Mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) au cabinet médical

Dernière révision - le 20 décembre 2021

Sur cette page

Les mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) protègent les fournisseurs de soins de santé, le personnel et les patients contre la propagation de la maladie, y compris la COVID-19. Une évaluation des risques de votre clinique et de vos salles d’examen avant toute interaction avec les patients aidera à déterminer quelles mesures de PCI sont nécessaires, en fonction du contexte et des procédures particulières à effectuer. Les ressources ci-dessous peuvent vous aider à mettre en œuvre les mesures appropriées de PCI dans votre pratique.

NOUVEAU webinaire : Soutenir les médecins communautaires / Aider les médecins communautaires et les infirmières praticiennes à voir les patients en toute sécurité en période de COVID-19.

  • Veuillez noter : Au fil de l’apparition de nouveaux renseignements sur le variant préoccupant Omicron (B.1.1.529), les directives peuvent changer. Depuis le webinaire du 7 décembre dernier et l’élaboration du document de questions-réponses, les Recommandations en PCI concernant l’utilisation d’équipements de protection individuelle pour la prise en charge des personnes dont l’infection à la COVID-19 est suspectée ou confirmée ont été publiées par Santé publique Ontario (15 décembre).
  • Nous encourageons les médecins à lire ces recommandations afin d’éclairer leur évaluation des risques au point d’intervention. Notez qu’il s’agit d’une directive provisoire qui adopte une approche préventive en l’absence d’études spécifiques à l’utilisation d’équipement de protection individuelle (EPI) pour les soins aux patients atteints du variant Omicron (B.1.1.529) de la COVID-19.
  • Les changements importants dans les directives sont les suivants :
    • « Compte tenu de l’impact indéterminé du variant Omicron (B.1.1.529), l’EPI provisoirement recommandé lors de la prestation de soins directs à des patients atteints de COVID-19 suspect ou confirmé comprend un appareil respiratoire N95 dont l’ajustement et l’étanchéité ont été vérifiés (ou une protection équivalente ou supérieure), une protection oculaire, une blouse et des gants. Les autres EPI appropriés comprennent un masque chirurgical ou de procédure (médical) bien ajusté, ou un respirateur dont l’ajustement n’a pas été vérifié, une protection oculaire, une blouse et des gants pour les soins directs aux patients présentant un cas suspect ou confirmé de COVID-19.
    • Des respirateurs N95 ajustés (ou une protection équivalente ou supérieure) doivent être utilisés lorsque des interventions médicales générant des aérosols sont effectuées ou prévues sur des patients présentant un cas suspect ou confirmé de COVID-19.
    • Ces recommandations sont provisoires et seront réévaluées au fil de l’apparition de nouveaux renseignements sur le variant Omicron (B.1.1.529) » (traduction libre).

Préparer votre cabinet

La hiérarchie des contrôles est un cadre de santé et de sécurité au travail pour le contrôle des dangers dans l’environnement. Les contrôles au sommet du triangle inversé de la hiérarchie sont les mesures les plus efficaces, les équipements de protection individuelle (ÉPI) étant la mesure de contrôle la moins efficace. Tous les niveaux du cadre sont importants, car ils créent de nombreuses couches de protection. Ce cadre peut aider à structurer l’approche PCI relativement à la COVID‑19 en milieu clinique :

 Image du National Institute for Occupational Safety and Health National Institute for Occupational Safety and Health sur la hiérarchie des contrôles avec un triangle décrivant 5 sections différentes de différentes couleurs

Image source :  National Institute for Occupational Safety and Health National Institute for Occupational Safety and Health (anglais seulement)

Élimination et substitution
Grâce à un dépistage actif et passif, cette couche de protection de PCI empêche les personnes atteintes de la COVID-19 d’entrer dans le lieu sans que le fournisseur de soins de santé en soit avisé. Les pressions existantes au début de la pandémie pour que la priorité soit accordée aux soins virtuels ont maintenant diminué et, dans la plupart des cas, les soins en personne peuvent maintenant être fournis de façon sécuritaire et convenable grâce à d’autres mesures de contrôle. Dans son document COVID-19 Document d’orientation à l’intention des fournisseurs de soins primaires dans un milieu communautaire (PDF, 19 octobre 2021), le ministère de la Santé de l’Ontario encourage les travailleurs de la santé à adopter une approche axée sur le patient pour décider si les soins seront fournis virtuellement ou en personne.
  • Dépistage : S’assurer que l’outil de dépistage est à jour.
    • Effectuer le dépistage auprès du personnel et des patients avant leur entrée dans la clinique; le personnel dont le test de dépistage se révèle positif ne doit pas entrer dans la clinique.
    • Faire asseoir les patients dont le test de dépistage se révèle positif loin des autres patients et leur demander de porter un ÉPI approprié qu’ils peuvent tolérer. Les patients qui présentent des symptômes de la COVID‑19 ou qui y ont été récemment exposés doivent porter un masque médical.
Mesures d’ingénierie

La COVID-19 peut se propager par l’intermédiaire de personnes atteintes d’infections asymptomatiques. L’aération, les barrières physiques et la reconfiguration des espaces de travail pour faciliter la distanciation physique peuvent aider à réduire le risque de propagation de la COVID-19 par une personne infectieuse.

