Établissements de services personnels

Rapports d'inspections des établissements de services personnels de Santé publique Ottawa

Tatouage et perçage

Vous pensez vous faire faire un tatouage ou un perçage?

Voici quelques informations pour faire un choix sécuritaire. Les tatouages et les perçages effectués par des amateurs peuvent causer de graves infections telles que le VIH et le SIDA, l'hépatite B ou l'hépatite C. La meilleure façon de réduire le risque d'infection est de faire faire le tatouage ou le perçage par un professionnel.

Les perceurs professionels

  • n'utilisent pas de "stud gun"(pistolet);
  • se servent des bijoux spéciaux (acier chirurgical et niobium)

Les tatoueurs professionnels

  • versent l'encre de tatouage dans des contenants à usage unique jetables.

Les perceurs et tatoueurs professionnels

  • utilisent des aiguilles jetables stériles;
  • portent des gants de latex;
  • se servent d'un autoclave pour stériliser le matériel réutilisable;
  • vous donnent des directives afin d'éviter toute infection;
  • savent quoi faire en cas de réaction ou d'infection;
  • sont expérimentés et connaissant.

Commencez par vous renseigner : demandez à des amis qui ont eu une bonne expérience de vous recommander des endroits. Avant de prendre une décision, visitez quelques endroits et posez des questions. Si ce que vous voyez ou entendez ne vous satisfait pas, PARTEZ!

Demandez à voir :

  • les contenants spéciaux pour les aiguilles usagées;
  • les contenants jetables pour l'encre de tatouage;
  • l'autoclave utilisé pour stériliser le matériel;
  • les lignes noires sur l'emballage des produits. Ces lignes indiquent que les produits sont stériles : (produits stérilisés pendant 30 min à 121 °C/250 °F).

Vous avez déjà un tatouage ou un perçage fait par un amateur?

Un professionnel peut répondre à vos questions. Si vous pensez avoir été exposé au VIH, à l'hépatite B ou à l'hépatite C, communiquez avec un médecin, une clinique de santé ou le Service de la santé pour subir un test de dépistage. Vous pouvez également vous faire vacciner contre l'hépatite B.

Quatre choses a savoir avant de visiter un établissement de services personnels

  1. Vérifiez avant de partir
    • Les inspecteurs de Santé publique Ottawa inspectent les établissements de services personnels qui sont installés dans des maisons privées et des établissements commerciaux, comme les salons de coiffure pour femmes et pour hommes, les studios de tatouage ou de perçage corporel ainsi que les établissements qui offrent des services d'électrolyse, d'acupuncture et de soins esthétiques.
    • Appelez la ligne d'info-santé publique Ottawa, au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656), ou envoyez un courriel à HealthSante@ottawa.ca si vous avez des questions à propos de la dernière inspection d'un établissement de services personnels en particulier.
  2. Regardez autour de vous et posez des questions
    • Prenez le temps d'observer les pratiques adoptées par les membres du personnel pour vous assurer qu'ils utilisent des outils propres et qu'ils ont les mains propres.
    • Posez des questions aux membres du personnel.
  3. Prenez une décision éclairée
    • Si ce que vous voyez ou entendez vous rend inconfortable, n'hésitez pas à refuser les services.
    • Vous avez le droit de vous assurer que les services que vous recevrez sont sûrs et qu'ils sont prodigués avec des outils et des mains propres.
  4. Signalez vos préoccupations ou portez plainte
    • Vous pouvez aider à prévenir la propagation de graves infections.
    • Si vous avez des inquiétudes concernant le contrôle et la prévention des infections dans les établissements de soins personnels, appelez la ligne d'info-santé publique Ottawa, au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656), ou envoyez un courriel à HealthSante@ottawa.ca
    • Les inspecteurs de Santé publique Ottawa enquêtent sur toutes les plaintes.
    • Les problèmes soulevés et les plaintes demeurent confidentiels.

*Contenu adapté de Be Spa Safe: Your guide to protecting yourself at the spa(en anglais) publié par le service de Santé publique de la région de York (www.york.ca)

Qu'est-ce qu'un établissement de services personnels?

