Ressources pour les personnes enceintes et les parents

Dernière révision - le 23 novembre 2021.

Planifier la garde des enfants en situation d’urgence

Les situations d’urgence surviennent sans préavis. La mise en place d’un plan vous aidera à répondre aux besoins de votre famille et à réduire l’anxiété dans les moments difficiles. 

Il est essentiel de planifier qui prendra soin de vos enfants lors d’une urgence, si vous ne pouvez être là.

La pandémie de COVID-19 est une situation à laquelle nous tentons tous de faire face du mieux que nous pouvons; elle touche tous les groupes d’âge. Et, si certaines personnes qui ont la COVID-19 n’éprouvent que de légers symptômes, d’autres ont besoin de soins médicaux d’urgence.

Si jamais vous étiez malade et deviez vous rendre à l’hôpital, il est important que vous sachiez qui pourrait s’occuper de vos enfants.

Voici quelques mesures simples que vous pouvez prendre :

1. Faites un plan de garde d’enfants en cas d’urgence :

  • (P) Parlez aux membres de votre famille, à vos amis et à vos voisins afin qu’ils puissent vous aider à prendre soin de vos enfants de façon sécuritaire.
    • Si vos enfants ont été exposés à la COVID-19, ils devront veiller à leur auto-isolement.
  • (L) Laissez les informations à des endroits faciles d’accès.
    • Affichez sur l’écran verrouillé de votre cellulaire ou sur le réfrigérateur les noms et numéros de téléphone des personnes qui s’occuperont de vos enfants en cas d’urgence.
    • Partagez votre plan et échangez les coordonnées avec vos proches.
  • (A) Analysez vos options et envisagez de demander à plusieurs personnes de vous aider, au cas où la première personne de votre liste ne serait pas disponible.
  • (N) Notez qu’il est très important d’expliquer votre plan de secours à vos enfants et à vos proches.

2. Protégez votre famille en vous faisant vacciner contre la COVID-19.

Pour réduire le risque de tomber malade, nous vous invitons à prendre votre rendez-vous de vaccination dès que vous êtes admissible.

Pour en savoir plus sur le vaccin contre la COVID-19, veuillez consulter : SantePubliqueOttawa.ca/VaccinCOVID19

Planifiez, préparez, prévoyez

Aider les enfants à faire face à la pandémie COVID-19

Être séparé de ses amis et de sa famille peut être difficile pour tout le monde. Pour les enfants et les adolescents, cela peut être encore plus difficile. Il est important que tout le monde pratique la distanciation physique selon les lignes directrices de Santé publique Ottawa. Connaître les informations les plus récentes est la première étape pour aider votre famille à demeurer en sécurité. 

Voici ce que les parents peuvent faire pour aider leurs enfants à composer avec cette situation : 

  • Les rassurer qu’ils sont en sécurité;
  • Les encourager à poser des questions et à parler de ce qu’ils ressentent;
  • Être compréhensif – ils peuvent avoir des problèmes de sommeil, être bouleversés et avoir besoin de soins et d’attention supplémentaires ;
  • Ne pas oublier que les enfants se tournent vers leurs parents pour se sentir en sécurité et savoir comment réagir – rassurez-les et faites-leur savoir que vous affronterez ce problème ensemble;
  • Essayer de respecter les routines et les horaires réguliers – permettez-leur de sortir et de jouer sous surveillance : jouez dans un parc, profitez des sentiers polyvalents ou rafraîchissez-vous aux aires de jeux d’eau;
  • Les encourager à rester en contact avec leurs amis ou d’autres enfants de leur âge par l’intermédiaire de rendez-vous de jeu – à ce moment-ci, les jeux extérieurs sont encore ce qu’il y a de mieux! N’oubliez pas de faire en sorte que les enfants de deux ans et plus portent un masque lorsque la distanciation physique n’est pas possible.

Garde partagée et coparentalité en temps de COVID-19

La distanciation physique pour les parents d'adolescents et d'enfants

La distanciation physique consiste à prendre des mesures pour limiter le nombre de personnes avec lesquelles vous et votre famille êtes en contact étroit. Cest essentiel pour limiter la propagation du coronavirus (COVID-19) dans la communauté. 

Le concept de distanciation physique s’applique en dehors de votre foyer. Les personnes avec lesquelles vous vivez n’ont pas besoin de s’éloigner les unes des autres, sauf si elles sont malades ou ont voyagé au cours des 14 derniers jours (veuillez consulter les instructions sur l’auto-isolement). La distance physique et la distance émotionnelle ne sont pas les mêmes. Ces recommandations visent à maintenir l’espace physique par rapport aux autres ménages, tout en restant connectés émotionnellement! 

