Chapitre 1 : Les responsabilités des aidants

Êtes-vous un aidant?

Un aidant est un parent ou un ami qui prend soin d'une personne en perte d'autonomie, malade ou handicapée, sans être payé. On parle souvent de la « génération sandwich » pour décrire les personnes qui prennent soin de leurs parents vieillissants tout en s'occupant de leurs enfants. C'est un rôle important que prennent les membres de famille depuis des générations.

Toutefois, il n'est pas facile de devenir aidant, on doit s'adapter et cela prend du temps. Certains se sentent obligés de le faire. D'autres se retrouvent dans une situation d'équilibre fragile : ils s'occupent d'une jeune famille, ont un travail exigeant ou n'ont pas une relation intime avec la personne en question.1 En plus, le rôle d'aidant n'est pas naturel pour tous. Au contraire, il y a beaucoup à apprendre.

Il est normal de sentir troublé et stressé. Pour y faire face, certains ignorent leurs sentiments négatifs et leurs besoins personnels. Ceci n'est qu'une solution temporaire. Ignorer ses sentiments et ses besoins peut nuire à la santé et au bien-être de l'aidant. Lorsque vous êtes aidant, vous jouez un rôle important, et vous devez rester en forme pour continuer ce travail important.

« Vous n'êtes pas seul. Saviez-vous qu'environ un Canadien sur quatre est un aidant? Des adultes de tous les âges prennent soin de leurs conjoints, parents, amis, proches de leurs familles ou voisins. »

Les faits

  • En 2006, 23 % des Canadiens ont dit avoir soin d'un membre de leur famille ou d'un ami proche souffrant de graves problèmes de santé.2
  • Les aidants ont souvent d'autres emplois et responsabilités. Un Canadien sur quatre (27,8 %) travaille et prend soin d'amis ou membres de la famille âgés. Ce chiffre va probablement augmenter avec le vieillissement des Baby Boomers.3
  • Près d'un travailleur canadien sur cinq (16,8 %) s'occupe de ses enfants et d'un aîné.3
  • Près de 75 % des soins que les aînés reçoivent proviennent de leur famille.4 Comme le nombre d'aînés dans notre ville augmente, il y aura de plus en plus d'aînés qui auront besoin d'aide.
  • 77 % des aidants sont des femmes.3
  • La valeur de temps que donnent les aidants est estimée à plusieurs milliards de dollars.5

Les aidants se sentent mieux préparés et sont moins inquiets lorsqu'ils ont les connaissances nécessaires pour accomplir leurs tâches.6 Certaines tâches qui semblent simples deviennent assez complexes lorsqu'on prend soin d'une personne en perte d'autonomie. Prenons l'exemple d'amener une personne, qui a des difficultés à s'habiller et à marcher, à un rendez-vous. Il faut l'aider à s'habiller, la transférer dans son fauteuil roulant, la sortir de son fauteuil, l'asseoir dans la voiture puis la sortir de la voiture, ceci en toute sécurité.

Conseils

  • Demandez de l'aide! Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d'aide, parlez à un professionnel des soins de santé, un membre de la famille ou un ami ou consultez les agences communautaires.
  • Respectez les choix de la personne, même si vous n'êtes pas en accord, tout en vous assurant de sa sécurité. Encouragez la personne à prendre ses propres décisions le plus souvent possibles.
  • Aidez la personne à continuer les activités qu'elle aime comme jouer de la musique, écouter la télévision, ou faire des arts.
  • Aussi, prenez soin de vous-même et prenez le temps de faire des activités que vous aimez.

Soutien émotif

Le soutien émotif est aussi important que les soins physiques. La personne peut avoir peur, être triste, se sentir seule ou frustrée, car elle doit s'adapter à sa perte d'autonomie, aux changements physiques et mentaux. Bien que vous ne soyez pas en mesure de régler tous ses problèmes, savoir que vous êtes à l'écoute apportera un énorme soutien.

Lorsque vous aidez une personne avec ses sentiments, faites preuve de douceur et de respect. Écoutez attentivement et encouragez-la à exprimer ses sentiments.

Conseils

  • Demandez à la personne comment elle se sent.
  • Posez des questions ouvertes pour que la personne puisse vous fournir plus d'information comme : « Comment te sens-tu aujourd'hui? »
  • Vous pouvez aussi lui dire comment vous vous sentez si elle semble mal à l'aise de parler. Elle verra que vous avez l'esprit ouvert.
  • Évitez des phrases comme « Ne t'en fais pas avec ça », « Tout ira bien » ou « Que savent les médecins de toute façon? » Ceci peut décourager le dialogue.
  • Répétez ce que la personne vous dit pour vous assurer d'avoir bien compris.
  • Aidez la personne à mettre l'accent sur ce qu'elle est encore capable de faire.
  • Regardez-la dans les yeux quand vous lui parlez.
  • Évitez les conversations longues si vous êtes pressé. Réserver du temps pour parler, c'est important.
  • Exprimez-vous par les mots et par les gestes comme le touché, la caresse et même le baiser.
  • Si vous avez besoin d'aide pour gérer soit vos propres sentiments ou ceux de la personne, demandez de l'aide à un membre de la famille, un travailleur social, une infirmière, un médecin, un ministre ou un conseiller spirituel.

Consultez Chapitre 3 Prendre soin de l'aidant pour savoir quand et comment obtenir de l'aide.

Profitez du temps que vous passez ensemble

Profitez du temps que vous passez avec la personne. Racontez une blague, allez faire une marche dehors. On se sent mieux lorsqu'on a du plaisir. Quand vous planifiez des activités avec la personne, choisissez celles qu'elle aime. Ces activités amusantes sont souvent simples : jouer un jeu de carte ou de société, lire, regarder des photos, ou écouter la télévision.

Exemples d'activités pour passer du temps ensemble

Un pique-nique :

Un pique-nique vous permet de passer du temps de qualité avec la personne. Vous pouvez avoir un pique-nique dans votre salon (ou une autre pièce) si vous ne pouvez pas aller dehors. Placez une couverture sur le plancher et décorez la pièce avec des fleurs. Faites jouer une musique avec des sons de la nature.

Soyez créatif :

La peinture, le dessin, l'art et l'artisanat sont des façons amusantes d'avoir du plaisir, de nous détendre et d'être créatif.

