Information sur le nouveau coronavirus à l’intention des médecins et des professionnels de la santé

Dernière révision - Le 6 juillet 2020

Cette situation est en constante évolution. Veuillez vous abonner aux Alertes de santé publique pour les professionnels de la santé pour recevoir des mises à jour régulières par courriel. Vous pouvez aussi consulter cette page Web fréquemment pour des mises à jour ou appeler Santé publique Ottawa (SPO) au 613-580-6744 pour obtenir des conseils.

Notes importantes

  • Il est important que le calendrier de vaccination des enfants soit respecté afin de réduire tout risque de maladies graves et courantes telles que le pneumocoque, la rougeole et la coqueluche. Il pourrait devenir prioritaire de réserver des heures ou des journées précises pour administrer ces vaccins.
  • Veuillez respecter les mesures de distanciation physique durant les soins de routine, aménager votre salle d’attente afin que les patients soient au moins 2 mètres les uns des autres et offrir constamment du désinfectant pour les mains à base d’alcool. Veuillez également communiquer préalablement avec les familles afin de réduire au maximum le nombre de personnes accompagnant le patient. Les Lignes directrices élargies pour les soins en personne pour les consultations essentielles sont publiées sur le site Web de la COVID-19 du ministère de la Santé. Vous pouvez aussi aiguiller vos patients vers la clinique de vaccination « Les enfants avant tout » du CHEO.
  • La COVID-19 est à déclaration obligatoire en vertu des lois sur la santé publique de l’Ontario. Si vous soupçonnez une personne d’être infectée par la COVID-19, signalez immédiatement le cas soupçonné à Santé publique Ottawa (SPO) par l’un ou l’autre des moyens suivants :
  1. En utilisant l'outil de déclaration en ligne COVID-19. Si vous utilisez l'outil de signalement, vous n'avez PAS besoin de appeler SPO pour faire le même signalement
    OU
  2. En appelant le 613-580-6744 (24 heures sur 24).
  • La confirmation du laboratoire n'est pas nécessaire pour signaler un cas soupconné de COVID-19.

 

Sur cette page:

Messages clés

  • Les statistiques sur la COVID-19 à Ottawa sont mises à jour quotidiennement et les déclarations spéciales de la médecin chef, la Dre Vera Etches, sont affichées ici.
  • Des mises à jour concernant l’état des cas en Ontario, y compris à Ottawa, sont disponibles sur la page Web du ministère de la Santé.
  • Les tests de dépistage de la COVID-19 sont effectués en laboratoire au Laboratoire de santé publique de l’Ontario et d’autres sites régionaux. Remplissez les informations obligatoires en utilisant la Demande de test de dépistage du virus COVID-19 (PDF).
  • La COVID-19 est à déclaration obligatoire en vertu des lois sur la santé publique de l’Ontario. 

Retour en haut de la page

Modifications récentes des recommandations

Veuillez consulter le site Web du Ministère de la Santé pour les modifications récentes apportées aux document d’orientation sur la COVID-19.

Retour en haut de la page

Alertes de santé publique récentes émises par Santé publique Ottawa

Pour que SPO puisse vous joindre à l’aide de son système de messagerie automatisé, veuillez vous abonner aux communications de Santé publique Ottawa.

Abonnez-vous aux communications de Santé publique Ottawa

Retour en haut de la page

Épidémiologie locale

Retour en haut de la page

Signes et symptômes

  • Comme la COVID-19 se répand maintenant dans la communauté à Ottawa, elle doit être considérée comme un diagnostic potentiel pour tout patient présentant des symptômes d’infection respiratoire aiguë, quels que soient ses antécédents de voyage ou de contact. 
  • La COVID-19 peut provoquer une maladie allant d’une affection très légère, semblable au rhume, à une infection pulmonaire grave, y compris des présentations atypiques, en particulier chez les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant d’une déficience sur le plan du développement.

