La maladie à coronavirus (COVID-19)

Statistiques sur la maladie à coronavirus (COVID-19) à Ottawa

Dernière révision - le 30 mai 2020.

Mise à jour épidémiologique sur la COVID-19

Santé publique Ottawa (SPO) est actuellement en transition vers un nouveau système de gestion et de signalement des cas. Cette transition permettra à SPO de mieux gérer les volumes de cas de la COVID-19, de faciliter les options de travail à distance pour notre équipe de gestion des cas et de continuer à respecter nos obligations provinciales en matière de rapports. Afin de soutenir la transition, SPO procède actuellement à l’assurance de la qualité pour valider les données du nouveau système. Jusqu’à ce que soit terminé, SPO publiera un rapport condensé sur la COVID-19 à Ottawa. Le rapport comprend les renseignements les plus récents disponible dans la Base de données d'Ottawa sur la COVID-19 (BDOC) et le Système intégré d’information sur la santé publique (SIISP) en date du 29 mai 2020, à 14h00

La BDOC et le SIISP sont des systèmes dynamiques de déclaration des maladies qui permettent une mise à jour continue des données précédemment saisies. Les données extraites de ces bases de données représentent un instantané au moment de l'extraction et peuvent être différentes dans les rapports précédents ou ultérieurs. Ces chiffres pourraient différer selon les sources, puisque les données sont recueillies à différentes heures.

Sommaire

  • 1935 cas confirmés en laboratoire, dont 242 décès, ont été signalés à Ottawa.
  • Ces chiffres comprennent 5 nouveaux cas et 2 nouveaux décès depuis le rapport précédent.
  • Lors d'une enquête plus approfondie, 7 cas signalés dans le dernier rapport se sont révélés être des doublons de cas existants ou des cas qui résident à l'extérieur d'Ottawa. Le changement du nombre de cas signalés dans ce rapport reflète de nouveaux cas qui n'ont pas été signalés auparavant.
  • 37 résidents d'Ottawa atteints de la COVID-19 sont actuellement hospitalisés.
  • Il y a 18 éclosions en cours dans les institutions.

Un résumé détaillé pour chaque foyer de soins de longue durée en Ontario est disponible sur la page web « État des cas en Ontario», cependant les informations ne sont pas communiquées pour les maisons de retraite ou autres institutions pour le moment. 

Tableau de bord COVID-19 d’Ottawa (pilote)

Santé publique Ottawa a créé le Tableau de bord COVID-19 d’Ottawa afin de fournir des informations à jour sur les indicateurs de base pour la surveillance locale et pour éclairer les décisions de réouverture. Ces indicateurs sont fondés sur le document intitulé Un cadre visant le déconfinement de la province.

Le Tableau de bord COVID-19 d’Ottawa comprend quatre sections : (1) Propagation et endiguement du virus; (2) Capacité du système de soins de santé; (3) Santé publique et (4) Dépistage et suivi.

La section Propagation et endiguement du virus affiche des informations sur les cas de COVID-19, les éclosions dans les établissements et les cas de COVID-19 acquis dans la communauté à Ottawa. La section Capacité du système de soins de santé affiche des informations sur les cas de COVID-19 et la capacité en lits disponible dans les hôpitaux d’Ottawa. La section Santé publique affiche le pourcentage de cas atteints et de contacts examinés dans les 24 heures, ainsi que le nombre moyen de contacts par cas infecté. Des sondages sur les comportements en matière de santé commenceront bientôt et des informations seront fournies sur le lavage des mains, le fait de rester à la maison lorsqu’on est malade, la distanciation physique et l’utilisation de masques. La section Dépistage et suivi affiche le nombre de résidents d’Ottawa testés par jour, ainsi que le pourcentage de dépistages qui sont des cas positifs dans la communauté et dans les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite. Cette section affiche également le délai moyen d’exécution des dépistages.

Ce tableau de bord est en phase de pilote et peut faire l’objet d’améliorations et d’ajouts ultérieurs.

Cartographie de la COVID-19 confimée à Ottawa

La COVID-19 est présente dans toutes les collectivités d’Ottawa. La carte ci-dessous donne un aperçu de la COVID-19 dans les quartiers d’Ottawa. Il est à noter que les quartiers représentent des limites administratives. Elles ne reflètent pas les déplacements habituels des résidents d’Ottawa au sein de la municipalité et des collectivités où ils vivent, travaillent, jouent et élèvent leur famille. 

Cette carte ne peut pas être utilisée pour identifier les « points d’infection ponctuelle de la COVID-19 » à Ottawa. Les zones où les taux sont plus ou moins élevés ne sont pas plus ou moins « à l’abri » de la transmission de la COVID-19. Cette carte n'est pas découpée pour faciliter la planification de la prestation de services, les efforts de rétablissement ou les demandes de services supplémentaires au niveau du quartier. SPO continue de travailler avec le secteur des soins de santé et les partenaires communautaires pour s'assurer que nous répondons aux besoins des populations à risque. SPO partage ces informations dans un souci de transparence. 

