Les personnes âgées et la COVID-19

Dernière révision le 06 mai 2020.

Le ministère de la Santé de l'Ontario considère les adultes âgés de 65 ans et plus comme un groupe à risque pour la COVID-19.

  • Si vous avez 65 ans ou plus, le ministère de la Santé de l'Ontario vous recommande de limiter le temps que vous passez à l'extérieur de votre domicile autant que possible, car vous pourriez être plus à risque de développer des complications liées à la COVID-19.
  • Si vous présentez des symptômes liés à la COVID-19, veuillez vous rendre dans un Centre d'évaluation ou une Clinique de soins de la COVID-19.
  • Si vous êtes en détresse (p. ex., difficultés respiratoires, douleur thoracique, évanouissement ou aggravation significative de tout symptôme de maladie chronique), rendez-vous au service d'urgence le plus proche ou composez le 9-1-1.

Il y a un risque accru pour :

  • les personnes âgées;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques (par exemple, le diabète, le cancer, une maladie du cœur, une maladie rénale ou pulmonaire chronique);
  • les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Veuillez suivre les instructions générales d’auto-isolement qui suivent.

Maintenir une santé mentale positive

  • Demandez-vous si vous êtes bien. Il est normal de ne pas se sentir bien. Sachez que de l’aide est disponible, et nous vous encourageons à communiquer avec la Ligne de crise d’Ottawa, au 613-722-6914, si vous avez besoin de le faire.  
  • Demeurez en contact avec les autres de différentes façons. Faites des vérifications auprès d’autres personnes par téléphone ou par d’autres moyens technologiques.
  • Pour plus d’information, consultez notre page Web Santé mentale et COVID-19.

Achats d'épicerie, planification des repas et cuisine pendant la COVID-19

Vous avez besoin de faire l’épicerie? Vous avez planifié les repas pour la semaine? Avant d’aller faire vos courses, visitez notre page sur la planification de repas, le magasinage et la cuisine pendant la COVID-19 pour trouver des réponses à vos questions sur les aliments de base à acheter, sur les stratégies pour éviter la propagation de la COVID-19 lorsque vous faites vos courses, sur le rangement de vos aliments, sur les dernières mesures de précaution à prendre lorsque vous commandez la nourriture, et plus encore.

L’aide est disponible

De nombreux magasins et services offrent une aide spéciale aux personnes âgées.

Certaines épiceries et pharmacies ouvrent leurs portes tôt et limitent la première heure de la journée aux personnes âgées ou aux personnes immunodéficientes, afin de leur donner la possibilité de faire leurs courses lorsque le magasin est plus tranquille. Appelez votre magasin préféré ou visitez leur site Web pour obtenir des renseignements à jour sur les heures d’ouverture et les services du magasin.

Bien que les centres d’activités pour les personnes âgées partout à Ottawa aient fermé leurs portes pour limiter la propagation de la COVID-19 chez les personnes âgées vulnérables, les centres pour les personnes âgées ou les centres communautaires continuent de coordonner les bénévoles, de planifier les repas et de communiquer par téléphone.

Pour connaître les changements temporaires proposés, visitez le site Web du Programme gériatrique régional de l’Est de l’Ontario (PRGEO) pour obtenir les dernières mises à jour. 

N’oubliez pas de pratiquer la distanciation physique

La distanciation physique signifie créer une distance physique entre nous afin de limiter la propagation du virus. Encourageons nos amis, notre famille et nos voisins à faire de même.

La distanciation physique comprend également :

  • éviter les visites des êtres chers;
  • éviter les visites dans des maisons de soins de longue durée, des maisons de retraite, des logements supervisés, des centres de soins palliatifs et d’autres grands établissements, à moins que la visite ne soit absolument essentielle;
  • éviter les déplacements non essentiels dans la communauté;
  • garder les fenêtres ouvertes si vous devez vous rendre dans la communauté pour un voyage essentiel en taxi ou en covoiturage;
  • limiter ou annuler les rassemblements de groupes; 
  • tenir des réunions virtuelles;
  • Si vous avez besoin de nourriture, de médicaments ou d’autres articles essentiels, vous pouvez prendre des dispositions pour qu’un membre de votre famille, un ami, un voisin ou toute autre personne qui n’est pas isolée le fasse pour vous. Demandez à ce qu’on laisse les articles à la porte pour réduire au minimum le contact. De nombreuses personnes sont heureuses de rendre service. *Si ceci n'est pas possible pour vous, composez le 2-1-1 si vous souhaitez obtenir des renseignements sur les divers services et programmes communautaires, sociaux, gouvernementaux et sanitaires disponibles à Ottawa, et sur la manière d'y accéder. 
  • Si vous devez être en contact avec d’autres personnes, pratiquez la distanciation physique et gardez au moins 2 mètres (6 pieds) entre vous et l’autre personne.

Pour en savoir plus sur le Guide pour les habitations à logements multiples, visitez la page de Santé publique Ottawa consacrée aux partenaires communautaires et fournisseurs de services.

Comment se protéger contre la fraude?

