Sports, loisirs et activité physique pendant la COVID-19

Dernière révision - le 19 août 2021

Sur cette page :

Être actif pendant la COVID-19

Il est important pour notre bien-être global, mental et physique de faire de l’activité physique et de prendre l’air. Il y a des façons d’être actif, que ce soit à la maison ou à l’extérieur, tout en gardant une distance physique et en étant COVIDAvisé.

Pour connaître vos risques

Certains groupes (dont les personnes aînées et celles dont le système immunitaire est affaibli ou qui souffrent d’une maladie chronique) sont plus à risque de contracter la COVID-19; elles doivent donc prendre plus de précautions. L’activité physique comporte des risques élevés ou faibles du point de vue de la propagation du virus. Il faut se rappeler que le risque nul n’existe pas.  

Dans les sports comme dans les loisirs, il y a des risques considérables de transmission de la COVID-19 en raison des contacts rapprochés, parce qu’il faut inspirer profondément pendant les activités et que ces activités se déroulent souvent à l’intérieur. Il est important de signaler que même si on peut prendre des mesures pour veiller à ce que la participation à ces activités soit le plus sécuritaire possible, il y a toujours un risque d’attraper la COVID-19 dans ces activités.

Santé publique Ottawa recommande de prendre des décisions en reconnaissance des conditions de transmission quand il s’agit de savoir si on peut participer à différentes activités. 

Pour choisir des options plus sécuritaires — Faites des choix judicieux (SMART)

La COVID-19 est transmissible avant, pendant et après les événements et les activités. Il faut prendre des précautions pour réduire le risque de transmission tout en permettant d’assister à ces événements et de se consacrer à ces activités. 

– S’autodépister et rester à la maison quand on est malade. 

Assurez-vous que vous êtes en forme pour participer aux activités. Autodépistez-vous chaque jour et restez à la maison si vous éprouvez le moindre malaise. 

M – Mesures d’atténuation à adopter 

Appliquez le plus grand nombre de mesures sanitaires possible pour vous doter de couches de protection contre les risques de propagation et de transmission de la COVID-19 : 

  • Port du masque 

  • Distanciation physique 

  • Hygiène des mains et protocole respiratoire 

  • Nettoyage et désinfection 

A – Adapter l’activité 

Il faut adapter l’activité pour respecter les consignes provinciales en vigueur et les pratiques COVIDavisées. Assurez-vous que vos plans sont souples et que vous pouvez les modifier si le contexte du moment l’exige. 

– Réduire les contacts et les risques d’exposition 

En participant à des activités, faites des choix judicieux et évitez : 

  • les lieux clos, surtout s’ils sont mal aérés. Il est préférable de mener des activités en plein air qu’en intérieur. 
  • la cohue : plus il y a de participants ou de spectateurs, plus il y a de risques, surtout si les spectateurs ne portent pas de masque, parlent, chantent, crient ou les participants inspirent profondément (en s’exerçant). 
  • les contacts rapprochés : il est préférable de garder un écart plutôt que de se rapprocher. 

Les lieux clos, la cohue et les contacts rapprochés sont plus risqués. Plus vous restez longtemps dans ces environnements, plus vous risquez d’être exposé(e) au virus. 

T – Tracez vos activités. 

Mettez au point un système permettant de tracer les activités menées hors de la maison. 

Les moyens de rester actif

Les trottoirs, les rues, les sentiers à usages multiples de nos quartiers, et les parcs canins sont toujours disponibles pour sortir et bouger. Voici quelques conseils pour rester en sécurité lors de ces activités : 

  • Faites un pas de côté ou dépassez les autres rapidement et de manière courtoise sur les trottoirs. Dépasser une personne sur le trottoir n’est pas considéré comme un contact étroit ou un risque important d’exposition à la COVID-19.
  • Gardez une distance de deux mètres (six pieds) des autres ou portez un masque si ce n’est pas possible.
  • Lorsque l'on se déplace à un rythme rapide (par exemple en courant ou en faisant du vélo), il est préférable de rester aussi loin que possible des autres ;
  • Si vous devez être derrière un autre coureur ou cycliste, restez bien en arrière et essayez de vous décalez pour ne pas être directement derrière lui ;
  • Modifiez votre trajet ou le moment de la journée où vous sortez, afin de pouvoir suivre ces directives.

