Anaplasmose granulocytaire humaine

Messages clés

  • Anaplasma phagocytophilum (A. phagocytophilum) est une bactérie intracellulaire à tiques transmise par Ixodes scapularis, aussi appelée tique à pattes noires ou tique du chevreuil.  
  • Le tableau clinique de l’anaplasmose granulocytaire humaine (AGH; ou plus simplement anaplasmose) peut être non spécifique et l’infection devrait être envisagée dans les cas de fièvre de cause inconnue chez des voyageurs ou des personnes habitant dans une région où on retrouve la tique Ixodes scapularis.
  • Lorsqu’une anaplasmose est fortement soupçonnée, un traitement par la doxycycline doit être instauré avant même la confirmation d’un diagnostic posé en consultation avec un infectiologue. Les cas soupçonnés ou confirmés d'anaplasmose granulocytaire  humaine doivent être déclaré à l'autorité de santé publique en vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé.

 

Introduction

L’anaplasmose granulocytaire humaine (AGH; ICD-10 A79.2) est une infection émergente transmise par des tiques qui est causée par la bactérie Anaplasma phagocytophilum. Chez l’humain, l’infection survient à la suite d’une morsure par la tique Ixodes scapularis (aussi appelée tique à pattes noires ou tique du chevreuil), qui est du même type que celle qui transmet les pathogènes responsables de la maladie de Lyme, la babésiose, l’ehrlichiose et la maladie de Powassan. Bien qu’elle n’ait pas fait l’objet d’autant d’études que la maladie de Lyme, la bactérie Anaplasma phagocytophilum peut être transmise 24 heures après que la tique s’est accrochée à l’humain, et même aussi rapidement qu’après 12 heures (la transmission de l’agent responsable de la maladie de Lyme, soit Borrelia burgdorferi, nécessite que la tique soit accrochée pendant au moins 24 à 36 heures).  

Après une période d’incubation de 5 à 21 jours (généralement de 7 à 14 jours), l’infection se manifeste habituellement par un excès de fièvre aigu,  approximativement elle peut être accompagnée de maux de tête graves, de malaise, de myalgie, de symptômes gastro-intestinaux et d'une éruption cutanée (<10%). Approximativement 31% des infections sont suffisamment graves pour nécessiter une hospitalisation et de 3 à 7 % des patients ont des complications qui menacent le pronostic vital incluant l’insuffisance respiratoire, le choc septique, la coagulation intravasculaire disséminée ou l’insuffisance rénale1.

  • Réservoir : Les hôtes mammifères de la bactérie A. phagocytophilum incluent principalement les rongeurs (soit souris, rats, campagnols, etc.), mais les chiens et les chats peuvent aussi être infectés en consommant ces mammifères. La tique Ixodes scapularis devient un vecteur d’A. phagocytophilum en mordant ces derniers.
  • Modes de transmission : L’humain peut être infecté à la suite d’une morsure par la tique Ixodes scapularis. Sauf de rares cas où A. phagocytophilum a été transmise par transfusion sanguine2 et un cas de possible transmission périnatale3, il n’existe pas de transmission de personne à personne. L’anaplasmose est une infection saisonnière dont l’activité culmine en juin, mais des cas peuvent néanmoins être observés jusqu’au mois de novembre1.
  • Résistance et sensibilité à l’hôte : La sensibilité est générale. L’infection par A. phagocytophilum est associée aux activités de plein air, mais des données probantes font également état d’une transmission en zone suburbaine aux États-Unis1,4,5. Fait à signaler, jusqu’à 25 % des patients atteints d’anaplasmose ne se souviennent pas d’avoir été mordus par une tique.

Tiques à pattes noires à différents stades d’engorgement :

Voici trois nymphes de tique à pattes noires à différents stades d'engorgement.

Tick nymphs

Cette figure montre cinq tiques à pattes noires femelles à différents stades d'engorgement.

5 female blacklegged ticks in different stages of feeding

Pour des photos supplémentaires de tiques à pattes noires à différents stades d’engorgement, visitez le site Web Tick Encounter Resource Center (en anglais seulement).

