offrent des programmes de jour pour adultes.

Autres services

Il existe d'autres services pour aider les personnes à rester à la maison et demeurer autonome autant que possible. Consultez « Coalition des services de soutien communautaire d'Ottawa ».

Programmes de repas - ces services sont offerts à la maison ou de façon centralisée comme La Popote Roulante ou Roues pour les repas.

Services de transport - peuvent fournir le transport pour se rendre aux rendez-vous médicaux et aux programmes de jour, etc.

Systèmes professionnels de réponse d'urgence à domicile - permets à une personne d'avoir de l'aide et des services d'urgence en appuyant sur un bouton situé sur un bracelet ou un collier.

Services bénévoles - offrent un bon nombre de services gratuitement ou à peu de frais. Des bénévoles formés peuvent offrir leur aide de plusieurs façons : répit, visite amicale, repas, transport, services de conseils.

Soins palliatifs -- offrent la meilleure qualité de vie possible aux personnes mourantes. L'accent est mis sur le confort et de rendre les derniers jours ou semaines de vie aussi paisible que possible. Ces services peuvent :

  • aider à soulager la douleur et les symptômes
  • offrir un soutien émotif, psychosocial et spirituel
  • offrir des conseils pour le deuil

Les programmes de soins à domicile ou autres programmes financés par le gouvernement offrent des services à domicile ou dans un établissement. Consultez Chapitre 5 -- La provision de soins en fin de vie pour en savoir plus sur les soins palliatifs.

Soins en établissement (foyer de soins de longue durée et maisons de retraite)

Parfois, les aidants se sentent coupables de vouloir placer la personne dans un établissement. Ceci peut-être la meilleure solution pour votre proche si :

  • Vous ne pouvez pas donner les soins dont la personne a besoin
  • La personne a besoin des soins sur une base de 24 heures
  • Vous ne pouvez pas trouver ou payer les ressources pour aider la personne
  • La santé et la sécurité de la personne sont à risque si elle reste à la maison

Votre propre santé peut souffrir si vous continuez à prendre soin de la personne à la maison et que vous n'êtes plus en mesure de le faire. Certaines personnes promettent à la personne qu'ils ne les placeront pas dans un établissement soit foyer de soins de longue durée ou maison de retraite. Vous avez peut-être fait cette promesse dans le passé quand vous ne saviez pas combien il serait difficile de fournir des soins jour et nuit. Évaluez votre situation attentivement et posez-vous les questions suivantes : 

  • Pouvez-vous donner des soins de qualité qui assurent la sécurité et le confort de la personne? Êtes-vous obligé de couper des coins parce que vous n'arrivez pas à bout?
  • Pouvez-vous vous permettre de quitter votre emploi ou d'embaucher l'aide dont vous avez besoin? Est-ce que la personne a peur de rester seule pendant des heures à un moment où vous ne pouvez pas être là? Avez-vous peur de laisser la personne seule pendant des heures à la fois?
  • Est-ce que la personne reste au lit pendant une longue période et doit-elle attendre jusqu'à votre retour pour aller à la salle de bain?

Parfois, la meilleure chose à faire est de placer la personne dans un foyer de soins de longue durée ou dans une maison de retraite même si cette décision est difficile à prendre. C'est pour cette raison qu'il est important d'en parler et de prendre le temps d'étudier tous les choix possibles. Les listes d'attentes sont parfois longues, spécialement dans le cas des  établissements subventionnés par le gouvernement. On ne peut pas toujours choisir l'endroit du placement surtout dans des situations d'urgence. C'est pourquoi il est mieux de planifier. Si vous n'êtes pas certain du choix d'établissement, essayez-le pour des soins de relève à court terme. Les établissements offrent des séjours de deux à six semaines, ce qui permet un essai avant de placer l'être cher à long terme.

Il existe de nombreux types d'établissements de soins. Certains sont financés au complet par le gouvernement, d'autres en partie. Même si les établissements sont financés, il peut y avoir d'autres coûts pour certains services.

Il existe des maisons de soins infirmiers privées et qui ne sont pas financées par le gouvernement. Dans ce cas, les résidents doivent payer pour tous les services fournis.