Les symptômes courants sont les suivants : Fièvre (37,8 °C ou plus), nouvelle toux ou aggravation de la toux et/ou essoufflement (dyspnée).

La COVID-19 peut être accompagnée des autres symptômes suivants : mal de gorge, difficulté à avaler, nouveau trouble olfactif ou gustatif, nausées/vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, écoulement nasal* ou congestion nasale*.

*En l’absence de raison sous-jacente pour ces symptômes, tels que les allergies saisonnières et l’écoulement post-nasal.

D’autres signes de COVID-19 peuvent inclure : des preuves cliniques ou radiologiques de pneumonie

Les signes et symptômes atypiques doivent être pris en compte, en particulier chez les enfants, les personnes âgées et les personnes vivant avec une déficience sur le plan du développement.

  • Les symptômes atypiques comprennent : fatigue/malaise inexpliqués, délire (altération aiguë de l’état mental et inattention), chutes inexpliquées ou plus nombreuses, déclin fonctionnel aigu, exacerbation des affections chroniques, frissons, maux de tête, conjonctivite, une laryngotrachéite aiguë ou vascularite inflammatoire multisystémique chez les enfants. 
  • Les signes atypiques comprennent : Tachycardie inexpliquée (y compris la tachycardie spécifique à l’âge des enfants), baisse de la pression artérielle, hypoxie inexpliquée (même si elle est légère, c.-à-d. que la saturation en O2 est inférieure à 90 %), léthargie OU difficulté à s’alimenter chez les nourrissons (si aucun autre diagnostic n’a été posé).

Les complications de la COVID-19 comprennent : la pneumonie, l’insuffisance rénale et, dans les cas graves, le décès.

Les informations relatives à la période d’incubation et à la période de transmissibilité sont encore en cours d’élaboration :

  • Les estimations actuelles de la période d’incubation de la COVID-19 vont de 1 à 14 jours, et les estimations pour la période d’incubation médiane sont de 5 à 6 jours entre l’infection et l’apparition des symptômes cliniques de la maladie.
  • La période de transmissibilité généralement observée commence 48 heures avant l’apparition des symptômes (période possible de transmission présymptomatique : 1 à 3 jours avant l’apparition des symptômes). À l’heure actuelle, la fin de la période d’infectiosité n’est pas clairement définie. Dans une seule étude portant sur 9 patients qui se sont complètement remis de la maladie ayant causé des symptômes de gravité (c.-à-d. qui n’aurait pas normalement nécessité une hospitalisation), aucun des virus récupérés dans des échantillons successifs n’était viable après 8 jours suivant l’apparition des symptômes.
  • Cependant, la plupart des autorités sanitaires prévoient un délai supplémentaire, par exemple 14 jours à partir de l’apparition des symptômes et de l’apparition et de la réduction de ceux-ci. Le gouvernement de l’Ontario fournit des critères non fondés sur des tests pour indiquer quand une personne non hospitalisée peut être considérée comme rétablie : – Aide-mémoire des conseils de la Santé publique concernant les tests et les congés.

 Retour en haut de la page

Dépistage

Veuillez consulter  le document d'orientation sur la COVID-19 : Tests de dépistage provinciaux du Ministère de la Santé.

 

Retour en haut de la page

Prélèvement d'échantillons

  • Les échantillons sont traités au Laboratoire de Santé publique Ontario (SPO) et d’autres laboratoires régionaux.
  • Tous les fournisseurs de soins de santé doivent porter un équipement de protection individuelle (EPI) approprié pour les précautions contre les contacts et les gouttelettes et contre les aérosols – y compris une protection oculaire – lorsqu’ils prélèvent des échantillons des voies respiratoires supérieures.
  • Des précautions contre la transmission par voie aérogène – y compris un appareil respiratoire N95 – sont requises pour toute intervention générant des aérosols, y compris la bronchoscopie.
  • Veuillez noter que la sérologie pour la COVID-19 n’est pas disponible.

