Personnes présentant des symptômes ou ayant obtenu un résultat positif, ou contacts à haut risque

⚠ Étant donné que les tests moléculaires (PCR et tests moléculaires rapides) sont prioritaires pour les personnes présentant un risque accru de complications graves et celles qui vivent et travaillent dans des environnements à haut risque, les tests moléculaires ne sont plus recommandés pour toutes les personnes de la communauté présentant des symptômes compatibles avec COVID-19. Les personnes qui présentent des symptômes ou dont le test est positif à un test rapide d'antigène et qui ne sont pas éligibles pour le test sont présumées avoir le COVID-19 et doivent suivre les instructions d'auto-isolement ci-dessous.

Dernière mise à jour : le 18 mai 2022

Des informations additionnelles pour :

Personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 OU qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage RCP ou à un test de dépistage rapide d’antigènes de la COVID-19

Si vous avez obtenu un résultat positif au test de dépistage à la COVID-19, veuillez lire notre lettre sur le test positif (pdf - 284 KB) (Ce document n'est pas dans un format accessible actuellement)

Vous devez vous auto-isoler immédiatement pour protéger ceux qui vous entourent. L’auto-isolement empêche la propagation de la COVID-19. L’auto-isolement consiste à rester à la maison, à éviter tout contact avec d’autres personnes (y compris celles de votre ménage si possible) et à ne quitter la maison que pour faire de l’exercice indépendant (tout en suivant les précautions énumérées ci-dessous) ou pour des raisons essentielles, comme une urgence médicale ou des soins médicaux urgents. Consultez le site Web du gouvernement du Canada pour plus d’informations sur l’auto-isolement.

Que se passe-t-il lorsque vous recevez un résultat positif au test de dépistage RCP de la COVID-19?

Vous : 

Vous pourriez recevoir un appel d’un gestionnaire de cas. Les gestionnaires de cas sont des professionnels de la santé formés.

Santé publique Ottawa s’est associé au ministère de la Santé de l’Ontario et à Santé publique Ontario. Ces deux organisations aident SPO pour la gestion des cas et des contacts. Ainsi, si vous êtes considéré comme un cas ou un contact, vous pourriez recevoir un appel du ministère ou de Santé publique Ontario, en plus ou en remplacement d’un appel de Santé publique Ottawa.

Sachez que vous pourriez recevoir des appels de l’établissement où vous avez subi votre test de dépistage ou du laboratoire auquel votre test a été envoyé. Ils doivent informer toute personne dont le test est positif à la COVID-19 de ses résultats. Cela peut signifier que vous pourriez recevoir plusieurs appels en quelques jours. Vous pourriez recevoir plus d’appels si d’autres membres de votre famille ont des résultats positifs et s’ils ont le même numéro de téléphone.

Le laboratoire transmet également les résultats positifs à Santé publique Ottawa. Un gestionnaire de cas vous appellera pour passer en revue avec vous les informations relatives à l’auto-isolement. Il vous fournira également des ressources (pdf - 275 KB) qui vous permettront d’obtenir de l’aide, pour vous et votre famille, pendant cette période.

Dépistage des contacts

Le gestionnaire de cas vous demandera de communiquer avec vos contacts à haut risque pour les aviser qu’ils ont été exposés et qu’ils pourraient devoir s’auto-isoler

On vous demandera de penser :

  • aux endroits où vous êtes allés pendant la période où vous pouviez transmettre le virus;
  • à toutes les personnes avec qui vous avez été en contact étroit pendant la période où vous pouviez transmettre le virus.

Vos droits, nos droits

Vous avez le droit d’être traité avec respect et gentillesse. Nous nous efforcerons de répondre à toutes vos questions au mieux de nos capacités. Notre objectif est de vous appuyer dans cette démarche et de recueillir les renseignements dont nous avons besoin. Vos renseignements personnels sur votre santé et la santé de votre famille sont très importants pour nous.  

