Articles santé, annonces & gazouillis

Articles santé

Ces articles santé constituent un excellent outil pour les écoles afin de promouvoir des comportements sains et de sensibiliser les parents sur divers sujets liés à la santé. Allez-y et affichez-les sur le site Web de votre école, votre bulletin d'information, votre blog ou sur vos médias sociaux!

Articles santé (par sujet)

Casques de sécurité

Un casque bien ajusté devrait faire partie de votre sortie à vélo. Un casque peut vous protéger, vous et les membres de votre famille, contre les blessures graves! 

Conseils sur la sécurité des casques :

  • S’assurer que le casque porte une mention confirmant sa sécurité; vérifier la présence d’un autocollant officiel de sécurité à l’intérieur du casque;
  • Remplacer le casque tous les cinq ans ou après une collision ou un grand choc, même s’il ne semble pas avoir été brisé;
  • Ne jamais acheter un casque usagé;
  • Ne pas mettre d’autocollants sur votre casque;
  • Les parents peuvent donner l’exemple à leurs enfants en portant un casque;
  • Ne pas oublier que toute personne de moins de 18 ans doit porter un casque : c’est la loi.

Ajustement du casque :

Placer le casque droit sur la tête afin qu’il ne tombe ni vers l’avant ni vers l’arrière. Vérifier ensuite les points suivants :   

  • Il doit y avoir un espace de deux doigts entre le casque et les sourcils;

  • Les courroies doivent se rencontrer sous les oreilles et former un V autour de celles-ci;                 

  • On doit pouvoir insérer un doigt entre le menton et la courroie du casque

 

Pour de plus amples renseignements, appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consultez www.ottawa.ca/sante.

Immunisation
  • La vaccination est l’un des moyens les plus importants de garder votre enfant en bonne santé. Les vaccins sont très sécuritaires. Ils sont une manière prouvée de prévenir les infections graves.  Lorsqu’une personne reçoit un vaccin, son organisme produit des anticorps, qui aident son système immunitaire à reconnaître et à détruire les virus.
  • Pour plus d’information sur la sécurité des vaccins, visitez le site web suivant : https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/vaccine_safety
  • Pour fréquenter l’école, votre enfant doit présenter une preuve de vaccination, ou une exemption valide contre les maladies suivantes : le tétanos, la diphtérie, la polio, les oreillons, la rougeole, la rubéole, la méningococcie, la coqueluche et la varicelle – exigé pour les enfants nés depuis 2010.  
  • Si votre enfant a suivi le Calendrier de vaccination financée par le secteur public en Ontario, il devrait être prêt pour la rentrée scolaire. Ce calendrier apparaît sur le carnet jaune de vaccination de votre enfant ou sur le site web http://www.etreparentaottawa.ca/fr/children/immunization.aspx.
  • Assurez-vous de déclarer à Santé publique Ottawa tous les vaccins que votre enfant a reçus. Vous pouvez mettre à jour le dossier de vaccination de votre enfant en ligne à l’un des sites suivants : http://www.etreparentaottawa.ca/fr/immunizations.aspx ou https://www.canimmunize.ca/fr/home 
  • Pour de plus amples renseignements, consultez http://www.etreparentaottawa.ca/fr/children/immunization.aspx ou appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744.
Nutrition
 Dîners santé

Un dîner santé est une idée qui gagne constamment en popularité. Vos enfants auront plus d’énergie pour apprendre et grandir. Voici certains conseils pour préparer une boîte à dîner santé : 

  • Veillez à ce que les fruits et les légumes fassent partie du repas;
  • Essayez des trempettes comme le houmous, le fromage cottage et le yogourt;
  • Choisissez des pains et des craquelins de grains entiers;
  • Achetez différents types de fromages (cheddar, suisse) de formes différentes (cubes, ficelles, boules);
  • N’oubliez pas que les restes de la veille sont parfaits pour le dîner du lendemain;
  • Utilisez une bouteille isotherme pour les soupes, chilis, ragoûts et restes pour qu’ils soient encore chauds à l’heure du repas;
  • Placez une bouteille d’eau ou du lait pour s’hydrater tout au long de la journée;
  • Placez un bloc réfrigérant (Ice Pak) ou une bouteille d’eau gelée avec les aliments froids;
  • Lavez la boîte à dîner chaque soir à l’eau savonneuse. 

Pour de plus amples renseignements, appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consultez : http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/Healthy-Eating.asp  

 Votre boisson est plus sucrée que vous le pensez

La plus grande partie du sucre que vous consommez dans une journée provient de ce que vous buvez. Bien sûr, nous pensons au sucre contenu dans les aliments, mais de nombreuses boissons peuvent également contenir une grande quantité de sucre. 

Voici quelques raisons de s’en soucier :  

  • consommer trop de boissons sucrées vous enlève l’envie de manger des aliments plus sains;   
  • le petit estomac des enfants est vite rempli par le sucre contenu dans les boissons;
  • les boissons sucrées peuvent causer des caries. 

Lorsque vous choisissez une boisson, n’oubliez pas : 

  • que l’eau et le lait sont les meilleurs choix;
  • que la plupart des boissons fruitées ne contiennent pas de vrais fruits; 
  • de lire les étiquettes et de choisir les boissons qui contiennent le moins de sucre; 
  • que si le sucre apparaît en premier sur la liste des ingrédients d’une boisson, cela signifie qu’elle en contient beaucoup; 
  • que les enfants observent ce que vous buvez et que vos choix influencent donc les leurs!  