Une approche différentielle au prélèvement d’échantillons est recommandée :

A) Patients non admis à l’hôpital (y compris ceux qui se trouvent dans le service d’urgences)

  • Un seul échantillon des voies respiratoires supérieures sera accepté pour le dépistage de la COVID-19. Selon le Laboratoire de santé publique de l’Ontario, un écouvillon nasopharyngé (NP) est l’échantillon préféré (anglais seulement) pour le test de dépistage de la COVID-19.
  • Comme alternative en cas de pénurie d’écouvillons NP, le Laboratoire de santé publique de l’Ontario soutient (anglais seulement) l’utilisation d’un prélèvement de gorge viral pour le test de dépistage de la COVID-19 chez la plupart des personnes symptomatiques souffrant d’une maladie légère et celles qui ne nécessitent pas d’hospitalisation, y compris les travailleurs de la santé (TS).

B) Patients admis à l’hôpital ou dont l’admission est envisagée.

  • Pour les personnes symptomatiques admises à l’hôpital, le Laboratoire de santé publique de l’Ontario recommande (anglais seulement) de soumettre un échantillon des voies respiratoires supérieures et, si possible, un échantillon des voies respiratoires inférieures pour le test COVID-19.
  • L’échantillon des voies respiratoires supérieures recommandé pour les patients admis à l’hôpital ou dont l’admission est envisagée est un écouvillon NP.

C) Résidents des maisons de soins de longue durée et des maisons de retraite

  • Pour les résidents symptomatiques des maisons de soins de longue durée et des maisons de retraite, l’échantillon des voies respiratoires supérieures recommandé est un écouvillon NP.

Détails supplémentaires sur les exigences en matière de spécimens :

  • Voies respiratoires supérieures :
    • Les échantillons des voies respiratoires supérieures comprennent :
      • Spécimen nasopharyngien : NPS (Virus Respiratory Kit order #390082) avec support de transport universel rose (c’est-à-dire le même écouvillon utilisé pour tester la grippe ou le virus respiratoire syncytial).
      • Échantillonde gorge : écouvillon viral (Virus Culture Kit order #390081) contenant un milieu de transport universel rose (c’est-à-dire le même écouvillon utilisé pour tester le virus de l’herpès simplex).
  • Échantillons des voies respiratoires inférieures : (p. ex. lavage bronchoalvéolaire, liquide pleural et tissu pulmonaire), si possible. Pour ces échantillons, utilisez une trousse de prélèvement pour la tuberculose (article #390042, disponible en anglais seulement) comprenant un contenant stérile de 90 ml. 
  • Expectoration : Prélever si le patient a une toux productive. Ne pas provoquer. Soumettre seulement quand il s’agit de patients hospitalisés. Pour ces échantillons, utilisez une trousse de prélèvement pour la tuberculose (article #390042, disponible en anglais seulement) comprenant un contenant stérile de 90 ml. 
  • Kits alternatifs de collecte d’échantillons :
  • Le laboratoire de Santé publique Ontario acceptera d’autres types d’écouvillons (à l’exception des écouvillons en coton) et d’autres milieux de transport de liquide (à l’exception des milieux en gel ou solides) pour les tests COVID-19; toutefois, si l’écouvillon et/ou le type de milieu soumis n’ont pas été validés au laboratoire de Santé publique Ontario pour les tests COVID-19, les résultats seront communiqués avec un avis de non‑responsabilité. De plus amples informations sur les kits de prélèvement alternatifs sont disponibles ici (en anglais seulement).

Remarques relatives aux échantillons prélevés et envoyés 

  • L’approbation préalable du laboratoire de Santé publique Ontario pour les dépistages de la COVID-19 n’est pas nécessaire, à condition que tous les champs soient remplis avec précision sur la demande (PDF).
  • Pour faciliter l’analyse prioritaire d’un échantillon de TS, veuillez cocher la case « TS » sous « Établissement des patients/population ».