Cherchez un établissement qui répond le mieux aux besoins de la personne. Chaque établissement peut offrir différents services. Informez-vous sur les options de soins en établissement :

  • Pour l'Ontario, visitez le site web du Ministère de la Santé et des soins de longue durée1 pour obtenir plus d'informations au sujet des établissements de soins. 
  • Ailleurs au Canada, visitez le site web de Santé Canada
  • Le Centre d'accès aux soins communautaires local a l'information sur ces services. Vous pouvez les appelez à Ottawa au 613-745-5525 ou visitez le site web
  • Consultez les annuaires locaux dans votre région pour les résidences pour les personnes âgées
  • Demandez aux professionnels de soins de santé pour des conseils
  • Parler avec vos amis et vos collègues
  • Regardez dans les bottins de votre région ou les pages jaunes ou faites des recherches sur Internet (« résidences pour personnes âgées », « maisons de soins infirmiers », « maisons de repos », « maisons de retraite », « établissements de soins de longue durée »)

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Références

  1. Ministère de la santé et des soins de longue durée [En ligne]. Toronto ON : Imprimeur de la Reine pour l'Ontario; c2009-2010 [modifié le 5 juillet 2013]. Services et soins à domicile, dans la collectivité et en établissement : c2008 [modifié le 31 août 2012; cité le 18 juillet 2013]; [environ 2 écrans]. Disponible : http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/ltc/

Conseils pour s'y retrouver

Cette section du guide vous donne des conseils pour vous aider à vous retrouver dans le système de santé.

Conseils

  • Apprenez le plus possible au sujet de la condition ou de la maladie de la personne. Ceci vous aidera à planifier pour les changements à venir.
  • Gardez les informations médicales, légales et bancaires de la personne en un seul endroit et faites des copies de tous les documents importants. Apportez toujours les informations médicales aux rendez-vous.

Trouvez où obtenir de l'aide. Commencez avec votre professionnel de la santé. Vous pouvez aussi appeler la ligne Info-Santé de Santé publique Ottawa, au 613-580-6744, et faire des recherches sur Internet. La partie Ressources à la fin de cette section contient d'autres suggestions.

Mieux connaître certaines maladies communes

Les pages suivantes vous donnent des renseignements sur les maladies les plus fréquentes et des liens pour en apprendre plus.

Accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est une perte de fonction cérébrale (du cerveau). Il y a différents types d'AVC :

  1. Les accidents ischémiques cérébraux : le sang n'est pas capable de rejoindre le cerveau
  2. Causé par une hémorragie : une rupture des vaisseaux sanguins dans le cerveau

Dans les deux cas, les cellules du cerveau (neurones) meurent. Les effets d'un AVC dépendent de la partie du cerveau endommagé et du niveau de dommage. Les effets peuvent inclure : la mobilité, la vision, la mémoire, la parole, le raisonnement, la lecture ou l'écriture.

L'ACV est la troisième cause de décès au Canada.1 On peut avoir un AVC à n'importe quel âge, mais ils sont plus fréquents chez les personnes âgées de 65 ans et plus.2 Il y a plus de trois-cent-mille (300 000) Canadiens qui vivent avec les effets d'un accident vasculaire cérébral.3

Les cinq (5) signes avant-coureurs, d'un accident vasculaire cérébral, sont :

  • La faiblesse - un manque soudain de force ou un engourdissement soudain dans le visage, le bras ou la jambe, même si c'est pour une courte durée
  • La difficulté à parler - problèmes soudains à parler ou à comprendre, ou confusion soudaine, même si c'est pour une courte durée
  • La vision trouble - problèmes soudains de vision, même si c'est pour une courte durée
  • Les maux de tête - maux de tête intenses, soudains et bizarres
  • Les étourdissements - perte soudaine d'équilibre, spécialement si accompagné d'un autre symptôme décrit ci-dessus.4

Porter attention aux signes avant-coureurs d'un AVC, demandez de l'aide aussi vite que possible. Une personne qui survit d'un premier AVC a une chance sur cinq d'en avoir un autre dans les deux prochaines années.

Pour plus d'informations : Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Arthrite 

Le mot « arthrite » provient du grec « arthro » qui signifie articulation ou jointure, et du latin « itis » qui signifie inflammation. L'arthrite comprend plus de 100 maladies touchant les articulations.

