Arrêt Overdose Ottawa

ArretOverdoseOttawa.ca
ArretOverdoseOttawa.ca

Actualités

a honeycomb bullet

Des trousses de collecte d’objets pointus ou tranchants pourront être recueillies à partir du 1er mai 2024 dans les établissements participants. Dans l’optique de promouvoir la sécurité de la communauté, Santé publique Ottawa, avec l’aide de ses partenaires, a mis en place diverses mesures qui offrent des solutions pour éliminer les accessoires facilitant la consommation de drogues qui ont été jetés de façon inappropriée. Apprenez comment éliminer les aiguilles et les accessoires pour la consommation de drogues.

a honeycomb bulletPréoccupations croissantes au sujet de la toxicité de l’approvisionnement en drogues non réglementées - Le 9 février 2024. Santé publique Ottawa, le Service de police d’Ottawa, le Service paramédic d’Ottawa et le Groupe de travail sur la prévention des surdoses émettent une alerte pour avertir la population du risque de surdose lié à la toxicité de l’approvisionnement en drogues non réglementées.

a honeycomb bulletVoir nos nouvelles fiches d'information sur les nitazènes et la médétomidine/dexmédétomidine dans l'approvisionnement en drogues non réglementées.


La crise des surdoses


Nous avons constaté une augmentation significative des méfaits des surdoses mortelles et non mortelles depuis le début de la pandémie et, malheureusement, les taux sont demeurés élevés. Une vaste réponse multidimensionnelle est nécessaire pour contribuer à résoudre la crise des surdoses. Il s’agit d’un problème complexe aggravé par des défis interdépendants liés à des problèmes de santé mentale accrus et à une augmentation du nombre de résidents ayant besoin de services aux sans-abri dans la communauté.

Ces données fournissent un signal précoce de changements dans les visites aux services d’urgence et les décès soupçonnés d’être liés à une surdose à Ottawa. Ces premières données sont basées sur la plainte principale lors du triage pour les visites à l'urgence et, pour les décès, sur les preuves recueillies sur les lieux/l'enquête ou les résultats préliminaires de l'autopsie. Même s’il n’est pas prouvé que toutes les visites aux urgences et tous les décès présentés ici sont liés à une surdose, les changements au fil du temps fourniront des informations utiles sur les méfaits liés aux substances. Ces données sont basées sur tous les patients vus dans les hôpitaux d'Ottawa et sur les décès survenus à Ottawa. 

Des données supplémentaires sont disponibles sur le tableau de bord pour la santé mentale, dépendances et santé liée à l'utilisation de substances dans la communauté  
et Ottawa ouverte.

Interprétation des données de l'aperçu des surdoses à Ottawa :

  • Le nombre de visites à l’urgence liées aux surdoses soupçonnées au cours de la dernière semaine est supérieur à la semaine précédente.
  • Le nombre de décès par surdose soupçonnés au cours de la dernière semaine est supérieur à la semaine précédente.
  • Juillet 2023 a vu le plus grand nombre de visites confirmées aux urgences liées à une surdose d’opioïdes au cours des trois dernières années.
  • Le nombre de décès par surdose d’opioïdes confirmés au troisième trimestre de 2023 est inférieur au premiers deux trimestres et semblable à la plupart des trimestres depuis 2020.
  • Tous les quartiers d'Ottawa sont touchés par les méfaits liés aux opioïdes, mais le plus grand nombre et le taux le plus élevé ont tendance à se situer dans le centre-ville d'Ottawa.

 

Vous rencontrez des difficultés pour visualiser le rapport ? Essayez le mode plein écran.

Voir l'aperçu des surdoses à Ottawa

Que fait-on?



Localement, Santé publique Ottawa ainsi qu'un vaste réseau de partenaires, notamment notre Département des services sociaux et communautaires, des organismes de santé communautaire, de services sociaux et de logement, ceux qui ont une expérience vécue et vivante, des hôpitaux, des pharmacies, des services d'urgence (c'est-à-dire la police, les ambulanciers paramédicaux, les pompiers), les fournisseurs de services de santé mentale, dépendances et santé liée à l'utilisation de substances, le bureau du coroner régional et bien d'autres ont travaillé ensemble sur de multiples stratégies et plans d'action coordonnés et interconnectés pour promouvoir la santé et le bien-être liés à la consommation de substances, prévenir les méfaits liés à la consommation de substances et aider à sauver des vies.

