Information sur le nouveau coronavirus à l’intention des médecins et des professionnels de la santé

 

Si vous soupçonnez qu'une personne peut être infectée par le COVID-19, signalez immédiatement le cas suspect à Santé publique Ottawa par l'un ou l'autre des moyens suivants :
1) En utilisant l'outil de déclaration en ligne COVID-19. SI vous utilisez l'outil de signalement, vous n'avez PAS besoin de appeler SPO pour faire le même signalement
  OU
2) En appelant le 613-580-6744 (24 heures sur 24).
La confirmation du laboratoire n'est pas nécessaire pour signaler un cas suspect de COVID-19.

Dernière mise à jour - le 31 mars 2020

Le nouveau coronavirus (COVID-19) doit être déclaré en vertu de la législation de l'Ontario en matière de santé publique. Santé publique Ottawa (SPO) doit être informée de toute personne qui subit un test de dépistage du COVID-19.

La situation du nouveau coronavirus et les recommandations du ministère de la santé de l'Ontario à l'intention des professionnels de la santé évoluent rapidement. Veuillez consulter fréquemment cette page Web pour obtenir des mises à jour ou appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 pour connaître les recommandations les plus récentes.

Messages clés 

  • Santé publique Ottawa a la confirmation en laboratoire de la propagation communautaire de COVID-19. Les statistiques sur le COVID-19 à Ottawa sont mises à jour quotidiennement et les déclarations spéciales du médecin hygiéniste, la Dre Vera Etches, sont affichées ici.
  • Des mises à jour concernant l'état des cas en Ontario, y compris à Ottawa, sont disponibles sur la page web du ministère de la santé.
  • Le nouveau coronavirus peut provoquer des maladies allant d'une maladie très bénigne, semblable au rhume, à une grave infection pulmonaire.  Les symptômes peuvent comprendre de la fièvre, de la toux, un mal de gorge, des douleurs musculaires, des maux de tête et des difficultés respiratoires (essoufflement).
  • Tous les patients présentant des symptômes respiratoires n'ont pas besoin de subir un test COVID-19 (voir la section Tests de dépistage en laboratoire pour plus de détails sur les personnes à tester).
    • Il n'est pas recommandé de soumettre les personnes asymptomatiques à des tests de dépistage de la COVID-19 de façon systématique.
  • Les travailleurs de la santé souffrant d'une maladie respiratoire aiguë doivent s'isoler et se soumettre à des tests de dépistage, quels que soient leur exposition ou leurs antécédents de voyage (voir la section Travailleurs de la santé présentant des symptômes pour plus de détails).
    • Les travailleurs de la santé présentant des symptômes doivent s'isoler en attendant les résultats des tests de dépistage.
    • Les tests de dépistage pour les travailleurs de la santé sont classés par ordre de priorité par le laboratoire.
Modifications récentes des recommandations

1) Mises à jour sur les tests de dépistage (27 mars 2020)

Des recommandations mises à jour sont fournies dans la section "Tests de dépistage", qui contient de plus amples informations :

  • Modifications de la collecte d'échantillons pour remédier à la pénurie locale de prélèvements nasopharyngés
  • Modifications des demandes de laboratoire, y compris la priorité accordée aux tests des travailleurs de la santé

2) Section sur les travailleurs de la santé symptomatiques (27 mars 2020)

Nouvelle section pour présenter les différents critères de dépistage et de retour au travail des travailleurs de la santé présentant des symptômes

Alertes de santé publique récentes émises par Santé publique Ottawa

Pour que SPO puisse vous joindre à l’aide de son système de messagerie automatisé, veuillez vous abonner aux communications de Santé publique Ottawa.

Abonnez-vous aux communications de Santé publique Ottawa

 

 