Pour plus d’information, communiquez avec Saine alimentation Ontario en composant le 1 877 510-5102 ou en consultant le site www.sainealimentationontario.ca/. Vous pouvez aussi appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consultez http://www.etreparentaottawa.com/fr/Hydration-For-Active-Kids-FAQ.asp

Poux de tête

Le saviez-vous? 

  • Les poux de tête ne peuvent pas sauter ni voler.
  • Les poux se transmettent d’une personne à une autre par le contact direct de leur tête.
  • Les poux de tête ne survivent pas plus que 3 jours ailleurs que sur le cuir chevelu.  Ils ne transmettent pas de maladies. N’importe qui peut avoir des poux. 

Vous devriez soupçonner des poux de tête si : 

  • votre enfant se gratte la tête constamment;
  • il a des égratignures dans la région du cuir chevelu.
  • vous voyez des lentes collées sur ses cheveux près du cuir chevelu;
  • vous voyez de petits insectes lorsque vous séparez ses mèches de cheveux. 

Traitez les poux de tête en suivant les étapes suivantes : 

  • Vérifiez si vos proches ont des poux. Si un membre de la famille a des poux, les autres peuvent en avoir aussi.
  • Avertissez l’école, la garderie et les groupes de l’enfant afin que les parents puissent vérifier si leurs enfants en ont. Une source non traitée peut entraîner la réapparition des poux.
  • Consultez un pharmacien pour qu’il vous aide à choisir le bon produit.
  • Donnez deux traitements à un intervalle de sept à dix jours. Entre les traitements, il est essentiel de peigner les cheveux et de retirer les lentes tous les jours afin de se débarrasser une fois pour toutes des poux de tête. Le premier traitement tuera les poux de tête, mais pas tous les œufs, alors que le deuxième traitement tuera les poux récemment éclos qui n’ont pas été tués lors du premier traitement avant qu’ils puissent se reproduire. 

Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/head-lice.asp ou http://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/head_lice

Puberté

La puberté commence habituellement entre l’âge de 8 et 16 ans pour les filles et de 12 et 18 ans pour les garçons. Il est important de connaître les changements physiques, émotionnels et sociaux que subit votre enfant. Cela vous aidera à répondre à ses questions et à mieux comprendre ce qu’il vit.

Voici des changements que l’on peut observer durant la puberté :

  • Changements d’humeur : Votre enfant peut se sentir inquiet (surtout par rapport à son apparence), gêné ou mal à l’aise et peut avoir des sautes d’humeur.
  • Besoin de plus d’indépendance : Il peut passer plus de temps avec ses amis qu’avec vous.
  • Changements de taille et de poids.
  • Augmentation de la sueur et des odeurs corporelles.

Lorsque vous remarquez que votre enfant ou les amis de votre enfant entrent dans leur période de puberté, c’est le bon moment pour commencer à en parler.

Conseils pour parler de la puberté avec votre enfant :

  • Expliquer que ces changements sont normaux.
  • Être ouvert et honnête.
  • Écouter.
  • Répondre à ses questions.
  • Utiliser les bons termes pour désigner les parties du corps.
Santé dentaire

Santé publique Ottawa favorise la santé bucco-dentaire des enfants de plusieurs façons : les dépistages dentaires à l’école, les centres de ressources et de santé communautaires et les cliniques dentaires publiques. Les dépistages dentaires aident à repérer les problèmes de santé comme les abcès dentaires, les infections et les grandes caries visibles. Les caries peuvent nuire à la vie quotidienne d’un enfant à la maison et à l’école. En effet, plus de deux millions de jours de classe sont manqués chaque année en raison de problèmes de santé bucco-dentaire.

Les caries peuvent nuire à la santé générale en causant : 

  • des douleurs et de l’infection;
  • un manque de sommeil;
  • des problèmes de concentration;
  • des problèmes d’élocution et d’apprentissage;
  • de la difficulté à mastiquer;
  • des problèmes digestifs;
  • une faible estime de soi;
  • une mauvaise haleine. 

Pour en savoir plus sur les examens dentaires et les autres services d’hygiène dentaire, communiquez avec Santé publique Ottawa par téléphone au 613-580-6744 ou par courriel à SanteDentaire@ottawa.ca, ou visitez

http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/dental-health.asp 

Santé mentale
Anxiété

On vit de l’anxiété lorsqu’on ne se sent pas bien, qu’on est effrayé ou inquiet. Il est normal qu’un enfant se sente nerveux quand :

  • c’est sa première journée d’école;
  • un examen s’en vient;
  • il doit parler à beaucoup de personnes;
  • il est dans un lieu achalandé.

Parfois, les enfants ressentent une inquiétude si forte qu’ils ne peuvent la gérer. Il se peut également que vous sentiez que vous ne pouvez aider votre enfant seul.

Si votre enfant :

  • a des inquiétudes constantes ou extrêmes
  • se retire des activités habituelles
  • a de la difficulté à dormir
  • se plaint de maux d’estomac, maux de tête et de la fatigue

Cela peut indiquer la présence d’un problème plus important. L’anxiété peut être gérée, mais si elle n’est pas traitée, elle peut durer jusqu’à l’âge adulte. Si vous croyez que votre enfant a un problème d’adaptation avec l’anxiété, vous pouvez obtenir de l’aide.

Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/Anxiety-and-Stress-in-Children.asp

Vous pouvez également communiquer avec le Centre psychosocial au 613 789-2240  ou visiter le site  www.centrepsychosocial.ca.

Image corporelle

Des recherches ont démontré qu’une saine alimentation et de l’activité physique peuvent améliorer la santé, peu importe le changement de poids. Le poids n’est pas toujours un bon indicateur de santé. Les enfants se fient aux adultes lorsqu’ils développent leur point de vue sur le poids et l’image corporelle. Les parents peuvent jouer un rôle crucial pour aider les enfants à se sentir bien dans leur corps, se valoriser et s’aimer tels qu’ils sont.

Voici ce que les parents peuvent faire :  

  • Faire comprendre aux enfants que les gens n’ont pas tous la même silhouette et la même taille. 
  • Être attentifs aux messages et aux commentaires qu’ils communiquent sur leur propre corps et sur celui des autres.
  • Apprendre aux enfants à ne pas taquiner les autres sur leur poids.
  • Parler de la façon dont les médias transmettent une image irréaliste de la silhouette et de la taille du corps.  
  • Féliciter les enfants pour leurs compétences et leurs talents, et valoriser la santé plutôt que l’apparence.  
  • Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/body-image-and-self-esteem.asp
La santé mentale et les enfants

En Ontario, un enfant sur cinq a besoin de support pour un trouble de santé mentale.  Les changements qui surviennent à la santé mentale de votre enfant peuvent passer inaperçus.

Voici donc quelques signaux d’alarme à surveiller :

  • sautes d’humeur et changements des habitudes alimentaires;  
  • maux de tête et d’estomac;
  • baisse d’énergie et troubles du sommeil;
  • absence de l’école ou difficultés à l’école;  
  • moins de temps passé avec les amis ou la famille;  
  • désir de solitude;
  • sentiments de colère et de rage.

N’oubliez pas :

  • d’écouter votre enfant et de faire confiance à votre jugement;
  • que vous êtes la personne la mieux placée pour remarquer des changements chez votre enfant;  
  • de parler au professeur de votre enfant, qui aura peut-être aussi observé des changements;  
  • que vous pouvez demander de l’aide et consulter votre médecin de famille.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les enfants et la santé mentale, veuillez consulter les sites www.kidsmentalhealth.ca ou www.cheo.on.ca/fr/cheomentalhealthfr.  Vous pouvez aussi appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744.

Résilience

L’un des meilleurs moyens de faire face au stress et aux défis de la vie est de renforcer votre résilience. Être résilient, c'est apprendre à rebondir ou à surmonter les difficultés. C'est la capacité de gérer les difficultés de tous les jours, les sentiments, les soucis et le stress.

Une des meilleures choses que vous puissiez faire face à un défi est d’apprende comment le voir de façon positive plutôt que négative. Votre état d'esprit est votre plus grand outil. Penser positivement vous aide à surmonter facilement un défi. Un penseur positif:

  • sait que la vie n'est pas parfaite;
  • est réaliste, mais confiant de pouvoir trouver une solution à son problème;
  • est capable de gérer un échec, de ne pas se sentir dépassé par cette situation et prêt à essayer quelque chose de différent.

Pour plus d'information, contactez Santé publique au 613-580-6744 ou visitez Être parent à Ottawa à: http://www.etreparentaottawa.ca/fr/children/resiliency-in-children.aspx

Santé sexuelle

Santé publique Ottawa (SPO) offre des tests de dépistage des ITS (infections transmissibles sexuellement) gratuits et confidentiels, ainsi que des contraceptifs et des contraceptifs d’urgence à prix réduits dans toutes leurs cliniques communautaires. Vous trouverez une liste de ces cliniques à http://www.santepubliqueottawa.ca/fr/public-health-topics/sexual-health-clinic.aspx. SPO offre également des condoms et des tests de grossesse gratuits. Tous les tests sont confidentiels, et la carte Santé n’est pas obligatoire. Consultez le http://www.gettestedwhynot.ca/fr/se-faire-tester-pourquoi-pas.html pour en savoir plus sur l’utilisation des condoms. Vous pouvez utiliser votre numéro de téléphone ou votre code postal pour savoir où trouver des condoms gratuits près de chez vous. Il existe également un formulaire de commande pour recevoir des condoms gratuits par la poste.

Consultez le www.sefairetesterpourquoipas.ca pour en savoir plus sur la santé-sexualité et trouver des ressources.

Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez http://www.etreparentaottawa.com/fr/youth/puberty-and-sexual-health.asp

Vous pouvez également consulter la page Facebook  à l’adresse www.facebook.com/SPOsantesex et suivre le fil Twitter @santesexSPO.

Sécurité au soleil
Les activités extérieures vous permettent de faire de l’exercice. Toutefois, pendant que vous vous amusez dehors, prenez soin de votre peau.

Une trop grande exposition au soleil peut : 

  • brûler la peau;
  • endommager les yeux;
  • faire apparaître des rides;
  • empêcher le corps de combattre les germes qui rendent malade;
  • causer le cancer de la peau.