(Salons de beauté, coiffeurs, studios de tatouage ou de perçage corporel)

Inspections

Les établissements de services personnels peuvent offrir un large éventail de services, tels que :

  • Perçage corporel
  • Modifications corporelles
  • Branding
  • Scarification
  • Implants
  • Spa-santé (soins fournis par du personnel non médical)
  • Tatouage
  • Acupuncture
  • Micropigmentation (maquillage permanent)
  • Épilation au laser
  • Perçage d'oreilles
  • Microdermabrasion
  • Manicure
  • Pédicure
  • Soins cosmétiques (maquillage)
  • Esthétique (épilation à la cire, soins du visage, etc)
  • Salons de coiffure et coiffeurs pour hommes
  • Bronzage
  • Massage

Les inspecteurs de la santé publique de Santé publique Ottawa effectuent des inspections de routine dans ces établissements pour s'assurer que toutes les précautions d'usage sont prises pour protéger les clients et le personnel contre les risques d'infection ou de transmission de pathogènes transmissibles par le sang. Les inspecteurs s'attardent aux méthodes de nettoyage, de désinfection et de stérilisation des instruments et de l'environnement, aux mesures de protection contre la réutilisation des instruments jetables et aux moyens de prévention de la contamination des surfaces, outils et aires de rangement. Ils portent également attention à la manière dont le service est dispensé, à la façon dont le matériel est utilisé et aux pratiques d'hygiène du personnel.

Nous incitons les résidents à songer à leur propre sécurité avant de se rendre à un établissement de services personnels (ESP). Veuillez consulter les fiches de renseignements suivantes afin de connaître les points à considérer avant de vous rendre à votre rendez-vous et ce que vous devez surveiller une fois sur place.   

Nous encourageons également les résidents à visiter le site Web ottawa.ca/InspectionsESP afin de consulter les plus récents résultats d'inspection de tous les ESP situés à Ottawa. Pour toute question ou pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Santé publique Ottawa par courriel à healthsante@ottawa.ca ou par téléphone au 613-580-6744 (TTY : 613-580-9656) afin de vous adresser à un inspecteur en santé publique.  

Enquêtes sur les plaintes

En cas de doutes ou d'inquiétudes au sujet d'un établissement de services personnels, vous pouvez communiquer avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744. Toutes les plaintes reçues sont traitées de façon confidentielle. Notre inspecteur vous informera des conclusions et des résultats de l'enquête.

Lutte anti-infectieuse

Santé publique Ottawa participe activement aux travaux d'élaboration et d'application des politiques provinciales de lutte anti-infectieuse pour prévenir les maladies transmissibles dans les établissements de services personnels. Il existe des politiques sur la désinfection du matériel et l'utilisation de solutions désinfectantes, des procédures applicables à certains services particuliers ainsi que des directives sur les soins appropriés de la peau après un perçage du lobe d'oreille ou un perçage corporel. Tout signalement d'une maladie potentiellement associée aux actes posés dans un établissement de services personnels donne lieu à une enquête par un inspecteur de la santé publique.

Qu'est-ce que le « barbicide »?

Le Barbicide, une solution claire, de couleur bleue, qu'utilisent la plupart des salons de coiffure pour désinfecter des articles tels que les peignes, est un composé d'ammonium quaternaire. Santé Canada classe les composés d'ammonium quaternaire parmi les désinfectants peu puissants (de faible niveau) pour surfaces dures, ne devant pas être utilisés pour désinfecter les instruments.

À quels articles le barbicide convient-il?

  • Le Barbicide peut désinfecter des articles non critiques (qui ne sont pas censés pénétrer ou couper la peau ou entrer en contact avec du sang ou des liquides organiques) qui ont été nettoyés, comme les surfaces dures, les peignes, les brosses, les bigoudis, les chaises, et les ciseaux et tondeuses à cheveux qui n'ont pas écorché la peau.
  • Si un article non critique écorche la peau (ciseaux, tondeuses à cheveux), il faut le nettoyer et le désinfecter de la même façon que les articles semi-critiques avant de l'utiliser de nouveau.
  • Les rasoirs utilisés pour couper ou effiler les cheveux (et non pas pour raser) sont des articles non critiques et peuvent être nettoyés et désinfectés à l'aide d'une solution désinfectante de faible niveau. Le rasoir doit être muni d'une garde appropriée pour prévenir le contact avec la peau.

