Protection de votre santé mentale

Protection de votre santé mentale 

La situation de la COVID-19 peut causer beaucoup de stress. En cette période difficile, il est très important de prendre soin de votre santé mentale. Santé publique Ottawa et le Royal - Santé mentale ont travaillé en collaboration afin de produire la série « Protection de votre santé mentale » dans le but d’aider à protéger et à favoriser la santé mentale dans notre collectivité. 

Jetez un œil sur les ressources contenues dans cette série pour obtenir des idées sur la façon de protéger votre santé mentale et celle de votre famille, ainsi que de l’information sur la façon d’accéder à des services de soutien en santé mentale et l’endroit où s’adresser.  

Nous sommes tous concernés!

Demeurer en sécurité tout en conservant des liens sociaux

Version imprimable de la Demeurer en sécurité tout en conservant des liens sociaux [PDF 3 MB]

Protéger sa santé mentale

Demeurer en sécurité tout en conservant des liens sociaux 

La COVID-19 a présenté de nombreux défis à notre communauté. Nous savons que les mesures les plus sécuritaires sont de s’éloigner les uns des autres. Conserver une distance physique ne signifie pas que nous ne pouvons pas passer du temps avec notre famille et nos amis. Nous devons simplement être créatifs et trouver différentes façons de nous amuser ensemble.

Nous savons que l’une des meilleures façons de protéger notre santé mentale est de rester en contact. Cependant, nous savons aussi que le fait de s’amuser fait partie de la vie sociale. Voici quelques façons créatives de se retrouver, de s’amuser et de demeurer en sécurité.

1.Retrouvez vos proches de façon virtuelle

Communiquez avec votre famille et vos amis par téléphone, par message texte, par clavardages vidéo et sur les médias sociaux. Les outils numériques comme Skype, Google Hangout et Facetime ne sont que quelques-unes des plateformes en ligne qui nous permettent d’avoir des conversations en personne tout en respectant la distanciation physique. Si vous manquez du temps passé en famille à manger ou à regarder la télévision ensemble, vous pouvez toujours le faire. Organisez une rencontre pour vous rassembler par clavardage vidéo et manger un taco ou rire ensemble devant des épisodes de Schitt’s Creek.  

2.Y a-t-il des partants pour une soirée de jeux?

Si les soirées de jeux vous manquent, jouez en ligne. Rassemblez un groupe d’amis par clavardage vidéo et jouez ensemble à votre jeu de société préféré. Mettez votre meilleur ami au défi et voyez si vous pouvez couler son cuirassé ou mettez-vous en groupe pour jouer au jeu de société Codenames. Les créateurs de Codenames (en anglais) l’ont adapté pour qu’il puisse être joué en ligne. Le fait d’être à la maison ne signifie pas être seul. 

3.Utilisez la technologie pour planifier un rendez-vous avec votre proche

Même si nous ne pouvons pas sortir et faire ce que nous faisions avant, il y a encore des façons amusantes de garder les liens avec nos proches. Consultez cette liste du Royal renfermant de nombreuses activités amusantes et créatives à faire. Vous et vos proches pouvez faire un tour au château de Versailles, visiter un célèbre parc national, ou assister à une conférence TED intéressante et en discuter.

https://www.leroyal.ca/une-longue-liste-de-choses-qui-peuvent-vous-aider-pendant-que-vous-pratiquez-la-distanciation?  

4.Que diriez-vous d’une nuit entre filles? 

Est-ce que votre club de lecture ou les soirées arrosées avec vos amis vous manquent? Ce n’est pas nécessaire. Réunissez-vous sur une plateforme en ligne qui vous convient et faites quelque chose que vous aimez tous ! Discutez du dernier livre que vous lisez ou jetez un coup d’œil à quelques-uns des tutoriels amusants et simples de peinture disponibles en ligne. Consultez cette liste de tutoriels de peinture pour les débutants (en anglais) pour vous aider à démarrer.

5.Trouvez un correspondant

Plusieurs des méthodes dont nous recommandons de rester connecté impliquent la technologie. Cependant, la forme la plus simple de communication peut avoir le plus de sens. Vous souvenez-vous de votre enfance et de votre excitation lorsque vous receviez une lettre ou une carte par la poste ? Pourquoi ne pas offrir ce sentiment à l’un de vos proches? Écrivez-leur une lettre ou envoyez-leur une carte ou un colis réconfort. Ce pourrait être le début d’une nouvelle tradition.

N’oubliez pas que si vous vous sentez malade, vous ne devez pas préparer et envoyer un colis réconfort. Pour obtenir la liste des symptômes de la COVID-19, rendez-vous à OttawaPublicHealth.ca/Coronavirus.

6.N’oubliez pas qu’il est normal de ne pas aller bien.  

Il s’agit d’une période très inhabituelle et il est normal de la trouver difficile. Vous n’êtes pas seuls. Il y a des gens qui peuvent aider. Si vous avez besoin de soutien, veuillez appeler le Centre de détresse Ottawa et la région 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 - 613-238-3311 (bilingue) ou Tel-Aide Outaouais – 613-741-6433 en français.