L'arthrite peut s'en prendre à n'importe qui, à n'importe quel âge, sans égard à la condition physique ou à l'origine ethnique. L'arthrite se manifeste surtout par des douleurs et une enflure aux articulations, ces symptômes peuvent faire en sorte qu'une personne ait de la difficulté à faire ses activités quotidiennes.

Il existe deux principaux types d'arthrite : la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose.

Les formes d'arthrite de type inflammatoire sont des maladies du système immunitaire (qui combat les maladies). Les anticorps de l'organisme attaquent la membrane qui entoure les articulations, ce qui cause une inflammation et de la douleur.5

La forme la plus courante d'arthrite inflammatoire est la polyarthrite rhumatoïde, mais il y a également le lupus et la goutte.

L'arthrose se manifeste lorsqu'il y a des dommages que le corps ne peut réparer dans les articulations et autour de celles-ci. Elle est peut-être causée entre autres des blessures.

Lorsque le cartilage (le tissu, qui recouvre et protège l'extrémité des os) commence à s'user, les os se frottent les uns contre les autres. Ceci cause de la douleur, de la raideur et de l'enflure.

Les personnes qui souffrent d'arthrite peuvent mener une vie active et éviter des dommages permanents en commençant un plan de traitement approprié dès le début de l'apparition de la maladie.

Pour plus d'informations :La Société de l'arthrite

Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La BPCO est un groupe de maladies pulmonaires (des poumons). Les plus fréquentes sont l'emphysème et la bronchite chronique.

L'emphysème endommage les sacs pulmonaires au bout des voies respiratoires. Dans ce cas, le corps n'absorbe pas l'oxygène dont il a besoin.

La bronchite chronique irrite les voies respiratoires, qui rougissent et produisent trop de mucus; les murs des voies respiratoires sont enflés et empêchent l'air de passer.

Ces maladies rendent la respiration difficile pour les raisons suivantes :

  • Les voies respiratoires et les sacs des poumons perdent leur forme et leur souplesse.
  • Les murs entre de nombreux sacs pulmonaires sont détruits.
  • Les murs des voies respiratoires s'épaississent et enflent.
  • Les cellules des voies respiratoires produisent plus de mucus qui bloque les voies respiratoires.

Une personne, qui a des difficultés à respirer, aura de la difficulté de s'occuper d'elle-même et sera souvent hospitalisée. Elle peut aussi souffrir d'anxiété, de panique et de dépression.

Le tabagisme cause 80-90 % des cas de la BPCO.6 D'autres causes incluent :

  • La fumée secondaire
  • Des infections pulmonaires précédentes dans l'enfance
  • La pollution de l'air au travail et dans l'environnement (poussières ou produits chimiques)

Pour plus d'informations : L'Association pulmonaire

Cancer

Le cancer commence dans les cellules. Notre corps contient des billions de cellules. Des groupes de cellules forment les tissus et les organes, par exemple les muscles et les os. Les gènes dans chaque cellule aident la cellule à grandir, à faire leur travail, à se multiplier et à mourir. Dans le cas du cancer, les messages aux cellules sont modifiés et les cellules réagissent en formant des masses ou des tumeurs qui peuvent même voyager à d'autres parties du corps.

Les tumeurs peuvent être bénignes (non cancéreuses) ou malignes (cancéreuses). Les cellules des tumeurs bénignes demeurent en place dans le corps et ne sont généralement pas dangereuses. Les cellules des tumeurs malignes (métastases) peuvent voyager à d'autres places dans le corps et sont dangereuses.

Les cancers portent le nom de la partie du corps où ils ont commencé. Par exemple, un cancer qui est dans la vessie et se rend aux poumons est le cancer de la vessie avec des métastases aux poumons.

