Les fraudes et la mésinformation

Il est parfois difficile de distinguer entre la bonne, la mauvaise ou la fausse information dans les médias (à la radio, dans les journaux et à la télévision) ou au téléphone, dans les courriels et dans les messages textes. Voici quelques conseils et ressources qui vous permettront de dépister les tentatives de fraudes et la mésinformation et de vous protéger.

Dans cette page :

Les tentatives de fraudes

Voici certaines tentatives de fraudes courantes à Ottawa, entre autres :

  • Des gens qui se font passer pour des employés de la santé publique ou des hôpitaux vous apprennent que vous avez obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.

    Si vous recevez un diagnostic positif de la COVID-19, vous recevrez un appel de Santé publique Ottawa (SPO) pour vous faire connaître ce diagnostic positif ou pour vous faire savoir que vous avez été en contact avec quelqu’un dont le dépistage est positif. Si SPO vous appelle, la personne vous expliquera toujours qui elle est et la raison de son appel. SPO vous demandera de confirmer votre identité en donnant votre nom complet et votre date de naissance avant de discuter de renseignements personnels sur la santé. Le numéro de téléphone de SPO s’affichera sur votre téléphone; toutefois, l’appel pourra parfois provenir d’un « numéro privé ou confidentiel ». Si vous n’êtes pas à l’aise de répondre à un appel passé à partir d’un numéro privé ou confidentiel, SPO vous laissera, dans votre boîte vocale, un message et un numéro de téléphone, un numéro de poste et un numéro de dossier. Vous pourrez rappeler SPO à ce numéro et laisser votre nom, votre numéro de téléphone et le numéro du dossier : un gestionnaire de cas vous rappellera. Veuillez noter que les responsables de la santé publique ne vous demanderont jamais,en vous appelant, d’argent ni de numéro de carte de crédit.
  • Des entreprises vendent de fausses trousses de dépistage de la COVID-19, de faux vaccins ou des médicaments non homologués, ainsi que de l’équipement de protection individuelle (EPI). Le seul moyen d’avoir accès à des vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19 consiste à s’adresser aux cliniques organisées ou approuvées par l’administration de la santé publique de votre localité en collaboration avec le gouvernement fédéral ou les gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada.
  • On vous menace faussement de vous débrancher du réseau d’Hydro Ottawa.
  • Escroqueries amoureuses dans lesquelles les fraudeurs communiquent avec vous en ligne, par courriel, dans de faux comptes sur les réseaux sociaux ou sur des sites de rencontre et prennent le temps de gagner votre confiance avant de vous demander de l’argent.

Pour en savoir plus sur ces fraudes et sur autres tentatives de fraudes, consultez le site Web du Centre antifraude du Canada et celui du Service de police d'Ottawa.

Le Centre antifraude du Canada a mis au point des conseils pour vous protéger contre les fraudeurs. Si vous recevez un courriel, un message texte ou un appel téléphonique de quelqu’un que vous ne connaissez pas ou que vous avez lieu de croire qu’il s’agit d’une escroquerie, voici ce que vous pouvez faire :

  • Ne donnez pas de renseignements personnels ou financiers.
  • Ne craignez pas de dire non.
  • Ne cédez pas à la pression. Sachez que vous pouvez toujours raccrocher.
  • Faites vos recherches. Demandez-vous si la personne ou l’entreprise qui vous appelle existe vraiment.
  • Protégez votre ordinateur et votre téléphone intelligent. Ne cliquez pas sur les liens, les photos ou les documents venant de personnes que vous ne connaissez pas. Supprimez ces photos ou documents.
  • Méfiez-vous des appels qui font vibrer vos cordes sensibles, par exemple les appels au patriotisme et l’évocation des événements actuels.

Vous devez aussi savoir que :

  • Vous ne devriez pas avoir à payer des frais pour remporter un prix ou accepter un prêt.
  • Il est préférable de verser les dons de bienfaisance sur le site Web de l’organisme de bienfaisance directement, et non par téléphone.