Exigences relatives à l’entreposage et au transport

  • Placez l’échantillon dans un sac pour matières contaminées et scellez-le.
  • Gardez les échantillons dans un réfrigérateur à 2-8 °C après le prélèvement et expédiez-les aux Services de laboratoire de Santé publique Ontario sur des blocs réfrigérants.
  • Vous trouverez de plus amples renseignements sur la façon d’effectuer les tests de dépistage de la COVID-19 sur le site Web de Santé publique Ontario.

Retour en haut de la page

Résultats

Suivi des résultats du laboratoire

  • Il incombe au médecin traitant/fournisseur de soins de santé de communiquer les résultats des tests à ses patients.
  • Les patients peuvent maintenant vérifier leurs résultats de test de dépistage de la COVID-19 dans le site Web du gouvernement de l’Ontario.
  • Santé publique Ottawa ne communiquera directement qu’avec les personnes dont les résultats du test sont positifs dans le cadre des activités de gestion des cas et des contacts de Santé publique Ottawa.

Retour en haut de la page

Signalement à Santé publique Ottawa 

La COVID-19 est une maladie à déclaration obligatoire en vertu des lois sur la santé publique de l’Ontario. Si vous soupçonnez une personne d’être infectée de la COVID-19, signalez immédiatement le cas suspect à Santé publique Ottawa en : 

  1. Utilisant l’outil de signalement en ligne de la COVID-19.
  2. Composant le 613-580-6744 (24 heures sur 24). 

Il n’est pas nécessaire d’avoir reçu la confirmation d’un laboratoire pour signaler un cas soupçonné de COVID-19.

Comme la COVID-19 est contagieuse, le plus tôt le bureau de santé publique local intervient dans un cas soupçonné, le plus tôt des mesures de contrôle et de dépistage des contacts peuvent être prises afin de réduire la propagation au sein de la population, notamment chez les personnes les plus vulnérables.

Gestion

Gestion des personnes symptomatiques TESTÉES pour la COVID-19

Veuillez consulter la feuille d’information de Santé publique Ottawa sur les directives visant les personnes testées qui ont des symptômes de la COVID-19.

En bref, les directives principales pour les personnes symptomatiques testées pour la COVID-19 incluent les suivantes :

  • Le patient doit s’isoler chez lui jusqu’à ce qu’il satisfasse aux critères pour cesser l’isolement (voir ci-dessous).
  • Le patient doit aviser toutes les personnes avec qui il a eu des contacts étroits qu’elles doivent s’isoler pendant 14 jours depuis la date de leur dernier contact avec le patient testé. Cela comprend toute personne qui a eu un contact étroit jusqu’à 2 jours (48 heures) avant l’apparition des symptômes. L’isolement des contacts étroits peut cesser si le patient obtient un résultat négatif pour la COVID-19.
  • Veuillez fournir à vos contacts étroits une copie du document « Directives visant les personnes qui peuvent avoir été en contact étroit avec un cas de COVID-19 » de Santé publique Ottawa.
  • Le patient devrait surveiller ses symptômes de COVID-19 et obtenir des soins d’urgence s’ils s’aggravent.
  • Santé publique Ottawa ne communiquera directement qu’avec les personnes qui reçoivent un test positif. Après l’isolement, le patient devrait continuer à exercer la distanciation physique.

Critères pour cesser l’auto-isolement pour les personnes testées pour la COVID-19

La cessation de l’auto-isolement dépend de vos déplacements et du résultat de votre test de dépistage de la COVID-19. Veuillez consulter le tableau suivant pour déterminer votre situation :

 Test de COVID-19 positifTest de COVID-19 négatif
Individu de retour de voyage Quatorze (14) jours depuis votre retour au Canada OU quatorze (14) jours après l’apparition de vos symptômes, selon la plus longue des périodes
ET vous n’êtes pas fiévreux 
ET vos symptômes s’améliorent 
ET vous n’êtes pas admis à l’hôpital et n’êtes pas un travailleur de la santé* 
Quatorze (14) jours depuis votre retour au Canada OU quatorze (14) jours après l’apparition de vos symptômes, selon la plus longue des périodes