Pour plus d'informations : Société canadienne du cancer

Délire

Le délire est une forme de confusion chez les aînés. Il n'est pas causé par la démence. Il apparaît soudainement et est souvent causé par une raison médicale, comme une infection, ou quand la personne commence un nouveau médicament. Les personnes qui ont des symptômes de délire peuvent être confuses et ne sont pas capables de parler normalement. Elles peuvent aussi avoir des hallucinations, c'est-à-dire qu'elles voient, entendent, ressentent, sentent ou goûtent quelque chose qui n'est pas là. Les hallucinations semblent réelles et sont très effrayantes. Les personnes qui souffrent de délire sont souvent très distraites et ne sont pas capables de suivre des instructions. Elles peuvent être alertes et peuvent tomber endormies soudainement. Elles sont aussi mêlées dans leurs pensées. Le délire est une urgence médicale qui a besoin d'être traitée immédiatement.

Pour plus d'informations : Coalition Canadienne pour la Santé Mentale des Personnes Âgées

Démence

La démence est un problème du cerveau. Elle est un symptôme et non une maladie en soi. Les personnes qui souffrent de démence ont certaines difficultés comme :

  • Nommer les choses et les personnes
  • Prendre des décisions (appropriées et sécuritaires)
  • Planifier des événements
  • Reconnaître les personnes, comme la famille et les amis
  • Connaître la date, le jour, l'heure et où elles sont

Il y a différentes formes de démence. La plus connue est la maladie d'Alzheimer.

Pour plus d'informations : La Société Alzheimer

Dépression

La dépression est le problème de santé mentale le plus courant chez les aînés et peut affecter profondément toutes les facettes de leur vie, leur famille et leur communauté. Bien que la dépression soit fréquente, ce n'est pas une partie normale du vieillissement. Les signes communs de la dépression sont le manque d'énergie et d'intérêt, les troubles de sommeil, et l'obsession avec ses problèmes de santé. On pense souvent que ces signes font partie du vieillissement, mais il est possible que ces signes soient des symptômes d'une maladie traitable.7

Pour plus d'informations : Santé et Services Sociaux Québec

Pour plus d'informations : Laboratoire D'Étude sur L'Anxiété et la Dépression Gériatrique

Diabète

Il existe trois (3) types de diabète : le diabète de type 1, le diabète de type 2 et le diabète gestationnel.

Le diabète de type 1 : le pancréas ne peut pas créer de l'insuline. L'insuline est une hormone dont le corps a besoin pour utiliser le sucre comme source d'énergie. Le diabète de type 1 représente 10 % des cas de diabète et affecte surtout les enfants et les adolescents.

Le diabète de type 2 : le pancréas ne produit pas assez d'insuline ou le corps n'utilise pas l'insuline correctement. Le diabète de type 2 est la cause de 90 % des cas de diabète. Le diabète de type 2 affecte surtout les adultes, mais on le voit de plus en plus chez les enfants.8

Le diabète gestationnel est temporaire durant la grossesse. Il disparaît à la fin de la grossesse. Deux à quatre pour cent (2-4) des femmes enceintes ont le diabète gestationnel. Ceci augmente leur chance de venir diabétique plus tard dans la vie.9

Aidez la personne à gérer leur diabète peut vouloir dire aider avec la prise des médicaments, le contrôle de la glycémie (le niveau de sucre dans le sang), les soins des pieds et le traitement des blessures. La personne peut avoir besoin d'aide pour s'assurer qu'elle mange bien. Il est très important d'avoir un bon contrôle de la glycémie (taux de sucre dans le sang), des suivis médicaux réguliers et l'examen de la vue régulier.

Pour plus d'information : L'Association canadienne du diabète (en anglais seulement)

Haute Pression Artérielle (Hypertension)

Le cœur pompe le sang à travers de corps. La pression artérielle est la force que le sang exerce sur la paroi de vos artères pendant qu'il circule. Cette force est nécessaire pour que le sang puisse transporter l'oxygène et les éléments nutritifs dans toutes les parties du corps.

La haute pression, aussi appelée hypertension artérielle, signifie que la pression est trop forte dans vos artères. Cela peut « endommager » vos artères et causer des problèmes de santé. Bien que tout le monde puisse faire de l'hypertension, c'est plus fréquent en vieillissant.