Pour vous protéger contre les effets négatifs du soleil tout en vous amusant, souvenez-vous de l’ABCD de la sécurité au soleil :

  • Abritez-vous : Réfugiez-vous sous un arbre ou un parasol.
  • Bloquez les rayons du soleil : Utilisez un écran solaire ayant un facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou plus 20 minutes avant d’aller à l’extérieur et n’oubliez pas d’en remettre toutes les deux heures.
  • Couvrez-vous avec un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements.
  • Dites aux autres de se protéger du soleil. Lorsque votre peau devient chaude et rouge, c’est que vous avez pris trop de soleil. Vous pouvez également ressentir de la fatigue et de la soif.

Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/child-safety.asp

Sécurité à vélo

Le Bulletin 2016 de l’activité physique chez les jeunes, de Jeunes en forme Canada indique que nos jeunes passent plus de temps assis et bougent moins. Trouver des astuces pour que les enfants utilisent des moyens de transport actif dans leur collectivité, comme la marche ou le vélo, pourrait contribuer à changer les choses. Pensez à vous rendre de manière active au magasin, à la bibliothèque ou à la maison d’un ami, plutôt que d’y aller en voiture. Faire certaines tâches en vélo est un bon moyen d’ajouter de l’activité physique à la journée de votre famille.

Comme c’est le cas pour de nombreuses habitudes de vie saines, prêcher par l’exemple est un bon moyen pour enseigner aux jeunes à faire du vélo en toute sécurité. Voici des conseils de cyclisme qui s’appliquent à vous et à vos enfants :

  • Les enfants doivent être supervisés pendant qu’ils développent leurs habiletés de cycliste; 
  • Utilisez un casque bien ajusté;
  • Utilisez un vélo à la bonne taille;
  • Veillez à ce que votre vélo soit conforme à la loi et muni de réflecteurs, d’une sonnette ou d’un klaxon et de bandes réfléchissantes;
  • Familiarisez-vous avec le Code de la route. Pensez à suivre un cours en famille pour apprendre à connaître les panneaux routiers, les signaux manuels et des conseils de sécurité liés à l’utilisation du vélo.

Pour de plus amples renseignements, appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consultez http://www.etreparentaottawa.ca/fr/children/Active-Living-for-Children.aspx.

Sommeil

Le sommeil est un besoin fondamental pour tous, et une bonne nuit de sommeil est essentielle pour les enfants. Le sommeil favorise leur croissance et leur permet de fonctionner au meilleur de leurs capacités. Les enfants d’âge scolaire ont besoin de 10 à 12 heures de sommeil par nuit, mais de nombreux enfants dorment moins que cela. Les signes que votre enfant ne dort pas suffisamment sont les suivants :

  • Manque d’intérêt, motivation et attention;
  • Bâillements fréquents durant la journée;
  • Somnolence;
  • Difficulté à se réveiller le matin.

La plupart des enfants tentent de repousser l’heure du coucher, mais les parents doivent être fermes. Voici ce que les parents peuvent faire pour aider leurs enfants à dormir mieux et plus longtemps :  

  • prévoir le souper et les activités tôt en soirée;  
  • éliminer les écrans de la chambre à coucher (télé, ordinateur, téléphone et jeux électroniques);
  • maintenir une température fraîche dans la chambre;
  • s’assurer que la maison soit calme;
  • suivre la même routine tous les soirs à l’heure du coucher (bain, lecture ou détente avant d’aller au lit, lumières éteintes).  

Les parents peuvent donner l’exemple à leurs enfants en profitant eux aussi d’une bonne nuit de sommeil.

Pour de plus amples renseignements, appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consultez http://www.etreparentaottawa.com/fr/children/sleep.asp#Howmuchsleep

Substances
Alcool

Saviez-vous que le cerveau humain continue de se développer jusqu’au début de la vingtaine, et que l’alcool peut avoir des effets toxiques importants sur les cellules cérébrales? La consommation d’alcool au début et au milieu de l’adolescence peut nuire au cerveau en développement et causer des dommages à long terme. La meilleure chose que les parents peuvent faire est d’empêcher les adolescents de consommer de l’alcool ou de retarder le plus possible leur consommation d’alcool. 

Voici quelques trucs qui pourraient vous aider : 

  • Amusez-vous en famille sans consommer de l’alcool! Cela aide les adolescents à comprendre qu’on n’a pas besoin d’alcool pour avoir du plaisir.
  • Les adolescents qui se sentent aimés et valorisés sont beaucoup moins susceptibles d’avoir des problèmes d’alcool lorsqu’ils seront plus vieux.
  • Les adolescents qui pratiquent des activités qui les rendent heureux comme l’art, le sport ou le théâtre développent un sentiment d’appartenance.
  • Parlez de l’alcool à votre ado ou veillez à ce qu’il y ait un autre adulte à qui il peut se confier.
  • Montrez l’exemple et suivez les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada

Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez http://www.etreparentaottawa.com/fr/youth/Alcohol-Tobacco-Marijuana-and-other-drugs.asp

Cannabis
  • Avez­-vous manqué les soirées d’information sur le cannabis offertes aux parents l’automne dernier?