Les parents sont les modèles à suivre. Vous fixez également des limites, faites respecter les règles du ménage et guidez vos enfants pour qu’ils prennent les bonnes décisions. La distanciation physique peut être une belle occasion pour votre famille. Vous pouvez vous rapprocher, apprendre à mieux vous connaître, créer de nouveaux souvenirs et de nouvelles expériences, et acquérir de nouvelles compétences ensemble! Santé publique Ottawa (SPO) vous encourage à poursuivre vos activités quotidiennes tout en continuant à vous protéger et à protéger les autres. Ensemble, enseignons à nos enfants la responsabilité sociale! 

Quelques exemples rapides de ce à quoi peut ressembler la distanciation physique pour une famille : 

  • Rester en contact avec sa famille ou ses amis grâce à des visites à l’extérieur (portez un masque lorsque vous ne pouvez rester à une distance de deux mètres (six pieds);
  • Essayer de nouveaux passe-temps;
  • Apprendre de nouvelles compétences telles que la cuisine, la menuiserie, la boulangerie, la couture, la programmation informatique, etc.;
  • Passer du temps ensemble à l’intérieur pour faire des activités telles que des casse-têtes, des jeux de société, des jeux vidéo, regarder des films. Si vous décidez de faire ces activités à l’intérieur avec des personnes extérieures à votre foyer, n’oubliez pas de toujours porter un masque (personnes de plus de 2 ans);
  • Passer du temps ensemble à l’extérieur avec des amis pour faire une promenade, un tour à vélo, une randonnée ou une visite au parc - assurez-vous de rester à deux mètres (ou six pieds) des personnes extérieures à votre foyer lorsque vous êtes dans des espaces extérieurs communs. Il est recommandé de porter un masque si vous ne pouvez pas garder une distance physique de deux mètres (ou six pieds) des autres;
  • Lire, réorganiser ou décorer;
  • Faire participer les enfants à la cuisine et aux tâches ménagères. 

Alors que la ville rouvre et que de plus en plus de services sont ouverts, tels que les restaurants, les centres commerciaux, les piscines et les gymnases, ces endroits présentent toujours un risque. N’oubliez pas de vous tenir à deux mètres (ou six pieds) des autres en tout temps, de vous laver les mains ou d’utiliser régulièrement du désinfectant pour les mains, d’éviter de vous toucher le visage et de respecter les règles relatives à l’utilisation des masques. 

Ressource : Comment aider les jeunes à lutter contre la déprime pendant la COVID-19 et la #distanciationphysique – Société canadienne de pédiatrie

Hygiène des mains pour les enfants

Garder les mains des enfants propres est le meilleur moyen de les empêcher de tomber malade et de propager les germes. Les bébés et les jeunes enfants mettent souvent leurs mains dans leur bouche, ce qui augmente le risque de propagation des germes qui provoquent des maladies. 

Liens utiles : 

Grossesse, allaitement, bébés

Grossesse et COVID-19

Les personnes enceintes sont-elles plus susceptibles d’être atteintes par la COVID-19? 

De nouveaux renseignements sur la COVID-19 nous parviennent constamment. Comme tout le monde, la plupart des femmes enceintes qui sont infectées par la COVID-19 présentent des symptômes légers. Toutefois, les femmes enceintes courent un risque accru de maladie grave nécessitant des soins hospitaliers et une admission en unité de soins intensifs, par rapport à celles qui ne sont pas enceintes.

Les personnes enceintes sont-elles plus à risque si elles ont la COVID-19?

Les femmes enceintes courent un risque accru de maladie grave par rapport à celles qui ne sont pas enceintes. La possibilité d’accoucher trop tôt au cours de la grossesse (accouchement prématuré), d’accoucher par césarienne ou d’avoir un bébé admis à l’unité de soins intensifs néonatals est plus fréquente chez les personnes enceintes atteintes d’une forme grave de la COVID-19.  

De plus, les femmes enceintes atteintes d’une forme grave de la COVID-19 (ou d’autres infections virales ou bactériennes) peuvent avoir de fortes fièvres. Une forte fièvre au cours du premier trimestre de la grossesse peut accroître le risque de certaines anomalies congénitales et de fausses couches. Une forte fièvre plus tard dans la grossesse peut également accroître le risque d’accouchement prématuré.  