Apprenez-en plus sur les lignes directrices pour l’utilisation des espaces dans les parcs de la Ville.

Sports de plein air et sports d’équipe

Consultez le Plan d’action pour le déconfinement pour obtenir des lignes directrices et des renseignements sur ce qui est actuellement permis. 

Tous les sports doivent être modifiés pour éviter les contacts physiques et les protocoles COVID avisés doivent être respectés afin de promouvoir une participation plus sûre lorsque cela est permis dans le cadre. 

Idées afin de rester actif à la maison

Si vous ne pouvez pas sortir ou n’avez pas accès à un espace extérieur privé, il existe de nombreuses manières d’être actif à l’intérieur. 

  • Soyez créatifs et utilisez ce que vous avez à la maison pour que tout le monde bouge.
  • Accédez aux ressources en ligne pour des activités en direct et enregistrées afin de vous permettre de bouger à la maison.
 Regroupement des équipes de sport partie 1

Cette infographie couvre la période du 2 au 20 octobre 2021. Avant le 10 octobre, conformément aux Règles pour les régions à l’étape 3 de la province, jusqu’à 50 personnes pouvaient prendre part aux entraînements des équipes sportives de la même ligue.

Le 10 octobre dernier, Ottawa est passé aux règles modifiées pour les régions à l’étape 2 de la province, qui autorisent jusqu’à 10 personnes d’une même équipe à s’entraîner à l’intérieur, ce qui est conforme aux limites fixées pour les rassemblements intérieurs.

Santé publique Ottawa travaille en étroite collaboration avec des partenaires d’organisations sportives au sein de la communauté. Les changements apportés par la province visant les équipes sportives ont contribué à répondre à certaines de ces préoccupations. Nous devons tous continuer à être COVIDavisés lorsqu’on participe à des sports d’équipe organisés en portant un masque, en s’isolant des autres en cas de maladie, en restant à deux mètres des personnes qui ne proviennent pas de notre foyer et en pratiquant une bonne hygiène des mains.

Renseignements contextuels supplémentaires

  • Le cas primaire était asymptomatique lorsqu’ils ont assisté à l’entraînement de l’équipe A.
  • Les participants ne portaient pas systématiquement un masque lors des entraînements de l’équipe.
  • Les participants ont fait du covoiturage pour se rendre aux entraînements de l’équipe avec des personnes ne provenant pas du même foyer sans utiliser un masque de façon systématique.
  • Les spectateurs et les parents se sont mêlés aux entraînements des équipes à l’extérieur sans utiliser de masque ou sans respecter la distanciation physique de façon systématique.
  • Les entraîneurs et les joueurs ont interagi avec des membres de plusieurs équipes.
  • Toutes les expositions à la COVID‑19 indiquées dans le graphique ont eu lieu à Ottawa.
  • Un cas présumé est lorsqu’une personne a eu des contacts avec une personne atteinte de la COVID‑19 et qu’elle présente des symptômes semblables à ceux de la COVID‑19, mais qu’elle n’a pas été testée.
Regroupement des équipes de sport partie 2

Cette infographie est une représentation visuelle d'un groupe de transmission communautaire impliquant une personne (asymptomatique) atteinte de la COVID-19 qui a assisté à une pratique d'équipe de hockey intérieur. Cet événement de transmission a entraîné: 

  • 89 personnes confirmées positives pour la COVID-19 
  • 445 contacts à haut risque qui avaient besoin de s'auto-isoler 
  • 4 éclosions dans les écoles 
  • 1 éclosion dans une garderie 
  • 10 équipes / pratiques sportives impactées 

Le texte de l'infographie met en évidence certains facteurs qui ont joué un rôle dans la transmission de la COVID-19 dans ce groupe. Nos actions individuelles et collectives comptent. Suite à ces cas de transmissions et d'éclosions, Santé publique Ottawa a travaillé avec les parties prenantes pour réduire les comportements à haut risque, encourager les comportements sportifs avisés et élaborer du matériel et des ressources éducatives pour limiter la transmission de la COVID-19 dans les sports. 