Épidémiologie locale
Signes et symptômes
  • Le nouveau coronavirus peut provoquer des maladies allant d'une maladie très bénigne, semblable au rhume, à une grave infection pulmonaire. Les symptômes peuvent comprendre de la fièvre, de la toux, un mal de gorge, un écoulement nasal, des douleurs musculaires, des maux de tête et des difficultés respiratoires (essoufflement).
  • Les complications du COVID-19 comprennent la pneumonie, l'insuffisance rénale et, dans les cas graves, la mort peut être une issue.
  • Des renseignements sur la période dincubation et la période de transmissibilité émergent quotidiennement.
  • Chez certaines personnes, comme les personnes âgées et les sujets immunodéprimés, il peut ne pas y avoir de fièvre. Pour ces personnes, une nouvelle toux ou une toux aggravée ou des difficultés respiratoires sont suffisantes pour justifier dautres mesures de précaution. 
Analyse en laboratoire
  • Si vous soupçonnez une personne dêtre infectée au COVID-19, signalez immédiatement le cas soupçonné à Santé publique Ottawa en :
    • Utilisant l'outil de déclaration en ligne du COVID-19. Si vous utilisez l'outil de déclaration, vous n'avez PAS besoin d'appeler SPO pour signaler le même problème.
    • Composant le 613-580-6744 (Centre info-santé publique Ottawa). 
  • Il n’est pas nécessaire d’avoir reçu la confirmation d’un laboratoire pour signaler un cas soupçonné de COVID-19.
  • Conseillez à tout patient testé de s'isoler. Dirigez les patients vers le document de SPO sur l'isolement à domicile en anglais, en français et en chinois simplifié (PDF). Santé publique Ontario a préparé des documents sur l'isolement à domicile en farsi, en italien et en coréen (PDF).
  • Si le patient a besoin d'un avis de maladie de son employeur, SPO a créé une lettre sur son site Web qui peut être remise aux patients sur l'auto-isolement
  • Si le clinicien souhaite discuter le rôle des dépistages, les microbiologistes sont disponibles sur appel et peuvent être contactés par le biais du centre de service à la clientèle du laboratoire de Santé Publique Ontario au 416-235-6556 / 1-877-604-4567 ou par l'agent de service d'urgence après les heures de bureau au 416-605-3113.

Quels patients doivent être dépistés?

SPO recommande de donner la priorité aux tests de dépistage pour les populations suivantes qui ont de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires* :

Priorité la plus élevée pour les tests de dépistage :

  • Les travailleurs de la santé (TS) et le personnel des établissements de soins de santé*
  • Les résidents et le personnel des établissements de soins de longue durée, des maisons de retraite et d'autres établissements (par exemple, les établissements correctionnels, les refuges pour sans-abri)
  • Patients hospitalisés présentant des symptômes respiratoires (nouveaux ou exacerbés)
  • Membres de communautés éloignées, isolées, rurales et/ou autochtones

*Note : les tests de dépistage sont indiqués chez les TS, même en cas de symptômes respiratoires légers (fièvre, toux, crachats, difficultés respiratoires, maux de gorge, rhinorrhée).

PROCHAINE PLUS HAUTE priorité (devrait faire le dépistage si les fournitures le permettent) :

  • Contacts étroits de cas confirmés ou probables.
  • Les personnes qui vivent avec des travailleurs de la santé ou avec le personnel qui travaille dans des établissements de soins de santé (par exemple, les enfants, les partenaires ou d'autres membres du ménage).
  • Voyageurs internationaux de retour qui se font soigner.
  • Les travailleurs des infrastructures critiques - cela comprend les épiceries, les services alimentaires, les travailleurs de l'entretien et du transport, et les services publics. Voir la liste complète des lieux de travail essentiels de l'Ontario.

Un contact étroit est défini comme :

  • Une personne qui a fourni des soins au patient, y compris les membres de la famille ou d'autres soignants, ou qui a eu d'autres contacts physiques étroits similaires (par exemple, des travailleurs de la santé sans équipement de protection individuelle approprié) OU
  • Une personne qui a vécu avec un cas probable ou confirmé, ou qui a eu un contact étroit et prolongé avec un tel cas alors que celui-ci était symptomatique.

Le test de dépistage de la COVID-19 n'est PAS recommandé si une personne ne présente aucun symptôme, quels que soient ses antécédents de voyage ou d'exposition.

Suivi des résultats du laboratoire COVID-19

Petit rappel, c'est la responsabilité du médecin prescripteur ou du fournisseur de soins de santé de communiquer les résultats des tests de dépistage à leurs patients. Dans le cadre de ses activités de gestion des cas et des contacts, SPO ne contactera directement que les personnes ayant obtenu un résultat positif.

Information sur les analyses de laboratoire

Les échantillons sont traités au Laboratoire de Santé publique Ontario et d'autres laboratoires régionaux. Dautres précisions sur la façon de procéder aux analyses pour la COVID-19 sont affichées sur le site Web de Santé publique Ontario (disponible en anglais seulement).  