Exercices de relaxation :

Les exercices de relaxation et de méditation sont faciles à faire et sont un bon moyen pour soulager la tension. Ces exercices vous aident à mieux dormir la nuit et à être plus alerte le jour. Ils aident aussi à votre bien-être. Vous pouvez acheter des cassettes ou des CD de relaxation et de la musique de méditation. Vous pouvez aussi les emprunter de la bibliothèque. Consultez Chapitre 3 Prendre soin de l'aidant pour plus d`information.

Créez un album souvenir :

Créer un album souvenir est une façon amusante de passer le temps tout en apprenant de nouvelles choses au sujet de la personne. Laissez la personne en faire autant qu'elle le peut en l'aidant au besoin. Vous pouvez trouver tout ce qu'il vous faut dans un magasin d'art, un grand magasin, et même dans un magasin à un dollar.

Lisez un livre :

Vous pouvez lire à haute voix à la personne ou écouter ensemble un livre audio. Visitez votre bibliothèque publique et consultez leur collection. La bibliothèque offre aussi divers programmes. Pour plus d'information : Bibliothèque publique d'Ottawa.

Lorsque nous sommes aidants, nous devons trouver l'équilibre entre le travail et le plaisir. Il est important de s'amuser, pas seulement pour réduire le niveau de stress, mais aussi pour créer un sentiment d'appartenance avec la personne.

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Références

  1. Concord Cancer Centre [En ligne]. Concord (AU) : Sydney Local Health District; c2013 [modifié le 10 juillet 2013]. Relationships and Communication; [cité le 12 juillet 2013]; [environ 2 écrans]. Disponible : http://www.slhd.nsw.gov.au/concord/cancer/rel_comm.html#caring (en anglais seulement)
  2. Profil national des personnes soignantes au Canada - 2002 : Rapport final [En ligne]. Ottawa ON : Santé Canada; c2002 [modifié le 20 février 2006]. [cité le 12 juillet 2013]; Disponible : http://www.hc-sc.gc.ca/hcs-sss/pubs/home-domicile/2002-caregiv-interven/index-fra.php
  3. Duxbury, L., C. Higgins, and B. Schroeder. Balancing Paid Work and Caregiving Responsibilities: A Closer Look at Family Caregivers in Canada (le rapport en anglais seulement) [En ligne]. Ottawa (ON) : Canadian Policy Research Networks; 2009; [cité le 12 juillet 2013]. Disponible : http://www.cprn.org/doc.cfm?l=fr&i=en&doc=1997 (en anglais seulement)
  4. Butler-Jones. Le Rapport de L'administrateur en chef de la santé publique sur l'état de la santé publique au Canada 2010 : Vieillir - Ajouter de la vie aux années [En ligne].Ottawa ON : Agence de la santé publique du Canada; c2010 [modifié le 28 octobre 2010] [cité le 12 juillet 2013]. Disponible : http://www.phac-aspc.gc.ca/cphorsphc-respcacsp/2010/fr-rc/cphorsphc-respcacsp-06-fra.php
  5. Hollander, M.J., G. Liu, and N.L. Chappell. Who Cares and How Much? The Imputed Economic Contribution to the Canadian Healthcare System of Middle-Aged and Older Unpaid Caregivers Providing Care to the Elderly. Healthcare Quarterly. Avril 2009; 12(2) : 42-49.
  6. Given, B., C.W. Given, and P.R. Sherwood. What knowledge and skills do caregivers need? American Journal of Nursing. Septembre 2008; 108(9) : 28-34.
Aider une personne à faire ses activités de la vie quotidienne

Vous pouvez d'abord vous adresser à votre médecin de famille. Vous pouvez aussi communiquer directement avec votre Centre d'accès aux soins communautaires (CASC) qui est la porte d'entrée au système de santé. Le CASC vous assignera une coordonnatrice de soins qui pourra établir les services dont vous avez besoin chez vous. Elle aidera aussi avec le placement de la personne dans un foyer de soins de longue durée si ceci devient nécessaire. Il est important de communiquer régulièrement avec la coordonnatrice de soins et de la garder au courant de tout changement dans la situation. Pour plus d'information : CASC.

Un aidant offre des soins pratiques à la personne comme prendre un bain, s'habiller et se déshabiller. Il est plus facile d'aider une personne à faire ces activités lorsque vous savez quoi faire et comment le faire.

Le bain, la douche et la toilette

Un bain ou une douche est une activité privée. Laissez la personne en faire le plus qu'elle peut par elle-même. Recouvrez la personne le plus possible afin de maintenir son intimité en enroulant une serviette autour de sa taille et la garder en place avec une épingle à linge ou du velcro (un ruban autoagrippant). Vous pouvez aussi utiliser un long tablier en plastique dans le bain ou la douche.

Essayer de rendre le temps du bain un moment plaisant. Gardez la salle de bain à une température confortable en évitant les courants d'air. Certaines personnes aiment écouter de la musique quand elles prennent un bain. Si c'est le cas, n'oubliez pas de brancher l'appareil loin de l'eau ou du lavabo. Un pot-pourri peut rendre la salle de bain invitante. Par contre, n'utilisez pas les huiles pour le bain puisqu'elles rendent le bain glissant et augmentent le risque de chutes et de blessures.

Conseils1

  • Utilisez du savon liquide et une grande éponge pour faciliter la tâche.
  • Utilisez un savon et un shampoing doux comme le savon doux pour bébé.
  • Préparez ce dont vous avez besoin pour le bain ou la douche avant d'amener la personne à la salle de bain.
  • Gardez les environs secs autour du bain ou de la douche. Essuyez le plancher au besoin.
  • Vérifiez la température de l'eau avec vos poignets pour être certain que l'eau ne soit pas trop chaude ni trop froide.
  • Demandez à la personne si l'eau du bain est à la bonne température pour elle.
  • Couvrez ses yeux avec une débarbouillette sèche quand vous lavez ses cheveux dans le bain. Vous pouvez aussi lui mettre une visière de bain. Ces visières imperméables et flexibles ont une ouverture au-dessus de la tête qui permet le lavage des cheveux. Les visières se vendent dans les grands magasins ou dans les magasins spécialisés.
  • Une pomme de douche à main (aussi appelé douche-téléphone) facilite le lavage et le rinçage des cheveux.

Le bain au lit

Le bain au lit est nécessaire si la personne ne peut pas se rendre au bain ou à la douche.