Quels sont les articles auxquels le barbicide ne convient pas?

  • Le Barbicide, comme toute autre solution désinfectante, ne doit pas être utilisé pour désinfecter des articles critiques (devant pénétrer la peau ou servant à tenir des articles stériles, etc.). Ces articles doivent être nettoyés et stérilisés à l'autoclave ou au stérilisateur à chaleur sèche entre chaque usage, ou être présentés dans un emballage stérile et être jetables après un seul usage. Les aiguilles, les lames, les boucles d'oreilles, les pinces utilisées pour les bijoux de perçage corporel, etc. sont des articles critiques.
  • Le Barbicide ne doit pas être utilisé pour désinfecter une partie d'un rasoir ou d'une lame qui entre en contact avec la peau (les articles critiques tels que les lames destinées au rasage sont des articles à usage unique qui doivent être jetés dans un contenant pour objets pointus ou tranchants immédiatement après avoir été utilisés). Le manche du rasoir et le support de la lame doivent être nettoyés et désinfectés comme des objets semi-critiques après chaque usage. Les rasoirs droits à l'ancienne (tout d'une pièce, de sorte que la lame est réutilisable et non pas jetable) doivent être stérilisés à l'autoclave ou au stérilisateur à vapeur sèche après chaque usage.
  • Le Barbicide ne doit pas servir à désinfecter les articles semi-critiques. Les articles semi-critiques peuvent entrer en contact avec du sang ou des liquides organiques, ou pénétrer accidentellement dans les tissus. Ils comprennent le manche du rasoir et le support de la lame, un crochet (pouvant égratigner le cuir chevelu) pour mèches au bonnet et les ciseaux et tondeuses à cheveux qui ont coupé la peau.
  • Il faut utiliser un désinfectant de niveau intermédiaire ou de haut niveau pour désinfecter les articles semi-critiques déjà nettoyés. Exemples de désinfectants de niveau intermédiaire : solution à 70 à 90 % d'alcool éthylique ou isopropylique, solution composée de 1 partie d'eau de javel (hypochlorite de sodium 5,25 %) pour 99 parties d'eau (dilution à 1 %). Une solution d'eau de javel de haut niveau serait composée de 1 partie d'eau de javel pour 9 parties d'eau (dilution à 10 %).

Mauvais usage du barbicide et d'autres solutions désinfectantes

  • La plupart des travailleurs des services personnels (TSP) n'utilisent pas correctement les solutions désinfectantes.
  • Souvent, les TSP ne nettoient pas les articles avant de les désinfecter. Le fait de déposer un article souillé dans un contenant de solution Barbicide (ou de toute autre solution désinfectante) ne permettra pas de le désinfecter et ne servira qu'à contaminer la solution et tous les objets qui y seront déposés. Par conséquent, la désinfection doit être effectuée dans une aire munie d'un évier avec eau courante.
  • Toutes les solutions désinfectantes doivent être préparées chaque jour au moins.
  • Pour désinfecter un objet, il faut l'immerger complètement dans la solution désinfectante.
  • La vaporisation d'une solution désinfectante sur un objet contaminé n'est pas un moyen efficace de désinfection. Le fait de vaporiser la solution sur l'objet et de l'essuyer ne sert qu'à étendre la contamination sur toute la surface de l'objet.
  • La durée du contact avec la solution est également un élément important. Les directives du fabricant à ce sujet doivent être respectées. Quand on utilise une solution de niveau intermédiaire telle que l'alcool éthylique ou isopropylique à 70 % ou 90 % ou une solution d'eau de javel diluée à 1 % (1 partie d'eau de javel pour 99 parties d'eau), l'objet doit demeurer immergé dans la solution pendant 10 minutes. Si la période d'immersion est trop courte, l'objet ne sera pas désinfecté. Si l'objet demeure immergé trop longtemps dans la solution désinfectante, la solution est affaiblie et l'objet peut être endommagé.