Connexion Counseling offre un accès gratuit à une séance de consultation téléphonique ou vidéo le jour même ou le lendemain. Ce service est destiné aux enfants, aux jeunes, aux adultes et aux familles à Ottawa et dans les environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

La clinique de consultation sans rendez-vous (joignable au numéro 613-755-2277) offre des séances de counseling gratuites en personne dans différents établissements ainsi que des séances par téléphone ou par appel vidéo, en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir plus de soutien et de renseignements, veuillez consulter le site OttawaPublicHealth.ca/COVIDMentalHealth.

Pour plus d’idées sur la façon de rester « Social Avisé » pendant la pandémie, veuillez visiter le site Web de Santé publique d’Ottawa.

Vous n’êtes pas seuls. Nous sommes tous concernés.

 Bonnes pratiques en matiére de résilience

Version imprimable de la Bonnes pratiques en matiére de résilience [PDF 332 Ko]

Protection de votre santé mentale 
Bonnes pratiques en matière de résilience

La situation de la COVID-19 peut être stressante pour beaucoup d’entre nous. Nous sommes bombardés d’images dans les médias, nous devons changer nos habitudes et nous ne pouvons pas voir notre famille et nos amis. Tout cela peut être très éprouvant. Il est normal de ressentir du stress en ces temps difficiles. Notre niveau de résilience est la façon dont nous surmontons ces difficultés et dont nous remontons ensuite la pente. La résilience est une aptitude que l’on peut acquérir à tout âge. Nous pouvons également améliorer notre résilience tout au long de notre vie. 
Voici quelques conseils qui vous aideront à être plus résilient.

1. Réfléchissez aux stratégies que vous avez utilisées par le passé pour vous aider à gérer votre stress. 
Laquelle de ces stratégies a bien fonctionné pour vous? Pouvez-vous utiliser certaines d’entre elles maintenant? « La musique et l’exercice sont les deux activités qui nous aident le plus souvent à gérer l’anxiété ou la dépression, donc sortez votre liste de lecture ou créez en une nouvelle. Vous pouvez également trouver des sites Web d’exercice. Par exemple, Yoga with Adriene à l’adresse yogawithadriene.com ». - Dre Gail Beck, directrice de clinique du programme pour les jeunes au Royal.

2. Vous ne pouvez empêcher les événements stressants de se produire, mais vous pouvez changer votre façon d’y réagir.

« Nous avons l’occasion, d’une ampleur sans précédent, avec le reste de l’humanité de favoriser la gentillesse et le courage qui transformeront cette situation tragique, mais temporaire en quelque chose de significatif. L’espoir et le choix de s’adapter et de s’améliorer peuvent être tout aussi contagieux et davantage constructifs et puissants. Il s’agit là d’une amélioration que nous devons tous apporter en cette période d’incertitude. Agir ainsi nous rendra plus forts ». - Dr Tim Lau, psychiatre et président du personnel médical au Royal. 

3. Apprenez à connaître vos besoins et vos sentiments et maintenez des liens avec des gens en qui vous avez confiance par téléphone, par vidéoconférence ou par l’intermédiaire des médias sociaux.

4. Si vous n’êtes pas en auto-isolement, allez faire une promenade. 
N’oubliez pas de respecter les principes de distanciation physique et restez à 2 mètres (6 pieds) des autres.

5. Gardez vos habitudes autant que possible. 
Établissez un calendrier ou un horaire pour aider vos enfants et votre famille à conserver leurs habitudes.

6. Parlez-vous avec optimisme et ayez une image positive de vous-même. 
La façon dont nous pensons aux choses a une incidence sur nos sentiments et nos actions. Une pensée positive peut vous aider à surmonter les difficultés. 
« Concentrez-vous sur les éléments positifs et sur ce que vous pouvez faire. Honorez l’apport des gens en vue d’améliorer la situation. Cherchez le bien, soyez reconnaissants, découvrez des activités significatives, trouvez des façons de faire preuve de créativité, découvrez le plaisir ainsi que les distractions et les activités inspirantes, faites des lectures et des affirmations inspirantes ». – Juliet Haynes, M. S. S., RSW, coordinatrice de l’engagement et de l’expérience des familles au Royal.

7. Rappelez-vous qu’il est permis de ne pas se sentir bien.

Selon le Dr Raj Bhatla, psychiatre en chef et médecin-chef au Royal, « Il serait plutôt étonnant de ne pas ressentir un certain niveau d’anxiété durant une telle période remplie d’incertitude. L’anxiété ressentie est normale. La véritable question est de savoir comment composer avec l’anxiété et comment continuer de s’adonner à des activités qui aident à l’atténuer ».

« Il faut commencer par reconnaître que la pandémie de COVID-19 nous a poussés en terrain inconnu. Nous devons donc vérifier notre état : Je me sens comment? Quelles sont les émotions que je ressens aujourd’hui? Que puis-je faire avec ce que j’ai? Examinez votre journée et établissez un plan vous permettant d’être positif et constructif. Que pouvez-vous contrôler aujourd’hui? Qu’est-ce qui, aujourd’hui, peut être utile pour vous? Cependant, il est préférable de ne pas chercher trop loin. Il vaut mieux vivre un jour à la fois ». – Ann Marie O’Brien, responsable de la pratique professionnelle et travailleuse sociale au Royal.

Si vous avez besoin de soutien, n’hésitez pas à communiquer avec le Centre de détresse 24/7 d’Ottawa et de la région au 613-238-3311 (bilingue), ou avec Tel-Aide Outaouais (en français) au 613-741-6433.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir du soutien et des renseignements supplémentaires, visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale.