Document d'orientation pour la réouverture des établissements sportifs, récréatifs et de remise en forme pendant la COVID-19

Ces consignes visent à permettre aux établissements et aux organisateurs de reprendre les activités de la façon la plus sécuritaire qui soit dans le contexte de la COVID-19. 

Ce document d’orientation peut être modifié et sera mis à jour au besoin. 

Vous pouvez aussi consulter les consignes propres à certains secteurs sur le site du gouvernement de l’Ontario

Afin de réduire le risque de transmission de la COVID-19 dans les sports, SPO vous recommande de prendre les précautions suivantes pour votre sécurité : 

  • exercez-vous en extérieur plutôt qu’en intérieur dans toute la mesure du possible. En intérieur, faites vos exercices dans un établissement vaste et bien aéré comme un aréna, un gymnase ou un centre sportif; 
  • envisagez de vous consacrer à des sports individuels comme la course, la natation ou le ski, plutôt qu’à des sports en équipe, afin de réduire les rassemblements et les contacts rapprochés; 
  • essayez les sports dans lesquels vous pouvez respecter un meilleur écart naturel, par exemple le tennis, le badminton ou le vélo de montagne; 
  • choisissez des sports sans contact (comme le disque volant suprême ou la danse) plutôt que des sports avec contact (comme le football ou le soccer), dans lesquels les participants ne peuvent garder un écart physique par rapport à ceux qu’ils croisent;  
  • si vous participez à différents sports, tâchez de vous limiter à une équipe ou à une ligue sportive et de choisir des sports individuels en complément; 
  • quand vous n’êtes pas actif ou active au jeu (et que vous êtes, par exemple, dans un vestiaire ou que vous prenez une pause), portez le masque, respectez la distanciation physique, évitez de partager les bouteilles d’eau et les collations et lavez-vous régulièrement les mains. 

SPO encourage l’activité physique, en conseillant toutefois vivement aux participants de tenir compte de leur situation personnelle et de leurs facteurs de risque, dont le risque d’exposition au virus de la COVID-19, en prenant la décision de sortir et de participer à des programmes sportifs et récréatifs.  

  • SPO sait que le risque de maladies graves causées par la COVID-19 augmente progressivement selon l’âge, surtout chez ceux et celles qui ont plus de 50 ans. Outre l’augmentation du risque selon l’âge, ceux qui ont des problèmes de santé sous-jacents (comme des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension artérielle, un diabète, une maladie pulmonaire chronique, une maladie chronique du foie, un cancer ou une immunodéficience) ou qui souffrent d’obésité grave risquent plus d’attraper des maladies graves attribuables à la COVID-19. Ils doivent donc prendre des précautions supplémentaires et peuvent, s’ils le souhaitent, consulter leur professionnel de la santé lorsqu’ils envisagent de participer à des programmes de remise en forme ou sportifs. 

Les plans de sécurité

  • décrire les mesures et les procédures qui ont été ou seront mises en œuvre dans les entreprises, les établissements, les installations ou les bâtiments afin de réduire la propagation de la COVID-19; 

  • comprendre des mesures pour le dépistage, la distanciation physique, le port du masque, le nettoyage, la désinfection et l’équipement de protection individuelle (EPI); 

  • être établi par écrit et remis sur demande à tous ceux et celles qui souhaitent en prendre connaissance; 

  • être affiché bien en vue pour attirer l’attention de ceux et celles qui travaillent dans l’établissement ou qui fréquentent les lieux. 

Pour signaler un risque d’exposition à la COVID-19

Les employeurs doivent informer immédiatement Santé publique Ottawa lorsqu’ils savent que dans leur établissement de travail, deux personnes ou plus ont eu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 depuis moins de 14 jours. Il s’agit d’une exigence de la Lettre d’instructions adressée à tous les établissements de travail à Ottawa.  

Les organismes communautaires sont invités à notifier Santé publique Ottawa lorsqu’ils savent que dans leur organisme, leur équipe ou leurs installations, deux personnes ou plus ont eu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 depuis moins de 14 jours. 