Quelle est la façon appropriée d'utiliser une solution désinfectante?

  1. Les articles à désinfecter doivent être nettoyés à l'eau courante, avec du savon ou du détergent et une brosse, avant la désinfection. Le nettoyage avec la brosse permet d'enlever les débris (cheveux, peau, produits cosmétiques, liquides organiques, etc.) et d'assurer l'efficacité de la solution désinfectante.
  2. Une nouvelle solution désinfectante doit être préparée chaque jour (ou selon la fréquence requise par le fabricant). Plus les solutions désinfectantes sont employées souvent et longtemps, plus leur efficacité diminue.
  3. Une fois nettoyé, l'article doit être immergé complètement dans la solution. L'objet au complet doit tremper dans la solution.
  4. L'objet doit demeurer dans la solution pendant la période requise. La durée d'immersion dans la plupart des désinfectants de niveau faible ou intermédiaire est de 10 minutes. Il faut suivre les directives du fabricant concernant la durée appropriée du contact.
  5. On doit rincer l'objet à l'eau potable courante ou le laisser sécher à l'air, selon le désinfectant et les directives du fabricant. Quand certaines solutions désinfectantes sont employées, l'objet doit être rincé à l'eau stérile après la désinfection.
  6. L'article nettoyé, désinfecté et sec doit être placé dans un contenant propre et couvert pour prévenir la contamination par d'autres objets ou par l'environnement. Il ne faut jamais ranger ensemble des objets propres et des objets souillés.

Pour de plus amples renseignements, téléphoner à Santé publique Ottawa au 613-580-6744

Appareils pour percer les oreilles

Renseignements sur les soins postérieurs au perçage

Le perçage des oreilles, et du corps en général, peuvent vous exposer à des risques d'infections transmissibles par le sang et à des maladies comme le VIH et l'hépatite B ou C. Santé publique Ottawa souhaite informer les citoyens qui choisissent de se faire percer des lignes directrices en matière de santé publique émises par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario et par Santé Canada.

Les pistolets perce-oreille, les instruments et appareils mécaniques qui insèrent une boucle d'oreille à l'aide d'un module à ressort et les modèles à pression manuelle ne peuvent être utilisés que pour percer le lobe ou la partie molle de l'oreille. Le perçage de la partie supérieure de l'oreille (cartilage), ou de toute autre partie du corps autre que le lobe de l'oreille à l'aide de tels appareils est interdit, car il peut mener à des infections, à des maladies, à des complications ou à une déformation permanente de l'oreille. Les citoyens qui souhaitent se faire percer une partie du corps autre que le lobe d'oreille devrait faire affaire avec un professionnel du perçage corporel.

Le perçage mécanique ou la technique d'insertion à l'aiguille?

L'usage d'un poinçon ou pistolet perce-oreilles est plus dommageable pour l'oreille que la technique d'insertion à l'aiguille utilisée par les professionnels du perçage corporel. Aussi « pointue » que puisse être la tige de la boucle d'oreille, elle ne coupe jamais autant qu'une aiguille à percer. La tige de la boucle d'oreille traverse le tissu en le déchirant tandis que l'aiguille stérile jetable à usage unique utilisée par les perceurs permet de pratiquer une incision nette dans laquelle on insère le bijou.

La tige des boucles d'oreille est trop courte pour s'adapter à l'enflure qui se produit après le perçage et ne peut pas être nettoyée pendant la phase de guérison. L'agrafe papillon qui tient la tige en place derrière l'oreille « étouffe » le site de perçage après l'intervention et peut devenir obstruée par le pus qui s'écoule de l'oreille, ou même emprisonnée dans la chair. Avec les anneaux à boules utilisés par les perceurs professionnels pour le perçage initial, il est possible de nettoyer toute la surface du bijou tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du site de perçage. Ce type de bijou a aussi la propriété de s'adapter à l'enflure des tissus et de laisser passer l'air, deux aspects essentiels pour faciliter les soins après le perçage et favoriser une bonne guérison de l'endroit percé.