 Épidémiologie locale

Les changements climatiques augmentent la propagation de la tique Ixodes scapularis en Ontario, ce qui donne lieu à une hausse de l’incidence des maladies causées par les tiques. Les tiques Ixodes scapularis sont présentes à Ottawa où la transmission de la bactérie A. phagocytophilum a été observée. Les régions entourant Ottawa, y compris de nombreux endroits que les Ottaviens fréquentent pour pratiquer des loisirs, peuvent aussi être considérées comme étant des zones à risque de morsures par les tiques Ixodes scapularis. Pour voir la carte la plus récente, allez sur la page Web Maladie de Lyme de Santé publique Ontario, et sous « Type de ressource », cliquez sur « Rapport de surveillance » puis cherchez l’année la plus récente. Cette carte peut être utilisée pour extrapoler les régions où la tique Ixodes scapularis est présente. Une récente surveillance sentinelle de l’activité des tiques  (2011-2017) a permis de repérer des régions où Anaplasma phagocytophilum a été détectée dans des tiques capturées6. Une carte de l’Ontario présentant une répartition des tiques positives pour Anaplasma phagocytophilum par région est accessible à l'adresse suivante :  https://www.ajtmh.org/view/journals/tpmd/101/6/article-p1249.xml [en anglais seulement] (Nelder MP, Russell CB, Lindsay LR, Dibernardo A, Brandon NC, Pritchard J, Johnson S, Cronin K, Patel SN. Recent Emergence of Anaplasma phagocytophilum in Ontario, Canada: Early Serological and Entomological Indicators. Am J Trop Med Hyg. 2019 Dec;101(6):1249-1258. doi: 10.4269/ajtmh.19-0166. PMID: 31628739; PMCID: PMC6896876).

Signes et symptômes

La période d’incubation de l’anaplasmose granulocytaire humaine (AGH) varie de 5 à 21 jours, et certaines infections peuvent être asymptomatiques. Les symptômes communs de l’infection incluent la fièvre (93 %), la céphalée (73 %), la myalgie (73 %) et les frissons intenses (60 %), tandis que les symptômes moins fréquents comprennent les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales, l’anorexie et la toux (< 30 %). Les éruptions cutanées sont très rares et plus probablement reliées à une co-infection par la maladie de Lyme. La méningo-encéphalite lymphocytaire est également très rare dans l’AGH.

Les complications graves incluent le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), une maladie s’apparentant au syndrome du choc toxique, la myocardite, la rhabdomyolyse, la lymphohistiocytose hémophagocytaire, l’insuffisance rénale, les maladies démyélinisantes et les infections opportunistes.

Les observations de laboratoire incluent la leucopénie (57 à 80 %), la thrombocytopénie (38 à 93 %), l’anémie légère (14 à 48 %), la présence d’inclusions dans les neutrophiles sur des frottis sanguins (20 à 80 %) et une légère hausse des transaminases hépatiques (40 à 50 %). Une hyponatrémie et un taux élevé de protéine C-réactive sont observés dans la plupart des cas. La coagulation intravasculaire disséminée a aussi été signalée.

Diagnostic / Épreuves de laboratoire

Le diagnostic de l’anaplasmose granulocytaire humaine (AGH) peut se révéler difficile en raison des symptômes et des résultats d’analyse non spécifiques des patients, mais l’infection devrait être envisagée en présence de fièvre de cause inconnue, surtout lorsque les patients ont pratiqué des activités en plein air dans une région où les tiques Ixodes scapularis ont été détectées. Lorsque la présence d’Anaplasma phagocytophilum est probable, la consultation d’un infectiologue est fortement recommandée et un traitement par la doxycycline fondé sur les signes et les symptômes du patient devrait être instauré avant la confirmation du diagnostic (mais pas avant le prélèvement d’échantillons sanguins afin d’éviter de compromettre la sensibilité du test PCR).  

