La naloxone

La naloxone est un médicament qui peut inverser temporairement les effets d'une overdose d'opiacés. Les opioïdes sont des drogues comme l'héroïne, la morphine, le fentanyl, la méthadone et la codéine.

En Ontario, la naloxone est distribuée gratuitement dans le cadre de programmes tels que l’initiative POPP (Prévention des overdoses par les pairs), et peut être obtenue auprès des pharmacies locales, des organismes communautaires, des refuges, des programmes de gestion de consommation. La naloxone est disponible pour les personnes à risque de surdose ainsi qu’à leurs amis et à leurs proches.

Comment la naloxone fonctionne-t-elle?

La respiration d'une personne qui fait une surdose d'opiacés ralentit ou s'arrête. La naloxone bloque les effets des opiacés sur le cerveau. Elle inverse temporairement les effets qui touchent la respiration. L'administration de naloxone peut prévenir un décès ou la survenue de dommages au cerveau consécutifs à un manque d'oxygène.

La naloxone ne fonctionne que dans les cas d'overdoses liées aux opioïdes. Il est important de se rappeler que beaucoup d'autres drogues sont coupées avec du fentanyl. Si la personne a consommé des drogues et montre des signes d'une overdose d'opiacés, composez le 911 et administrez de la naloxone.

Combien de temps faut-il avant que la naloxone produise son effet?

La naloxone commence habituellement à être efficace après un délai de deux à trois minutes. Il peut être nécessaire d'administrer de nouvelles doses si la victime continue de montrer des signes d'overdose.

La naloxone peut rester active dans le corps jusqu'à 2 heures, mais il est important de savoir que la plupart des opioïdes restent actifs plus longtemps que 2 heures! Si l'opiacé demeure dans l'organisme après que les effets de la naloxone s'estompent, les effets de l'overdose peuvent réapparaître. C'est pourquoi il est crucial de toujours composer le 911 en cas d'overdose!

Y a-t-il une limite d'âge pour l'administration de la naloxone? Est-elle sécuritaire pour les adolescents?

La naloxone est un médicament très sûr utilisé pour les personnes de tous les âges. La naloxone peut contrecarrer temporairement les effets d'une surdose d'opioïdes qui pourrait être fatale. Voilà donc pourquoi vous donneriez à votre adolescent de la naloxone - quel que soit son âge - s’il faisait une surdose. C’est également pourquoi vous administreriez également de la naloxone à votre adolescente si elle était enceinte ou si elle allaitait, ou si votre enfant souffrait d’une maladie cardiaque ou respiratoire, ou bien d’une insuffisance hépatique ou rénale.

Le seul cas où vous n’administreriez pas de naloxone serait s’il y avait des antécédents d’allergie connus à la naloxone ou à ses ingrédients. Si vous ne savez pas si la victime est allergique à la naloxone (ce qui est probable dans le cas d’une urgence médicale), administrez ce médicament.

Appelez toujours le 9-1-1 si une personne fait une surdose ou dans un cas de surdose présumée, et ce même si de la naloxone a déjà été administrée.

Est-ce que je peux nuire à la santé de mon enfant si je lui donne de la naloxone et qu'il s'avère qu'il ne faisait pas une surdose?
Non. Le principal « risque » associé à l'administration de la naloxone à quelqu'un qui est dépendant aux opioïdes est que ce médicament provoque des symptômes de sevrage. Ces symptômes sont temporaires et ne mettent pas la vie en danger, mais ils peuvent être désagréables. Ils disparaissent une fois que les effets de la naloxone se sont estompés.
 Regardez cette vidéo pour en apprendre d'avantage sur la Naloxone
Trousse de naloxone à emporter

Trousse de naloxone à emporter

Si vous savez reconnaître les signes d'une overdose rapidement et que vous avez une trousse de naloxone sous la main, vous pourriez sauver une vie. La naloxone peut acheter un temps pendant que vous attendez l'arrivée de l'ambulance. Les trousses de naloxone à emporter ne remplacent pas la nécessité d'administrer des soins d'urgence ou ne réduisent pas l'importance de composer le 911. 

Vous pouvez obtenir gratuitement une trousse de naloxone à emporter dans les pharmacies et auprès d'autres organismes d'Ottawa. Avec votre trousse, vous recevrez aussi une formation sur les overdoses : comment les prévenir, comment les reconnaître et comment intervenir. Voici la liste des endroits à Ottawa où vous procurer cette trousse:

  • téléphoner à la Ligne d'aide sur la drogue et l'alcool au 1 800 565-8603;  
  • consulter la liste des pharmacies offrant de la naloxone dressée par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée. S'il manque une pharmacie à la liste, veuillez communiquer avec le Ministère;
  • Santé publique Ottawa vous recommande de téléphoner à la pharmacie avant de vous y rendre afin de vous assurer que de la naloxone y est toujours disponible.  
  • Le Programme sur les aiguilles et les seringues propres de Santé publique Ottawa offre des trousses gratuites et une formation à ses clients, aux membres de leur famille ou à leurs amis. Rendez-vous :
    • au bureau du Programme, au 179, rue Clarence (dans le marché By), de 9 h à 21 h, sept jours sur sept;
    • à la fourgonnette mobile du Programme (qui offre des services dans l'ensemble de la Ville d'Ottawa), de 17 h à 23 h 30, sept jours sur sept (613-232-3232).
    • Pour de plus amples renseignements à ce sujet, visitez notre section sur les Services de réduction des méfaits à Ottawa.