Pour donner un bain au lit :

  • Préparez ce dont vous avez besoin.
  • Remplissez deux gros bols avec de l'eau : un bol pour l'eau avec du savon doux et un autre avec de l'eau pour rincer.
  • Vérifiez la température de l'eau.
  • Lavez, rincez et séchez une partie du corps à la fois.
  • Couvrez le reste du corps avec un drap ou une grande serviette.

Vidéo

L'habillement

Choisir des vêtements qui sont faciles à mettre peut rendre la tâche plus facile pour vous deux. Les pantalons avec fermeture éclair et les chemises à boutons sont difficiles à mettre. Des pantalons souples avec un élastique à la taille sont faciles à baisser et à monter. Les vêtements avec fermeture velcro sont aussi faciles à mettre et à enlever. Vous pouvez les retrouver dans les magasins spécialisés. Si la personne a un bras ou une jambe faible, insérez le membre faible en premier dans le vêtement.

Encouragez la personne à choisir ses vêtements quand vous magasinez. Ceci l'aidera à se sentir plus en contrôle.

Soins de la bouche

Assurez-vous que la personne brosse ses dents au moins deux fois par jour et qu'elle rince et utilise la soie dentaire une fois par jour. Aidez-la si elle ne peut pas le faire elle-même. Il est aussi important de brosser et rincer les prothèses dentaires (dentiers). Placez une débarbouillette au fond du lavabo quand vous les lavez pour qu'elles ne brisent pas si vous les échappez. La personne devrait toujours se rincer la bouche avant de remettre ses prothèses dentaires. Placez les prothèses dentaires dans de l'eau pour éviter qu'elles sèchent ou se brisent. Si les prothèses dentaires ne font pas bien ou font mal à la personne chère, parlez-en avec leur médecin ou dentiste.

Regardez cette vidéo pour des conseils sur les soins de la bouche et les dents

Soins des dents

Voir la Section Ressources pour plus d'information sur le soin des dents.

Soins des pieds

Vérifiez les pieds de la personne quand elle prend son bain ou s'habille. Vous devez les vérifier chaque jour s'il a le diabète ou des problèmes de circulation.

Recherchez :

  • Des coupures
  • Des  ampoules
  • Des lésions
  • Des rougeurs
  • Des calus
  • Des ongles incarnés
  • Des fissures

Consultez un médecin si vous voyez une plaie ouverte qui coule, est rouge, est enflée ou est douloureuse. Pour plus d'information : Saint Elizabeth (en anglais seulement).2

Toilettes

Si la personne a besoin d'aide pour aller aux toilettes, offrez-lui autant d'intimité que possible. Par exemple, si elle est capable d'aller à la toilette seule, aidez la personne à s'y rendre, puis quittez la salle jusqu'à ce qu'elle demande de l'aide.

Bassin de lit ou urinal :

Vous aurez besoin d'un bassin de lit ou urinal si la personne ne peut pas sortir du lit pour aller aux toilettes.

Demandez à la personne de se coucher sur le dos avec les genoux pliés. Demandez-lui de pousser avec ses pieds pour lever ses fesses et glissez le bassin en dessous. Si ses jambes sont trop faibles et qu'elle n'est pas capable de se lever, elle peut se rouler sur le côté pendant que vous placez le bassin contre ses fesses. Tenez le bassin en place quand elle se roule sur le dos. Vous pouvez mettre de la poudre de bébé sur le dessus du bassin pour qu'il ne colle pas à la peau.

Il est important de nettoyer le bassin avec de l'eau chaude et du savon et de bien le rincer à chaque fois que vous le videz. Vous pouvez éliminer les odeurs en le rinçant à l'eau froide et en le saupoudrant avec du bicarbonate de soude.

Conseil

Nettoyez et séchez la peau de la personne après qu'elle utilise le bassin. La peau humide peut causer des plaies de lit.

Les personnes développent des plaies de lit quand elles sont toujours assises ou couchées. Cette pression constante endommage les tissus sous la peau et cause des plaies. Si vous voyez des rougeurs sur la peau qui ne partent pas, parlez-en avec le professionnel de soins de santé.

Coussinets (ou pads) de lit pour incontinence :

Une personne est incontinente lorsqu'elle ne peut pas contrôler sa vessie ou ses intestins et qu'il y a des écoulements d'urine ou de selles. Un coussinet en plastique que vous placez sur le lit, directement sous les fesses de la personne, protège le lit et peut être facilement changé quand il est souillé.

Certains pads sont jetables et utilisés qu'une seule fois. Mettez-les à la poubelle ou à l'extérieur tout de suite pour diminuer les odeurs. Les pads ou coussinets réutilisables peuvent être lavés, séchés et utilisés plusieurs fois. Mettez-les dans un contenant qui ferme ou dans une poubelle en plastique jusqu'à ce que vous les laviez, afin de diminuer les odeurs. 

Couvre-matelas en plastique :

Les couvre-matelas (parfois appelés couvre-lits) se vendent dans les grands magasins et dans les magasins spécialisés. Ils sont placés sous les draps pour protéger le matelas.

Couches ou culottes adultes pour incontinence

Les couches pour adultes ou les culottes pour incontinence peuvent aider la personne à rester au sec et plus confortable. Le choix du produit dépend du niveau d'incontinence.

Il est très important de changer les couches ou les culottes adultes dès qu'elles sont humides ou sales.

Transfert

Vous pouvez avoir à bouger, déplacer, repositionner ou transférer la personne lorsque vous vous occupez d'elle. Il est important de bien le faire pour éviter des blessures pour vous et pour la personne. Les courtes vidéos suivantes expliquent comment soulever et déplacer une personne de façon sécuritaire : 3

Transféré une personne du lit à un fauteuil roulant
Faire le lit quand la personne est au lit 
Remonter la personne vers la tête du lit

Conseils

  • Dites à la personne que vous allez la soulever ou la déplacer (« Je vais t'aider à t'asseoir, papa »). Écartez vos pieds à la largeur de vos épaules et pliez vos genoux. Utilisez les muscles de vos jambes pour vous baisser. Détendez les muscles de votre cou et de vos épaules.
  • Gardez la personne le plus près à vous que possible.
  • Resserrez les muscles de votre abdomen. Utilisez les muscles de vos jambes et de votre abdomen pour soulever et déplacer la personne.
  • Ne faites pas des mouvements brusques. Soulevez et déplacez lentement une étape à la fois. Prenez une pause entre chaque étape.
  • Ne tordez pas votre corps. Bougez le pied en faisant suivre le corps lorsque vous vous tournez ou lorsque vous pivotez.