Vous n’êtes pas seul.
C’est ensemble que nous serons plus forts! 

 Comment aider vos enfants à  gérer le stress?

Version imprimable de la Comment aider vos enfants à gérer le stress? [pdf - 378 KB].

Protection de votre santé mentale
Comment aider vos enfants à gérer le stress?

La situation liée à la COVID-19 peut être stressante pour beaucoup d’entre nous, et il en est de même pour les enfants. Il est normal pour eux de ressentir du stress pendant cette période si bouleversante de leur vie.
Voici certaines choses que vous pouvez faire pour aider vos enfants en ces temps difficiles. Et la bonne nouvelle est que la résilience et les capacités d’adaptation qu’ils acquerront maintenant leur seront également utiles plus tard dans la vie.

1. Sachez que vos enfants peuvent ressentir de nombreuses émotions différentes.
La situation actuelle n’est pas normale, et il est normal que les émotions de vos enfants soient à fleur de peau en ce moment. Aidez votre enfant à réduire son stress en vous assurant qu’il dort suffisamment, qu’il mange sainement et qu’il demeure actif.
Si vous pouvez prendre du temps à la fin de la journée, vous asseoir avec quelqu’un et lui dire, « nous sommes tous mal à l’aise en ce moment et je me suis dit que peut-être... » — certains jeunes peuvent refuser, d’autres non — « je ne fais que m’asseoir; si tu veux parler, tu peux le faire... et si tu ne veux pas, tu n’y es pas obligé ». – Dre Gail Beck, psychiatre au Royal, entretien avec Daniel Alfredsson (partie 1) sur https://youtu.be/AhenU-D0ddc?t=155

2. Soyez patient avec vous-même et avec vos enfants.
Essayez de rester calme avec vos enfants et aidez-les du mieux que vous le pouvez à comprendre la situation actuelle. Mais sachez que vous pouvez également ressentir du stress et de la pression en ce moment. Soyez patient avec vous-même et cherchez du soutien. 
Voici quelques conseils pour aider votre enfant à être plus résilient. Par exemple, essayez ensemble quelques techniques de respiration profonde ou de méditation. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce que vous pouvez faire pour aider vos enfants, consultez notre page Être parent à Ottawa.

« Nous vivons une période tout à fait spéciale. Dans des moments comme ceux-ci, les bases sont vraiment importantes – bien dormir, bien manger et faire de l’exercice. Chaque membre de votre famille s’en sortira à sa manière. N’oubliez pas de vous donner de l’espace, peu importe la manière. Si cela est possible, ayez un espace réservé aux adultes. » – Ann-Marie O’Brien, responsable en pratique professionnelle et travailleuse sociale au Royal. https://www.leroyal.ca/actualites/comment-rester-en-bonne-sante-mentale-dans-une-grande-famille?

3. Maintenez une routine stable.
Autant que possible, gardez une routine semblable à celle que vous aviez avant la pandémie de COVID-19. Par exemple, essayez de vous coucher et de vous lever à peu près à la même heure chaque jour. Une routine vous aidera, vous et vos enfants, pendant cette période.
« Tout le monde, tous les jeunes et maintenant mes fils adultes disent tous la même chose : il faut avoir une routine. Nous constatons aussi dans le programme que les jeunes qui établissent leur routine tôt réussissent mieux. » Dre Gail Beck, psychiatre au Royal, entretien avec Daniel Alfredsson (partie 1) sur https://youtu.be/AhenU-D0ddc?t=52

4. Assurez-vous d’intégrer des activités amusantes à la journée de vos enfants.
N’oubliez pas de vous amuser avec vos enfants tous les jours. Il peut être difficile de maintenir un équilibre entre l’enseignement à domicile, le travail et d’autres activités. Faites des pauses et amusez-vous avec vos enfants. Essayez un jeu de société, dansez ou chantez ensemble. 
« L’importance de faire de l’exercice régulièrement est l’une des choses évoquées par mon fils et les jeunes sportifs de notre programme. L’exercice peut servir à faire une pause dans la journée. Il existe beaucoup de preuves selon lesquelles faire quelque chose d’actif entre des périodes d’apprentissage aide vraiment à consolider l’apprentissage. »
Dre Gail Beck, psychiatre au Royal, entretien avec Daniel Alfredsson (partie 1) sur https://youtu.be/AhenU-D0ddc?t=97

5. Restez en contact avec vos proches.
Même si vous ne pouvez pas rendre visite à vos proches en personne pour le moment, il est important de rester en contact avec eux. Appelez votre famille ou vos amis, envoyez-leur des textos ou communiquez avec eux par l’entremise des réseaux sociaux. Les applications de clavardage vidéo sont aussi des moyens pour vos enfants de voir leurs proches. Le Royal vous donne ici quelques bons conseils : https://www.leroyal.ca/une-longue-liste-de-choses-qui-peuvent-vous-aider-pendant-que-vous-pratiquez-la-distanciation

6. Sollicitez plus d’aide si vous en avez besoin. 
Il est normal de ressentir du stress et de la pression en raison de la présente situation. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez appeler le Centre d’aide d’Ottawa et de la région 24/7 (bilingue) au 613-238-3311 ou Tel-Aide Outaouais (en français) au 613-741-6433.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour plus de soutien et d’informations, consultez SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale

Si vous recherchez des services de santé mentale supplémentaires pour les jeunes, les enfants et les familles, veuillez composer le 613-260-2360 ou le 1 877 377-7775 ou utiliser le clavardage en ligne à l’adresse clavardage.ysb.ca.