Prélèvement déchantillons

Tous les fournisseurs de soins de santé doivent porter un équipement de protection individuelle (EPI) approprié pour les précautions contre les contacts et les gouttelettes et contre les aérosols - y compris un respirateur N95 et une protection oculaire - lorsqu'ils recueillent des échantillons des voies respiratoires supérieures. En outre, des précautions contre les particules en suspension dans l'air - y compris un appareil respiratoire N95 - sont requises pour toute procédure générant des aérosols (en anglais seulement), y compris la bronchoscopie.  Veuillez noter que la sérologie pour la COVID-19 n'est pas disponible.

Une approche différentielle de la collecte des échantillons est recommandée :


A) Patients non admis à l'hôpital (y compris ceux qui se trouvent dans le service d'urgences)

  • Un seul échantillon des voies respiratoires supérieures sera accepté pour le dépistage de la COVID-19. Selon le Laboratoire de santé publique de l'Ontario, un écouvillon nasopharyngé (NP) est l'échantillon préféré pour le test de dépistage COVID-19.
  • Comme alternative en cas de pénurie de prélèvements nasopharyngés, le Laboratoire de santé publique de l'Ontario soutient l'utilisation d'un prélèvement de gorge viral pour le test de dépistage de la COVID-19 chez la plupart des personnes symptomatiques souffrant d'une maladie légère et celles qui ne nécessitent pas d'hospitalisation, y compris les travailleurs de la santé (TS).

B) Patients admis à l'hôpital ou dont l'admission est envisagée.

  • Pour les personnes symptomatiques admises à l'hôpital, le Laboratoire de santé publique de l'Ontario recommande de soumettre un échantillon des voies respiratoires supérieures et, si possible, un échantillon des voies respiratoires inférieures pour le test COVID-19. 
  • L'échantillon des voies respiratoires supérieures recommandé pour les patients admis à l'hôpital ou dont l'admission est envisagée est un écouvillon nasopharyngé.

C) Résidents des maisons de soins de longue durée et des maisons de retraite

Pour les résidents symptomatiques des maisons de soins de longue durée et des maisons de retraite, l'échantillon des voies respiratoires supérieures recommandé est un écouvillon nasopharyngé.

Détails supplémentaires sur les exigences en matière de spécimens :

Voies respiratoires supérieures

 Les échantillons des voies respiratoires supérieures comprennent : 

  • Spécimen nasopharyngien : NPS (Virus Respiratory Kit order #390082) avec support de transport universel rose (c'est-à-dire le même écouvillon utilisé pour tester la grippe ou le virus respiratoire syncytial).
  • Échantillon de gorge : écouvillon viral (Virus Culture Kit order #390081) contenant un milieu de transport universel rose (c'est-à-dire le même écouvillon utilisé pour tester le virus de l'herpès simplex)

Échantillons des voies respiratoires inférieures (p. ex. lavage bronchoalvéolaire, liquide pleural et tissu pulmonaire), si possible.  

  • Pour ces échantillons, utilisez une trousse de prélèvement pour la tuberculose (article #390042, disponible en anglais seulement) comprenant un contenant stérile de 90ml.  

Expectoration: Prélever si le patient a une toux productive. Ne pas provoquer. Soumettre seulement quand il s'agit de patients hospitalisés.

  • Pour ces échantillons, utilisez une trousse de prélèvement pour la tuberculose (article #390042, disponible en anglais seulement) comprenant un contenant stérile de 90ml.  

Kits alternatifs de collecte d'échantillons :

Le Laboratoire de santé publique de l'Ontario acceptera d'autres kits de collecte d'échantillons pour le test COVID-19 des échantillons nasaux ou nasopharyngés.

Le Laboratoire de santé publique de l'Ontario a effectué une évaluation limitée des kits de prélèvement alternatifs.

Les kits de collecte alternatifs comprennent :

Le laboratoire de Santé publique Ontario acceptera d'autres types d'écouvillons (à l'exception des écouvillons en coton) et d'autres milieux de transport de liquide (à l'exception des milieux en gel ou solides) pour les tests COVID-19 ; toutefois, si l'écouvillon et/ou le type de milieu soumis n'ont pas été validés au laboratoire de Santé publique Ontario pour les tests COVID-19, les résultats seront communiqués avec un avis de non-responsabilité. De plus amples informations sur les kits de prélèvement alternatifs sont disponibles ici (en anglais seulement).

Remarques relatives aux échantillons prélevés et envoyés

L'approbation préalable du laboratoire de Santé publique Ontario pour les dépistages de COVID-19 n'est pas nécessaire, à condition que tous les champs soient remplis avec précision sur la demande (PDF).