Demandez de l'aide au besoin afin d'éviter les blessures.

Visionnez les vidéos.4

Transfert au sol

(en anglais seulement)

Transfert à la toilette

(en anglais seulement)

Transfert au bain

(en anglais seulement)

Transfert à l'auto

(en anglais seulement)

La marche

La marche peut augmenter l'appétit de la personne et lui donner un sentiment de bien-être. Lorsque vous marchez ensemble, placez votre bras le plus près autour de sa taille et utilisez l'autre bras pour tenir sa main ou son coude afin de lui offrir de l'appui. Demandez-lui si la vitesse est bien. Avancez lentement parce que la personne peut se sentir étourdie après avoir passé une longue période couchée.

Si la personne tombe pendant que vous marchez ou faites un transfert, assurez-vous de ne pas vous blesser.

  • Ne pas essayer de la tenir la personne en place, car vous pourriez vous blesser toutes les deux.
  • Aider la personne à descendre au sol lentement. Pliez vos genoux, serrez vos muscles abdominaux et descendez avec elle. Protégez sa tête si vous le pouvez. Appelez à l'aide si elle est blessée ou est en douleur.
  • Gardez la personne aussi confortable et calme jusqu'à ce qu'arrive de l'aide. Si la personne n'est pas blessée et n'a pas de douleur, aidez la personne à s'asseoir dans un chaise ou fauteuil roulant. N'oubliez pas de mettre les freins. Si elle peut se mettre à genoux devant la chaise et qu'elle a des bras assez forts, demandez-lui de se lever jusqu'à la position debout.

Visionnez le vidéo : Déplacer ou positionner une personne (en anglais seulement).5

Changement de position dans le lit6

Si la personne ne peut pas se déplacer dans son lit, vous devez la tourner toutes les deux heures pour prévenir les plaies de lit et assurer son confort.

  • Au début, la personne allongée sur le dos.
  • Prenez le bras qui est le plus éloigné de vous, placez-le sur leur poitrine, vers vous.
  • Pliez son genou le plus éloigné de vous en gardant son pied reposé sur le lit. Tirez cette jambe pliée vers vous. Quand la jambe bougera, l'épaule bougera aussi. Posez votre main sur cette épaule pour guider la personne vers vous. Elle sera maintenant placée sur son côté avec le genou plié pour la garder dans cette position.
  • Placez des oreillers derrière son dos et entre ses jambes pour plus de soutien et de confort.
  • Ajustez son oreiller sous sa tête au besoin.
  • Vérifiez si la personne est confortable et ajustez l'oreiller au besoin.

Gestion de la douleur

La personne peut avoir des douleurs physiques ou des malaises à cause d'une maladie comme le cancer, des douleurs d'arthrite ou d'autres types de douleur. Les douleurs peuvent aussi être causées par un traitement (comme la radiothérapie), une opération ou un effet secondaire d'un médicament. Assurez-vous que la personne reçoit le bon médicament pour sa douleur et le prend régulièrement tel que prescrit.

Le médecin et l'équipe soignante de la personne sont les meilleures personnes pour aider à gérer sa douleur et les effets secondaires du médicament contre la douleur. Pour plus d'information : Saint Elizabeth Health Care (en anglais seulement).7

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Références

  1. Van Bommel, H. Caring for loved ones at home: an illustrated, easy to follow guide to short and long term care. 4 th rev ed. Scarborough (ON) : Legacies: Family and Community Resources; 2006.
  2. St. Elizabeth Health Care [En ligne]. Markham (ON) : St. Elizabeth Health Care; c2013. Why is foot care so important with diabetes? 2013 [cité le 12 juillet 2013]. Disponible : http://www.saintelizabeth.com/Caring-for-Family/Ask-an-Expert/My-grandmother-lives-with-me-and-she-has-diabetes.aspx (en anglais seulement)
  3. St. Elizabeth Health Care [En ligne]. Winnipeg (MB) : Canadian Virtual Hospice; c2013. Caregiver demonstrations for lifting and moving someone safely; 2013 [cité le 12 juillet 2013]. Disponible : http://www.saintelizabeth.com/Caring-for-Family/Caregiving-Information/Providing-Care/Lifting-and-moving-a-person-safely.aspx (en anglais seulement)
  4. Van Bommel, H. Caring for loved ones at home : an illustrated, easy to follow guide to short and long term care. 4 th rev ed. Scarborough (ON) : Legacies: Family and Community Resources; 2006.
  5. St. Elizabeth Health Care [En ligne]. Markham (ON) : St. Elizabeth Health Care; c2013. Why is foot care so important with diabetes?  2013 [cité le 12 juillet 2013]. Disponible : http://www.saintelizabeth.com/Caring-for-Family/Ask-an-Expert/My-grandmother-lives-with-me-and-she-has-diabetes.aspx (en anglais seulement)
  6. St. Elizabeth Health Care [En ligne]. Winnipeg (MB) : Canadian Virtual Hospice; c2013. Caregiver demonstrations for lifting and moving someone safely; 2013 [cité le 12 juillet 2013]. Disponible : http://www.saintelizabeth.com/Caring-for-Family/Caregiving-Information/Providing-Care/Lifting-and-moving-a-person-safely.aspx (en anglais seulement)
Repas et alimentation

Planification des repas

Il se peut que la personne ne puisse pas planifier ses repas, allez magasiner pour sa nourriture ni préparer ses repas. Vous pouvez l'aider si vous planifiez ses repas une semaine à l'avance et de cette façon elle n'aura pas à décider quoi manger chaque jour. Si vous planifiez à la semaine, il est plus facile de faire une liste d'aliments dont vous avez besoin. Et si la personne va avoir une opération, vous pouvez planifier des repas avec elle pour la période après l'opération et congeler des portions individuelles.

Il est important pour la personne d'avoir une alimentation saine qui inclut les aliments suivants :

  • Produits céréaliers comme le pain de grains entiers, céréales, riz, pâtes
  • Légumes et fruits
  • Lait et ses substituts comme le fromage et yogourt
  • Viandes et substituts comme les œufs, les lentilles et le beurre d'arachide

Le Guide alimentaire canadien peut vous aider à planifier les repas. Visitez le site Web de Santé Canada.1

Pour en savoir plus au sujet de la saine alimentation, visitez Les diététistes du Canada2 ou consulter un(e) diététiste professionnel(le).