Vous n’êtes pas seul. Nous sommes tous dans le même bateau!

Vidéos:

Que pouvez-vous faire pour rester en contact avec les autres pendant l'auto-isolement?

Version imprimable de la Que pouvez-vous faire pour rester en contact avec les autres pendant l’auto-isolement? [PDF 301 Ko]

Protection de votre santé mentale

Que pouvez-vous faire pour rester en contact avec les autres pendant l’auto-isolement?

Il est essentiel de s’isoler pour freiner la propagation de la COVID-19. L’auto-isolement vous aide à protéger votre famille, vos amis, vos voisins et tous les membres de notre communauté. Nous devons tous veiller à protéger les autres.
Même si c’est la bonne chose à faire, s’auto-isoler n’est pas chose facile. S’auto-isoler et être seul ne vont pas nécessairement de pair. Vous pouvez maintenir le contact avec les gens que vous aimez et avec le monde extérieur. Voici quelques conseils qui vous aideront à garder contact avec les autres!

1. Servez-vous de la technologie pour communiquer avec vos proches!
Appelez les membres de votre famille et vos amis, envoyez-leur un texto, parlez-leur par vidéoconférence ou utilisez les médias sociaux. Demandez à vos amis et votre famille d’expliquer leur façon de s’adapter et soulignez qu’ensemble, vous pouvez traverser cette épreuve ensemble. Des outils numériques tels que Skype, Google Hangout et Facetime sont une excellente façon de tenir des conversations face à face tout en assurant la distanciation physique. Si vos soirées de jeux vous manquent, amusez-vous en ligne. Partagez des traditions, chantez ou dansez ensemble. Vous pouvez même dîner ensemble en vidéo. Rester à la maison ne veut pas dire que vous devez être seul.

2. Utilisez la technologie pour rester en contact avec le monde extérieur.
Vous pouvez apprendre un nouveau passe-temps ou une nouvelle activité en ligne. Vous pouvez essayer un nouveau cours d’activité physique ou apprendre une nouvelle compétence. De nombreux musées et galeries d’art proposent des visites en ligne. Vous pourriez aussi apprendre une nouvelle langue. Vous pouvez rester en bonne santé physique et mentale en essayant de nouvelles choses!

Que diriez-vous d’une visite virtuelle au musée? Vous pouvez aussi vous rendre à la Place Versailles.

https://www.leroyal.ca/une-longue-liste-de-choses-qui-peuvent-vous-aider-pendant-que-vous-pratiquez-la-distanciation?_ga=2.44630049.408990785.1589403589-1936987199.1589403589 

3. Envoyez un colis réconfort, une carte ou une lettre pour leur dire que vous pensez à eux. 
Incluez des articles que vous avez déjà à la maison tels que des photos ou des livres ou redonnez quelque chose dont vous ne vous servez plus. Il s’agit d’un geste amical qui confirmera à vos proches que vous êtes là pour eux. Rappelez-vous que si vous ne vous sentez pas bien, ne préparez et n’envoyez rien. Visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/CoronavirusFR. 

4. Découvrez les services d’aide téléphonique.
Le Centre pour les personnes âgées Les bons compagnons propose des programmes aux aînés et aux adultes ayant un handicap physique, notamment le programme « Senior Centers Without Walls » et le programme d’aide téléphoniqueUne voix amicale est une ligne téléphonique qui offre des services de visites amicales aux personnes âgées. Ce service est une initiative des Rural Ottawa South Support Services.
Vous découvrirez de nouvelles ressources sur la santé mentale qui pourraient vous aider durant cette période difficile (téléphone, texto, clavardage, ressources en ligne) sur la page Web de Santé publique d’Ottawa Santé mentale et COVID-19Bell Cause pour la cause et le Centre de toxicomanie et de santé mentale ont aussi d’excellentes informations qui vous aideront à gérer votre stress et à prendre soin de votre santé mentale.
Voici d’autres suggestions qui peuvent vous convenir :

5. N’oubliez pas qu’il n’y a aucun mal à se sentir mal.
C’est une période très inhabituelle et il est tout à fait normal de la trouver difficile à vivre. Vous n’êtes pas seul. Il y a des gens qui peuvent vous aider. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez appeler le Centre d’aide 24/7 d’Ottawa et de la région (bilingue) au 613-238-3311 ou Tel-Aide Outaouais (en français) au 613-741-6433.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir du soutien et des renseignements supplémentaires, visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale.

D’autres idées pour garder contact figurent à l’adresse suivante : https://www.leroyal.ca/une-longue-liste-de-choses-qui-peuvent-vous-aider-pendant-que-vous-pratiquez-la-distanciation?_ga=2.115104007.1490365905.1589387059-380404558.1589387059 

Vous n’êtes pas seul.

C’est ensemble que nous serons plus forts!
 Ce que vous pouvez faire comme personne âgée

Version imprimable de la Ce que vous pouvez faire comme personne âgée [PDF 288 Ko]

Protéger votre santé mentale : ce que vous pouvez faire 
comme personne âgée

La situation de la COVID-19 peut être stressante pour beaucoup d’entre nous, et encore plus pour les personnes âgées ayant des problèmes de mobilité, et celles âgées de plus de 70 ans à qui l’on demande de s’auto-isoler. Voici des mesures que nous pouvons tous prendre pour garder l’esprit sain en ces temps difficiles.