Pour faciliter l'analyse prioritaire d'un échantillon de TS, veuillez cocher la case "TS" sous « Établissement des patients/population ».

Exigences relatives à l’entreposage et au transport 

Placez l’échantillon dans un sac pour matières contaminées et scellez-le. 

Gardez les échantillons dans un réfrigérateur à 2-8°C après le prélèvement et expédiez-les aux Services de laboratoire de Santé publique Ontario sur des blocs réfrigérants. 

Signalement à Santé publique Ottawa 

Le nouveau coronavirus est maintenant à déclaration obligatoire en vertu des lois sur la santé publique en Ontario. Si vous soupçonnez une personne dêtre infectée au COVID-19, signalez immédiatement le cas soupçonné à Santé publique Ottawa en: 

  1. Utilisant l'outil de signalement en ligne du COVID-19. 
  2. Composant le 613-580-6744 (Centre info-santé publique Ottawa). 

Il n’est pas nécessaire d’avoir reçu la confirmation d’un laboratoire pour signaler un cas soupçonné de COVID-19. 

Comme le COVID-19 est contagieux, le plus tôt le bureau de santé publique local intervient dans un cas soupçonné, le plus tôt des mesures de contrôle et de dépistage des contacts peuvent être prises afin de réduire la propagation au sein de la population, notamment chez les personnes les plus vulnérables. 

Gestion

Cette section est en cours de mise à jour. Veuillez vous référer à la section Ressources pour obtenir des informations de gestion du ministère de la santé.  

Mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) au COVID-19 

La plupart des infections respiratoires se propagent par gouttelettes ou par contact. En date du 12 mars 2020, Santé publique Ontario (en anglais seulement) recommande :

  • Les précautions relatives aux gouttelettes et aux contacts sont suffisantes pour fournir des soins directs aux patients dont le COVID-19 est suspecté ou confirmé, y compris le prélèvement d'écouvillons nasopharyngés et oropharyngés.
  • Les précautions contre les aérosols, y compris l'utilisation de respirateurs N95 et les précautions contre les gouttelettes et les contacts, ne sont requises que pour les procédures médicales générant des aérosols (p. ex. intubation endotrachéale, réanimation cardiopulmonaire, bronchoscopie, chirurgie) (en anglais seulement).
  • L'hygiène des mains (c'est-à-dire l'utilisation d'un désinfectant pour les mains à base d'alcool ou le lavage des mains avec de l’eau et du savon) avant d'entrer dans la chambre du patient et après en être sorti, et après avoir enlevé et jeté l'équipement de protection individuelle;
  • Effectuer des procédures d'examen qui minimisent le contact avec les gouttelettes (c'est-à-dire s'asseoir à côté d'un patient qui tousse plutôt que devant lui);
  • Nettoyer et désinfecter les équipements communs ou partagés après leur utilisation;
  • Porter une protection oculaire lorsqu'on se trouve à moins de deux mètres du patient;
  • Le port de gants et d'une blouse pour entrer dans la chambre du patient ;
  • Demander au patient de porter un masque lorsqu'il sort de sa chambre et de se laver les mains en sortant de la chambre.

Veuillez consulter les recommandations COVID-19 IPAC de Santé publique Ontario (en anglais seulement) pour plus de détails. 

Foyers de soins de longue durée et maisons de retraite

Les secteurs des foyers de soins de longue durée (FSLD) et de maisons de retraite sont d’importants intervenants dans la lutte contre le COVID-19. Les résidents de ces établissements sont particulièrement vulnérables à la maladie grave et la mort causée par le COVID-19. Les efforts pour empêcher la COVID-19 de se propager et le dépistage précoce de cas de COVID-19 dans ces établissements sont fondamentaux dans la lutte contre ce virus.

Le 9 mars 2020, le ministère ontarien des Soins de longue durée a demandé au secteur des FSLD de prendre les mesures suivantes :

  • Mettre en œuvre le dépistage actif du COVID-19
  • Consulter les autorités locales en matière de santé publique en cas d’exposition ou de transmission du COVID-19 pour déterminer s’il faut prendre des mesures de santé publique supplémentaires

Pour consulter la note de service intégrale, veuillez cliquer sur le lien dans la section des ressources ci-dessous.