Si vous désirez plus d'information, veuillez communiquer à Santé publique Ottawa au 613-580-6744.

Renseignements sur les soins postérieurs au perçage

La plupart des infections liées au perçage du lobe de l'oreille ou d'autres parties du corps sont causées par des soins postérieurs inadéquats. Il est possible que l'on vous ait fourni des renseignements sur la façon de soigner votre perçage pendant la phase de guérison, si le lobe de votre oreille a été percé à l'aide d'un appareil de perçage mécanique (pistolet perce-oreilles). Si vous vous êtes fait percer une autre partie du corps, ces directives ne constituent que les exigences minimales. Les professionnels du perçage corporel vous fourniront des renseignements supplémentaires sur la façon de soigner votre perçage particulier (perçages buccaux par exemple) et seront en mesure de vous conseiller sur le choix approprié de perçage et de bijou, et aussi de répondre à vos questions au sujet du perçage corporel.

Pour éviter les risques d'infection, la peau doit être nettoyée avec un produit antiseptique, par exemple de l'alcool ou de l'iode, avant le perçage, afin de détruire les micro-organismes qui se trouvent sur votre peau (et qui constituent la flore normale).

N'utilisez jamais un pistolet perce-oreilles pour toute partie du corps autre que le lobe de l'oreille

  • Prenez l'habitude de toujours bien vous laver les mains immédiatement avant de toucher votre bijou ou l'endroit percé. Des mains contaminées et des doigts sales constituent la cause la plus courante d'infection. On peut aussi utiliser un produit antiseptique sans eau pour se laver les mains, mais, si on s'aperçoit qu'on a les mains sales, il faut les laver avec de l'eau et du savon avant d'utiliser un antiseptique sans eau.
  • Vous ne devez jamais toucher, tourner ou déplacer votre bijou lorsque la plaie est sèche (seulement lorsqu'elle est mouillée, c'est-à-dire durant le nettoyage).
  • Pendant la phase de guérison, vous pouvez utiliser un savon antibactérien ou antimicrobien doux et non parfumé de bonne qualité pour vous laver les mains (surtout les mains), et aussi pour nettoyer le perçage et la surface percée, mais l'utilisation d'un tel savon n'est pas recommandée à long terme, car l'usage répété de savons plus forts peut assécher et faire gercer la peau (créant ainsi des plaies ouvertes). Si vos mains ou la peau autour de la partie percée deviennent sèches et crevassées, cessez d'utiliser du savon antibactérien et optez plutôt pour un savon plus doux, puis appliquez toujours un hydratant sur les mains après avoir nettoyé et fait sécher le perçage et la surface percée.
  • La croûte (globules blancs morts et liquide lymphatique séché) qui se forme autour du perçage et crée un serrement autour du bijou fait partie de la guérison normale. On peut la ramollir, la desserrer et l'enlever en faisant tremper le perçage dans de l'eau tiède (en se servant de ses mains propres comme d'une coupe sous la douche ou encore en utilisant une tasse de plastique jetable propre. On peut aussi se servir d'une solution faite de sel de mer non iodé ou de sel d'Epsom dilué dans de l'eau (de tiède à chaude) ou encore d'une solution saline pour faire tremper le perçage. Vous pouvez vous servir d'un tampon propre pour enlever délicatement la croûte ramollie et dégagée après le trempage. N'enlevez pas la croûte quand elle est sèche, car cela pourrait déchirer la peau à l'intérieur du perçage. Lorsqu'il n'y a plus de croûte, adoptez un savon liquide plus doux.
  • Une fois la croûte enlevée, faites mousser du savon dans vos mains, puis faites mousser délicatement le savon sur le bijou et sur le perçage par de petits mouvements de rotation ou de va-et-vient, de façon à ce que le savon nettoie bien le perçage. Voyez à ce que la partie du bijou qui entre en contact avec l'intérieur et l'extérieur du perçage soit nettoyée à fond. Attendez une bonne minute avant de rincer avec de l'eau courante, tout en faisant bouger le bijou dans le perçage afin qu'il n'y a plus de résidus de savon (la douche est préférable au bain). Épongez avec un essuie-tout jetable pour faire sécher.
  • Ne lavez pas le perçage trop longtemps, car cela pourrait irriter la surface percée. Comme le corps humain se guérit en grande partie pendant le sommeil, il est suffisant de nettoyer le perçage deux fois par jour (matin et soir). Si vous êtes un athlète ou faites beaucoup d'activité physique, un troisième nettoyage pourrait s'avérer nécessaire, si la surface percée a été contaminée par la sueur, etc. (après avoir fait de l'exercice physique, il suffit parfois de simplement rincer le perçage afin de le débarrasser de la sueur).