Le diagnostic de l’AGH repose sur les tests suivants :

  • Hémogramme et numération différentielle et frottis sanguins – Indiquez à votre hématopathologiste ou votre technicien en hématopathologie que vous soupçonnez une AGH afin qu’il examine les frottis sanguins pour détecter la présence d’inclusions dans les neutrophiles, qui peuvent être observées dans l’AGH.  
  • Test sérologique – La sérologie tend à devenir positive dans les deux semaines suivant l’apparition de l’infection, ce qui en fait un outil diagnostique moins utile dans un contexte de soins aigus. Les échantillons devant être expédiés au Laboratoire national de microbiologie (LNM) à Winnipeg, le traitement de l’échantillon par le laboratoire de Santé publique Ontario peut demander jusqu’à 42 jours à compter de sa réception. Les tests sérologiques de détection en phase aiguë et de convalescence doivent être réalisés à intervalle de 2 à 4  semaines7.
  • Test PCR sanguin – Les échantillons sont envoyés au LNM. Ce test est généralement positif dans les deux premières semaines de la maladie et il se révèle le test le plus utile dans un contexte de soins aigus8. Cependant, le délai de traitement pour ce test est d’environ 21 jours de sorte qu’en présence de suspicion clinique suffisante d’AGH, le traitement doit être instauré avant la confirmation du diagnostic (mais après le prélèvement de l’échantillon).

Voici quelques ressources pour en apprendre davantage sur les tests diagnostiques de l’anaplasmose granulocytaire humaine :

Exigences en matière de déclaration

Conformément à la Loi sur la protection et la promotion de la santé, les cas probables ou confirmés d’anaplasmose granulocytaire humaine doivent être déclarés à l'autorité locale.

 

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 : Composez le 613-580-2424, poste 24224 et laissez un message confidentiel détaillé incluant vos coordonnées, ou par télécopieur au 613-580-9640. 

En dehors des heures de bureau, la fin de semaine ou les jours fériés : Composez le 3-1-1 et demandez à parler au membre du personnel de la santé publique de garde. 

Pour plus de précisions sur la façon d'effectuer la déclaration, visitez la page Signalement d'une maladie transmissible.

Prise en charge

Antibiothérapie de l’anaplasmose granulocytaire humaine (AGH)

Pour obtenir des renseignements sur les médicaments, la posologie et la durée du traitement, veuillez consulter un outil de référence comme l’American Academy of Pediatrics Red Book. Le traitement à privilégier pour les patients de tous âges est la doxycycline, qui devrait rapidement donner des résultats. Auparavant, on évitait d’administrer la doxycycline aux enfants de moins de 8 ans en raison du risque de production de taches sur les dents et d’hypoplasie de l’émail, mais des données récentes sur l’innocuité et l’efficacité des traitements de courte durée (≤ 21 jours) par la doxycycline chez cette tranche d’âge en ont favorisé l’utilisation9. Toutefois, la doxycycline n’a pas été adéquatement étudiée dans la grossesse, et les patientes enceintes doivent être informées des risques et des avantages de son utilisation, étant donné que d’autres classes d’antibiotiques (c.-à-d. pénicillines, céphalosporines, aminoglucosides et macrolides) se sont révélées inefficaces contre A. phagocytophilum. L’efficacité clinique de la rifampine n’a pas été évaluée, mais ce médicament a déjà été utilisé durant la grossesse10,11.

L’utilisation à court terme de la doxycycline est jugée acceptable chez les mères qui allaitent, bien que le médicament pénètre facilement dans le lait maternel. La survenue d’effets indésirables chez les nourrissons allaités par des mères prenant de la doxycycline est peu probable12.

Que faire si un patient a été exposé dans une autre circonscription sanitaire?  

Santé publique Ontario propose une carte des zones à risque qui indique les endroits où la présence de tiques Ixodes scapularis a été détectée. Pour voir la carte la plus récente, allez sur la page Web Maladie de Lyme de Santé publique Ontario, et sous « Sélectionner un type de ressource », cliquez sur « Rapport de surveillance » puis cherchez l’année la plus récente.

Veuillez consulter les sites Web des bureaux de santé concernés pour connaître leurs recommandations actuelles concernant l’exposition aux tiques. Une liste des bureaux de santé publique de l’Ontario est accessible sur le site Web du ministère de la Santé et des Soins de longue durée.  

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) publie une carte des zones à risque pour le Québec à l'adresse : https://www.inspq.qc.ca/zoonoses/maladie-de-lyme.

Veuillez consulter les sites Web de Santé Canada pour la carte des zones à risque pour le Canada.

Que faire si un patient se présente avec une tique accrochée?  