Le laboratoire de Santé publique Ontario a annoncé qu’à compter du 9 mars 2020, tous les échantillons soumis par des établissements pour une analyse de pathogènes respiratoires subiront automatiquement un test de dépistage du COVID-19.

Le 30 mars 2020, le ministère de la Santé a publié la directive no 3 pour les foyers de soins de longue durée. Cette directive présente de l’information importante concernant :

  • le dépistage ;
  • les visiteurs essentiels ;
  • le personnel travaillant à plusieurs endroits ;
  • le regroupement du personnel et des résidents en cohortes ;
  • la gestion des cas d’employés et de résidents ;
  • les transferts de résidents ;
  • la gestion des éclosions.

Le même jour, il a révisé sa directive no 1 destinée aux professionnels de la santé et autres entités fournissant des soins de santé, en y ajoutant de l’information sur les précautions à prendre devant un cas suspecté ou confirmé de COVID-19.

Le 1 avril 2020, il a publié un document d'orientation sur la COVID‑19 à l’intention des foyers de soins de longue durée.

Pour consulter le document intégral, référez-vous aux ressources données plus bas.

SPO a communiqué plusieurs avis d’urgence aux foyers de soins de longue durée et aux maisons de retraite. Pour voir ces avis d’urgence, suivez ce lien. 

Si vous avez d'autres questions au sujet du COVID-19 ou si vous souhaitez signaler une exposition au virus dans un FSLD ou une maison de retraite, veuillez composer le 613-580-6744.

Pour signaler une éclosion de toute autre maladie pendant les heures normales d'ouverture ou pour obtenir de plus amples renseignements, composez le 613-580-2424, poste 26325, ou le soir, les fins de semaine ou les jours fériés, composez le 3-1-1 et demandez à parler à l'inspecteur en santé publique de garde.

Ressources pour les FSLD et les maisons de retraite :

Pour en savoir plus sur le port et le retrait des EPI, visitez le site Web de Santé publique Ontario.

Prévention

Cette section est en cours de mise à jour.  

Rôle de la santé publique

SPO assure un suivi actif de tous les cas signalés et de leurs contacts étroits afin d'éviter qu'ils ne se propagent davantage dans notre communauté.

  • Conformément aux lignes directrices provinciales et en fonction du niveau de risque évalué, SPO recommande le type de suivi requis pour tous les contacts (p. ex. auto-isolement, surveillance des symptômes ou aucun suivi requis).
  • Pour les cas et les contacts étroits, la santé publique fournit des instructions sur les restrictions d'activités et la façon de protéger les autres.
  • SPO donne également des conseils sur les changements de santé qui devraient entraîner un suivi auprès de nous et/ou d'un établissement de soins de santé.
Ressources

Outils cliniques et fiches de renseignements 

Documents d'orientation

Ministère de la santé : Guides d’orientation propres à différents secteurs

Ressources pour les médecins et les professionnels de la santé 

Renseignements pour les patients 

Questions fréquemment posées pour des professionnels de la santé

 

1. Si je soupçonne qu'un patient est atteint de COVID-19, comment dois-je le signaler à Santé publique Ottawa?

Si vous suspectez qu'une personne peut être infectée par COVID-19, signalez immédiatement le cas suspect à Santé publique Ottawa par l'un ou l'autre des moyens suivants:

1. En utilisant l'outil de signalement en ligne de COVID-19. Si vous utilisez l'outil de signalement, vous n'avez PAS besoin d'appeler SPO pour signaler le même sujet.

OU

2. Appelez le 613-580-6744 (24 heures sur 24) ;

La confirmation du laboratoire n'est pas nécessaire pour signaler un cas suspect de COVID-19.

2. Qui doit être dépisté pour la COVID-19?
SPO recommande d'accorder la priorité aux populations suivantes qui ont de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires* :

 

Priorité la plus élevée pour les tests de dépistage :

  • Les travailleurs de la santé (TS) et le personnel qui travaille dans les établissements de soins de santé* :
  • Les résidents et le personnel des établissements de soins de longue durée, des maisons de retraite et d'autres établissements (par exemple, les établissements correctionnels, les refuges pour sans-abri)
  • Patients hospitalisés présentant des symptômes respiratoires (nouveaux ou exacerbés)
  • Membres de communautés éloignées, isolées, rurales et/ou autochtones

*Note : les tests de dépistage sont indiqués chez les TS, même en cas de symptômes respiratoires légers (fièvre, toux, crachats, difficultés respiratoires, maux de gorge, rhinorrhée).