Épargne de temps

Si vous n'avez pas le temps de faire des repas, vous pouvez acheter des repas congelés. Vous pouvez aussi demander un bénévole ou un service communautaire comme la « Popote roulante » de livrer des repas chauds ou des repas congelés que vous pouvez réchauffer. Vous pouvez même suggérer à votre famille et vos amis de faire des repas s'ils demandent comment ils peuvent aider.

Voici des idées des diététistes du Canada3 pour économiser du temps et de l'énergie :

  • Utilisez une mijoteuse ou micro-onde (vous pouvez cuire un ragoût dans la mijoteuse pendant que vous faites d'autres activités).
  • Utilisez un mélangeur, un hachoir ou un robot culinaire au lieu de couper les aliments à la main.
  • Utilisez un mélangeur si vous devez préparer de la nourriture en purée (si la personne a de la difficulté à mâcher ou à avaler).
  • Préparer de grandes quantités et congeler les restants. Les casseroles, les soupes, les ragoûts, les tartes aux légumes et les pains de viande se congèlent bien. Vous pouvez les congeler dans des sacs de congélation ou des contenants de repas individuels. Inscrivez le nom du repas et la date de préparation.

Perte d'appétit

Souvent, les personnes malades ne mangent pas beaucoup. Si quelqu'un est dans les dernières étapes d'une maladie comme le cancer, il peut souffrir de « cachexie-anorexie ». Il s'agit d'une perte de poids sérieux et continue. Ceci peut être causé par ses traitements, ses médicaments ou d'autres raisons qui sont liés à la maladie. Si la personne n'a pas faim, il y a plusieurs façons de stimuler son appétit :

  • Donnez-lui de plus petits repas plus souvent durant la journée.
  • Assurez-vous de lui donner des collations et les repas riches en nutriments.
  • Parlez au médecin ou au pharmacien au sujet des boissons nourrissantes qui remplacent les repas.
  • Préparez souvent ses mets favoris.

La personne qui souffre de démence éprouve beaucoup de difficulté durant les repas. Connaître ses goûts, ses habitudes et créer une atmosphère calme et invitante peut vous être utile. Pour plus d`informations : Les diététistes du Canada.4

Sécurité des aliments

N'oubliez pas qu'il est important que la nourriture soit préparée de façon sécuritaire. L'empoisonnement alimentaire peut être très douloureux et dangereux.

Conseils

  • Nettoyez le réfrigérateur régulièrement. Jetez tous les aliments qui sont dans le réfrigérateur depuis longtemps ou qui sont passé la date d'expiration.
  • Assurez-vous de cuire la viande à point. Ne laissez jamais de viande, de volaille ou des fruits de mer crus sur le comptoir -- ces aliments doivent passer directement du réfrigérateur au gril.
  • Lavez-vous les mains souvent, surtout si vous manipulez de la viande, volaille ou fruits de mer.
  • Nettoyez à fond les surfaces de cuisine. Ne laissez pas la viande, la volaille et les fruits de mer crus toucher d'autres aliments et assurez-vous que leur jus ne coule pas dans le réfrigérateur ou sur le comptoir.
  • Achetez tous vos aliments congelés ou réfrigérés comme la viande, le lait et les œufs en dernier. Mettez-les au réfrigérateur ou au congélateur le plus tôt possible.
  • Gardez les repas prêts à servir chauds. Divisez les restants de repas chauds en petites portions et placez-les dans des contenants fermés au réfrigérateur ou au congélateur.
  • Souvenez-vous de garder froids les aliments froids et de garder chaud les aliments chauds.

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Références

  1. Santé Canada [En ligne]. Ottawa ON : Publications du gouvernement du Canada; c2013 [modifié 2013 Jun 21]. Canada' s Food Guide : c2011 [modifié 2011 Sep 01]; [cité le 12 juillet 2013]; Disponible : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/food-guide-aliment/index-fra.php
  2. Découvres les aliments [En ligne]. Toronto ON : Dietitians of Canada; c2018 [cité le 1 juin 2018]; Disponible : http://www.unlockfood.ca/fr/default.aspx
  3. Dietitians of Canada [En ligne]. Toronto(ON) : Les diététistes du Canada; c2013 [cité le 12 juillet 2013]; Disponible : http://www.dietitians.ca/Nutrition-Resources-A-Z/Factsheets/Meal-Planning-and-Cooking/Time-Saving-Techniques.aspx
  4. Société Alzheimer Canada [En ligne]. Toronto ON : Société Alzheimer du Canada; c2011 [cité le 6 novembre 2013]; [environ 3 écrans]. Disponible : http://www.alzheimer.ca/fr
Sécurité à la maison

La sécurité est un aspect important quand vous donnez des soins. Vous pouvez avoir besoin de faire des changements dans la maison pour garder la personne en toute sécurité.

Conseils

  • Parlez-en à la personne avant de faire des changements dans sa maison.
  • Installez des barres d'appui dans la salle de bain pour l'aider à entrer et sortir du bain ou de la douche.
  • Installer des sièges de toilette haussés pour l'aider à s'asseoir avec peu ou pas d'aide.
  • Utilisez des sièges dans le bain ou la douche pour que la personne puisse s'asseoir durant le bain/douche.
  • Élevez la hauteur des sièges dans la maison pour que ce soit plus facile pour la personne de s'asseoir et de se lever.
  • Réorganisez les armoires et placez à portée de la main les articles que la personne utilise le plus souvent.
  • Installez et vérifiez souvent les détecteurs de fumée.
  • Placez un extincteur d'incendie dans la cuisine.
  • Assurez-vous que la température du chauffe-eau est moins de 49 °C ou 120 °F afin d'éviter les brûlures. Avec l'âge, la peau ressent moins la chaleur.
  • Durant l'hiver, gardez l'entrée, les escaliers, les trottoirs et l'allée libres de glace.

Pouvez-vous laisser la personne seule à la maison?

Vous devez décider si la personne peut rester seule quand vous sortez.