Pour plus d'information : Hypertension Canada10

Maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une forme de démence. Le risque de développer la maladie d'Alzheimer » se double à chaque cinq ans après l'âge de soixante-cinq ans. Le risque est presque 50 % après l'âge de quatre-vingt-cinq ans.11 Avec la maladie d'Alzheimer » s, les fonctions du cerveau diminuent. Une personne qui a l'Alzheimer peut avoir ces symptômes :

  • Perte de mémoire
  • Manque de jugement et de raisonnement
  • Changements drastiques d'humeur et de comportement
  • Incapable de prendre soin d'elle-même

Il n'y a pas un seul remède qui peut guérir la maladie d'Alzheimer, mais il y a des médicaments qui peuvent aider avec les symptômes. Les médicaments fonctionnent mieux si la personne commence à les prendre au tout début de la maladie. Voici quelques signes avant-coureurs de la maladie d'Alzheimer :

  • Pertes de mémoire qui affectent la vie quotidienne
  • Difficulté à faire des tâches habituelles, comme se laver le visage
  • Problèmes de langage
  • Ne connaît pas l'heure et le temps
  • Manque de jugement
  • Difficulté à planifier des événements
  • Perte d'objets
  • Changement d'humeur ou de comportement
  • Changement de personnalité
  • Perte d'intérêt, ne veut rien faire12

Pour plus d'information : La Société Alzheimer

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson survient lorsque certaines cellules nerveuses (neurones) dans une partie du cerveau meurent ou sont endommagées. Ce dommage diminue la production de dopamine. La dopamine est un produit chimique qui permet la souplesse et la coordination des muscles et des mouvements. Quand il y a beaucoup de dommages, les symptômes de la maladie de Parkinson apparaissent.

Près de cent-mille Canadiens ont la maladie de Parkinson et 85 % d'entre eux sont âgés de 65 ans et plus.13 Pour plus d'information : La Société Parkinson Canada

Maladies du cœur

Les maladies du cœur sont un groupe de maladies qui affectent le cœur, par exemple, l'angine de poitrine, l'athérosclérose, la myocardiopathie, la coronaropathie, les crises cardiaques et les valvulopathies. Les causes de ces maladies et leur traitement varient. La maladie du cœur la plus courante est la coronaropathie. Les vaisseaux sanguins du cœur sont bloqués et empêchent le sang oxygéné de se rendre au cœur. Ceci peut causer des douleurs thoraciques (angine de poitrine) ou même une crise cardiaque.

Les maladies du cœur sont très fréquentes au Canada.14 En 2008, vingt-neuf pour cent (29 %) de tous les décès au Canada étaient en raison des maladies du cœur.15 Quatre-vingt dix pour cent (90%) des Canadiens présentent au moins un facteur de risque de maladie cardiaque ou un AVC. Ces facteurs de risque son le tabagisme, l'alcool, pas assez d'exercice, l'obésité, la haute pression artérielle, le taux de cholestérol élevé et le diabète.

Quatre-vingt-dix pour cent des Canadiens ont au moins un facteur de risque de cardiopathie ou d'accident vasculaire cérébral.16 Les facteurs qui influencent les maladies du cœur sont le tabagisme, la consommation d'alcool, l'inactivité physique, l'obésité, l'hypertension, l'hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé dans le sang) et le diabète.

Pour plus d'information : Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Ostéoporose

L'ostéoporose est une maladie qui rend les os fins et fragiles ce qui augmente les risques de fractures. Les os les plus souvent touchés sont le poignet, la colonne vertébrale, les épaules et les hanches. L'ostéoporose peut apparaître à tout âge et touche les hommes et les femmes. Au moins, une femme sur trois et un homme sur cinq souffriront d'une fracture d'ostéoporose au cours de leur vie. Construire des os solides pendant l'enfance et l'adolescence peut être la meilleure défense contre le développement de l'ostéoporose plus tard.17

Pour plus d'informations : Ostéoporose Canada

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SP) est une maladie du système nerveux central qui s'empire avec le temps. Personne ne connaît la cause. C'est la maladie la plus fréquente affectant les jeunes adultes (de 15 à 40 ans) au Canada. Elle est trois fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.18

La sclérose en plaques attaque la myéline (la couche protectrice du cerveau et de la moelle épinière), ce qui bloque ou modifie les influx nerveux. Ceci peut causer différents symptômes comme :

  • perte de l'équilibre
  • troubles de la parole
  • la fatigue
  • vision double

Il est important de savoir que les symptômes ne sont pas les mêmes pour tous et peuvent apparaître à différents moments selon le cas.