    Nous avons de bonnes nouvelles! En collaboration avec nos partenaires scolaires et les services de traitement, nous avons préparé une série de vidéos sur les sujets suivants :

    • les effets du cannabis sur la santé;
    • l’utilisation à faible risque;
    • comment parler aux adolescents;
    • la sensibilisation des jeunes;
    • les règles et règlements;
    • les services de traitement offerts. 

    Regardez la première vidéo de SPO! Consultez le site ÊtreParentAOttawa.ca/lecannabis.

 

  • Après l’alcool, le cannabis est la substance psychoactive la plus couramment consommée (une substance qui affecte votre pensée) au Canada. Le cannabis est maintenant légal au Canada, et en Ontario les personnes âgées de 19 ans et plus peuvent donc en consommer. Cependant, le cannabis reste illégal pour les personnes âgées de moins de 19 ans dans la province. Les jeunes de moins de 25 ans présentent un risque plus élevé lorsqu'ils consomment du cannabis.
    • Voici quelques faits à savoir:
      • Le cerveau se développe jusqu’à la mi-vingtaine et la consommation de cannabis avant cet âge peut modifier la structure et les fonctions du cerveau. Ces changements peuvent affecter de manière permanente la mémoire, la concentration, l'intelligence, la prise de décision, le jugement et la résolution de problèmes.
      • La consommation de cannabis précoce et fréquente à l'adolescence peut augmenter le risque de souffrir de psychose et de schizophrénie, surtout s'il y a déjà des antécédents familiaux.
      • Le cannabis crée une dépendance. Consommer du cannabis à l'adolescence augmente le risque de dépendance.
    • Vous êtes la meilleure défense de votre ado contre la consommation de drogue. Abordez le sujet tôt, gardez l’esprit ouvert et parlez-en souvent. Il n’y a pas de recette parfaite pour en parler.
    • Veuillez visiter ÊtreParentAOttawa.ca/lecannabis pour plus d'informations.
Tabac

Saviez-vous que la fumée de tabac contient plus de 4 000 produits chimiques, dont plus de 70 sont reconnus pour causer le cancer? Le tabac est surtout connu pour ses trois poisons: la nicotine, le goudron et le monoxyde de carbone. La nicotine est le produit chimique qui cause la dépendance. Le goudron est responsable des plus grands risques pour la santé, y compris de nombreux types de cancer. Le monoxyde de carbone est un gaz issu du processus appelé combustion. C'est ce qu'un fumeur inspire et exhale, ainsi que ce qui brûle au bout d'une cigarette. La fumée secondaire est donc très dangereuse et il n'existe aucun niveau d'exposition qui soit sans danger.
Conseils pour protéger votre enfant de la fumée secondaire:

  • Faites de votre maison et de votre voiture des environnements sans fumée;
  • Assurez-vous que vos enfants et vos jeunes ont les faits dont ils ont besoin. Dites-leur quels sont les effets du tabagisme afin qu'ils sachent ce qui peut arriver s'ils fument.
  • Parlez-leur des effets immédiats du tabagisme sur la santé. Fumer affecte la santé à court terme, pas seulement lorsque vous êtes plus âgé - les jeunes peuvent ne pas comprendre cela;
  • Mettez les choses au clair. Tout le monde ne fume pas. Beaucoup de jeunes pensent que le nombre de fumeurs est plus élevé qu’il ne l’est réellement. Selon les informations les plus récentes à Ottawa, environ 9% des étudiants sont des fumeurs.

En tant que parent, vous pouvez parler du tabagisme à vos jeunes. Empêchez-les de commencer à fumer ou soutenez-les lorsqu'ils veulent arrêter de fumer. Il est important de savoir que si vous fumez, votre adolescent risque davantage de fumer. L'une des meilleures choses à faire pour protéger votre adolescent de la fumée secondaire ou de la tentation de fumer est de ne pas fumer.
Pour plus d'informations, veuillez visiter: http://www.parentinginottawa.ca/fr/youth/tobacco.aspx.

Vapotage

Saviez-vous que les données d'un récent sondage de Santé Canada montraient que 23% des élèves de la 7e à la 12e année avaient déjà essayé une cigarette électronique?

Vapoter est l'action d'inhaler et d'exhaler une vapeur produite par un dispositif fonctionnant à l’aide d’une pile dans lequel un e-liquide (également appelé e-juice) est ajouté. Les e-liquides sont disponibles dans des centaines de saveurs de fruits et de bonbons. 

Les dispositifs de vapotage portent de nombreux noms tels que cigarettes électroniques (e-cigarettes), stylos à vapoter, les « mods » et les systèmes électroniques de distribution de nicotine.  Ils sont emballés pour les rendre plus attirants pour les jeunes. 

Vapoter n’est pas sans danger:

  • Cela augmente votre exposition à des produits chimiques nocifs
  • Cela peut entraîner une dépendance à la nicotine
  • Les conséquences à long terme du vapotage sont inconnues.

Les trois principales raisons pour lesquelles les jeunes disent avoir essayé les produits de vapotage sont la curiosité, les arômes / goût et le fait qu’ils croient que les risques de dommages sont faibles.

Comment parler de vapotage à mon adolescent?

L'adolescence est une période où votre enfant peut essayer d'utiliser un produit de vapotage. Aidez-le à réfléchir sur les raisons de son utilisation et transformez cette discussion en opportunité d'apprentissage.