Pour en savoir plus sur ce qu’il faut faire si un employé a la COVID-19 et pour prévisualiser l’outil de signalement

Pour en savoir plus sur ce qu’il faut faire si un membre de l’équipe ou du groupe a la COVID-19 et pour prévisualiser l’outil de signalement

Foire aux questions

Pour se tenir au courant

Que dois-je faire pour me tenir au courant de tous les changements apportés aux consignes et aux règlements sur les sports et sur les loisirs?

Vous trouverez sur le site Web du gouvernement de l’Ontario de l’information à jour sur la situation actuelle de la crise sanitaire et sur les règlements d’application du gouvernement provincial. 

Sur sa page Web Les sports, les loisirs et l’activité physique pendant la COVID-19, Santé publique Ottawa donne de l’information et offre des ressources pour vous aider à rester COVIDavisé(e) pendant vos activités. 

Abonnez-vous à l’infolettre Sports, loisirs et activité physique pendant la COVID-19. Cliquez sur ce lien pour vous abonner. 

Le dépistage

Quelle est la différence entre le dépistage actif et le dépistage passif?
Dans le « dépistage actif », l’employeur ou l’exploitant doit réunir l’information et en prendre connaissance afin de savoir si quelqu’un peut entrer dans un établissement de travail ou un commerce. Dans le « dépistage passif », les employés et les participants évaluent leurs propres facteurs de risque et décident eux-mêmes s’ils peuvent entrer dans un établissement de travail ou non. L’organisateur consigne généralement par écrit les résultats du dépistage actif, sans toutefois le faire pour le dépistage passif. 
Pouvons-nous faire appel à une application ou à un processus de dépistage en ligne?

Oui. Le dépistage actif peut se dérouler en présentiel ou en distanciel, par téléphone, sur Internet, par courriel ou grâce à une application avant d’avoir accès à un établissement.  

Les employeurs et les exploitants doivent poser toutes les questions de l’outil de dépistage pendant le dépistage actif. Si quelqu’un ne réussit pas le dépistage (parce qu’il répond OUI à l’une des questions), il faut lui dire qu’il ne peut pas entrer dans l’établissement ou participer aux activités (y compris celles qui se déroulent en plein air et dans les établissements de travail partiellement aménagés en extérieur), qu’il doit rentrer chez lui, s’autoisoler et communiquer avec son professionnel de la santé ou avec Télésanté Ontario pour d’autres instructions. 

Pour en savoir plus, veuillez cliquer sur ce lien : Outils de dépistage de la COVID-19 en Ontario.

Le posrt du masque

Les employés sont-ils tous obligés de porter le masque?
Oui. Les employés doivent porter le masque, qui sert à atteindre deux objectifs au travail : 
  • Enrayer la contamination à la source. Les travailleurs et les visiteurs portent le masque pour protéger ceux qu’ils croisent. Le masque enraye le risque à la source (le porteur). 

  • Se protéger individuellement. Les travailleurs portent le masque, ainsi que des lunettes de protection, pour se protéger eux-mêmes. 

Les masques ne permettent pas tous d’atteindre ces deux objectifs. Vous devez vous demander à quoi servira le masque que vous portez dans votre établissement de travail et vous assurer de choisir le bon type de masque. 

Pour prendre connaissance des lignes directrices sur la distanciation physique et sur le port du masque ou du couvre-visage, vous pouvez consulter le Règlement de l'Ontario 520/21 : Règles pour les régions à l’étape 3 dans le cadre du Plan d’action pour le déconfinement de la Loi de 2020 sur la réouverture de l’Ontario (Mesures adaptables en réponse à la COVID-19). En outre, le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences donne un complément d’information sur la santé et la sécurité au travail relativement au port du masque au travail, dont les entreprises et les organismes doivent prendre connaissance pour protéger leurs employés.  

Dans quels cas les participants et les athlètes doivent-ils porter le masque dans les sports, les loisirs et les activités de remise en forme?