Pour plus d'information : Société canadienne de la sclérose en plaques

Autres maladies

Plusieurs maladies peuvent affecter votre santé ou celle de l'être cher. Pour avoir plus d'information, consultez la Section Ressources.

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Références

  1. Hakim AM, Silver F, Hodgson C. Organized stroke care: A new era in stroke prevention and treatment. Canadian Medical Association Journal 1998; 159(6 SUPPL):S1.
  2. National Institute of Neurological Disorders and Stroke [En ligne]. What You Need to Know About Stroke. [modifié le 18 juin 2013], [cité le 19 juillet 2013]; [environ 3 écrans]. Disponible : http://www.ninds.nih.gov/disorders/stroke/stroke_needtoknow.htm (en anglais ou espagnol seulement)
  3. Agence de la santé publique du Canada [En ligne]. Suivi des maladies du coeur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada, c2009. [cité le 29 juillet 2013]. Disponible : http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/2009/cvd-avc/pdf/cvd-avs-2009-fra.pdf
  4. Fondation des maladies du coeur et de l'AVC [En ligne]. Signes avant-coureurs de l'accident vasculaire cerebral, c2013. [modifié octobre 2011; cité le  29 juillet 2013]; [environ 1 écran]. Disponible : http://www.fmcoeur.on.ca/site/c.pkI0L9MMJpE/b.3664711/k.44FB/AVC__Signes_avantcoureurs_de_lAVC.htm
  5. La Société de l'arthrite [En ligne]. La Société de l'arthrite; 2013. Faits et chiffre sur l'arthrite; 2013; [cité le 6 novembre 2013]; [environ 3 écrans]. Disponible : http://www.arthrite.ca/page.aspx?pid=6148
  6. Agence de la santé publique du Canada [En ligne]. Agence de la santé publique du Canada :Ottawa; 2013 [modifié le 26 juillet 2013]. Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC); 2013 [modifié le 8 février 2013; cité le 26 juillet 2013]; [environ 1 écran]. Disponible : http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/crd-mrc/mpoc-copd-fra.php
  7. Buchanan D, Cappeliez P, Flint A, Frank C, Herrmann N, Janikowski P, Malach FM, Mokry J, Spanjevic L, Tourigny-Rivard MF. National guidelines for seniors' mental health: The assessment and treatment of depression. Can J Geriatr [En ligne]. 2006. [cité le 19 novembre 2013];  9(Suppl 2):52-58. Disponible : http://www.ccsmh.ca/pdf/final%20supplement.pdf (en anglais seulement)
  8. National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion [En ligne]. Atlanta (GA). Diabetes Public Health Resource. [modifié le 20 mai 2011; cité le 29 juillet 2013]; [environ 3 écrans]. Disponible : http://www.cdc.gov/diabetes/ (en anglais seulement)
  9. Life Labs: Medical Laboratory Services [En ligne]. British Columbia. Diabetes: c2013. [cité le 29 juillet 2013]; [environ 2 écrans]. Disponible : http://www.lifelabs.com/Lifelabs_BC/Patients/MedicalConditions/Diabetes.asp (en anglais seulement)
  10. Hypertension Canada. Qu'est-ce que la pression artérielle? Qu'est-ce que la haute pression artérielle [En ligne]. 2013 [cité le  le 6 novembre 2013]. [environ 1 écran]. Disponible: http://www.hypertension.ca/fr/what-is-high-blood-pressure
  11. Alzheimer's Association [En ligne]. Chicago (IL). Risk Factors: Age c2013.  [cité le 29 juillet 2013]; [environ 3 écrans]. Disponible : http://www.alz.org/alzheimers_disease_causes_risk_factors.asp (en anglais seulement)
  12. Alzheimer's Association [En ligne]. Chicago (IL). 10 Early Signs and Symptoms of Alzheimer's c2013. [cité le 29 juillet 2013]; [environ 3 écrans]. Disponible : http://www.alz.org/alzheimers_disease_10_signs_of_alzheimers.asp (en anglais seulement)
  13. Société Parkinson Canada. La maladie de Parkinson : ses repercussions sociales et économique. Rapport de recherche. Société Parkinson Canada, 2003 [cité le 26 juillet 2013. Disponible : http://www.parkinson.ca/atf/cf/%7BD40C382A-398D-4841-913A-A1491D9B901F%7D/ParkinsonsDisease_Fr.pdf
  14. Statistics Canada [En ligne]. Mortalité : liste sommaire des causes 2008; Rapport c2011. [cité le 29 juillet 2013]. Disponible : http://www.statcan.gc.ca/pub/84f0209x/84f0209x2008000-fra.pdf
  15. Ontario mortality data 2009, Intellihealth retire le 18 novembre 2013, Health Planning Branch, Ontario MOHLTC Major cardiovascular diseases  (ICD-10-CA: ICD I00-78)
  16. Agence de la santé publique du Canada [En ligne]. Suivi des maladies du coeur et des accidents vasculaires cétébraux au Canada, c2009. [cité le 29 juillet 2013]. Disponible : http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/2009/cvd-avc/pdf/cvd-avs-2009-fra.pdf
  17. Ostéoporose Canada [En ligne]. Toronto (ON) : Ostéoporose Canada; c2013. Données et statistiques sur l'ostéoporose. 2013 [cité le le 8 novembre 2013]. Disponible : http://www.osteoporosecanada.ca/losteoporose-et-vous/donnees-et-statistiques-sur-losteoporose/
  18. Société canadienne de la sclérose en plaques [En ligne]. Toronto: la Société canadienne de la sclérose en plaques; c2011 [cité le 26 juillet 2013]; [environ 1 écran]. Disponible : http://mssociety.ca/fr/informations/default.htm