Quand les gens sont seuls et ont peur, tout particulièrement pendant la période de la COVID-19, ils peuvent devenir la cible de fraudeurs. Renseignez-vous auprès du Service de police d’Ottawa à propos de certaines des escroqueries les plus courantes qui se produisent dans le secteur d’Ottawa.

Voici quelques exemples de fraudes qui ont lieu actuellement :

  • Des gens prétendent être des employés de la santé publique ou d’un hôpital et vous disent que vous avez reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19;
  • Des entreprises vendent de faux tests de dépistage de la COVID-19 ou des médicaments non éprouvés;
  • Hydro Ottawa menacerait de vous couper l’électricité.

Parfois, il est difficile de distinguer le vrai du faux à la télévision, dans les journaux, à la radio, face à une personne, sur les sites Web, sur Facebook et parmi les courriels et les messages textes.

Voici quelques conseils provenant du Centre antifraude du Canada pour vous aider à faire face aux escrocs :

  • N’ayez pas peur de dire non.
  • Ne vous laissez pas intimider par des tactiques de pression et sachez que vous pouvez toujours raccrocher le téléphone.
  • Faites vos recherches. Assurez-vous que la personne ou l’entreprise existe vraiment et rappelez-les.
  • Ne donnez pas de renseignements personnels. Si vous recevez un appel ou un courriel de quelqu’un que vous ne connaissez pas, ne lui donnez pas vos renseignements personnels ou financiers.
  • Vous ne devriez pas avoir à payer des frais pour recevoir un prix ou pour contracter un prêt.
  • Protégez la sécurité de votre ordinateur et de votre téléphone intelligent. Ne cliquez pas sur des liens provenant de gens que vous ne connaissez pas. Supprimez-les.

Vous pouvez vous renseigner davantage au sujet d’escroqueries et de fraudes courantes en consultant le Centre antifraude du Canada.

Si vous pensez que vous avez reçu un courriel, un message texte ou un appel téléphonique frauduleux, voici certains gestes que vous pouvez réaliser :

  • N’ouvrez pas des liens ou des documents qui vous sont envoyés.
  • Ne faites pas de dons à des organismes caritatifs par téléphone. Visitez leur site Web pour faire un don.
  • Raccrochez.
  • Ne donnez aucun renseignement personnel ou financier.
  • Contactez le Service de police d’Ottawa au 613-236-1222, poste 7300. Vous n’avez pas à donner votre nom lorsque vous appelez. Vous pouvez aussi effectuer un signalement en ligne auprès du Service de police d’Ottawa.
  • Si vous pensez qu’il s’agit d’une urgence, composez le 9-1-1.

Les personnes âgées résidant dans des foyers de soins de longue durée (FSLD) et dans des maisons de retraite (MR)

Comment les FSLD et les MR aident les résidents à rester en contact avec leur famille et leurs amis:

  • Encourager la famille et les amis des résidents à utiliser les technologies pour demeurer en contact avec le résident. Certains résidents ont un téléphone ou un cellulaire.
  • Demander au personnel des loisirs d’aider les résidents à faire des appels avec Skype ou FaceTime et à lire des courriels envoyés par leurs proches.
  • Encourager l’envoi de colis par la famille et les amis pour qu’ils sachent que quelqu’un pense à eux (rappelez-vous que si une personne présente des symptômes respiratoires, y compris une toux, un mal de gorge et des écoulements nasaux, elle ne devrait pas préparer ni envoyer de colis).
  • Créer une boîte de courriels et envoyer régulièrement des nouvelles aux familles des résidents.
  • Encourager les familles et les amis à installer des panneaux sur la pelouse du foyer contenant des messages amicaux.

Voici quelques idées qui sont déjà en place dans des FSLD:

  • Présentation de courriels aux résidents sous forme de lettres ou lus à voix haute.
  • Photos envoyées par courriel et partagées avec les résidents.
  • Activité visant à aider les résidents à rédiger des messages sur les tableaux blancs et à envoyer une photo de ces messages aux familles et aux amis par courriel.

Comment les résidents peuvent-ils continuer de faire de l'activité physique?

  • Tant que votre FSLD ou votre MR n'est pas aux prises avec une éclosion, assurez-vous que les résidents sont en mesure de faire de l’exercice selon leur propre niveau de capacité, que ce soit à l’intérieur ou à l'extérieur de l’établissement.

Que fait Santé publique Ottawa lorsqu’il y a une éclosion de la COVID-19 dans un FSLD durée ou dans une MR?

  • Mise en œuvre des mesures de contrôle des éclosions dans l’ensemble de l’établissement et isolement de tous les résidents dans leur chambre.
  • Fermeture de la salle à manger et annulation de toutes les activités (les repas sont distribués dans les chambres).
  • Port du masque par tout le personnel en entrant dans le bâtiment et pendant toute la période pendant laquelle il y travaille.
  • Prise des précautions relatives aux gouttelettes et aux contacts dans toutes les chambres des résidents.
  • Limite du travail du personnel à un seul établissement.
  • Toute personne qui entre dans les établissements doit subir un test de dépistage.

Document d’orientation du ministère de l’Ontario

Ressources disponibles :

Contactez Nous