Doivent obligatoirement porter le masque, à moins de pouvoir se prévaloir de l’une des exceptions prévues dans le Règlement de l’Ontario 520/21 : Règles pour les régions à l’étape 3 : 

  • les spectateurs en intérieur; 

  • les spectateurs en extérieur;  

  • les personnes qui se trouvent à l’intérieur des établissements et qui ne participent pas activement à des sports ou à des activités de remise en forme. 

Santé publique Ottawa recommande de porter le masque dans tous les cas où il est difficile de respecter la distanciation physique de 2 mètres — en intérieur comme en extérieur. Vous pouvez être appelé(e) à porter le masque en extérieur sur les bancs publics, dans les abris de joueurs et sur les lignes de touche, dans les cas où il n’est pas possible de respecter la distanciation physique. 

Le nettoyage et la désinfection

Comment nettoyer l’équipement sportif et de remise en forme partagé?

Il faut laver ou désinfecter tout l’équipement lavable en suivant le mode d’emploi du fabricant pour chaque article. 

  • Lorsqu’on a le choix, il faut préférer l’équipement dont les surfaces ne sont pas poreuses et peuvent être essuyées, pour permettre de le nettoyer et de le désinfecter facilement chaque fois que l’on s’en sert. 

La compétitions dans les sports d'équipe et dans les autres activités sportives

Y a-t-il des restrictions à respecter par les différents athlètes qui s’entraînent en groupes ou qui participent à des compétitions sportives?
On recommande aux athlètes et adeptes des sports d’équipe qui reprennent l’entraînement de réduire leur risque de transmission en veillant à être COVIDavisés, en suivant les politiques des établissements et en limitant leurs contacts lorsqu’ils s’entraînent et participent à des compétitions dans des cohortes sportives locales. Il est préférable de veiller à ce que les activités sportives et récréatives et les activités physiques gardent un caractère local. Il faut respecter les restrictions imposées à l’heure actuelle aux voyageurs par le gouvernement provincial et par le gouvernement fédéral. 

Dépistage et protocole en cas de maladie

Si l’un des participants est malade et part se faire dépister pour la COVID-19, y a-t-il des mesures supplémentaires que je devrais prendre ou des activités de nettoyage que je devrais effectuer, ou devrais-je communiquer avec les athlètes?

Oui, il est essentiel que tous soient COVIDavisés en permanence pour prévenir la propagation de la COVID-19. Tous, y compris les athlètes, les entraîneurs et les arbitres, doivent s’autosurveiller à intervalles réguliers pour dépister les symptômes de la COVID-19 et se soumettre à l’autoévaluation de la COVID-19 avant de participer à chaque match ou activité sportive. S’ils doivent cesser de jouer à cause du résultat de l’autodépistage, qu’ils ne se sentent pas bien (même si les symptômes sont légers), qu’ils attendent les résultats du dépistage ou que Santé publique Ottawa leur a conseillé de s’autoconfiner, ils doivent être exclus des activités et des matchs, rester à la maison, se faire dépister et s’autoconfiner.

Il n’est sans doute pas nécessaire d’exclure les autres employés et participants qui attendent les résultats du dépistage d’autres personnes s’ils n’ont pas été en contact étroit avec la personne en question.

En plus des travaux de nettoyage courants, les surfaces souvent en contact avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées au moins deux fois par jour et lorsqu’il est évident qu’elles sont sales. Pour en savoir plus, veuillez consulter la fiche d’information de Santé publique Ontario sur le nettoyage et la désinfection des lieux publics et prendre connaissance de la Liste de vérification de SPO pour le nettoyage et la désinfection

Si mon enfant a une légère toux ou d’autres symptômes légers, combien de temps dois-je le garder à la maison avant qu’il puisse reprendre ses activités sportives ou scolaires?