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Chapitre 2 sondage

Ressources

Municipales

Abbotsford House at the Glebe Centre : 613-230-5730

Centre de services Guigues : 613-241-1266

Centre des ressources de l'Est d'Ottawa : 613-741-6025

Jewish Family Services of Ottawa : 613-722-2225

L'agence libanaise et arabe des services sociaux d'Ottawa : 613-236-0003

Nepean, Rideau and Osgoode Community Resource Centre : 613-596-5626

Ottawa Chinese Community Service Centre : 613-235-4875

Service communautaire d'Ottawa Ouest : 613-728-6016

Rural Ottawa South Support Centre : 613-692-4697

Centre de santé communautaire du sud-est d'Ottawa : 613-737-5115

The Good Companions : 613-236-0428

The Olde Forge Community Resource Centre : 613-829-9777

VHA Soins et soutien à domicile : 613-238-8420

Centre de ressources communautaires d'Ottawa Ouest : 613-591-3686

Yet Keen Senior`s Day Centre : 613-232-6695

Saint Elizabeth Health Care : « Caregiving Information » (en anglais) 

Saint Elizabeth Health Care : « Medication Safety for Seniors » (en anglais) 

Saint Elizabeth Health Care : « Palliative Care and End of Life » (en anglais) 

Société Alzheimer d'Ottawa et du comté de Renfrew :  613-523-4004

Provinciales

Centre d'accès aux soins communautaires

Centre de toxicomanie et de santé mentale

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, MedsCheck

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario : La santé mentale

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, Services et soins à domicile, dans la collectivité et en établissement

Ministère du Procureur général

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario,  Programme d'appareils et accessoires fonctionnels

Seniors Health Knowledge Network (en anglais seulement)

Nationales

About Kids Health (Santé des enfants)

Agence de la santé publique du Canada

Association canadienne de gérontologie

Association canadienne du diabète (en anglais seulement)

Association canadienne du soin des plaies

Association canadienne pour la santé mentale

L'Association pulmonaire

Barreau du Haut-Canada

Canadian Centre for Activity and Aging (en anglais seulement)

Changes Toolkit (en anglais seulement)

Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées

Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Hypertension Canada

INCA

La Société Alzheimer

La Société de l'arthrite

La Société Parkinson Canada

Ostéoporose Canada

Portail canadien en soins palliatifs

Santé Canada

Seniors Health Knowledge Network (en anglais seulement)

Société canadienne de la sclérose en plaques

Société canadienne du cancer

Internationales

American Diabetes Association (en anglais ou espagnol seulement)

Ostomy Wound Management (en anglais seulement)

Contactez Nous