Elle peut rester seule à la maison pour un peu de temps (courte période) quand elle est capable :

  • D'utiliser le téléphone pour demander de l'aide,
  • De se sentir à l'aise de rester seul,
  • De reconnaître les sons et les signes de danger et de comment quitter la maison pour rester en sécurité,
  • De se préparer à manger si elle a faim,
  • D'utiliser les toilettes sans aide,
  • De savoir si un visiteur est un étranger,

Parlez-en avec votre professionnel de soins de santé si vous n'êtes pas certain.

Systèmes professionnels de réponse d'urgence à domicile

Les systèmes professionnels de réponse d'urgence à domicile ont un bouton sur un pendentif ou sont en forme de bracelet que la personne garde sur elle. Il existe aussi une télécommande ou une console placée sur un comptoir. La personne appuie sur le bouton quand elle a besoin d'aide. La console a des haut-parleurs qui permettent à la personne de parler au personnel du centre de surveillance en tout temps. Elle peut demander au personnel d'appeler des amis, des voisins ou les services d'urgence. Il y a aussi des téléphones spéciaux qui composent automatiquement des numéros préprogrammés.

Prévention des chutes

Une personne risque de tomber quand elle vit seule ou quand elle vit avec vous. Elle est plus à risque si elle :

  • est âgée de 65 ans et plus;
  • prends plus de quatre médicaments par jour;
  • prends des médicaments pour dormir ou se calmer;
  • a des problèmes d'équilibre, de force ou une perte de sensation dans les jambes ou les pieds;
  • a de la difficulté à marcher ou à entrer ou sortir du bain;
  • a glissé, trébuché ou tombé au cours des 12 derniers mois.

Pour prévenir les chutes :

  • Installez des barres d'appui sur les deux côtés de l'escalier.
  • Utilisez des tapis antidérapants et vigoureux qui ne sont pas troués ou déchirés.
  • Gardez l'entrée et les allées bien éclairées et bien nettoyées pendant l'hiver.
  • Installez des lumières vives dans les corridors et les salles de bain.
  • Ne laissez pas traîner des rallonges ou des objets qui posent un risque de chute.
  • Enlevez les petits tapis ou collez-les au plancher.

Sécurité dans la salle de bain : 

  • Utilisez les barres d'appui et un tapis en caoutchouc dans le bain ou la douche.
  • Utilisez une douche à main pour laver et rincer les cheveux.
  • Installez un siège de toilette haussé.
  • Utilisez des sièges pour le bain ou la douche pour que la personne puisse s'asseoir.
  • Évitez les huiles pour le bain.

Sécurité des médicaments

Il se peut que la personne prenne des médicaments et il est important qu'elle les prenne tels que prescrits. Vous pouvez acheter des boîtes à pilules spéciales, appelées dosettes, à la pharmacie. Celles-ci ont des sections pour organiser tous les médicaments qu'elle prend chaque jour. Le pharmacien peut aussi vous préparer des « plaquettes ». Le nom des médicaments et le temps qu'elles doivent être prises sont inscrits sur les plaquettes. Elles sont aussi organisées en ordre par jour.

En Ontario, vous pouvez utiliser le programme « MedsCheck »1 pour revoir les médicaments. « MedsCheck » vous permet d'avoir une rencontre annuelle gratuite de 20 à 30 minutes avec votre pharmacien. N'oubliez pas d'inclure tous les médicaments en vente libre en plus des prescriptions dans cette revue.

Conseils

  • Gardez une liste complète et à jour de tous les médicaments que prend la personne.
  • Avisez le médecin et la pharmacie de toute allergie.
  • Posez des questions s'il y a quelque chose sur l'étiquette que vous ne comprenez pas. Par exemple, est-ce que « quatre doses par jour » veut dire une dose toutes les six heures dans vingt-quatre heures ou seulement quand la personne est éveillée?
  • Utilisez la même pharmacie pour assurer un bon suivi. 

Pour vous aider à bien planifier votre visite avec un professionnel de soins de santé, visitez Chapitre 2 : Comment s'y retrouver dans le système.

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

 Références

  1. Ministère de la santé et des soins de longue durée [En ligne]. Toronto ON : Imprimeur de la Reine pour l'Ontario; c2009-2010 [modifié le 5 juillet 2013]. MedsCheck : c2008 [modifié le 13 septembre 2011]; [cité le 12 juillet 2013]; [environ 1 écran]; Disponible : http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/drugs/medscheck/
Fournitures et équipements

La personne peut avoir besoin de fournitures et d'équipements pour assurer sa sécurité à la maison.

Commencez par en parler à votre médecin de famille. Vous pouvez également communiquer avec votre Centre d'accès aux soins communautaires (CASC) pour qu'une coordonnatrice de soins fasse une évaluation à domicile. Votre coordonnatrice de soins peut vous orienter vers des services professionnels tels que la physiothérapie ou l'ergothérapie pour les aides et autres équipements.

Une fois que vous avez une coordonnatrice de soins du CASC, il est important de la garder à jour et de l'informer de tout changement dans la situation afin qu'elle puisse ajuster les services. Pour plus d'information : CASC.

Vous pouvez également parler avec les organisations communautaires pour emprunter, louer ou acheter des appareils et des produits spécialisés. Ces produits portent différents noms :

  • Produits de résidences assistées
  • Appareils et accessoires fonctionnels
  • Appareils d'adaptation
  • Aides à la vie autonome.

Vous pouvez appeler le Programme d'appareils et accessoires fonctionnels (PAAF) du gouvernement de l'Ontario1 pour recevoir de l'aide financière si la personne a un handicap physique à long terme.

Santé publique Ottawa, le March of Dimes2 et la Croix Rouge3 sont aussi une bonne source d'information. 

D'équipements spécialisés

Voici quelques exemples de fournitures et d'équipements spécialisés qui pourraient vous aider et la personne à rester en sécurité.

Barres d'appui

Les barres d'appui aident à prévenir les chutes. Vous pouvez les installer dans la salle de bain pour avoir du soutien pour entrer et sortir du bain ou la douche ou pour utiliser la toilette. Elles peuvent aussi être installées dans les corridors pour donner du soutien lors de la marche. Assurez-vous que les barres d'appui sont installées correctement.

Côtés de lit

Les côtés de lit aident à soutenir la personne à sortir du lit. Ils sont soit faits en plastique ou en métal; certains modèles ont aussi des pochettes pour mettre des articles comme des livres.