PROCHAINE PLUS HAUTE priorité (devrait être dépistée si les fournitures le permettent) :

  • Contacts étroits de cas confirmés ou probables.
  • Les personnes (par exemple, les enfants, les partenaires ou d'autres membres du ménage) qui vivent avec des travailleurs de la santé ou avec le personnel qui travaille dans des établissements de soins de santé.
  • Voyageurs internationaux de retour qui se font soigner.
  • Les travailleurs des infrastructures critiques - cela comprend les épiceries, les services alimentaires, les travailleurs de l'entretien et du transport, et les services publics. Voir la liste complète des lieux de travail essentiels de l'Ontario.
Ces lignes directrices sont créées sur la base des directives du Ministère de la santé de l'Ontario et sont mises à jour en fonction de leurs définitions.
3. Aux fins du dépistage, qui est un travailleur de la santé?
Un « travailleur de la santé » (TS) comprend les professionnels de la santé et les non-professionnels de la santé dans les cliniques, les établissements de soins et les institutions, qui peuvent être en contact avec des patients, des résidents, des détenus ou d'autres collègues.
  • Les exemples de professionnels de la santé comprennent, entre autres, les infirmiers, les médecins, les ambulanciers, les thérapeutes, les dentistes, les professionnels de la santé publique, les ergothérapeutes, les physiothérapeutes, les inhalothérapeutes et les assistants personnels.
  • Les exemples de professionnels non médicaux comprennent, sans s'y limiter : réception, entretien ménager, administration, installations, sécurité, personnel pénitentiaire, policiers et pompiers.
  • Les cliniques, les établissements de soins de santé et les institutions comprennent, entre autres, les cliniques dentaires, les cabinets de soins primaires, les hôpitaux, les foyers de soins de longue durée, les maisons de retraite, les foyers de groupe, les établissements correctionnels, les refuges pour sans-abri, les unités de santé publique et les postes de services d'urgence.
4. Que devons-nous dire aux patients qui présentent les symptômes d'une maladie respiratoire aiguë, mais qui ne répondent pas aux critères de dépistage?
  • Si le patient ne présente que des symptômes légers pouvant être pris en charge à domicile (par exemple, s'il n'a pas d'essoufflement), il ne doit pas se présenter à un centre d'évaluation COVID-19.
  • Il doit être recommandé au patient symptomatique de s'isoler pendant 14 jours à partir du premier jour des symptômes OU jusqu'à 24 heures APRÈS la disparition complète de ses symptômes, la période la plus longue étant retenue.
    • Par exemple, si les symptômes durent 8 jours, ils doivent s'isoler pendant 14 jours.
    • Par exemple, si les symptômes durent 15 jours, ils devraient s'isoler pendant 16 jours au total.
  • Dirigez les patients vers le document de SPO sur l'isolement à domicile en anglais, français et chinois simplifié (PDF). Santé publique Ontario a préparé des documents sur l'isolement à domicile en farsi, en italien et en coréen (PDFs).
5. Quels conseils devons-nous donner aux membres de la famille et/ou aux personnes qui s'occupent d'une personne qui a eu la confirmation de la COVID-19?
Les personnes qui vivent avec un cas confirmé de COVID-19 et qui ont eu un contact étroit prolongé devraient être conseillées de s'isoler pendant 14 jours après la cessation du contact et de s'auto-surveiller pour le développement des symptômes.
6. Si je suis un travailleur de la santé et que l'un des membres de ma famille s'isole en raison d'un récent voyage, que dois-je faire?
 Vous devez continuer à pratiquer la distanciation physique si :
  • le membre de votre famille s'isole parce qu'il est revenu d'un voyage à l'étranger au cours des 14 derniers jours ET qu'il est asymptomatique

Vous devez vous isoler si un membre de votre famille :