Par exemple:

  • Préparez-vous. Assurez-vous de prendre connaissance des faits sur le vapotage, dont les risques d’accoutumance à la nicotine.
  • Amorcez le dialogue. Profitez des occasions comme les faits récents de l’actualité ou les annonces sur les produits de vapotage à la télévision ou dans les magasins. Parlez-lui et écoutez ce qu’il a à dire.

Demandez de l’aide. Consultez etreparentaottawa.ca/fr/vaping ou communiquez avec une infirmière en santé publique ou d’autres parents sur Facebook à Facebook.com/etreparentaottawa).

Temps d'écran

Saviez-vous que passer trop de temps devant l'écran nuit à un mode de vie sain?

Utiliser une tablette, un ordinateur et jouer à des jeux vidéo sont des exemples de temps passé devant un écran. Les enfants peuvent, bien sûr, utiliser les écrans pour faire leurs devoirs.  Passer trop de temps devant un écran peut non seulement affecter votre vision, mais également votre capacité à mieux réussir à l’école.

Les enfants physiquement actifs sont en meilleure santé et plus heureux. Les enfants développent leur savoir-faire physique en apprenant des mouvements fondamentaux comme courir, sauter, lancer et attraper. Apprendre à bien faire ces mouvements donne aux enfants les compétences et la confiance nécessaires pour rester physiquement actifs toute leur vie.

Passer moins de temps devant l’écran peut améliorer la confiance en soi et la forme physique, aider à maintenir un poids santé ainsi qu’à avoir plus de plaisir avec ses amis.

Conseils pour réduire le temps d’écran:

  • Soyez présents et participez lorsque les écrans sont utilisés et, dans la mesure du possible, regardez le contenu ensemble et discutez-en.
  • Assurez-vous que les activités quotidiennes ont la priorité : interactions personnelles, sommeil et activité physique.
  • Évitez les écrans au moins 1 heure avant le coucher et gardez les écrans récréatifs hors de la chambre.
  • Donnez l’exemple d’une saine utilisation des écrans, car vos enfants vous regardent.  Examinez vos propres habitudes d’utilisation des médias : prévoyez du temps pour les loisirs, les jeux et les activités extérieurs.

Pour plus d'informations, visitez: http://www.parentinginottawa.ca/fr/children/Physical-Activity-and-Play.aspx#5 ou https://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/screen-time-and-digital-media.

Transport actif

Le transport actif et les enfants
Saviez-vous que les enfants ont besoin d'au moins 60 minutes d'activité physique chaque jour? Il est difficile pour les familles occupées de trouver des moyens de s’adapter à cela au quotidien. Le transport actif est une forme de transport à propulsion humaine, telle que la marche ou le roulage (comme le cyclisme). Faire le choix d'envoyer votre enfant à l'école à pied ou à vélo est un excellent moyen de rester actif. En classe, les enfants qui marchent ou se rendent à l'école à pied ont de nombreux avantages. Certains de ces avantages incluent:
  • Meilleure concentration et meilleure gestion du stress;
  • Être à l'extérieur aide à prévenir les sentiments d'isolement et augmente leurs interactions sociales;
  • Marcher et aller à l'école à vélo peut aussi vous faire économiser de l'argent et réduire le nombre de voitures sur la route;
  • Permet aux enfants de faire les 60 minutes d'activité physique recommandées chaque jour.

Pour plus d'informations, veuillez visiter: http://www.parentinginottawa.ca/fr/children/Active-Living-for-Children.aspx

Journée de la marche hivernale
Unissons-nous aux milliers de familles d’un bout à l’autre du Canada qui participeront à la Journée de la marche hivernale le (insérer date). Célébrons l’activité physique! Ce n’est pas parce qu’il fait froid que nous devons hiberner.

Se rendre à l’école à pied, c’est une bonne façon de bouger et être actif. Mais saviez-vous que cela rend aussi les routes plus sécuritaires? En effet, plus les gens se déplacent à pied, plus les routes sont sécuritaires pour les enfants. Et en réduisant le nombre de voitures qui circulent, on réduit aussi le smog autour des écoles...  Gardons notre air pur! Enfin, marcher jusqu’à l’école, c’est le meilleur moyen d’aider votre enfant à commencer sa journée du bon pied, car il arrivera plus heureux et disposé à apprendre. C’est également une occasion pour vous deux de passer un bon moment ensemble avant d’entamer la journée. 

Voici quelques conseils pour protéger votre enfant et le garder au chaud pendant vos promenades hivernales :

  • Assurez-vous que sa tuque couvre entièrement ses oreilles;
  • Mettez-lui un cache-cou plutôt qu’un foulard; 
  • Veillez à ce qu’il porte plusieurs couches de vêtements pour qu’il n’ait pas froid; 
  • Donnez-lui des boissons chaudes; 
  • Prévoyez des vêtements de rechange secs pour l’école.

Vous trouverez d’autres conseils de protection contre le froid à Ottawa au : http://www.santepubliqueottawa.ca/fr/public-health-topics/cold-weather-everyone.aspx.

Pour en savoir plus sur la Journée de la marche hivernale et comment y inscrire votre école, visitez le http://www.saferoutestoschool.ca/fr/jour-de-la-marche-hivernale.