Vous pouvez communiquer avec le Service de police d’Ottawa en remplissant une déclaration en ligne sur le site Web du Service de police d'Ottawa ou en appelant au 613-236-1222, poste 7300 si vous avez donné des renseignements personnels, mais que vous n’avez pas perdu d’argent.

La mésinformation

Ce que vous voyez, entendez ou lisez sur Internet n’est pas toujours vrai. Nous vivons à une époque où il suffit de cliquer pour avoir accès à l’information. Or, que se produit-il quand l’information n’est pas exacte? La mésinformation et la désinformation peuvent avoir, dans notre collectivité, des conséquences profondes et directes sur la santé.

La mésinformation consiste à répandre « des renseignements faux ou trompeurs » sans avoir l’intention de tromper1. Ce type de fausse information se produit souvent par erreur. Sur les réseaux sociaux, la mésinformation se répand plus généralement et rapidement que jamais auparavant.

La désinformation consiste à « utiliser les médias pour faire passer un message susceptible de tromper ou d’influencer l’opinion publique »2 ou de masquer la vérité. Plus grave, ce type de fausse information a aussi plus de conséquences. Souvent, la désinformation consiste à répandre la mésinformation dans le but de des gains politiques ou économiques.

La désinformation et la mésinformation peuvent constituer un danger pour votre santé et pour la santé de ceux et celles que vous fréquentez. S’agissant de la COVID-19, la fausse information sur les remèdes, les traitements et les fausses mesures de prévention peuvent causer des maladies graves. Bien des gens sont déjà tombés malades ou ont péri à cause de recommandations « mésinformées » sur la santé.

La mésinformation et la désinformation peuvent aussi causer, à notre réseau de la santé, des dégâts à long terme. Répandre de l’information fausse sur la santé peut diminuer la confiance du public à l’endroit des organismes de santé qui tâchent de limiter et de maîtriser la pandémie de COVID-19.

Il faut absolument utiliser et publier en ligne l’information sur la santé la plus exacte qui soit et qui provient de sources crédibles et dignes de confiance.

Voici une liste d’organismes de santé qui ont fait leurs preuves, qui sont dignes de confiance et qui publient de l’information fiable et actualisée sur la santé.

Que puis-je faire?

Apprenez à vous protéger contre la mésinformation et la désinformation. Soyez attentif ou attentive à ce que vous publiez : les faits partagés en ligne ne correspondent pas toujours à la réalité. Ce n’est pas parce que vous voyez de l’information en ligne que c’est vrai. Le réseau Internet est excellent; or, on peut aussi s’en servir pour répandre des nouvelles et des contenus trompeurs. Protégez-vous et protégez votre famille et vos amis contre la mésinformation. Inspirez-vous des aide-mémoires ci-après pour identifier la mésinformation et pour vous assurer que vous ne participez pas au partage d'informations qui peuvent être dangereuses.

Aide-mémoire l'ors de l’examen d'information nouvelle

  • Posez-vous des questions :
    • Pourquoi cette personne, cet organisme ou ce site Web publient-ils cette information?
    • Qu’ont-ils à gagner en publiant cette information?
    • Quelle est la source de l’information? D’où l’information provient-elle à l’origine?
    • S’agit-il d’une source crédible et fiable?

Aide-mémoire sur ce qu’il faut faire avant d’aimer, de commenter ou de publier des publications en ligne

  • Quelle est la source de l’information? D’où l’information provient-elle à l’origine?
  • Lisez tout l’article : souvent, les grands titres ne disent pas tout.
  • Analysez les faits. Si une nouvelle paraît trop belle pour être vraie ou est invraisemblable, il se pourrait bien qu’elle soit fausse.
  • Soyez attentif ou attentive aux photos et aux vidéos trompeuses dans les articles, par exemple à propos des vaccins contre le coronavirus. Ces photos et vidéos ont pu être retouchées ou pourraient représenter des lieux ou des événements qui n’ont rien à voir. Cherchez à savoir si quelqu’un d’autre reprend la même photo ou vidéo.
  • Soyez attentif ou attentive aux erreurs. Les fautes de frappe et autres erreurs pourraient vouloir dire que l’information est fausse.