Aides au confort

Vous pouvez trouver plusieurs fournitures qui aident au confort de la personne. Vous pouvez utiliser des couvre-matelas en moutons ou des coussins remplis de mousse pour rendre leur lit ou chaise plus confortable. Ceux-ci sont très bons pour les personnes qui sont assises ou au lit pendant de longues périodes de temps.

Pommes de douche et douches à main

Les pommes de douche et les douches à main qui se fixent au robinet du bain vous aident à laver les cheveux et le dos et à rincer la personne dans le bain ou la douche. Les pommes de douche de base ne coûtent pas cher.

Sièges de bain, sièges de douche et bancs de transfert

Ces produits permettent à la personne d'entrer dans la baignoire et d'en sortir plus facilement. Ils sont parfaits pour les personnes qui ne peuvent pas entrer dans un bain ou qui doivent rester assises pendant leur bain ou leur douche. Les personnes peuvent aussi se laver les pieds ou se raser les jambes sans se pencher.

Tapis de bain et de douche

Vous devez utiliser des tapis de sécurité à l'intérieur du bain ou de la douche pour prévenir les chutes. Les tapis recouvrent partiellement ou complètement la plupart des bains de bout en bout.

Survêtements pour le bain

Vous pouvez aider la personne à rester couverte avec des survêtements pour le bain. Ils couvrent les parties intimes quand la personne prend un bain ou une douche. Un survêtement sec peut être placé par-dessus les sous-vêtements mouillés, ce qui permet à la personne d'enlever les sous-vêtements en toute intimité. Il y a aussi de grands tabliers de plastique qui peuvent être portés pendant le bain, et des serviettes qui restent bien en place autour de la personne à l'aide d'épingles à linge, d'attaches ou de bandes velcro. Les survêtements secs peuvent être levés, ce qui permet d'aller à la toilette facilement.

Sièges de toilette surélevés et chaises d'aisances

Les sièges de toilette surélevés aident la personne à s'asseoir et à se relever avec plus d'aise. Il y a différents types de sièges et certains sont munis d'appuie-bras ou de couvercle. Les sièges en plastique sont plus confortables que ceux en métal. Vous pouvez choisir plusieurs modèles de chaises d'aisance et de bassins de lit.

Couches adultes/sous-vêtements

Les aînés et les personnes malades ont parfois des problèmes à contrôler leur vessie et leurs intestins. Vous pouvez acheter des couches pour adultes ou des sous-vêtements absorbants. Il y a plusieurs sortes de sous-vêtements pour adultes. Certains ressemblent à des sous-vêtements ordinaires. Ceci peut aider la personne à garder sa dignité et être plus confortable quand elle fait ses activités quotidiennes.

Aides à l'habillage

Les enfile-bas aident la personne à mettre ses bas sans avoir à se pencher. Il y a aussi des appareils semblables pour mettre des collants.

Les longs chausse-pieds aident à mettre les chaussures sans se pencher.

Les aides de vêtements, boutons et fermetures éclair permettent aux gens de s'habiller de façon indépendante et de conserver la dignité. Ils sont très utiles pour les personnes qui ont l'arthrite ou qui ont du mal à bouger les doigts. Les tirettes pour les boutons et fermetures éclair aident la personne à déboutonner sa chemise ou lever sa fermeture éclair. Les bâtons d`habillement ont des crochets de différentes grandeurs aux deux bouts pour aider à fermer des fermetures glissière et à s'habiller. Ils sont très utiles pour les personnes qui ont de la difficulté à bouger leurs bras ou ont l'usage d'un seul bras. Généralement, ces articles coûtent de 10 $ à 20 $.

Aides à la mobilité

Les télésièges ou les fauteuils basculeurs sont des chaises penchent la personne vers l'avant pour l'aider à s'asseoir et à se lever. Il existe plusieurs modèles qui sont modernes et très confortables. Les fauteuils électriques baissent et soulèvent la personne pour qu'elle passe d'une position assise à debout. Ils vont ensuite baisser pour que la personne passe d'une position debout et assise.

Un coussin auto-souleveur portable aide la personne à s'asseoir sur un fauteuil et à se relever. Ce coussin se soulève automatiquement lorsque la personne fait des efforts pour se relever. Il est pratique, car il peut être transporté d'une chaise à l'autre. Un coussin pivotant peut aider une personne à entrer et sortir d'un siège d'auto ou une chaise en tournant en place, afin que la personne n'ait pas à se tourner ou pivoter elle-même. Il existe aussi des chaises électriques installées de façon fixe sur des glissières dans les escaliers pour aider une personne à monter et descendre les escaliers.

Fauteuils roulants électriques ou manuels

Les fauteuils roulants coûtent très cher. Pour cette raison, certains en empruntent d'un programme communautaire ou d'un centre de soins de santé ou achètent un modèle usager. Certains programmes offrent de l'aide financière comme le Programme d'appareils et accessoires fonctionnels (PAAF). Parlez-en à votre médecin de famille ou votre coordonnatrice de soins du Centre d'accès des services communautaires (CASC). Un représentant qualifié ou un ergothérapeute peut vous aider dans votre choix. Lorsque vous choisissez un fauteuil roulant, vous devez connaître la taille de la personne, son poids et ses besoins essentiels. Par exemple, le fauteuil roulant sera-t-il utilisé pour de courtes distances? La personne aura-t-elle besoin d'un fauteuil pour l'intérieur, l'extérieur ou les deux?

Aides à la marche

Ces aides permettent la personne à se sentir plus sûre et plus stable quand elle marche. Il est recommandé d'avoir une aide professionnelle pour choisir la marchette appropriée. Pour plus d'information : CASC

Les cannes

Les cannes peuvent avoir des poignées durables, des pieds à trois volets ou des crampons à glace que vous fixez à la base de la canne pour un meilleur équilibre. La personne peut lever le crampon quand elle est à l'intérieur. La hauteur de la canne dépend de la taille de la personne. Demandez la personne à se lever et placer ses bras de chaque côté. Tournez la canne à l'envers avec la poignée reposée sur le sol. La canne de la bonne longueur arrivera à la hauteur du poignet. Si vous avez besoin de l'aide à choisir une canne, un ergothérapeute peut vous aider.

Déambulateur ou marchette

La plupart des déambulateurs ou marchettes ont des roues pour aider la personne à se déplacer et à tourner plus facilement. Certains modèles ont des freins, un siège, un panier et peuvent être pliés pour les transporter.