ET vous n’êtes pas fiévreux 
ET vos symptômes s’améliorent
ET vous n’êtes pas un travailleur de la santé.* 
Individu sans histoire de voyage Quatorze (14) jours après l’apparition des symptômes 
ET vous n’êtes pas fiévreux 
ET vos symptômes s’améliorent 
ET vous n’êtes pas admis à l’hôpital et n’êtes pas un travailleur de la santé* 
24 heures après la disparition de vos symptômes 

*Veuillez noter : les critères pour cesser l’auto-isolement diffèrent dans le cas des patients hospitalisés et des travailleurs de la santé.

Retour en haut de la page

Gestion des personnes symptomatiques qui n’ont PAS été testées pour la COVID-19

Veuillez lire la feuille d’information sur les directives visant les personnes ayant des symptômes de la COVID-19 qui n’ont PAS été testées.

En bref, les directives principales pour les personnes symptomatiques qui n’ont PAS été testées pour la COVID-19 incluent les suivantes :

  • Le patient doit s’isoler chez lui jusqu’à ce qu’il satisfasse aux critères pour cesser l’isolement (voir ci-dessous).
  • Le patient doit aviser toutes les personnes avec qui il a eu des contacts étroits qu’elles doivent s’isoler pendant 14 jours depuis la date de leur dernier contact avec le patient testé. Cela comprend toute personne qui a eu un contact étroit jusqu’à 2 jours (48 heures) avant l’apparition des symptômes.
  • Veuillez fournir à vos contacts étroits une copie du document « Directives visant les personnes qui peuvent avoir été en contact étroit avec un cas de COVID-19 » de Santé publique Ottawa.
  • Le patient devrait surveiller ses symptômes de COVID-19 et obtenir des soins d’urgence s’ils s’aggravent.
  • Santé publique Ottawa ne communiquera directement qu’avec les personnes qui reçoivent un test positif.
  • Après l’isolement, le patient devrait continuer à exercer la distanciation physique.

Critères pour cesser l’auto-isolement pour les personnes qui n’ont PAS été testées pour la COVID-19

  • La cessation de l’auto-isolement dépend de votre historique de voyage. Veuillez consulter le tableau suivant pour déterminer votre situation.

   
Individu de retour de voyage Quatorze (14) jours depuis votre retour au Canada OU 14 jours après l’apparition de vos symptômes, selon la période la plus longue. 
ET vous n’êtes pas fiévreux 
ET vos symptômes s’améliorent
ET vous n’êtes pas un travailleur de la santé.* 
Individu sans  histoire de voyage Quatorze (14) jours après l’apparition de vos symptômes 
ET vous n’êtes pas fiévreux 
ET vos symptômes s’améliorent
ET vous n’êtes pas un travailleur de la santé.* 

*Veuillez noter : les critères pour cesser l’auto-isolement sont différents dans le cas des travailleurs de la santé.

Retour en haut de la page

Gestion des personnes qui ont possiblement été un contact étroit avec un cas de la COVID-19

Veuillez lire la fiche de renseignements sur les directives visant les personnes qui ont eu un contact étroit avec un cas de COVID-19.

Un contact étroit se définit comme suit :

  • Une personne qui vit avec le cas de COVID-19, OU
  • Une personne qui soigne un cas de COVID-19, y compris des membres de la famille ou autres soignants, jusqu’à deux jours (48 heures) avant que le cas de COVID-19 présente la maladie jusqu’à leur isolement, OU
  • Une personne qui a eu un autre contact physique étroit semblable pendant plus de cinq (15) minutes jusqu’à deux jours (48 heures) avant que le cas de COVID-19 présente la maladie jusqu’à leur isolement.