  • N'utilisez jamais d'alcool, de peroxyde d'hydrogène, d'onguent, de crème ou de produit hydratant sur votre perçage et évitez d'utiliser des produits de soins personnels, notamment de la laque capillaire, du savon très parfumé, des produits cosmétiques et du maquillage, près de la surface percée.
  • Dans le cas d'oreilles percées, veillez à ce que les récepteurs téléphoniques, les casques d'écoute, les lunettes, entre autres, soient toujours propres et prenez garde d'irriter votre perçage avec vos vêtements, votre brosse à cheveux, votre chapeau, etc. Voici une suggestion dans le cas de perçages à la tête : recouvrez votre oreiller d'un grand t-shirt et tournez-le tous les soirs (ce qui vous donnera quatre surfaces propres).
  • Durant la phase de guérison, assurez-vous que votre literie est propre (draps et taies d'oreillers, etc.) et portez toujours des vêtements propres qui respirent, dans le cas de perçages corporels. Gardez les animaux de compagnie loin de votre lit.
  • Gardez la surface percée au sec, sauf lorsque vous prenez votre douche ou votre bain, ou que vous nettoyez le perçage. Évitez de vous baigner dans un lac, une rivière, une piscine ou une cuve thermale jusqu'à ce que votre perçage soit complètement guéri. N'exposez pas la surface percée à la lumière du soleil, au sable, à la lotion solaire, entre autres, durant la phase de guérison initiale.
  • Ne recouvrez pas le perçage d'un pansement serré. Laissez-le « respirer », ce qui favorisera la guérison. N'utilisez pas de lotion hydratante ni d'onguent sur le perçage ou la surface percée, car ces produits empêcheraient l'oxygène d'accéder à la surface percée.
  • Un perçage peut prendre de un à six mois à guérir; la guérison complète peut même prendre jusqu'à un an (c'est le cas pour les perçages de cartilage, par exemple). Votre perceur vous fournira des renseignements plus précis sur le temps nécessaire à la guérison. Cette dernière prend en moyenne de 4 à 12 semaines, mais elle dépend de la surface percée, de facteurs liés au mode de vie et de la capacité à guérir de l'individu. Un mode de vie sain favorisera une meilleure guérison du perçage. Pour réduire le temps de guérison, dormez beaucoup, évitez de consommer de la caféine et de l'alcool et de fumer, et aussi de prendre de l'aspirine (prenez plutôt de l'ubiprofène, au besoin). Buvez beaucoup de liquides et suivez un régime alimentaire équilibré (de plus, certains suppléments et vitamines pourraient s'avérer utiles). Un perçage peut avoir l'air guéri, alors qu'il ne l'est pas complètement; alors continuez à nettoyer le perçage et la surface percée pendant la période de temps recommandée.
  • Les perçages susceptibles d'être touchés lors des rapports sexuels doivent être protégés au moyen de condoms ou de digues dentaires par exemple, afin d'éviter tout contact avec les fluides corporels. Pour ce qui est des perçages buccaux, n'oubliez pas que vous avez une plaie ouverte dans la bouche, ce qui augmente vos risques de contracter une infection ou encore une ITS.
  • Les gens ne guérissent pas tous de la même façon. Vous pourriez éprouver de l'enflure, des démangeaisons, une sensation de brûlure ou de serrement pendant la phase de guérison. Le serrement peut durer après la guérison. Il n'est pas rare que des odeurs désagréables se dégagent des sécrétions dans la région du nouveau perçage. Saignement, ecchymoses, sensibilité au toucher, changement de coloration de la peau et enflure sont courants au début, mais si la douleur, l'enflure excessive, la rougeur et la purulence durent longtemps, elles pourraient être des signes d'infection. Si ces symptômes persistent, communiquez avec votre perceur et consultez votre médecin (apportez le présent feuillet de renseignements lorsque vous voyez un médecin).
  • N'enlevez jamais un bijou d'un perçage qui semble infecté. Communiquez avec votre perceur et consultez un médecin. Si vous enlevez votre bijou, le trou pourrait se refermer, ce qui emprisonnerait l'infection et pourrait causer un abcès. Les bijoux de petit calibre (plus longs pour tenir compte de l'enflure et plus minces pour laisser de l'espace) agiront comme des conduits qui faciliteront le drainage de l'infection. Comme la taille de certains bijoux est adaptée à la phase de guérison, certaines personnes préfèrent changer de bijou, une fois la plaie complètement guérie.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744