1. Utilisez la technologie pour communiquer. 
Entretenez vos liens familiaux et vos amitiés au moyen du téléphone, par texto, vidéoconférence, sans oublier les médias sociaux. 
Renouez avec les amis que vous n’avez pas vu depuis un certain temps. Demandez à vos amis et votre famille d’expliquer leur façon de s’adapter et soulignez qu’ensemble, vous pouvez traverser cette épreuve ensemble. Des outils numériques tels que Skype, Google Hangout et Facetime sont une excellente façon de tenir des conversations face à face tout en assurant la distanciation physique. Vous pouvez également garder contact avec les personnes de votre secteur immédiat au moyen d’un groupe de voisins Facebook. De nombreuses personnes fournissent des conseils, des ressources et du soutien dans ces groupes communautaires.

Consultez www.ConnectedCanadians.ca/FR pour vous renseigner au sujet de leur technologie et de leurs programmes de formation. 

2. Utilisez la technologie pour vous lier au monde extérieur. 
Visitez un musée (www.Nature.ca/fFR) ou une galerie d’art (www.Beaux-Arts.ca) en ligne. Découvrez un nouveau passe-temps ou une nouvelle activité en ligne. Essayez une séance d’exercices ou développez de nouvelles compétences. « À l’heure actuelle, la plupart des fournisseurs de service sans fil font preuve de souplesse quant à l’utilisation du service sans fil, donc pourquoi ne pas en profiter? Vous pouvez également télécharger une revue de la bibliothèque, ou un film ou un livre-audio. Radio-Canada offre gratuitement toute sa programmation à ce stade-ci; cela vous permettra sans aucun doute de vous divertir avec votre famille ». - Dre Gail Beck, directrice de clinique du programme pour les jeunes au Royal 

3. Envoyez des cartes ou des lettres pour faire savoir à vos proches que vous pensez à eux.

Rappelez-vous qu’autour de vous il y a des gens qui peuvent vous aider à traverser tout ça. 

Liens communautaires offrant du soutien par téléphone

Services de soutien communautaires offrant du soutien émotionnel

Services de soutien clinique

  • La Clinique PROMPT est une clinique externe temporaire établie au Royal afin de répondre aux besoins urgents en matière de santé mentale durant la pandémie de la COVID 19. La clinique C PROMPT compte sur une équipe de personnel infirmier en santé mentale, de psychologues et de travailleurs sociaux qui fournissent des services tels que des évaluations urgentes, un soutien à la médication et un service de psychothérapie de courte durée, et qui facilite l’accès à d’autres services, au besoin. Demandez une recommandation à votre fournisseur de soins de santé.
  • Les Services communautaires de gérontopsychiatrie d’Ottawa (613-562-9777, poste 0) offrent du soutien aux personnes de 65 ans et plus ne résidant pas dans un foyer de soins de longue durée, ainsi qu’à celles âgées de moins de 65 ans présentant des symptômes psychiatriques et des comportements difficiles reliés à une démence.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir du soutien et des renseignements supplémentaires, visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale

Vous n’êtes pas seul. C’est ensemble que nous serons plus forts!

Que pouvez-vous faire en tant que travailleur essentiel?
Version imprimable de la Que pouvez-vous faire en tant que travailleur essentiel? [PDF 308 Ko]

Protection de votre santé mentale
Que pouvez-vous faire en tant que travailleur essentiel? 

Pendant la pandémie de la COVID-19, beaucoup de gens travaillent de la maison, s’auto-isolent ou ne peuvent travailler parce que leur lieu de travail est fermé. Pendant ce temps, de nombreux travailleurs essentiels continuent de se rendre au travail pour faire fonctionner notre communauté. Nous tenons à remercier chacun d’entre vous pour le travail important que vous accomplissez!

Chaque jour que vous allez travailler, vous faites passer les autres avant vous-même. C’est pourquoi il est tellement important que vous preniez aussi soin de vous. Nous vous invitons à prendre les mesures suivantes pour protéger votre santé mentale en ces temps très difficiles.

1. Prenez le temps de vous reposer.

Il peut être difficile pour vous de le faire en ce moment, mais il est extrêmement important que vous preniez vos pauses et du temps pour vous reposer. En vous reposant, loin du travail, vous aurez la force et l’énergie mentale dont vous avez besoin pour continuer ce que vous faites.  « Établissez des limites – visez l’équilibre travail-vie. Prenez des pauses, particulièrement des pauses des médias! Reconnaissez ce que vous pouvez contrôler et les choix que vous pouvez faire. Nous ne contrôlons que nous-mêmes ainsi que nos réactions et nos réponses »!  – Juliet Haynes, M. S. S., RSW, coordinatrice de l’engagement et de l’expérience des familles au Royal. 

2. Prenez soin de vous.
Renforcez votre force intérieure en mangeant bien, en prenant de l’air frais et en faisant de l’exercice chaque fois que vous le pouvez, et adonnez-vous à des activités qui favorise votre bien être. Méfiez-vous de l’augmentation de la consommation de substances. « Répondre aux besoins essentiels – s’occuper de son hygiène personnelle. Détendez-vous en ralentissant votre respiration et prévoyez des périodes au cours desquelles vous ne faites rien ». – Juliet Haynes, M. S. S., RSW, coordinatrice de l’engagement et de l’expérience des familles au Royal. 