  1. Saisir la tique à l’endroit où elle est accrochée à la peau à l’aide de pinces fines.
  2. Retirer la tique d’un coup, lentement et fermement. Éviter de remuer ou de tourner la tique, car cela risque de détacher l’abdomen des parties buccales de la tique. Éviter de comprimer l’abdomen de la tique.
  3. Désinfecter le site d’alimentation après le retrait de la tique.

Tick removal diagram

4. Identification de la tique :

a) Programme de surveillance des tiques révisé (en date du 20 septembre 2021)

  1. Santé publique Ontario continuera d'accepter, aux fins d'identification, les tiques provenant de membres du public par l'entremise des fournisseurs de soins de santé. Santé publique Ottawa n’accepte pas les tiques à des fins d’identification. Les résultats d’identification des tiques seront communiqués aux personnes qui auront soumis les tiques. Il pourrait falloir jusqu’à trois semaines pour recevoir les résultats d’identification du laboratoire de Santé publique Ontario pendant la haute saison. La plateforme en ligne (etick.ca/fr) peut être une option de rechange si on désire obtenir un résultat plus rapidement. 
  2. Santé publique Ontario n'enverra plus de tiques à pattes noires au Laboratoire national de microbiologie (LNM) pour les tests de détection d'agents pathogènes (sauf dans de rares cas, sur demande spéciale après consultation du personnel du LNM). En raison de ce changement, les gens qui soumettent des tiques ne recevront plus les résultats sur la présence d'agents pathogènes provenant des tiques soumises.    

b) Utilisez la plateforme électronique d’identification des tiques de l’Université Bishop’s (etick.ca/fr) : n’importe qui peut soumettre la photo d’une tique et recevoir les résultats d’identification de l’espèce dans les 48 heures, accompagnés de messages d’information et de sensibilisation en matière de santé publique.

c) Essayez d’identifier la tique vous-même en vous servant du guide d’identification offert par le Tick Encounter Resource Center de l’Université du Rhode Island (https://tickencounter.org/) [en anglais seulement].  

Prévention

La prévention des piqûres de tique est essentielle pour prévenir l'anaplasmose granulocytaire humaine (AGH). On conseille aux patients d'adopter les pratiques suivantes :

  • Appliquer un insectifuge approuvé par Santé Canada contenant du DEET ou de l'icaridine sur la peau exposée et les vêtements.
  • Porter un pantalon, un chandail à manches longues, des bas et des souliers pour protéger la peau exposée.
  • Rentrer le bas de son pantalon dans ses bas.
  • Porter des vêtements de couleur claire pour repérer plus facilement les tiques.
  • Si possible, rester sur les sentiers lors des promenades dans les bois ou dans les herbes hautes.

Inspecter toute la surface de la peau (ainsi que celle des enfants et des animaux domestiques, le cas échéant) pour vérifier s'il y a des tiques. Les tiques s'accrochent souvent à des endroits comme entre les orteils, derrière les genoux, sur l'aine, sur les aisselles et sur le cuir chevelu.

Rôle de la santé publique

En vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé, les cas probables ou confirmés d’anaplasmose granulocytaire humaine (AGH)doivent être déclarés à l'autorité locale de santé publique.   

Pour les définitions de cas de surveillance provinciale et les directives propres à chaque maladies pour la gestion de la santé publique de l'ananplasmose granulocytaire humaine, veuillez consulter l'Annexe 1- Définition de cas et information propre à chaque maladie du ministère de la Santé de l'Ontario. 

Renseignements à l’intention des patients

La prévention des piqûres de tique est essentielle pour prévenir l'anaplasmose granulocytaire humaine (AGH).  On conseille aux patients d'adopter les pratiques suivantes : 

  • Appliquer un insectifuge approuvé par Santé Canada contenant du DEET ou de l'icaridine sur la peau exposée et les vêtements. 
  • Porter un pantalon, un chandail à manches longues, des bas et des souliers pour protéger la peau exposée.
  • Rentrer le bas de son pantalon dans ses bas.
  • Porter des vêtements de couleur claire pour repérer plus facilememnt les tiques.
  • Si possible, rester sur les sentiers lors des promenades dans les bois ou dans les herbes hautes.