  • a testé positif à la COVID-19 OU
  • est soupçonné d'avoir le COVID-19 OU
  • présente des symptômes respiratoires (par exemple, fièvre, toux ou essoufflement) qui ont commencé dans les 14 jours de son voyage à l'étranger
7. Où puis-je trouver des informations actualisées sur le nombre de cas COVID-19 dans la communauté d'Ottawa? 
Des informations sur le statut des cas COVID-19 à Ottawa peuvent être trouvées sur la page des statistiques du SPO.
8. Y a-t-il une transmission communautaire/locale à Ottawa, et qu'est-ce que cela signifie?
  • Santé publique Ottawa a déclaré qu'il y a une transmission locale de COVID-19 à Ottawa.
  • La transmission communautaire ou locale signifie qu'il y a des cas non détectés de COVID-19 dans la communauté qui ont ensuite provoqué la transmission du virus à Ottawa, et que la source de transmission ne peut être liée à un voyage en dehors de la communauté et/ou à un contact étroit avec un cas confirmé précédemment.
9. Comment puis-je me protéger en tant que professionnel de la santé et protéger mes contacts familiaux (c'est-à-dire mon partenaire à la maison, les jeunes enfants, les personnes âgées)? 
  •  Assurez-vous que vous avez accès à des EPI et à d'autres fournitures de prévention et de contrôle des infections, notamment des gants, une blouse d'hôpital, des masques chirurgicaux, des protections oculaires, des produits d'hygiène des mains et des respirateurs N95 pour les procédures médicales génératrices d'aérosols.
  • Suivez les étapes recommandées (en anglais seulement) pour mettre et enlever l'équipement de protection individuelle.
  • Assurez-vous que vos mains sont propres avant d'entrer en contact avec votre visage.
  • Veillez à ce que les zones occupées par les patients soient nettoyées et désinfectées avec un désinfectant approuvé de qualité hospitalière.
  • Pour les interactions avec un cas suspecté ou confirmé de COVID-19, il suffit de prendre des précautions contre le contact et les gouttelettes (gants, blouse et protection faciale avec masque médical/chirurgical).
  • Surveillez régulièrement les symptômes (fièvre et/ou nouvelle toux ou aggravation de la toux), faites des tests de dépistage et isolez-vous si nécessaire.
10. Devrions-nous voir des patients présentant des symptômes respiratoires sans EPI?
Conformément aux pratiques habituelles, les prestataires de soins de santé doivent toujours prendre les précautions appropriées (en anglais seulement) pour les patients présentant des symptômes respiratoires.
11. Où puis-je accéder aux équipements de protection individuelle (EPI)?
Le ministère de la santé de l'Ontario a demandé à toutes les cliniques qui ont des inquiétudes quant à la disponibilité des EPI de se mettre en rapport avec lui ici par courrier électronique : EOClogistics.moh@ontario.ca
12. Pourquoi les recommandations relatives aux équipements de protection individuelle ont-elles été modifiées pour passer des précautions contre les particules en suspension dans l'air aux précautions contre les gouttelettes et les contacts?
Le 12 mars 2020, Santé publique Ontario a publié (en anglais seulement) une mise à jour des recommandations en matière de prévention et de contrôle des infections concernant l'utilisation de l'équipement de protection individuelle pour les soins aux personnes présentant une COVID-19 suspecte ou confirmée.
  • Les précautions contre les gouttelettes et les contacts sont recommandées pour les soins de routine des patients atteints de COVID-19 suspectée ou confirmée.
  • Les précautions contre les infections aéroportées doivent être utilisées lorsque des procédures médicales génératrices d'aérosols (AGMP) sont prévues ou prévues pour les patients atteints de la COVID-19 suspectée ou confirmée, y compris, mais sans s'y limiter :
    • Réanimation cardio-pulmonaire
    • Intubation endotrachéale
    • Bronchoscopie
13. Mon patient a été testé pour la COVID-19. Que dois-je conseiller aux patients en attendant les résultats?
  • Il incombe au médecin prescripteur/prestataire de soins de santé de communiquer les résultats du test à ses patients.
  • Dans l'attente des résultats, les patients doivent s'isoler.
  • Les patients testés au Centre d'évaluation Brewer peuvent accéder à leurs résultats par le biais de MyChart.
  • Santé publique Ottawa contactera directement les personnes qui ont été testées positives dans le cadre des activités de gestion des cas et des contacts de SPO.
14. Où puis-je trouver des informations sur les recommandations de traitement pour COVID-19?
La page web du ministère de la santé de l'Ontario comporte une section relative au traitement de COVID-19. Il n'existe actuellement aucun traitement ou vaccin spécifique pour les coronavirus.
15. L'utilisation de l'ibuprofène est-elle sûre lorsque l'on soupçonne la présence de COVID-19?
  • Les médias sociaux et une lettre adressée au Lancet ont fait état de certaines inquiétudes quant au fait que l'utilisation de l'ibuprofène pourrait faciliter et aggraver les infections par COVID-19 en augmentant la régulation de l'expression des récepteurs ACE2.
  • Le 20 mars 2020, Santé Canada a publié une mise à jour de l'information soulignant qu'il n'existe aucune preuve scientifique établissant un lien entre l'ibuprofène et l'aggravation des symptômes de la COVID-19.
16. Que faire si un patient a besoin d'une note de maladie?
Vous pouvez fournir à votre patient cette note, créée par Santé publique Ottawa pour votre commodité.
17. Quand dois-je me soumettre à l'auto-surveillance des symptômes de la COVID-19? 
  • Les travailleurs de la santé (TS) doivent régulièrement s'auto-surveiller pour détecter les symptômes de la COVID-19.
  • SPO recommande de dépister les TS présentant l'un des nouveaux symptômes respiratoires suivants : fièvre, toux, crachats, difficultés respiratoires, maux de gorge ou rhinorrhée.
  • SPO recommande un seuil bas pour dépister la COVID-19 chez les TS, donné que les conséquences de la propagation du virus par un TS infecté à des collègues ou à des patients vulnérables sont considérables.
18. Comment puis-je nettoyer mon bureau après avoir vu un patient suspecté ou confirmé par le COVID-19?
19. Comment Santé publique Ottawa détermine-t-elle qui est un contact proche? Comment établissez-vous des liens avec ces contacts étroits?