Voici les facteurs qui pourraient influer sur les taux de la COVID-19 observés dans les quartiers d’Ottawa : 

  • Âge : À Ottawa, ainsi que dans de nombreuses autres collectivités touchées par la COVID‑19, les personnes âgées de plus de 60 ans sont plus susceptibles de développer une infection grave après avoir contracté le virus et constituent un groupe prioritaire pour les tests. Ainsi, les taux de cas confirmés de la COVID-19 peuvent être plus élevés dans les collectivités où le pourcentage d’aînés est plus élevé. 

  • Ruralité : Afin de prendre en compte les différences de taille des populations urbaines et rurales, des taux (c’est-à-dire le nombre de cas de la COVID‑19 pour 100 000 habitants) sont indiqués. Comme la population est moins nombreuse dans les zones rurales, leurs taux seront plus susceptibles de varier en fonction du nombre de résidents atteints par la COVID-19. De plus, les zones rurales ont tendance à avoir une densité de population plus faible, ce qui facilite l'éloignement physique.

  • Tests de dépistage : Les tests de dépistage sont essentiels pour surveiller la progression de la COVID-19 dans notre collectivité. Les critères provinciaux en matière de dépistage varient au fil des mesures adoptées et ont été précédemment limités aux groupes prioritaires lorsque les capacités des laboratoires étaient plus limitées. Seul un faible pourcentage des personnes qui ont été infectées par la COVID-19 ont été testées; par conséquent, le nombre de cas confirmés dans la collectivité représente une sous-estimation du nombre réel d’infections. Les renseignements liés au taux global d’infection au Canada ne seront disponibles que lorsque des études de grande envergure auront été menées sur la présence d’anticorps dans le sérum sanguin des personnes touchées par la COVID-19. Si l’on se base sur les données fournies, le nombre actuel d’infections pourrait être de 5 à 30 fois plus élevé que le nombre de cas signalés. 

  • Les déterminants sociaux de la santé : Les déterminants sociaux de la santé, tels que le revenu et l'appartenance ethnique, peuvent contribuer aux différences en prévalence des maladies et de comportements en matière de santé. Selon un rapport récent publié par ICES, les Ontariens ayant obtenu un résultat positif au test de dépistage pour la COVID-19 étaient plus susceptibles de vivre dans des quartiers à faible revenu ou dans des quartiers comptant un pourcentage plus élevé de minorités visibles et d'immigrants récents.

Veuillez noter que la carte indique le lieu de résidence des Ottaviens dont l’infection à la COVID-19 a été confirmée, et non le lieu où la maladie a été contractéeL’exposition à la COVID‑19 peut se produire partout où les gens se rassemblent, par exemple sur les lieux de travail ou dans les services essentiels ouverts au public. La meilleure façon de limiter votre exposition à la COVID-19 est de pratiquer la distanciation physique, de limiter votre exposition à votre famille immédiate et de vous laver les mains. 

Deux cartes présentent un aperçu de la COVID-19 dans les quartiers d’Ottawa. La première carte, qui est également la plus grande, est codée par couleur en fonction du taux de cas de la COVID-19 confirmés pour 100 000 habitants, à l’exclusion des cas dans les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite. La deuxième carte, plus petite, est codée par couleur en fonction du nombre total de résidents d’Ottawa ayant contracté la COVID-19 en rapport avec les éclosions dans les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite. Plus la couleur est foncée, plus la valeur est élevée.

Remarques concernant les données :  

  • Santé publique Ottawa a extrait les données de la Base de données d’Ottawa sur la COVID­19 (BDOC) à 14 h le 19 mai 2020. La BDOC est un système dynamique  qui permet la mise à jour en continu des données sur les cas de la COVID-19. Ces données dressent un portrait ponctuel de la situation et reflètent l’information la plus précise dont dispose SPO au moment de la production du rapport; les chiffres peuvent donc différer d’autres sources. 

  • Les cas sont répartis par quartier, selon leur code postal et le Fichier de conversion des codes postaux de Statistique Canada (FCCP+), publié en janvier 2020. La plupart des codes postaux sont liés à de multiples coordonnées géographiques. Ainsi, dans la mesure du possible, les codes postaux ont été rattachés à des coordonnées XY à partir de l’indicateur de lien unique (ILU) fourni par le FCCP+ de Statistique Canada. Sinon, les codes postaux qui se situent à l’intérieur des limites municipales, contrairement à leur ILU, ont été attribués aux premières coordonnées XY d’Ottawa figurant dans le FCCP+. C’est pourquoi les résultats concernant les zones rurales doivent être interprétés avec prudence, car il est moins probable que l’attribution aux coordonnées XY soit fondée sur un ILU et les codes postaux ruraux englobent généralement une superficie beaucoup plus grande que les codes postaux urbains (c’est-à-dire une plus grande variabilité dans l’attribution géographique et moins de précision dans l’attribution géographique). 

  • Les estimations de la population sont fondées sur le Recensement de 2016. 