"Notre minute santé" - Annonces matinales

Vous voulez encourager le bien-être des élèves dans votre école? Les annonces «Notre minute santé» permettront aux écoles de diffuser des messages sur la santé, d’encourager des choix de modes de vie sains, de promouvoir la santé et le bien-être des élèves et d’intégrer la santé à tous les aspects de l’école et de l’apprentissage. Allez-y et utilisez-les!

Annonces - Élémentaire

Santé mentale

  • Le savais‑tu? L’anxiété, c’est quand tu ne te sens pas bien, ou quand tu ressens de la peur ou de l’inquiétude. Il est normal de se sentir comme ça parfois, mais il est important de parler à tes amis, à ta famille ou à tes enseignants si tu te sens comme ça pendant une longue période.
  • Es‑tu résilient? La résilience ne découle pas d’une vie parfaite. Ça ne veut pas dire qu’on doit toujours être heureux. Il est normal de se sentir triste ou en colère dans des situations difficiles. La résilience, c’est être capable de faire face aux moments difficiles et de s’en remettre.
  • Écrire un journal ou parler à un ami ou à un membre de sa famille sont des exemples de quoi? Ce sont des stratégies d’adaptation positives! Les stratégies d’adaptation sont des choses que tu peux faire pour t’aider à composer avec le stress. Partage tes stratégies d’adaptation positives avec tes amis!
  • Nos pensées nos sentiments et nos actions sont tous interreliés. Lequel est le plus facile à changer? Nos pensées! En changeant notre façon de penser, nous pouvons changer nos sentiments et notre manière d’agir. La prochaine fois que tu feras face à un problème, essaie de t’arrêter et de changer ta façon d’y penser. Cela pourrait t’aider à le régler!
  • Utilises‑tu le dialogue intérieur positif? Le dialogue intérieur est la conversation que nous avons avec nous‑mêmes dans notre tête et qui influence nos sentiments et notre manière d’agir. En exerçant le dialogue intérieur positif, nos pensées seront positives et nous aideront à comprendre ce qui s’est vraiment passé. Nous pourrons ainsi réagir de manière beaucoup plus constructive aux problèmes que nous rencontrons.
  • Le dialogue intérieur positif nous aide à réagir de manière beaucoup plus constructive aux problèmes que nous rencontrons. Cependant, il arrive que l’on se sente si mal que d’essayer de changer notre dialogue intérieur n’aide pas beaucoup. Dans ces moments‑là, il est important de parler à des personnes qui peuvent nous aider, comme des membres de notre famille, des amis ou des adultes de notre école ou de notre communauté.
  • Qu’est‑ce que le stress? Le stress, c’est ce que l’on ressent lorsque quelque chose nous angoisse ou nous met mal à l’aise. Il peut avoir pour origine une difficulté ou une peur. Un peu de stress est nécessaire dans notre vie pour nous aider à avancer. Il est important de savoir faire la différence entre le bon et le mauvais stress afin de pouvoir le maîtriser.
  • De quelle façon ton corps t’informe‑t‑il que tu es stressé? Il se peut que tu aies les mains moites, le cœur qui bat vite, une boule dans la gorge, des papillons dans l’estomac ou la voix qui tremble. Lorsque tu remarques ces signes, il est temps de vérifier ton niveau de stress et de faire appel à des stratégies d’adaptation positives pour trouver une solution à ton problème.
  • Es‑tu un leader auprès de tes camarades? Il faut garder à l’esprit que le leadership ne signifie pas de jouer les patrons. Le leadership consiste à amener les gens à travailler ensemble pour accomplir quelque chose.
  • Une bonne communication est bilatérale. La parole et le langage corporel nous permettent de transmettre des messages et l’écoute, d’en recevoir. Une bonne communication peut prévenir les conflits.
  • Un conflit se produit quand deux personnes ou plus ont une opinion différente au sujet d’une situation ou d’une idée. Dans le cas de conflits, il y a une différence entre dévoiler et dénoncer. Dévoiler c’est essayer d’aider quelqu’un à régler un problème, tandis que dénoncer c’est tenter de mettre quelqu’un dans le pétrin. Les conflits font partie du quotidien et chacun de nous doit apprendre des moyens efficaces de les régler, notamment en discuter avec l’autre personne, prendre le temps de se calmer, laisser tomber ou demander de l’aide à un adulte.
Alimentation saine et vie active 
  • Qu’est‑ce qui est gratuit et qui peut t’aider à avoir une meilleure concentration en classe? Faire de l’activité physique avant l’école! Si possible, opte pour la marche ou le vélo pour te rendre à l’école!
  • Dors‑tu suffisamment? Les enfants de 5 à 13 ans ont besoin de 9 à 11 heures de sommeil ininterrompu par nuit!
  • As‑tu de la difficulté à dormir? Délaisse les écrans au moins une heure avant l’heure du coucher!
  • Combien de minutes d’activité physique devrais‑tu faire chaque jour? Au moins 60 minutes.