3. Dormez bien.
Bien que cela puisse être difficile, tentez d’aller dormir et de vous lever aux mêmes heures chaque jour. Mettez en place une routine de détente avant de vous coucher et durant la soirée, rangez votre téléphone cellulaire. Pour obtenir d’autres conseils en matière de sommeil auprès d’experts, consultez cette page : https://www.leroyal.ca/actualites/faq-sur-le-covid-19-bien-dormir-dans-les-periodes-difficiles?_ga=2.85342617.1490365905.1589387059-380404558.1589387059

4. Limitez le temps que vous passez à penser à la COVID-19.
Il est important de rester informé. Cependant, quelle que soit la nature de votre emploi, vous êtes témoin de la réalité de la situation chaque jour que vous passez sur votre lieu de travail. Lorsque vous n’êtes pas au travail, profitez de ce temps d’arrêt pour faire les choses que vous aimez. Le Dr Bhatla, médecin-chef au Royal, vous recommande de regarder vos sources de nouvelles préférées une ou deux fois par jour pour ensuite s’éloigner de l’écran.
Si vous voulez rester au fait de la situation de la COVID-19, consultez des ressources de confiance comme SantePubliqueOttawa.ca/CoronavirusFR.

5. Restez en contact avec vos proches.
Vous n’en avez pas le temps lorsque vous travaillez, mais vous pouvez utiliser une partie de votre temps libre pour joindre vos proches et rester en contact avec eux. Appelez votre famille ou vos amis, envoyez-leur des textos ou restez en contact avec eux par l’entremise des réseaux sociaux ou d’applications de clavardage. Vous pourriez aussi envoyer une lettre aux personnes que vous ne voyez pas souvent. Utilisez des moyens virtuels pour communiquer avec vos amis, votre famille, vos collègues et d’autres personnes de soutien. Prévoyez des communications régulières avec les autres pour prendre le pouls de la situation. Vivez-vous avec d’autres personnes ou des animaux? Serrez-les dans vous bras! Prenez un ourson en peluche dans vos bras! Donnez-vous de l’amour »! – Juliet Haynes, M. S. S., RSW, coordinatrice de l’engagement et de l’expérience des familles au Royal.

6. Sollicitez plus d’aide si vous en avez besoin. N’oubliez pas qu’il n’y a aucun mal à se sentir mal.
Le travail que vous faites est extrêmement important. Il est toutefois normal de ressentir le stress et la pression que vous occasionne la présente situation. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin. Si vous avez besoin de soutien, vous pouvez appeler le Centre de détresse 24/7 d’Ottawa et de la région (bilingue) au 613-238-3311 ou Tel-Aide Outaouais (en français) au 613-741-6433.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir du soutien et des renseignements supplémentaires, visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale

Si vous êtes un travailleur de la santé, Mieux-être du personnel de première ligne (COVID 19) est pour vous soutenir. Veuillez visitez la page theroyal.ca/covid-frontline-wellness.

Merci encore des efforts constants que vous déployez pour garder notre communauté en santé et en sécurité. 
Vous n’êtes pas seul.

C’est ensemble que nous serons plus forts!

 Que pouvez-vous faire lorsque vous travaillez à la maison?

Version imprimable de la Que pouvez-vous faire lorsque vous travaillez à la maison? [PDF 286 Ko]

Protection de votre santé mentale
Que pouvez-vous faire lorsque vous travaillez à la maison?

De nombreuses personnes travaillent à la maison pendant la pandémie actuelle, certaines pour la toute première fois de leur vie. Cette situation a obligé de nombreuses personnes à s’adapter très rapidement. Beaucoup de gens essaient de maintenir une routine de travail tout en trouvant un équilibre entre celui-ci et leurs autres responsabilités. Cette situation peut occasionner de nouvelles difficultés au chapitre des soins à donner aux enfants et aux personnes âgées. Vous pourriez également devoir trouver un espace de travail approprié et gérer des sentiments de solitude en raison de l’obligation de respecter les mesures d’éloignement physique recommandées.
Sachez que les sacrifices que vous faites maintenant ont une raison d’être. En adaptant votre façon de travailler, vous contribuez à assurer la sécurité des autres. Nous vous en remercions! Voici quelques façons de protéger votre santé mentale.
1. Bien que la présente situation ne soit pas normale, il est important d’essayer de maintenir une certaine routine. 
Par exemple, essayez de vous coucher et de vous lever à peu près à la même heure chaque jour. « Examinez votre journée et établissez un plan vous permettant d’être positif et constructif. Il est préférable de ne pas chercher trop loin. Il vaut mieux vivre un jour à la fois ». – Ann Marie O'Brien, responsable de la pratique professionnelle et travailleuse sociale au Royal.

2. Aménagez-vous un espace réservé à votre travail.
Si vous avez de la place à la maison, aménagez un espace réservé à votre travail. Il vous sera ainsi plus facile de prendre des pauses et de décrocher.