Inspecter toute la surface de la peau (ainsi que celle des enfants et des animaux domestiques, le cas échéant) pour vérifier s'il y a des tiques.  Les tiques s'accrochent souvent à des endroits comme entre les orteils, derrière les genoux, sur l'aine, sur les aisselles et sur le cuir chevelu.

Ressources à l’intention des médecins

Épreuves de laboratoire

  • Lab Requisition,  Santé publique Ontario (en anglais seulement)
  • Anaplasma ( Anaplasma phagocytophilum) - Serology, Laboratoire de Santé publique Ontario ( en anglais seulement)
  • Tick Identification - Surveillance, Santé publique Ontario (en anglais seulement) [Santé publique Ontario continuera d'accepter, aux fins de l'identification, les tiques provenant de membres du public par l'entremise des fournisseurs de soins de santé.  Santé publique Ottawa n'accepte pas les tiques à des fins d'indentification].

Renseignements généraux sur l’Anaplasma phagocytophilum

Ressources internationales sur l’Anaplasma phagocytophilum

  • Anaplasmosis, U.S. Centers for Disease Control and Prevention (CDC) [en anglais seulement]

Références

  1. Dahlgren FS, Heitman KN, Drexler NA, Massung RF, Behravesh CB. Human granulocytic anaplasmosis in the United States from 2008 to 2012: a summary of national surveillance data. Am J Trop Med Hyg. 2015;93(1):66-72.
  2. Atif FA. Anaplasma marginale and Anaplasma phagocytophilum: Rickettsiales pathogens of veterinary and public health significance. Parasitology Research. 2015;114(11):3941-3957.
  3. Horowitz HW, Kilchevsky E, Haber S, et al. Perinatal Transmission of the Agent of Human Granulocytic Ehrlichiosis. New England Journal of Medicine. 1998;339(6):375-378.
  4. Aguero-Rosenfeld ME, Horowitz HW, Wormser GP, et al. Human Granulocytic Ehrlichiosis: A Case Series from a Medical Center in New York State. Annals of Internal Medicine. 1996;125(11):904-908.
  5. Bakken JS, Dumler JS. Human granulocytic anaplasmosis. Infect Dis Clin North Am. 2015;29(2):341-355.
  6. Guillot C, Badcock J, Clow K, et al. Sentinel surveillance of Lyme disease risk in Canada, 2019: Results from the first year of the Canadian Lyme Sentinel Network (CaLSeN). Can Commun Dis Rep. 2020;46(10):354-361.
  7. American Academy of Pediatrics. Committee on Infectious D. Red book : report of the Committee on Infectious Diseases. 1994.
  8. John E. Bennett RDMJB. Mandell, Douglas, and Bennett&#39;s principles and practice of infectious diseases. Eighth edition. Philadelphia, PA : Elsevier/Saunders, [2015]; 2015.
  9. Sood SK. Lyme Disease in Children. Infect Dis Clin North Am. 2015;29(2):281-294.
  10. Buitrago MI, Ijdo JW, Rinaudo P, et al. Human Granulocytic Ehrlichiosis During Pregnancy Treated Successfully with Rifampin. Clinical Infectious Diseases. 1998;27(1):213-215.
  11. Krause PJ, Corrow CL, Bakken JS. Successful Treatment of Human Granulocytic Ehrlichiosis in Children Using Rifampin. Pediatrics. 2003;112(3):e252.
  12. Wilson CB, Nizet V, Maldonado YA, Remington JS, Klein JO. Remington and Klein's infectious diseases of the fetus and newborn infant. Elsevier Health Sciences; 2015.

Nous joindre

Du lundi au vendredi, de 8n h 30 à 16 h 30 : veuillez composer le 613-580-2424, poste 24224, sélectionner la langue de votre choix en appuyant sur 1 ou 2 et laisser ensuite un message confidentiel détaillé en incluant vos coordonnées.

Après les heures normales de bureau, les fins de semaine et les jours fériés : veuillez composer le 3-1-1 et demander à parler au membre du personnel de la santé publique de garde.  Pour que votre appel soit traité en priorité en tant que fournisseur de soins de santé, il faut vous identifier et préciser la raison de votre appel. 

 

Contactez Nous