Substances

  • Savais‑tu que ton cerveau est en développement jusqu’à ce que tu atteignes l’âge de 25 ans? Permets à ton cerveau
    d’atteindre son plein potentiel en évitant toute substance qui peut nuire à son développement.
Annonces - Secondaire
Santé mentale
  • Es‑tu résilient? Être résilient signifie d’être capable d’affronter les problèmes d’une manière positive. La résilience ne découle pas d’une vie parfaite. Ça ne veut pas dire qu’on doit toujours être heureux. Il est normal de se sentir triste ou en colère dans des situations difficiles. La résilience est la capacité de faire face aux moments difficiles et de les surmonter!
  • Il est important de renforcer sa résilience pour composer avec les difficultés. Quels outils ou mesures de soutien peuvent nous aider? Demander de l’aide à des amis, aux membres de ma famille ou à un autre adulte à qui on a confiance. Passer du temps avec ma famille et mes amis. Obtenir de l’aide auprès d’un organisme de soutien communautaire.
  • Nos pensées, nos sentiments et nos actions sont tous interreliés. Lequel est le plus facile à changer? Nos pensées! En changeant notre façon de penser, nous pouvons changer nos sentiments et notre manière d’agir.
  • Le dialogue intérieur positif nous aide à réagir de manière beaucoup plus constructive aux problèmes que nous rencontrons. Cependant, il arrive que l’on se sente si mal que d’essayer de changer notre dialogue intérieur n’aide pas beaucoup. Dans ces moments‑là, il est important de parler à des personnes qui peuvent nous aider, comme des membres de notre famille, des amis ou des adultes de notre école ou de notre communauté.
  • Le stress, c’est ce que l’on ressent lorsque quelque chose nous angoisse ou nous met mal à l’aise. Il peut avoir pour origine une menace, une difficulté ou une peur. Le stress, c’est ce que l’on ressent lorsque quelque chose nous angoisse ou nous met mal à l’aise. Il peut avoir pour origine une difficulté ou une peur. Un peu de stress est nécessaire dans notre vie pour nous aider à avancer. Il est important de savoir faire la différence entre le bon et le mauvais stress afin de pouvoir le maîtriser.
  • De quelle façon ton corps t’informe‑t‑il que tu es stressé? Il se peut que tu aies les mains moites, le cœur qui bat vite, une boule dans la gorge, des papillons dans l’estomac ou la voix qui tremble. Lorsque tu remarques ces signes, il est temps de vérifier ton niveau de stress et de faire appel à des stratégies d’adaptation positives pour trouver une solution à ton problème.
  • Quel est ton style de communication? La communication passive, la communication agressive ou l’affirmation de soi? L’affirmation de soi demande de la pratique, mais elle peut favoriser de bonnes relations et le bien‑être émotionnel en soi et chez les autres.
  • Vrai ou faux : Nous avons un certain contrôle sur notre santé mentale. VRAI! Même si nous ne pouvons pas toujours tout contrôler, nous pouvons, dans une certaine mesure, contrôler nos réactions. Parfois, le simple fait de modifier sa façon de penser peut aider. Cependant, il arrive que nos sentiments soient si accablants que nous avons besoin d’en parler pour obtenir de l’aide et du soutien.
Substances
  • Quelles substances peuvent entraîner des changements permanents dans le développement du cerveau? Certaines drogues, incluant le cannabis. Pour en savoir plus, visite le site www.lelienottawa.ca/cannabis

  • Quel risque la consommation précoce et fréquente de cannabis à l’adolescence augmente‑t‑elle? Elle augmente le risque d’être atteint de psychose et de schizophrénie, surtout si l’on a déjà des antécédents familiaux. Pour en savoir plus, visite le site www.lelienottawa.ca/cannabis 

  • Le vapotage est‑il sans danger? NON! Le vapotage peut augmenter l’exposition à des substances chimiques nocives et mener à une dépendance à la nicotine. De plus, les conséquences à long terme du vapotage sont inconnues.

  • Savais‑tu que les entreprises de vapotage ciblent les jeunes? Les chiffres prouvent que la publicité est efficace : les compagnies de produits de vapotage ont augmenté leurs dépenses en publicité, passant de 6,4 millions de dollars en 2011 à 115 millions de dollars en 2014!

Alimentation saine et vie active
  • Qu’est‑ce qui est gratuit et qui peut t’aider à avoir une meilleure concentration en classe? Faire de l’activité physique avant l’école! Si possible, opte pour la marche ou le vélo pour te rendre à l’école!
  • Dors‑tu suffisamment? Les jeunes de 14 à 17 ans ont besoin de 8 à 10 heures de sommeil ininterrompu par nuit!
  • As‑tu de la difficulté à dormir? Délaisse les écrans au moins une heure avant l’heure du coucher!
  • Combien de minutes d’activité physique d’intensité modérée à élevée devrais‑tu faire chaque jour? Au moins 60 minutes.

Gazouillis

Est-ce que votre école est active sur Twitter?  Utilisez ces gazouillis pour promouvoir de comportements sains et de sensibiliser les gens sur ces sujets de santé.  Bon gazouillage!

Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter (@ottawasante).  Nous y mettons plein de choses intéressantes! 

 Gazouillis (par sujet) 
Casques de sécurité
Image corporelle

Immunisation

Nutrition
Poux de tête
Puberté
Santé dentaire
Santé mentale
Santé sexuelle
Sécurité au soleil
Sommeil
Substances
 Alcool
 Cannabis
 Tabac
 Vapotage
Temps d'écran
Transport actif

Contactez Nous