Vous pouvez aussi consulter les ressources suivantes.

HabiloMédias – Vidéo de la campagne FAUX que ça cesse – FAUX que ça cesse | HabiloMédias Comment savoir ce qui est vrai sur Internet | FAUX que ça cesse – YouTube

Français : https://habilomedias.ca/je-veux-aider-%C3%A0-faire-passer-le-message-0

Autres outils utiles

Sites Web de vérification de faits

  • Snopes
    • Source d’information probante pour la vérification factuelle de légendes urbaines, du folklore, des mythes, des rumeurs et de la mésinformation.

Techniques d’évaluation

  • CTRL-F – https://ctrl-f.ca/fr/accueil/
    • CTRL-F : ce projet de CIVIX, organisme canadien à but non lucratif, s’inscrit dans le prolongement de la méthode SIFT (cf. ci-après). Ce guide comprend de brèves vidéos et des activités qui vous permettront d’acquérir trois techniques essentielles.
  • La méthode SIFT – https://hapgood.us/2019/06/19/sift-the-four-moves/
    • La méthode SIFT, mise au point par Mike Caulfield, prévoit quatre brèves activités que vous pouvez mener dans l’évaluation d’une source en ligne. Apprenez à vous servir de cette méthode pour distinguer les faits et la fiction se rapportant à la COVID-19 sur le site Sifting Through the Coronavirus Pandemic (https://infodemic.blog/).

Nous avons tous un rôle à jouer en limitant le partage de la mésinformation en ligne. Il est important d’apprendre à identifier la fausse information et à la signaler. Nous pouvons tous faire la différence.

Ouvrages à consulter

  1. Larousse, Mésinformation, dictionnaire Larousse.fr. Définition extraite le 23 novembre 2020 sur le site https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/m%c3%a9sinformation/50706.
  2. Larousse. Désinformer, dictionnaire Larousse.fr. Définition extraite le 23 novembre 2020 sur le site https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/d%C3%A9sinformer/24496.
  3. OMS, Immunizing the public against misinformation (2020).

Coordonnées

Ligne d'information provinciale sur les vaccins

  • 7 jours sur 7, de 8 h à 20 h
  • Appelez si vous avez des questions sur le programme de vaccination COVID-19 de l'Ontario.
  • Le service est disponible en plusieurs langues.
  • Téléphone : 1-888-999-6488
  • ATS :1-866-797-0007

La ligne téléphonique COVID-19 de Santé publique Ottawa

  • Lundi au vendredi, de 8 h à 16 h 30 
  • La traduction est disponible en plusieurs langues
  • Téléphone: 613-580-6744 suivez les instructions pour contacter la ligne téléphonique COVID-19
  • ATS : 613-580-9656

Services d'urgence

  • Si vous êtes en détresse (par exemple, si vous avez des difficultés respiratoires importantes, des douleurs thoraciques, si vous vous évanouissez ou si les symptômes d’une maladie chronique s’aggravent considérablement), ne vous rendez pas au Centre d’évaluation ou dans une Clinique de soins COVID-19. Rendez-vous aux Services d’urgence le plus près ou composez le 9-1-1.

Vous voyez quelqu'un qui ne respecte pas les règles de la COVID-19?

Comment accéder à l'aide pendant COVID-19

  • Le 211 Ontario peut vous aider à trouver du soutien pendant la COVID-19
  • Téléphone : 2-1-1

Information connexes

Autres langues

Traduction automatique par Google

akhbaar somali kuqoran
المعلومات المكتوبة باللغة العربية
简体中文资料

Contactez Nous