Aides pour les repas

Il existe des assiettes, des bols et d'autres articles de vaisselle spécialement conçus pour les personnes qui ont du mal à utiliser la vaisselle ordinaire. Il existe aussi des appareils circulaires en plastique que vous pouvez mettre autour de n'importe quelle assiette. Ils permettent de garder les aliments dans l'assiette quand la personne a de la difficulté à prendre les aliments avec ses ustensiles.

Tables de nuit et plateaux de service

Ces articles sont en vente dans de nombreux grands magasins. Certains modèles de table ont des roulettes et se plient facilement. La personne peut manger au lit et ranger certains articles personnels comme les mouchoirs, livres et mots croisés tout près.

Trouver les fournitures et les appareils

Votre professionnel de soins de santé peut vous aider à trouver des fournitures et des appareils.

Conseil

L'assurance privée et les programmes financés par le gouvernement peuvent couvrir le coût de certains de ces produits. Consultez la Section Ressources.

Sécurité de l'aidant

Si vous n'êtes plus en mesure de prendre soin de la personne en toute sécurité ou si vous n'avez pas le soutien nécessaire, il faudra penser à lui trouver un domicile adéquat. La personne pourrait avoir à :

  • Vendre sa maison
  • Déménager dans un appartement, un condominium (copropriété) ou une résidence pour aînés 
  • Déménager avec un membre de la famille ou un ami
  • Déménager dans une maison de soins à longue durée (voir Chapitre 2 : Comment s'y retrouver dans le système).

Ces changements peuvent être très difficiles pour la personne. Prenez le temps de parler. Expliquez-lui votre point de vue, et la raison pour lequel vous croyez que ces décisions sont nécessaires.

Prendre soin d'une personne qui vit loin de vous

Prendre soin d'une peut être difficile surtout lorsque vous habitez loin d'elle. Il se peut que vous partagiez les soins avec quelqu'un qui vit près d'elle ou que vous soyez le seul aidant. Le coût et le manque de temps pour voyager peuvent vous empêcher de visiter la personne souvent.

Vivre loin de la personne peut vous rendre triste, inquiet et coupable. Parfois, les gens déménagent pour se rapprocher de la personne pendant une courte période. Cela peut fonctionner si c'est pour organiser les soins de la personne. Malheureusement, ce n'est pas toujours possible. Vous pouvez penser que la personne pourrait déménager chez vous. Cela peut fonctionner si celle-ci a besoin de soins pendant une longue période. Il est important d'en parler et de prendre une décision avec la personne. Parfois, un déménagement est une bonne décision.

Lorsque la personne vit loin, il y a plusieurs façons d'être utile. Consulter la ressource suivante pour en connaître davantage : So Far Away: Twenty Questions and Answers about Long-Distance Caregiving (pdf version) (en anglais seulement). Cet ouvrage contient de l'information sur les relations familiales, les affaires légales, les choix de logements et les ordonnances de non-réanimation.4

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Références

  1. Ministère de la santé et des soins de longue durée Ontario [En ligne]. Toronto ON : Imprimeur pour la Reine de lOntario; c2009-2010 [modifié 5 juillet 2013]. Programme d'appareils et accessoires fonctionnels : c2008 [modifié 19 juillet 2012] [cité le 18 juillet 2013]; [environ 1 écran]. Disponible : http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/adp/
  2. March of Dimes Canada [En ligne]. Toronto (ON) : March of Dimes Canada; c2011 [cité le 18 juillet 2013]; [environ 2 écrans]. Disponible : http://www.marchofdimes.ca/EN/Pages/default.aspx (en anglais seulement)
  3. La croix rouge [En ligne]. Ottawa ON : La croix rouge ; c1999-2013 [cité le 18 juillet 2013]; [environ 2 écrans]. Disponible : http://www.croixrouge.ca/
  4. National Institute on Aging [En ligne]. Bethesda (MD) : National Institute on Aging; c2011-2013; Disponible : http://www.nia.nih.gov/health/publication/so-far-away-twenty-questions-and-answers-environ-long-distance-caregiving-0# (en anglais seulement)
Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Chapitre 1 - sondage

Ressources

Municipales

Bibliothèque publique d'Ottawa

Programme gériatriatrique régional de l'Est de l'Ontario:  un réseau coordonné de services gériatriques spécialisés, de l'hôpital à la maison.

Collège Algonquin, Clinique dentaire (septembre à avril) 613-727-4723 poste 7630

Centre d'accès aux soins communautaires, coordonne les soins, fournit des soins à domicile, y compris des services de soutien spécialisés. Ils fournissent aussi des informations sur les options de soins de longue durée.

Services sociaux et communautaires, Aide financière pour les adultes et les aînés à faible revenu : 613-560-6000

Société dentaire d'Ottawa, Services d'urgences de soins dentaires : 613-523-4185

Ville d'Ottawa, Services d'emploi et aide financière pour les adultes et les aînés à faible revenu

Provinciales

MedsCheck

Ministère de la Santé et des soins de longue durée, Programme d'appareils et accessoires fonctionnels

Ressources en matière de santé de Saint Elizabeth Health Care (en anglais seulement), les sujets comprennent le diabète, les soins aux aînés, le soin des plaies, etc.

Nationales

Anciens Combattants Canada

Bell Canada accessoire pour les téléphones

Croix-Rouge Canadienne, Programme de prêt d'équipement médical

Décovrez les aliments

Les diététistes du Canada

Institut national canadien pour les aveugles (INCA)

National Institute on Aging (en anglais seulement)

Portail canadien en soins palliatifs, « Démonstrations de soins »

Santé Canada -- Guide alimentaire canadien

Société Alzheimer Canada

Société canadienne de l'ouïe 

Réseau universitaire de santé, vidéos démontrant comment déplacer une personne de façon sécuritaire (en anglais seulement)

Faites-nous part de vos commentaires

Nous voulons améliorer la qualité de ce guide et répondre à vos besoins. S'il vous plaît, envoyez-nous vos commentaires sur cette section du guide. Nous apprécions et nous vous remercions de prendre le temps pour remplir ce bref sondage. Si vous souhaitez parler avec une infirmière de Santé publique Ottawa, appelez-nous au 613-580-6744 ATS/TTY: 613-580-9656 du lundi au vendredi entre 9 h et 16 h (fermé les jours fériés) ou envoyez-nous un courriel healthsante@ottawa.ca.

Contactez Nous