Nous vous demandons de bien vouloir écouter les conseils fournis et de nous aider à recueillir les renseignements dont nous avons besoin pour assurer la sécurité de la collectivité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la gestion des cas et des contacts, regardez cette vidéo!

Vous pouvez recevoir un message texte de la part de Santé publique Ottawa avant d’être contacté par un gestionnaire de cas

Si vous avez obtenu un résultat positif à un test de dépistage RCP de la COVID-19, il est possible que Santé publique Ottawa (SPO) essaie de vous joindre en vous envoyant un message texte automatisé avant qu’un gestionnaire de cas vous appelle. Ce message indiquera clairement qu’il a été envoyé par SPO et comprendra un lien sécurisé vers un formulaire en ligne adapté aux appareils mobiles qui contient des renseignements importants. Nous vous invitons à remplir les champs demandés (par exemple, votre état de santé, vos symptômes, le cas échéant et les personnes avec qui vous avez été en contact). La présentation de ces informations au moyen du formulaire permettra aux gestionnaires de cas de Santé publique Ottawa d’avoir accès à vos renseignements avant de vous appeler, ce qui pourra raccourcir le temps d’appel. N’oubliez pas que SPO ne vous demandera jamais vos renseignements bancaires ou votre numéro d’assurance sociale.

Accès à des soins médicaux pendant la période d’auto-isolement

Vous devez respecter les exigences d’auto-isolement. C’est la Loi. Cependant, vous pouvez interrompre l’isolement lors de certaines circonstances.

Si vous êtes en détresse, rendez-vous au service d’urgence le plus proche ou appelez le 9-1-1 (par exemple, si vous éprouvez des problèmes importants de respiration, des douleurs thoraciques, en cas d’évanouissement ou daggravation importante de tout symptôme de maladie chronique). Vous pouvez interrompre l’isolement en vue d’obtenir des soins médicaux urgents.

Veuillez prendre note que les soins médicaux urgents comprennent les bébés de moins de trois mois qui ont de la fièvre et doivent être vus par le CHEO ou le service d’urgence le plus proche. N’oubliez pas de dire au personnel de l’hôpital que vous avez reçu un résultat positif au dépistage de la COVID-19 ou que vous êtes en isolement parce que vous avez présenté des symptômes ou été un contact étroit récemment. Pour les situations non urgentes où vous avez besoin d’aide médicale, consultez une clinique de soins de la COVID-19.

L’isolement peut également être interrompu pour vous rendre à des rendez-vous médicaux essentiels auprès d’un professionnel de la santé qui ne peuvent être retardés, comme des rendez-vous pour des nouveau-nés dans les 24 à 72 heures suivant la sortie de l’hôpital. Veuillez en discuter avec votre professionnel de la santé avant de vous présenter à votre rendez-vous.

Ottawa a un centre d’isolement-volontaire pour les personnes qui n’ont pas accès à un logement adapté ou qui ne peuvent pas s’auto-isoler en toute sécurité dans leur propre maison. Consultez notre page Web du centre d’isolement volontaire pour plus d’informations.

Exercice en plein air pendant l’auto-isolement

Vous pouvez quitter votre domicile pour faire de l’exercice en plein air, seul ou avec un soignant. Vous devez maintenir une distance physique d’au moins deux mètres (six pieds) avec les autres en tout temps et porter un masque dans les aires communes lorsque vous sortez si vous vivez dans un immeuble d’appartements, un condo ou un hôtel. Vous ne devez pas vous rendre à des cours de conditionnement physique en plein air ou à des séances d’entraînement personnel.

Période d’auto-isolement pour les personnes qui présentent des symptômes ou qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage RCP ou à un test de dépistage rapide d’antigènes de la COVID-19

Au moment du calcul de votre période d’auto-isolement, comptez le jour 0 de votre isolement selon : 
- la date de début des symptômes (par exemple, si vous commencez à présenter des symptômes le 10 avril, le 10 avril est votre jour 0 et votre dernier jour d’isolement est à 23 h 59 le 15 avril); 
- la date de dépistage (par exemple, si vous n’avez pas de symptômes et que vous avez été testé le 15 juillet, le 15 juillet est le jour 0 et votre dernier jour d’isolement est à 23 h 59 le 20 juillet). 
Ces deux exemples concernent une période d’isolement de cinq jours.