Le risque de développer une forme grave de la COVID-19 pendant la grossesse est plus élevé si : 

  • vous avez des problèmes de santé tels que le diabète ou l’hypertension artérielle préalable à la grossesse, un système immunitaire affaibli, une maladie rénale, hépatique, cardiaque ou de l’asthme; 

  • vous êtes en surpoids; 

  • vous fumez; 

  • vous êtes âgée de 35 ans ou plus; 

  • vous êtes dans le dernier trimestre (3 derniers mois) de votre grossesse. 

Pour cette raison, il est toujours important que les personnes enceintes se protègent contre la maladie. 

Comment pouvez-vous vous protéger contre la COVID-19 si vous êtes enceinte? 

Durant la grossesse, le corps des femmes se transforme, augmentant potentiellement leur risque de présenter certaines maladies, comme les infections respiratoires virales. C’est pourquoi il est important pour les femmes enceintes, et particulièrement pour celles qui ont un risque plus élevé de complications graves, de prendre les précautions suivantes pour se protéger contre la maladie :

  • Restez à la maison autant que possible, sauf pour des rendez-vous médicaux importants.
  • Discutez avec votre médecin, votre obstétricien ou votre sage-femme de la possibilité d’organiser des rendez-vous par téléphone ou par vidéoconférence.
  • Évitez les visites non essentielles à la maison.

Par ailleurs, les femmes enceintes doivent prendre les mêmes mesures que le public en général pour éviter l’infection et freiner la propagation de la COVID-19.

Une femme enceinte atteinte du COVID-19 peut-elle transmettre le virus au foetus? 

Nous apprenons encore beaucoup au sujet du COVID-19, mais à l’heure actuelle il n’y a aucun signalement de transmission de COVID-19 entre une femme enceinte et le bébé avant l’accouchement ni de virus détecté dans les échantillons de liquide amniotique. Dès que nous en apprendrons davantage, nous mettrons à jour ces renseignements.

Dois-je quand même me rendre à mes rendez-vous prénataux ou post‑partum?
Certains prestataires de soins de santé procèdent à un dépistage de toutes les clientes avant de les voir à la clinique, tandis que beaucoup d'entre elles ont des rendez-vous par téléphone. Chaque situation étant unique, il est préférable d'appeler votre professionnel de la santé pour obtenir les informations les plus récentes.

Pour des informations sur les ressources relatives à la grossesse et au post-partum, visitez le cite Web The MotHERS Program™.  (En anglais seulement)

*Veuillez noter qu'en raison de COVID-19, de nombreux sites ont changé leurs services. Veuillez appeler ou vérifier en ligne avant de vous y rendre.

Accouchements

Si vous prévoyez accoucher à l’hôpital ou en maison de naissance, informez-vous sur les politiques en place. La plupart des hôpitaux et des maisons de naissance ont réduit le nombre de visiteurs permis ou interdit les visites. Dans la majorité des établissements, la présence d’une seule personne de soutien est autorisée. Cette personne n’est pas considérée comme un visiteur, puisqu’elle vous accompagne pour toute la durée de votre séjour.

Si vous prévoyez donner naissance à la maison, demandez à votre sage-femme si les accouchements à domicile sont toujours possibles dans votre région durant la pandémie, et quelles sont les précautions à prendre pour assurer la sécurité de votre environnement.

Si vous avez la COVID-19, consultez votre fournisseur de soins de santé pour planifier votre accouchement. Le plan d’accouchement tiendra compte de vos préférences et de la sécurité de votre fournisseur de soins, et sera fondé sur des recommandations obstétriques. Votre fournisseur de soins de santé pourrait consulter des spécialistes en périnatalité (autour de la naissance), en néonatalité (soins pour le nourrisson), en maladies infectieuses et en soins intensifs, au besoin. 

Pour plus d'informations, consultez Grossesse, accouchement et soins des nouveau-nés : conseils à l’intention des mères (COVID-19).

Grossesse et les vaccins contre la COVID-19
Pour plus d'informations sur la grossesse et les vaccins contre la COVID-19, consultez la page Web Questions fréquemment posées concernant la vaccination contre la COVID-19.
Allaitement

Puis-je allaiter mon bébé ou lui donner du lait maternel si je suis atteinte de COVID-19?
Oui. Le lait maternel contient des anticorps et d’autres agents immunologiques qui permettent de protéger le nourrisson, même quand la mère qui l’allaite est malade. La transmission des anticorps du SRAS-CoV-2 par le lait maternel a été documentée, ce qui signifie que les avantages du lait maternel l’emportent sur les risques de propager la COVID-19 par le lait maternel.