Un contact étroit est une personne qui a été physiquement proche d'un cas suspecté ou confirmé de COVID-19. SPO communique avec ces contacts proches par des appels téléphoniques, souvent à partir de détails fournis par la personne elle-même ou par un employeur, une institution ou un service. Les contacts étroits peuvent inclure :

  • Une personne qui a fourni des soins au patient, y compris les membres de la famille ou d'autres soignants, ou qui a eu d'autres contacts physiques étroits similaires (par exemple, des travailleurs de la santé sans équipement de protection individuelle approprié) OU
  • Une personne qui a vécu avec un cas probable ou confirmé, ou qui a eu un contact étroit et prolongé avec un tel cas alors que celui-ci était symptomatique.

 

Afin de réduire la transmission de COVID-19 à Ottawa, Santé publique Ottawa recommande maintenant que tous les résidents d'Ottawa pratiquent la distanciation physique. La vidéo Youtube ci-dessus explique ce qu'est la distanciation physique.

Transcription pour la vidéo
En raison du nombre croissant de cas confirmés de COVID-19 à Ottawa, nous demandons à tous les résidents de respecter les consignes sur la distanciation physique 

 

Qu’est-ce que la distanciation physique ? 

  • La distanciation physique comprend des mesures visant à limiter le nombre de personnes avec qui vous entrez en contact étroit.
  • Grâce à la distanciation physique (sociale), nous parviendrons à aplanir la courbe, ce qui signifie de pouvoir réduire le nombre de personnes malades en même temps, pour permettre au système de santé de répondre à la demande et de continuer à assurer les soins de santé qui sauvent des vies.

Comment respecter les règles de la distanciation physique ?

Voici quelques exemples à suivre :

  • Limiter ses sorties non essentielles à l’extérieur de la maison;
  • S’efforcer de toujours garder une distance d’environ deux (2) mètres avec les autres personnes, le plus souvent possible;
  • Travailler de la maison, si possible;
  • Éviter les visites dans les foyers de soins de longue durée ou les maisons de retraite, sauf si cette visite est réellement essentielle;
  • Éviter toute sortie non essentielle dans la communauté;
  • Limiter ou annuler les rassemblements de groupe, y compris les séances de jeux entre enfants;
  • Les aînés doivent éviter de se rassembler en groupe de plus de cinq personnes, et ce, en tout temps.

Raisons pour lesquelles il faut maintenir une distance d’environ deux (2) mètres les uns des autres :

Les coronavirus humains causent des infections au nez, à la gorge et aux poumons. Ils se transmettent le plus souvent d’une personne infectée à une autre par :

  • des gouttelettes projetées quand la personne infectée tousse ou éternue;
  • des contacts personnels étroits et prolongés, tels que le toucher ou les poignées de main;
  • le fait de toucher un objet sur lequel se trouve le virus, puis de se toucher la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains.

Tous les résidents doivent, en tant que membres de la communauté, déployer des efforts collectifs pour respecter ces consignes. Les gestes que chacun d’entre vous pose auront des conséquences non seulement pour vous, mais également pour vos proches et les personnes les plus vulnérables. Restez à la maison dans la mesure du possible.

Contactez Nous