Vous devez éviter d’envoyer votre enfant à l’école et à des activités sportives pendant au moins 24 heures à partir du début des symptômes et prévenir à la fois l’école et l’organisme sportif pour leur faire savoir que votre enfant est malade et qu’il a des symptômes qui s’apparentent à la COVID-19. Les contacts de votre enfant qui habitent sous votre toit (par exemple les frères et les sœurs, les parents et les tuteurs) doivent eux aussi s’autoconfiner à la maison en surveillant les symptômes des enfants. Si les symptômes s’améliorent et que l’enfant ne fait pas de fièvre pendant les 24 premières heures sans prendre de médicament contre la fièvre, il peut retourner à l’école ou au centre de garde ou reprendre ses activités sportives quand il se sent assez bien pour le faire. Si les vomissements ou la diarrhée font partie des symptômes, il ne faut pas que l’enfant ait de diarrhée, ni vomisse pendant 48 heures avant de retourner à l’école ou au centre de garde ou de reprendre ses activités sportives. Il n’est pas nécessaire d’avoir un résultat négatif dans le dépistage de la COVID-19 pour retourner à l’école ou au centre de garde ou pour reprendre des activités sportives. Les contacts qui vivent sous le même toit et qui sont asymptomatiques peuvent aussi mettre fin à leur autoconfinement.

Si les symptômes perdurent ou s’aggravent ou que votre enfant manifeste d’autres symptômes, vous devez soit i) conduire votre enfant dans un centre de dépistage ou une clinique de soins pour la COVID-19 afin de le soumettre à un dépistage le plus tôt possible; ou ii) communiquer avec le professionnel de la santé qui traite votre enfant pour lui demander d’autres conseils, le dépister ou lui faire subir d’autres traitements. Votre enfant peut retourner à l’école ou au centre de garde ou reprendre ses activités sportives dans l’un ou l’autre des cas suivants :

  • il reçoit un résultat négatif dans le dépistage ET 24 heures se sont écoulées après la fin des symptômes. (Si les vomissements ou la diarrhée font partie des symptômes, l’enfant ne doit pas avoir eu de diarrhée, ni vomi pendant 48 heures avant de retourner à l’école ou au centre de garde.) Les contacts qui habitent sous le même toit et qui sont asymptomatiques peuvent mettre fin à leur autoconfinement lorsqu’ils reçoivent un résultat négatif;
  • un médecin ou une infirmière ou un infirmier conclut qu’il ne s’agit pas des symptômes de la COVID-19 et donne un autre diagnostic ET 24 heures se sont écoulées après la fin des symptômes. (Si les vomissements ou la diarrhée font partie des symptômes, l’enfant ne doit pas avoir eu de diarrhée ni vomi pendant 48 heures avant de retourner à l’école ou au centre de garde.) Les contacts qui habitent sous le même toit et qui sont asymptomatiques peuvent mettre fin à leur autoconfinement quand ils reçoivent un autre diagnostic d’un médecin ou d’une infirmière ou d’un infirmier.

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consulter la page Web des centres d’évaluation et des cliniques de soin pour la COVID‑19.

En intérieur

Les ressources

Ressources générales 

Sports 

Loisirs 

Loisirs aquatiques (piscines) 

Coordonnées

Ligne d'information provinciale sur les vaccins

  • 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h
  • Appelez si vous avez des questions sur le programme de vaccination COVID-19 de l'Ontario.
  • Le service est disponible en plusieurs langues.
  • Téléphone : 1-888-999-6488
  • ATS :1-866-797-0007

La ligne téléphonique COVID-19 de Santé publique Ottawa

  • Lundi au vendredi, de 8 h à 16 h 30 
  • La traduction est disponible en plusieurs langues
  • Téléphone: 613-580-6744 suivez les instructions pour contacter la ligne téléphonique COVID-19
  • ATS : 613-580-9656

Services d'urgence

  • Si vous êtes en détresse (par exemple, si vous avez des difficultés respiratoires importantes, des douleurs thoraciques, si vous vous évanouissez ou si les symptômes d’une maladie chronique s’aggravent considérablement), ne vous rendez pas au Centre d’évaluation ou dans une Clinique de soins COVID-19. Rendez-vous aux Services d’urgence le plus près ou composez le 9-1-1.

Vous voyez quelqu'un qui ne respecte pas les règles de la COVID-19?

Comment accéder à l'aide pendant COVID-19

  • Le 211 Ontario peut vous aider à trouver du soutien pendant la COVID-19
  • Téléphone : 2-1-1

Information connexes

Autres langues

Traduction automatique par Google

akhbaar somali kuqoran
المعلومات المكتوبة باللغة العربية
简体中文资料

Contactez Nous