Formation « La sécurité avant la beauté »

Qu'est-ce que la formation « La sécurité avant la beauté »?

Cette formation vise à renseigner les intervenants des établissements de services personnels (ESP) sur les pratiques exemplaires générales de prévention et de contrôle des infections et permet aux participants de choisir les modules qui correspondent aux services qu'ils offrent. Cette formation regorge de faits instructifs sur les concepts de la prévention et du contrôle des infections qui s'appliquent aux ESP. Avant de passer aux modules spécialisés, tous les participants doivent suivre les quatre premiers modules, qui portent sur les principes de base de la prévention et du contrôle des infections.

Cette formation présente aussi le rôle de l'inspecteur en santé publique et les éléments qu'il vérifie lors d'une inspection. Les participants apprendront les diverses exigences du Protocole de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de services personnels et pourront vérifier leurs connaissances en répondant à des questionnaires.

Pour en apprendre davantage sur « La sécurité avant la beauté », regardez la vidéo promotionnelle de Santé publique Ottawa :

Comment puis-je m'inscrire à la formation « La sécurité avant la beauté »?

La formation à l'intention des exploitants d'ESP est accessible sur le site de formation virtuelle de la Ville d'Ottawa.

Pour suivre la formation :

  1. Rendez-vous sur le site Ulearn.
  2. À la gauche de l'écran, sous Catégories de cours, cliquez sur Santé publique Ottawa.
  3. Sélectionnez la formation « les pratiques exemplaires de prévention et de contrôle des infections dans les établissements de services personnels ».
  4. Si vous avez déjà un compte, ouvrez une session avec votre nom d'utilisateur et votre mot de passe (à gauche de l'écran). Si c'est votre première visite, créez un nouveau compte en suivant la procédure à la droite de l'écran.

À qui s'adresse la formation « La sécurité avant la beauté »?

Cette formation s'adresse aux propriétaires, aux exploitants et aux employés des établissements de services personnels.

Santé publique Ottawa (SPO) reconnaît l'expérience des exploitants d'établissements de services personnels dans leur domaine. Néanmoins, il est important que tous les intervenants sachent comment se protéger et protéger leurs clients contre les infections. Des mesures simples permettent de réduire le risque de propager ou de contracter des maladies transmissibles par le sang comme le VIH, l'hépatite B, l'hépatite C, ou d'autres agents infectieux comme des bactéries, des mycobactéries ou des champignons.

Nous encourageons fortement les résidents à garder leur sécurité personnelle en tête lorsqu'ils reçoivent des services comme un tatouage, un perçage des oreilles ou une coupe de cheveux. Les fiches de renseignements suivantes précisent les éléments à vérifier avant de recevoir des services personnels et pendant le rendez-vous :

Les résidents sont aussi invités à visiter ottawa.ca/InspectionESP pour consulter l'historique d'inspection à jour de tous les établissements de soins personnels d'Ottawa. Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa à l'adresse healthsante@ottawa.ca ou au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656) afin de discuter avec un inspecteur de la santé publique.

Contactez Nous