  • Vous pouvez obtenir une trousse dans de nombreuses pharmacies d'Ottawa (pour trouver une pharmacie participante près de chez vous, composez la Ligne d'aide sur la drogue et l'alcool au 1-800-565-8603). 
  • L'hôpital d'Ottawa offre de la formation  et des trousses de naloxone aux patients enregistrés de l'hôpital qui sont à risque de surdose.
  • Vous pouvez aussi vous adresser au programme Oasis de prévention des overdoses du Centre de santé communautaire Côte-de-Sable (221, rue Nelson, rez-de-chaussée, 613-569-3488) :
    • services sans rendez-vous offerts du lundi au vendredi.
Quoi faire en cas d'overdose d'opiacés

5 étapes pour sauver une vie

Que faire en cas de surdose?

Secouer la personne et crier pour tenter d'obtenir une réaction.En l'absence de réaction, composer le 9-1-1.Il est possible de donner de la naloxone à tout moment.Effectuer des compressions thoraciques ou la RCR sans interruption, sauf pour administrer de la naloxone.Est-ce que ça fonctionne? Continuer les compressions ou la RCR jusqu'à l'obtention d'une réaction ou jusqu'à l'arrivée des SMU. Si l'inconscience dure plus de trois minutes, administrer une deuxième dose de naloxone. Rester sur place.

  1. Secouer la personne et crier pour tenter d'obtenir une réaction.
  2. En l'absence de réaction, composer le 9-1-1.
  3. Donner de la naloxone
  4. Faites de la respiration de sauvetage et/ou des compressions thoraciques ou de la RCR selon la formation.
  5. Est-ce que ça fonctionne? Continuer les compressions ou la RCR jusqu'à l'obtention d'une réaction ou jusqu'à l'arrivée des SMU. Si l'inconscience dure plus de trois minutes, administrer une deuxième dose de naloxone. Rester sur place.

Si jamais vous devez laisser la personne seule, placez-la en position de rétablissement. La position de rétablissement aide à garder ouvertes les voies respiratoires de la personne afin que celle-ci puisse respirer et ne s'étouffe pas dans ses vomissures ou ses crachats :

Position de rétablissement

Position de rétablissement

  1. Le répondant place le bras de la victime le plus proche de lui au-dessus de la tête de celle-ci.
  2. Le répondant place l'autre bras de la victime à travers la poitrine de celle-ci, et plie le genou le plus loin de lui. Le répondant tourne ensuite la victime vers lui pour la positionner sur le côté.
  3. La victime est étendue sur le côté, la tête accotée sur son bras étendu, le genou plié et stable.

Il est important de rester avec la personne après lui avoir administré de la naloxone.

  • La personne pourra être confuse et effrayée lorsqu'elle se réveillera. Vous devrez lui dire ce qui s'est passé.
  • De nombreux opioïdes peuvent demeurer plus longtemps dans l'organisme que la naloxone. Les effets de l'overdose pourraient donc revenir. Il est important de s'assurer que la personne sache qu'elle ne doit pas prendre d'autres drogues!
  • Il est important de dire aux paramédics tout ce que vous savez de la situation afin que ceux-ci puissent offrir les meilleurs soins possible.
  • La naloxone peut provoquer des symptômes de sevrage chez les personnes qui ont consommé des opioïdes. Cela pourra inciter la personne à consommer de nouveau. Le fait de continuer à consommer pendant que les effets de la naloxone s'estompent augmentera le risque d'overdose.
  • Ces symptômes peuvent être très inconfortables pour la personne, mais sa vie n'est pas en danger. Voici quelques symptômes de sevrage possibles :
    • douleurs musculaires;
    • sueurs;
    • nausées et vomissements;
    • agitation;
    • irritabilité.

Pour une formation complète sur la façon d'administrer la naloxone, visitez les endroits énumérés ci-dessus! 

Consultez nos conseils sur la façon de réagir aux surdoses (disponible en anglais seulement) d'un stimulant comme la cocaïne, la méthamphétamine en cristaux, la MDMA ou le Ritalin.

<< Retour à ArretOverdoseOttawa.ca

Contactez Nous