3. Soyez patient avec vous-même et avec les autres membres de votre foyer.
Il s’agit d’une nouvelle situation, et il faut du temps pour acquérir de nouvelles habitudes. Si vous avez des enfants à la maison, ils doivent également composer avec ces changements. Il est normal qu’ils aient des réactions émotives face à cette nouvelle situation. « Durant ces temps difficiles, l’essentiel est tout ce qui compte – bien dormir, bien manger et faire de l’exercice. Chaque membre de votre famille composera à sa façon avec la situation. Rappelez-vous de laisser de l’espace aux autres et réservez un espace « Adultes seulement », si possible ». – Ann Marie O'Brien, responsable de la pratique professionnelle et travailleuse sociale au Royal. 
Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce que vous pouvez faire pour aider vos enfants à s’adapter à leur nouvelle réalité, consultez notre section de ressources pour les parents.

4. Trouvez le moyen d’envisager la situation avec humour et d’y trouver des côtés agréables.
Par exemple, riez durant les téléconférences, tandis que vous vous familiarisez tous avec les nouvelles technologies. Passez plus de temps en famille ou apprenez une nouvelle compétence. Recherchez les choses qui vous font sourire.

5. Limitez le temps que vous passez à penser à la COVID-19.
Même s’il est important de rester informé, pour protéger votre santé mentale, il est aussi important de limiter le temps que vous passez à vous informer sur la COVID-19 dans les médias. Souvenez-vous qu’à un certain point, il n’est plus utile d’écouter les nouvelles de manière soutenue et que cela peut même renforcer votre sentiment d’anxiété. Dr Bhatla, médecin-chef au Royal, vous recommande de regarder vos sources de nouvelles préférées une ou deux fois par jour pour ensuite s’éloigner de l’écran. 
Si vous voulez rester au fait des dernières nouvelles concernant la pandémie, consultez des ressources de confiance comme SantePubliqueOttawa.ca/CoronavirusFR.

6. Restez en contact avec vos proches.
Vous n’en avez peut-être pas le temps lorsque vous travaillez, mais vous pouvez utiliser une partie de votre temps libre pour maintenir les liens avec vos proches. Appelez votre famille ou vos amis, envoyez-leur des textos ou restez en contact avec eux par l’entremise des réseaux sociaux ou d’applications de clavardage. Vous pourriez aussi envoyer une lettre aux personnes que vous ne voyez pas souvent. L’auto isolement ne nécessite pas de s’isoler mentalement. Dr Andrew Jacobs, psychologue au Royal, suggère qu’il s’agit peut-être de la période toute indiquée pour renouer des liens. « Il est peut être temps d’appeler une personne à qui vous n’avez pas parlé depuis des mois… et de renforcer le lien afin de vous procurer ce sentiment de soutien, que vous soyez ou non face à face ».

7. Sollicitez plus d’aide si vous en avez besoin.
Il est normal de ressentir le stress et la pression qu’occasionne la présente situation. Si vous avez besoin de soutien, vous pouvez appeler le Centre de détresse 24/7 d’Ottawa et de la région (bilingue) au 613-238-3311 ou Tel-Aide Outaouais (en français) au 613-741-6433.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir du soutien et des renseignements supplémentaires, visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale

Vous n’êtes pas seul. C’est ensemble que nous serons plus forts!

 Et si vous perdiez votre emploi?

Version imprimable de la Et si vous perdiez votre emploi? [PDF 305 Ko]

 

Protection de votre santé mentale 

Et si vous perdiez votre emploi? 

L’actuelle pandémie de la COVID-19 est une période stressante pour tout le monde. Outre l’inquiétude suscitée par la COVID-19, certaines personnes qui ont été mises à pied pourraient vivre des difficultés financières. Nous vous invitons à mettre à profit l’aide que vous offrent les gouvernements fédéralprovincial et  municipale. Il est également très important de faire tout ce que vous pouvez pour protéger votre santé mentale.

1. Limitez le temps que vous passez à penser à la COVID-19.

Il est bon de rester informé pour savoir ce qui se passe, mais trop écouter les nouvelles peut être néfaste pour votre santé mentale. N’oubliez pas de vous adonner à d’autres activités que vous aimez et qui vous aideront à vous distraire de la situation actuelle.

Le Dr Bhatla, médecin-chef au Royal, vous recommande de regarder vos sources de nouvelles préférées une ou deux fois par jour pour ensuite s’éloigner de l’écran.

Si vous souhaitez vous renseigner sur la COVID-19 et sur ce que vous devez faire pour rester en sécurité, utilisez des sources d’informations crédibles, comme SantePubliqueOttawa.ca/CoronavirusFR.

2. Maintenez une routine et respectez un horaire quotidien.

Même si vous ne vous réveillez pas à l’heure habituelle pour aller travailler, il est bon pour votre santé mentale que vous mainteniez une certaine routine. Essayez de vous lever et de vous coucher à la même heure chaque jour. Même si vous ne sortez pas pour aller travailler, vous pouvez continuer de prendre votre douche et vous habiller comme si vous deviez vous rendre au travail. « Examinez votre journée et établissez un plan vous permettant d’être positif et constructif. Il est préférable de ne pas chercher trop loin. Il vaut mieux vivre un jour à la fois ». – Ann Marie O'Brien, responsable de la pratique professionnelle et travailleuse sociale au Royal.

3. Mangez des aliments sains et restez physiquement actif.

Nourrissez-vous sainement : vous avez besoin d’aliments sains pour demeurer en bonne forme physique et mentale. Essayez aussi de faire de l’exercice de façon régulière. Vous pouvez faire beaucoup de choses en ligne, comme suivre des cours de méditation, de yoga ou de mise en forme. Vous pouvez également sortir pour faire des promenades si vous n’avez pas reçu la directive de vous isoler, en prenant soin de rester à une distance d’au moins deux mètres (six pieds) des autres personnes.