Si vous avez des symptômes de la COVID-19 et que vous n’êtes pas admissible au test de dépistage RCP ou à un test de dépistage rapide d’antigènes de la COVID-19, consultez l’infographie : Vous présentez des symptômes et vous craignez d'avoir la COVID-19 (pdf - 321 KB) Ce document n'est pas dans un format accessible actuellement. (Ce document n'est pas dans un format accessible actuellement. Un document accessible sera mis en ligne sous peu. 

Étant donné que les tests moléculaires (RCP et tests moléculaires rapides) sont offerts en priorité aux personnes présentant un risque accru de complications graves et à celles qui vivent et travaillent dans des environnements à haut risque, les tests moléculaires ne sont plus recommandés pour toutes les personnes de la communauté présentant des symptômes de la COVID-19. Les personnes qui présentent des symptômes et ne sont pas admissibles aux tests RCP sont présumées avoir la COVID-19 et doivent s'auto-isoler comme c’est indiqué ci-dessous.

Période d’auto-isolement pour les personnes qui présentent des symptômes ou qui obtiennent un résultat positif à un test de dépistage RCP ou à un test de dépistage rapide d’antigènes de la COVID-19
Période d’isolementScénario

Cinq jours après le début de vos symptômes ou la date de votre résultat positif, le cas échéant (selon la première éventualité)

et si vous présentez des symptômes, jusqu’à ce que vos symptômes s’améliorent pendant 24 heures (ou 48 heures en cas de symptômes gastro-intestinaux), et que vous n’avez pas de fièvre.

Si vous êtes :

10 jours après le début de vos symptômes ou la date de votre résultat de test positif, le cas échéant (selon la première éventualité)

et si vous présentez des symptômes, jusqu’à ce que vos symptômes s’améliorent pendant 24 heures (ou 48 heures en cas de symptômes gastro-intestinaux), et que vous n’avez pas de fièvre.

Si vous êtes :

  • âgé de 12 ans ou plus ET n’êtes pas entièrement vacciné*
  • immunosupprimé (peu importe l’âge ou le statut vaccinal) incluant chimiothérapie anticancéreuse, infection au VIH non traitée avec lymphocytes T CD4 à 20 mg/jour (ou l’équivalent) pendant plus de 14 jours en association avec d’autres immunodépresseurs.
  • résidant d’un établissement à risque élevé**
  • hospitalisé en raison d’une maladie reliée à la COVID-19 

20 jours après le début de vos symptômes ou la date de votre résultat de test positif, le cas échéant (selon la première éventualité)

et si vous présentez des symptômes, jusqu’à ce que vos symptômes s’améliorent pendant 24 heures (ou 48 heures en cas de symptômes gastro-intestinaux), et que vous n’avez pas de fièvre.

Si vous êtes :

  • gravement malade (avez besoin de soins de niveau USI)

Vous devez, pendant un total de 10 jours (ou 20 jours si vous êtes immunodéprimé) après le début des symptômes (ou la date du résultat positif du test, selon la première éventualité) :

  • continuer de porter un masque bien ajusté dans tous les lieux publics :
    • porter un masque autant que possible dans les lieux publics (y compris à l’école et à la garderie, sauf si vous avez moins de deux ans (24 mois) ). Des exceptions s’appliquent pour retirer temporairement votre masque pour des activités essentielles comme manger (p. ex., manger dans un espace commun à l’école ou au travail tout en gardant le plus de distance possible avec les autres);
    • Vous pouvez participer aux activités où il faut porter un masque, mais vous devez éviter les activités où il serait nécessaire de retirer le masque (p. ex., dîner au restaurant, jouer un instrument à vent, sports de contact où les masques ne peuvent être portés en toute sécurité);
    • les personnes exemptées du port du masque (p. ex., les enfants de moins de deux ans (24 mois), etc.) peuvent retourner dans des lieux publics sans porter de masque.
  • éviter de rendre visite à une personne immunodéficiente ou à risque élevé de maladie (c.-à-d. les personnes âgées);
  • éviter de visiter ou de vous présenter au travail dans un milieu à risque élevé**.
  • les employés travaillant dans les milieux aux risques les plus élevés** doivent signaler leur exposition et suivre les directives de leur lieu de travail pour reprendre le travail.