Le tableau de données pour cette carte peut être téléchargé sur le site Ottawa ouverte

Projection des infections et hospitalisations pour la COVID-19 

De nombreuses infections à coronavirus sont bénignes ou ne provoquent aucun symptôme. C'est pourquoi le nombre de cas diagnostiqués de la COVID-19 à Ottawa ne représente qu'une petite fraction de l'ensemble des personnes infectées (figure 1). Les cas diagnostiqués sont souvent considérés comme la « partie émergée de l'iceberg », ce qui signifie que pour chaque cas diagnostiqué, il y a probablement de nombreuses personnes qui sont infectées et qui transmettent l'infection à d'autres sans le savoir.   

Les interventions de santé publique visent à réduire la transmission à d'autres personnes d'une infection connue et inconnue.    

Figure 1Cas confirmés de COVID-19 comme sous-ensemble de toutes les infections de la COVID-19.

Pyramide, commençant par les cas confirmés au sommet, suivis des infections symptomatiques, des personnes infectées par le virus COVID-19 (symptomatique, asymptomatique et en incubation) et toutes les personnes au bas

Pour prédire l'effet des différentes interventions de santé publique et pour prévoir le nombre de personnes atteintes de la COVID-19 qui auront besoin de soins, nous utilisons des modèles pour comprendre comment COVID-19 pourrait se propager dans une population. Les modèles tiennent compte de ce que nous constatons, en termes de nombre de cas confirmés, et de ce que nous avons appris d'autres pays sur la transmission du virus qui provoque la COVID-19.   

Ces modèles produisent des « courbes » épidémiologiques, qui montrent le nombre de personnes infectées au fil du temps par différentes interventions, telles que l'éloignement physique. Nous évaluons quelles sont les interventions qui permettent le mieux d aplanir la courbe » et de réduire le nombre d'infections survenant au cours d'une période donnée. Cela peut aider le système de soins de santé au sens large dans la planification générale dans des domaines tels que les admissions à l'hôpital et les lits des unités de soins intensifs. Les interventions de santé publique, telles que l'éloignement physique, peuvent être très influentes pour atteindre l'objectif d aplanissement » la courbe. 

Santé publique Ottawa collabore avec des experts de l'Hôpital d'Ottawa, de l'Université de Toronto et de l'Université de Guelph, ainsi qu'avec des partenaires régionaux de la santé, pour modéliser la COVID-19 à Ottawa. 

Pour les projections du nombre de cas confirmés dans la population, nous utilisons les modèles d'AshleighTuite, David Fisman et Amy Greer, de l'université de Toronto et de l'université de Guelph, disponibles à l'adresse suivante (en anglais seulement) :https://art-bd.shinyapps.io/Ontario_Health_Unit_IDEA_model/ 

Pour les projections de soins aigus, SPO collabore avec le Dr Doug Manuel et ses collègues de l'Hôpital d'Ottawa sur un modèle plus agile aux changements des données locales, disponible à l'adresse suivante (en anglais seulement) :https://613covid.ca/  

En savoir plus sur le nouveau coronavirus (COVID-19) et la situation actuelle à Ottawa

Perceptions et pratiques à Ottawa pendant la réponse à la COVID-19. Résultats d’un sondage mené auprès de la population entre le 26 mars et le 2 avril 2020

Messages clés

  • Selon la plupart des personnes à Ottawa, la pandémie est un problème grave (94 %) et les gouvernements au Canada prennent les mesures qui s’imposent pour contenir la COVID-19 (93 %).
  • La priorité de 40 % des personnes à Ottawa est de contribuer aux efforts qui visent à prévenir la propagation de la COVID-19. En outre, 39 % des personnes s’inquiètent que d’autres qu’elles connaissent deviennent malades.
  • Afin de répondre à la COVID-19, 84 % des personnes ont modifié leur comportement social : elles mènent leurs activités sociales seulement à partir de liens à distance, comme la communication en ligne ou le téléphone (50 %), ou elles utilisent des liens à distance et mènent leurs activités sociales à l’extérieur, en faisant des marches ou dans leur cour (34 %). Seulement 5 % des personnes à Ottawa indiquent mener leurs activités sociales à la maison ou chez leurs amis et leurs proches.
  • Plus de la moitié des personnes à Ottawa (57 %) s’inquiètent de la sécurité de gens à la santé fragile qu’elles connaissent. Le tiers des personnes à Ottawa s’inquiète de sa santé physique et mentale ou de celle des autres membres de son ménage (35 % et 32 % respectivement).
  • Les Ottaviens qui s'identifient comme vivant avec un handicap sont de deux à trois fois plus susceptibles que la population totale de relever des difficultés dans tous les domaines de la préparation des dispositions à prendre si une personne de leur ménage ou eux-mêmes sont malades. Plus de la moitié des personnes ayant une invalidité s’inquiètent de leur santé physique et mentale (50 % et 52 % respectivement).
  • Plus de la moitié (53 %) des personnes à Ottawa s’attend à ce que les mesures en place afin de freiner la propagation de la COVID-19 le restent de deux à trois mois.

 Perceptions et pratiques à Ottawa pendant la réponse à la COVID-19. Résultats d’un sondage mené auprès de la population entre le 26 mars et le 2 avril 2020 [PDF 640k]

Rapports précédents

Veuillez lire les rapports publiés précédemment 

Contactez Nous