Les parents atteints de COVID-19 devraient bien se laver les mains à l’eau et au savon et les sécher avant de toucher le bébé ou tout article que le bébé touchera et chaque fois qu’ils éternuent ou toussent dans leurs mains. Ils devraient également porter un masque, si possible, quand ils nourrissent ou manipulent le bébé.

Avant de tirer le lait ou de toucher au tire-lait ou à une bouteille, on recommande de se laver les mains et de porter un masque. De plus, il faut s’assurer de bien laver tous les articles qui entrent en contact avec le lait et de conserver le lait maternel de façon sécuritaire.

La COVID-19 peut-elle être transmise par le lait humain?
La COVID-19 se propage par les gouttelettes respiratoires. Dans quelques études en nombre limité sur les femmes atteintes du COVID-19 et du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), le virus n’a pas été détecté dans le lait humain; toutefois, nous ne savons toujours pas avec certitude si les parents atteints de la COVID-19 qui allaitent peuvent transmettre le virus par leur lait. Même s’ils sont malades, les parents peuvent allaiter ou continuer à allaiter leur bébé pour lui transmettre les anticorps et autres facteurs immunologiques qui peuvent aider à le protéger.
Que se passe-t-il si je me sens trop malade pour allaiter mon bébé? 

Si un parent est trop malade pour allaiter son bébé et qu’un autre aidant en bonne santé s’occupe du bébé, le parent qui allaite peut être invité et aidé à tirer son lait pour maintenir sa production de lait et pour que le nourrisson puisse continuer à en profiter. Tout arrêt soudain de l'allaitement peut provoquer une mastite. Avant de tirer le lait, il faut bien se laver les mains avec du savon et de l’eau et, si l’on utilise un tire-lait, suivre les instructions du fabricant pour un nettoyage adéquat.

Pour plus d'informations, consultez les questions-réponses de l'Organisation mondiale de la Santé sur COVID-19, la grossesse, l'accouchement et l'allaitement.

Être parent
Comment puis-je protéger mon bébé si j’ai la COVID-19?  
Les parents atteints de la COVID-19 doivent faire attention pour ne pas la transmettre à leur bébé, car les bébés sont plus à risque quand ils sont malades. Les parents atteints de la COVID-19 doivent bien se laver les mains avec du savon et de l’eau et les sécher avant de toucher au bébé ou à tout article que le bébé touchera (y compris pendant l’allaitement) ainsi que chaque fois qu’ils éternuent ou toussent dans leurs mains. Ils devraient également porter un masque, si possible, quand ils nourrissent ou manipulent le bébé.

Questions fréquemment posées

Comment puis-je parler de la COVID-19 à mes enfants? 
Commencez par vous informer. Vous pouvez trouver des informations actualisées sur notre page Web coronavirus (COVID-19). Rassurez-les et encouragez-les à parler de ce qu'ils ressentent et à poser des questions. D'après les informations que vous avez lues, vous devrez peut-être expliquer ou simplifier les informations en fonction de l'âge de votre enfant. Rappelez-lui toutes les choses sur lesquelles il a le contrôle pour rester en bonne santé : lavage des mains, étiquette en matière de toux et d'éternuement, éloigner ses mains de son visage, rester en bonne santé.

Visitez ces liens utiles :

À quoi dois-je m’attendre lorsque j’envoie mon enfant à la garderie?
Nous reconnaissons que la pandémie de la COVID-19 peut avoir causé des périodes difficiles, et la décision d’envoyer votre ou vos enfants à la garderie n’est pas facile à prendre. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les pratiques importantes visant à réduire la transmission de la COVID-19 dans les services de garde, ainsi que sur la manière dont les parents contribuent à assurer le plus possible la sécurité des enfants, veuillez consulter la page visant à soutenir le secteur des services de garde d’Enfants et des programmes à la petite enfance.
Comment puis-je faire face à l'augmentation de la toxicomanie chez mes jeunes pendant la COVID-19?

Si la COVID-19 est moins susceptible de provoquer des symptômes graves chez les jeunes, il pourrait constituer une menace plus grave pour la santé s'il est associé à l'inhalation ou à la consommation de cigarettes ou de cannabis.