D’autres idées figurent à la page https://www.leroyal.ca/une-longue-liste-de-choses-qui-peuvent-vous-aider-pendant-que-vous-pratiquez-la-distanciation?_ga=2.144185013.1490365905.1589387059-380404558.1589387059

4. Restez en contact avec vos amis et les membres de votre famille.

Même si vous devez vous isoler ou respecter des mesures d’éloignement physique, cela ne doit pas vous empêcher de maintenir des liens avec les autres. Vous pouvez communiquer avec vos proches par d’autres moyens. Appelez votre famille ou vos amis, envoyez-leur des textos ou restez en contact avec eux par l’entremise des réseaux sociaux ou d’applications de clavardage. Vous pourriez aussi envoyer une lettre aux personnes que vous ne voyez pas souvent. Demandez à vos amis et votre famille d’expliquer leur façon de s’adapter et soulignez qu’ensemble, vous pouvez traverser cette épreuve. Des outils numériques tels que Skype, Google Hangout et Facetime sont une excellente façon de tenir des conversations face à face tout en assurant la distanciation physique. 

Il est utile de répéter que la distanciation physique ne signifie pas qu’il soit nécessaire de se distancier des émotions! 

5. Concentrez-vous sur les éléments positifs et sur ce que vous pouvez faire.

Cherchez et partagez des histoires positives présentées aux nouvelles (mais n’oubliez pas de prendre des pauses des médias). Soyez reconnaissants et trouvez de nouvelles façons de faire preuve de créativité. Demandez à votre famille et vos amis de recommander des activités et des distractions amusantes, plaisantes et inspirantes.

6. La présente situation sort de l’ordinaire, et il n’y a aucun mal à se sentir mal. Demandez de l’aide si vous en avez besoin.

Il est très important de s’adresser à tout réseau de soutien pour discuter de la façon dont vous vous sentez – famille, amis, collègues – par téléphone, courriel, Facetime, Zoom, ou messages textes. Le plus important est encore de communiquer avec votre médecin si vous ne vous sentez pas bien. De nombreux médecins offrent des rendez-vous virtuels et il pourrait bien s’agir d’une option pour vous.

De plus, les gouvernements fédéral et provinciaux et les administrations municipales offrent de l’aide financière.

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez éprouvez de la difficulté à faire face au stress que vous occasionne la situation actuelle, n’hésitez pas à solliciter de l’aide. Si vous avez besoin de soutien, n’hésitez pas à appeler au Centre de détresse 24/7 d’Ottawa et de la région, au 613-238-3311 (bilingue), ou à Tel-Aide Outaouais, au 613 741-6433 en français.

Counseling, on connecte permet d'accéder rapidement à une séance gratuite de counseling par téléphone ou par vidéo. Ce service s'adresse à tous : enfants, jeunes, adultes et familles à Ottawa et ses environs. Il n’y a aucune liste d’attente.

Vous pouvez également appeler la Clinique de counseling sans rendez-vous au 613-755-2277 ou visiter le site web walkincounselling.com/fr. Cette clinique offre ses services de counseling gratuit en français, en anglais, en arabe, en espagnol, en somali, en cantonais et en mandarin.

Pour obtenir du soutien et des renseignements supplémentaires, visitez le site SantePubliqueOttawa.ca/COVIDSanteMentale.  

Vous n’êtes pas seul. C’est ensemble que nous serons plus forts!

The Royal Logo

Expert Tips for Mental Wellness (en anglais seulement)

Prenez un moment pour votre santé mentale. Écoutez le Dr Raj Bhatla du Royal - Santé mentale vous fournir des stratégies et des ressources utiles pour soutenir votre santé mentale en ces temps difficiles.

Coordonnées

Ligne d'information provinciale sur les vaccins

  • 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h
  • Appelez si vous avez des questions sur le programme de vaccination COVID-19 de l'Ontario.
  • Le service est disponible en plusieurs langues.
  • Téléphone : 1-888-999-6488
  • ATS :1-866-797-0007

La ligne téléphonique COVID-19 de Santé publique Ottawa

  • Lundi au vendredi, de 8 h à 16 h 30 
  • La traduction est disponible en plusieurs langues
  • Téléphone: 613-580-6744 suivez les instructions pour contacter la ligne téléphonique COVID-19
  • ATS : 613-580-9656

Services d'urgence

  • Si vous êtes en détresse (par exemple, si vous avez des difficultés respiratoires importantes, des douleurs thoraciques, si vous vous évanouissez ou si les symptômes d’une maladie chronique s’aggravent considérablement), ne vous rendez pas au Centre d’évaluation ou dans une Clinique de soins COVID-19. Rendez-vous aux Services d’urgence le plus près ou composez le 9-1-1.

Vous voyez quelqu'un qui ne respecte pas les règles de la COVID-19?

Comment accéder à l'aide pendant COVID-19

  • Le 211 Ontario peut vous aider à trouver du soutien pendant la COVID-19
  • Téléphone : 2-1-1

Information connexes

Autres langues

Traduction automatique par Google

akhbaar somali kuqoran
المعلومات المكتوبة باللغة العربية
简体中文资料

Contactez Nous