Foire aux questions concernant les tests antigéniques rapides (TAR) et les tests PCR

Comment obtenir un prélèvement d'échantillon de test antigénique rapide

Je suis symptomatique et le résultat de mon TAR est positif

Vous n’êtes plus tenu de subir un test moléculaire rapide ou un test RCP de confirmation, ni encouragé à le faire. Il n’est pas nécessaire de signaler les résultats positifs des tests antigéniques rapides à SPO.

Si avez reçu un résultat positif à un test antigénique rapide ou si vous êtes présumé positif en fonction de vos symptômes, obtenir des directives en matière d’isolement

Les contacts familiaux des personnes qui ont des résultats positifs aux tests ou présumés positifs en fonction de leurs symptômes peuvent devoir s’isoler.

Vous devriez également communiquer avec vos contacts qui ne font pas partie de votre ménage en leur fournissant la lettre pour les contacts à risque élevé (pdf – 239 KB, ce document n’est pas dans un format accessible actuellement). Les personnes qui sont admissibles à un test RCP en laboratoire sont encouragées à se faire tester.  

Je suis symptomatique et j’ai reçu un résultat négatif au TAR

Si vous avez effectué deux tests antigéniques rapides à un intervalle de 24 à 48 heures en recevant chaque fois un résultat négatif, vous pouvez mettre fin à votre auto-isolement à condition que vos symptômes s’améliorent depuis au moins 24 heures (48 heures si vous avez des symptômes gastro-intestinaux). Les membres de votre foyer peuvent, eux aussi, mettre fin à leur isolement pour autant qu’ils n’ont pas de symptômes.

Si vous devez vous isoler en raison d’un contact à haut risque avec une personne atteinte de la COVID-19, poursuivez votre isolement pour toute la durée prévue.

Si vous n’êtes pas en mesure d’effectuer deux tests antigéniques rapides, on présume alors que votre statut est positif en raison de vos symptômes et vous devez suivre les directives d’auto-isolement pour les personnes qui présentent des symptômes ou qui ont obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 lors d’un test RCP ou d’un test antigénique rapide. Il n’est plus nécessaire, ni recommandé, pour vous de subir un test moléculaire rapide ou un test RCP de confirmation.

Les contacts familiaux de personnes qui obtiennent un résultat positif ou sont présumés positifs en fonction de leurs symptômes peuvent être tenus de s’isoler.

Vous devriez également communiquer avec vos contacts qui ne font pas partie de votre ménage en leur fournissant la lettre pour les contacts à risque élevé (pdf – 239 KB, ce document n’est pas dans un format accessible actuellement). Les personnes qui sont admissibles à un test RCP en laboratoire sont encouragées à se faire tester.

Je suis asymptomatique et j’ai reçu un résultat positif au TAR

Il n’est plus nécessaire ni recommandé pour vous de subir un test RCP ou un test antigénique rapide de confirmation. Il n’est pas nécessaire de signaler les résultats positifs de test antigénique rapide à SPO.  

Si avez reçu des résultats positifs d’un test antigénique rapide ou si vous êtes présumé positif en fonction de vos symptômes, consultez les directives en matière d’isolement

Les contacts familiaux des personnes qui ont des résultats positifs aux tests ou présumés positifs en fonction de leurs symptômes pourraient devoir s’isoler.