En bref, les directives principales pour les contacts étroits incluent les suivantes :

  • Ils doivent s’isoler chez eux jusqu’à ce qu’ils satisfassent aux critères pour cesser l’auto-isolement (voir ci-dessous).
  • Contrôlez les symptômes de la COVID-19 et si des symptômes apparaissent, veuillez utiliser l’outil d’auto-évaluation de la COVID-19 du gouvernement de l’Ontario pour savoir comment obtenir des soins.
  • Après avoir cessé l’auto-isolement, continuez d’exercer la distanciation sociale.

Critères pour cesser l’auto-isolement dans le cas de personnes qui ont été en contact étroit avec un cas de COVID-19

  • La cessation de l’auto-isolement dépend du fait que vous continuez ou non d’être en contact avec un cas de COVID-19.
  • Veuillez consulter le tableau suivant pour déterminer votre situation :
   
N’est plus en contact avec un cas de COVID-19 (p. ex., vit ailleurs OU vit dans le même foyer et peut se distancer en utilisant une chambre et une salle de bain différentes)  Quatorze (14) jours depuis le dernier contact avec un cas de COVID-19
 
ET vous n’avez pas développé de symptômes de la COVID-19
(p. ex., fièvre, toux ou difficultés respiratoires)  
Contact continu avec un cas de COVID-19 (p. ex., vit dans le même foyer et n’est pas en mesure de se séparer parce qu’il continue de partager la même chambre ou la même salle de bains. Quatorze (14) jours depuis la fin de la dernière journée du cas de COVID-19 en auto-isolement. 
 
ET vous n’avez pas développé de symptômes de la COVID-19
(p. ex., fièvre, toux ou difficultés respiratoires)

Retour en haut de la page

Ressources générales et information pour la gestion

Retour en haut de la page

Travailleur de la santé (TS)

Gestion des travailleurs de la santé

Qui est un travailleur de la santé?

Un travailleur de la santé (TS) comprend les professionnels de la santé et les non-professionnels de la santé dans les cliniques, les établissements de soins et les institutions, qui peuvent être en contact avec des patients, des résidents, des détenus ou d’autres collègues.

  • Les cliniques, les établissements de soins de santé et les institutions comprennent, entre autres, les cliniques dentaires, les cabinets de soins primaires, les hôpitaux, les foyers de soins de longue durée, les maisons de retraite, les foyers de groupe, les établissements correctionnels, les refuges pour sans-abri, les unités de santé publique et les postes de services d’urgence.

Auto-surveillance des symptômes de la COVID-19

Gestion initiale des TS symptomatiques

  • Si un TS développe des signes et symptômes de la COVID-19 typiques et atypiques, avant ou pendant son quart de travail, il doit mettre un masque, se laver les mains, rentrer chez lui, aviser immédiatement son superviseur et s’isoler immédiatement.

Dépistage chez les TS

  • Tous les TS symptomatiques (quel que soit l’établissement de prestation des soins, y compris les paramédicaux) et le personnel qui travaille dans les établissements de soins de santé, qui ont un seul signe ou symptôme de la COVID‑19 typique ou atypique, doivent subir un test de dépistage de la COVID‑19 au Centre d’évaluation à l’Aréna Brewer (ils seront triés en conséquence et leur test sera accéléré).
  • Tous les TS qui sont testés doivent demeurer en auto-isolement jusqu’à ce qu’ils reçoivent les résultats de leur test de dépistage, sauf indication contraire de la part de SPO ou du service de santé et sécurité au travail de leur employeur.

Retour en haut de la page

Critères pour la cessation d’auto-isolement et le retour au travail pour les TS

Veuillez vous référer au tout dernier document du ministère de la Santé « COVID-19 – Aide-mémoire des conseils de la Santé publique concernant les tests et les congés », publié le 28 mai 2020, pour obtenir de plus amples renseignements qui vous permettront de déterminer si un travailleur de la santé peut sortir de l’isolement et peut retourner travailler.