Lien utile :

Je dois travailler à la maison, mais j'ai aussi des enfants à la maison. Que puis-je faire?

Le fait de devoir travailler à la maison avec des enfants à proximité peut être un défi et une source de stress. Les enfants peuvent ne pas être habitués à avoir leur parent à la maison mais qu'ils ne peuvent pas passer beaucoup de temps avec eux. Parlez à vos enfants de vos responsabilités. Établissez un horaire pour la journée. Fixez un moment où vous pourrez faire une activité avec eux. Discutez avec votre employeur des possibilités d'aménagement des heures de travail qui conviennent à votre famille. Soyez patient avec vous-même et assurez-vous de prendre du temps pour vous.

Liens utiles :

Je me sens dépassé. Que puis-je faire?
Il est normal que des situations stressantes, telle la COVID-19, affecte votre santé mentale. Chacun vivra ces événements à sa manière. Il est tout à fait naturel de ressentir du stress et de l'inquiétude. La pratique de stratégies d'adaptation positives vous aidera à faire face à la situation et montrera à vos enfants comment ils peuvent eux aussi y faire face. Visitez notre page Santé mentale et la COVID-19 pour connaître les ressources qui sont à votre disposition.

Lien utile :

Que faire si je tombe malade ou si je dois m'isoler? Comment puis-je m'occuper de mes enfants?
Si vous vous auto-isoler, si vous présentez des symptômes ou si vous avez été diagnostiqué positif à la COVID-19, vous devez éviter tout contact avec d'autres personnes, y compris vos enfants. Prenez d'autres dispositions avec les membres de votre famille, vos amis ou vos voisins.

Si cela n'est pas réaliste pour vous, voici quelques conseils pour minimiser le risque :

  • Réduisez au minimum le temps que vos enfants passent avec vous dans les espaces communs, tels que la cuisine ou le salon;
  • Maintenez les espaces communs bien ventilés;
  • Si possible, utilisez une chambre et des toilettes différentes de celles des autres;
  • Lavez-vous souvent les mains, couvrez votre toux avec un mouchoir ou votre coude;
  • Laver fréquemment les surfaces touchées;
  • Si vous devez être dans une pièce avec d'autres personnes, portez un masque. Si vous ne pouvez pas en porter un, demandez aux autres personnes d'en porter un;
  • Gardez une distance de deux mètres (six pieds) avec les autres;
  • Faites en sorte que vos enfants se lavent souvent les mains.

Les données actuelles suggèrent que les enfants qui contractent le virus ont moins de risque d'avoir des symptômes graves.

Comment prendre soin d’un enfant qui doit s’auto-isoler – Santé Publique Ontario

Si mon enfant est malade de la COVID-19, que dois-je faire?
En général, les enfants atteints de la COVID-19 présentent des symptômes légers. Suivez le Guide destiné aux soignants, aux membres de la famille et aux contacts proches si vous vous souciez d'une personne atteinte du virus.

 

 

Coordonnées

Ligne d'information provinciale sur les vaccins

  • 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h
  • Appelez si vous avez des questions sur le programme de vaccination COVID-19 de l'Ontario.
  • Le service est disponible en plusieurs langues.
  • Téléphone : 1-888-999-6488
  • ATS :1-866-797-0007

La ligne téléphonique COVID-19 de Santé publique Ottawa

  • Lundi au vendredi, de 8 h à 16 h 30 
  • La traduction est disponible en plusieurs langues
  • Téléphone: 613-580-6744 suivez les instructions pour contacter la ligne téléphonique COVID-19
  • ATS : 613-580-9656

Services d'urgence

  • Si vous êtes en détresse (par exemple, si vous avez des difficultés respiratoires importantes, des douleurs thoraciques, si vous vous évanouissez ou si les symptômes d’une maladie chronique s’aggravent considérablement), ne vous rendez pas au Centre d’évaluation ou dans une Clinique de soins COVID-19. Rendez-vous aux Services d’urgence le plus près ou composez le 9-1-1.

Vous voyez quelqu'un qui ne respecte pas les règles de la COVID-19?

Comment accéder à l'aide pendant COVID-19

  • Le 211 Ontario peut vous aider à trouver du soutien pendant la COVID-19
  • Téléphone : 2-1-1

Information connexes

Autres langues

Traduction automatique par Google

akhbaar somali kuqoran
المعلومات المكتوبة باللغة العربية
简体中文资料

Contactez Nous