  • Distanciation physique. Dans les cas où il n’existe aucune barrière physique, s’assurer que la salle d’attente permet aux patients de se trouver à une distance de 2 mètres les uns des autres. Lorsque cela n’est pas possible, essayer de maximiser la distance et de minimiser les contacts, et s’assurer du respect du port d’un masque convenable.
  • Nettoyage et désinfection. Tous les articles et espaces partagés doivent être correctement nettoyés et désinfectés entre les utilisations.
    • Nettoyage de l’environnement. S’assurer d’un nettoyage quotidien de l’environnement de tous les espaces communs, y compris les zones réservées aux patients, les zones réservées au personnel et les espaces partagés tels que les coins repas/repos.
    • Articles ou appareils partagés. Nettoyer et désinfecter à l’aide d’un produit de nettoyage de qualité hospitalière les articles ou les appareils partagés entre les patients (par exemple, brassards de pression artérielle).
    • Bureaux et salles d’attente des cliniques. Nettoyer et désinfecter immédiatement les surfaces des bureaux et des salles d’attente des cliniques lorsque celles-ci sont visiblement souillées par du sang ou d’autres fluides corporels, des excrétions ou des sécrétions (par exemple, tables d’examen, planchers, toilettes).
  • Hygiène des mains. S’assurer que des produits d’hygiène des mains sont mis à la disposition des fournisseurs de soins de santé et des patients. Les produits d’hygiène des mains doivent être présents dans tous les endroits où sont prodigués des soins aux patients (par exemple, lavabos ou désinfectant à base d’alcool pour les mains).
  • Aération. Vérifier les systèmes de chauffage, ventilation et conditionnement d'air (CVCA) pour s’assurer de leur conformité à la réglementation applicable relative au type d’installation (voir ressources).
Contrôles administratifs
Politiques et procédures de PCI; politique sur la santé en milieu de travail; éducation et formation; affichage.
Équipement de protection individuelle
  • Port du masque universel. Encourager tous les patients à porter un masque qu’ils tolèrent bien et fournir des masques, au besoin. Au minimum, tous les fournisseurs de soins de santé et le personnel de bureau doivent porter un masque. (voir Équipement de protection individuelle ci-dessous)
  • Équipement de protection individuelle. En concomitance avec les autres mesures de contrôle, l’ÉPI convenable peut protéger les travailleurs. Une évaluation des risques au point de service vise à déterminer si une protection supplémentaire est nécessaire au-delà du port du masque universel :
    • Protection oculaire + masque médical. Pour la protection contre les maladies respiratoires aiguës propagées par des gouttelettes, un masque médical et une protection oculaire sont actuellement conseillés. Se laver les mains adéquatement avant d'enfiler et de retirer tout ÉPI.
    • Masques ayant fait l'objet d'un essai d'ajustement. Porter un masque N95 ayant fait l'objet d'un essai d'ajustement en cas d’inquiétude concernant la possibilité de génération par aérosols. Des exemples de procédures générant des aérosols (PGA) se trouvent dans le rapport technique de Santé publique Ontario sur les Recommandations en PCI concernant l’utilisation d’ÉPI.

Vers le haut

Ressources supplémentaires

Collège des médecins de famille de l’Ontario

  • Affiche imprimable (PDF) (en anglais seulement) pour guider les employés qui sont en contact avec les patients.

Ministère de la Santé 

Santé publique Ontario (SPO)    

Le Centre for Effective Practice

  • Le Centre for Effective Practice (en anglais seulement) a créé une page Web sur les opérations de soins primaires comme point de référence pour trouver des renseignements exacts et à jour sur la COVID-19, y compris les dernières recommandations en matière de PCI.

Pour obtenir plus d’informations sur la prévention et le contrôle des infections, consulter notre page Ressources pour la prévention et le contrôle des infections pour les professionnels de la santé.

Vers le haut

< Retour à la page : Renseignements sur la COVID-19 à l’intention des médecins et des professionnels de la santé

Contactez Nous