Retour en haut de la page

Mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) au COVID-19 

La plupart des infections respiratoires se propagent par gouttelettes ou par contact. En date du 12 mars 2020, Santé publique Ontario (en anglais seulement) recommande :

  • Les précautions relatives aux gouttelettes et aux contacts sont suffisantes pour fournir des soins directs aux patients dont le COVID-19 est suspecté ou confirmé, y compris le prélèvement d’écouvillons nasopharyngés et oropharyngés.
  • Les précautions contre les aérosols, y compris l’utilisation de respirateurs N95 et les précautions contre les gouttelettes et les contacts, ne sont requises que pour les procédures médicales générant des aérosols (p. ex. intubation endotrachéale, réanimation cardiopulmonaire, bronchoscopie, chirurgie)

Mesures spécifiques de PCI (anglais seulement) comprennent :

  • S’assurer d’avoir accès à l’équipement de protection individuelle (EPI) approprié et d’autres mesures PCI, notamment des gants, des blouses, des masques chirurgicaux ou procéduraux, une protection oculaire, des fournitures pour l’hygiène des mains et des respirateurs N95 pour les interventions médicales générant des aérosols.
  • Suivre les étapes recommandées (en anglais seulement) pour mettre et enlever l’EPI.
  • L’hygiène des mains (c’est-à-dire l’utilisation d’un désinfectant pour les mains à base d’alcool ou le lavage des mains avec de l’eau et du savon) avant d’entrer dans la chambre du patient et après en être sorti, et après avoir enlevé et jeté l’équipement de protection individuelle;
  • Effectuer des procédures d’examen qui minimisent le contact avec les gouttelettes (c’est-à-dire s’asseoir à côté d’un patient qui tousse plutôt que devant lui);
  • Porter une protection oculaire lorsqu’on se trouve à moins de deux mètres du patient;
  • Le port de gants et d’une blouse pour entrer dans la chambre du patient;
  • Demander au patient de porter un masque lorsqu’il sort de sa chambre et de se laver les mains en sortant de la chambre;

Nettoyage des aires de bureaux et de locations de soins de santé

  • S’assurer que toutes les aires occupées par les patients sont nettoyées et désinfectées au moyen d’un désinfectant approuvé de calibre hospitalier.

  • Les surfaces avec lesquelles les patients entrent en contact (c.-à-d. les aires dans les 2 mètres du patient qui a obtenu un résultat positif), les aires de traitement y compris toutes les surfaces horizontales, et l’équipement doivent être nettoyés et désinfectés avant de servir pour un autre patient.

Ressources

  • Se reporter aux Pratiques exemplaires de nettoyage de l’environnement en vue de la prévention et du contrôle des infections dans tous les milieux de soins de santé du Comité consultatif provincial des maladies infectieuses.

  • Veuillez consulter les recommandations en PCI sur la COVID-19 de Santé publique Ontario pour plus de détails (mise à jour le 6 avril 2020).

Retour en haut de la page

Rôle de la santé publique

SPO assure un suivi actif de tous les cas signalés et de leurs contacts étroits afin d'éviter qu'ils ne se propagent davantage dans notre communauté.

  • Conformément aux lignes directrices provinciales et en fonction du niveau de risque évalué, SPO recommande le type de suivi requis pour tous les contacts (p. ex. auto-isolement, surveillance des symptômes ou aucun suivi requis).
  • Pour les cas et les contacts étroits, la santé publique fournit des instructions sur les restrictions d'activités et la façon de protéger les autres.
  • SPO donne également des conseils sur les changements de santé qui devraient entraîner un suivi auprès de nous et/ou d'un établissement de soins de santé.

Le Cadre éthique pour l’intervention pendant la pandémie a été élaboré par le Groupe de travail sur l’éthique en santé publique, qui a été créé pour appuyer Santé publique Ottawa pendant la pandémie de COVID-19.

Retour en haut de la page

Ressources

Outils cliniques et fiches de renseignements 

Documents d'orientation

Les fournisseurs de services de santé de première ligne qui souhaitent communiquer avec un psychologue peuvent cliquez ici.  

Retour en haut de la page

 

Contactez Nous