Apprenez-en davantage sur le travail en cours pour lutter contre la crise des surdoses, la stratégie d'Ottawa et les ressources disponibles.

Mythes


Les personnes vivant avec une maladie mentale ou au prise avec une dépendance sont généralement sans abri. D'accord ou Pas d'accord

En fait, Même si nombre de sans-abri ont des problèmes de santé mentale ou de santé lié à l'utilisation de substances, toutes les personnes ayant une maladie mentale et/ou une dépendance ou un trouble lié à l'utilisation de substances ne sont pas des sans-abri. Beaucoup de personnes ayant une maladie mentale une dépendance ou un trouble lié à l'utilisation de substance ont un emploi, poursuivent des études ou ont une famille.

Les personnes vivant avec une dépendance manquent de volonté. D'accord ou Pas d'accord?

En fait, Les dépendances et les troubles liés à l'utilisation de substances ne sont pas un choix, une manque de volonté et n’ont rien à voir avec la faiblesse morale. Un grand nombre de facteurs sociaux et sanitaires complexes contribuent à l’apparition de dépendances et de troubles liés à l'utilisation de substances (p. ex. la génétique, les expériences pendant la petite enfance, l’environnement et des événements stressants de la vie

Les personnes vivant avec une dépendance ne veulent pas d’aide. D'accord ou Pas d'accord

En fait, La stigmatisation est un des principaux obstacles qui empêchent les personnes qui ont des difficultés avec leur usage de substances de demander de l’aide ou des soins de santé. Parmi les autres obstacles, mentionnons l’auto-stigmatisation, la stigmatisation structurelle, le fait de ne pas savoir où s’adresser pour obtenir de l’aide et l’absence de réseaux sociaux solidaires.

Les personnes vivant avec une dépendance n'iront jamais mieux. D'accord ou Pas d'accord?

En fait, Les mesures de traitement des troubles liés à l'utilisation de substances sont efficaces et sont généralement aussi fructueuses que les mesures de traitement d’autres maladies chroniques. On peut guérir des troubles liés à l'utilisation de substances!

Les gens sont plus susceptibles d'embaucher une personne ayant un problème de santé mentale qu'une personne souffrant d'un trouble lié à l'utilisation de substances. D'accord ou Pas d'accord?

Selon un sondage auprès de la population mené en novembre 2021, un plus grand nombre de résidents d’Ottawa étaient tout à fait d’accord pour dire que:

  • Ils embaucheraient quelqu’un qui a un problème de santé mentale plutôt qu’un trouble lié à l’utilisation de substances.
  • Ils seraient à l’aise de travailler avec quelqu’un qui a un problème de santé mentale plutôt qu’un trouble lié à l’utilisation de substances.
  • Les maladies mentales, au contraire des troubles liés à l’utilisation de substances, sont similaires aux maladies physiques et nécessitent un traitement et un soutien appropriés.
  • Les maladies mentales peuvent toucher n’importe qui au contraire des troubles liés à l’utilisation de substances. 

Vrai ou faux? La stigmatisation est l’un des principaux obstacles qui empêchent les gens de demander de l’aide.

Vrai. Des termes stigmatisants comme « toxicomanie » ou « toxicomane » peuvent infliger un sentiment de honte qui empêche quelqu'un de demander de l'aide.




Ensemble, nous pouvons sauver des vies.

La crise des surdoses, avec l’approvisionnement de drogues non réglementées de plus en plus toxique et imprévisible, continue d’avoir des effets dévastateurs sur les gens, leurs familles, leurs amis et la collectivité. Apprenez-en davantage sur la situation à Ottawa, la manière dont nous pouvons faire face à cette crise complexe et les services et mesures de soutien disponibles pour atténuer les risques et traiter les problèmes.

Un coeur jaune ArretOverdoseOttawa.ca
A purple ribbon

Contactez Nous