Vous devriez également communiquer avec vos contacts qui ne font pas partie de votre ménage en leur fournissant la lettre pour les contacts à risque élevé (pdf – 239 KB, ce document n’est pas dans un format accessible actuellement). Les personnes qui sont admissibles à un test RCP en laboratoire sont encouragées à se faire tester. 

Je suis asymptomatique et j’ai reçu un résultat négatif au TAR

Vous n’avez pas besoin de vous isoler à moins que ce soit en raison d’un contact étroit (et vous répondez aux critères d'auto-isolement).

J’ai des symptômes, mais j’ai obtenu un résultat négatif à un test PCR. Est-ce que moi et mes contacts devons quand même nous isoler?

Les personnes qui ont des symptômes et qui sont admissibles au test RCP et obtiennent un résultat négatif peuvent cesser de s’isoler lorsque leurs symptômes s’améliorent depuis au moins 24 heures (48 heures si vous avez des symptômes gastro-intestinaux) à moins qu’elles sachent ou qu’elles aient été informées qu’elles ont été exposées à une personne positive pour la COVID-19 ou ayant des symptômes de COVID-19. Si vous avez été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19 ou présentant des symptômes de la maladie et que vous devez vous isoler, vous devez compléter votre période d’isolement même si votre test RCP est négatif. Les membres du ménage des personnes qui obtiennent un résultat de test RCP négatif et n’ont aucun symptôme ne sont plus obligées de s’isoler.

Personnes qui sont des contacts de quelqu’un dont le test est positif à la COVID-19 (les contacts à risque élevé)

Si vous avez été en contact avec une personne qui a reçu un diagnostic positif de COVID 19, veuillez completer l’outil de détermination de l’auto-isolement pour savoir si vous devez vous isoler.

Veuillez partager cette lettre aux contacts à risque élevé  (PDF - 247 KB) avec toute personne avec qui vous étiez en contact étroit, en commençant 48 heures avant l’apparition de vos symptômes (ou 48 heures avant votre résultat positif, si vous ne présentez aucun symptôme), jusqu'à ce que vous commenciez à vous isoler. (Ce document n’est pas dans un format accessible actuellement).

Infographie - Qu’est-ce qu’un contact étroit (PDF - 728 KB) (disponible en arabe et somali)

Comment retracer les personnes avec qui vous avez eu des contacts étroits (PDF - 324 KB) 

Qu’est-ce qu’un contact à haut risque et comment est-ce déterminé?

Un contact à haut risque est une personne qui a été en contact étroit avec une personne qui avait des symptômes ou qui avait reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 au moment où elle aurait pu transmettre le virus à d'autres (période de transmissibilité). La période de transmissibilité d'une personne est de 48 heures avant l’apparition de son premier symptôme ou de 48 heures avant la date de son test (si elle ne présente aucun symptôme) jusqu'à la fin de sa période d'auto-isolement. Un contact étroit consiste à être pendant une période prolongée à moins de deux mètres (six pieds) d'une personne qui avait des symptômes ou qui a été testée positive à la COVID-19, ou d’avoir eu plusieurs rencontres rapprochées avec cette personne, sans protection adéquate. Consultez notre page sur les Masques pour plus d'informations sur l'utilisation des masques.

Certains exemples de situation à risque élevé comprennent :

  • avoir un contact physique comme serrer la main de quelqu’un, enlacer, embrasser, être exposé aux éternuements ou à la toux de quelqu’un;
  • vivre dans le même ménage (cela exclut les personnes qui vivent dans une unité entièrement séparée, comme un appartement de sous-sol autonome);
  • fournir des soins à quelqu’un (par exemple, prendre soin d’un parent âgé).

SPO peut décider qu’une personne est un contact à haut risque en fonction des renseignements fournis par la personne qui a reçu le résultat positif. SPO peut également prendre cette décision en fonction des renseignements fournis par l’endroit où l’exposition a eu lieu, comme des écoles, des garderies ou des lieux de travail. SPO évalue de nombreux facteurs pour déterminer si un contact a été exposé à un risque élevé. Cela comprend l’endroit où vous étiez, combien de temps vous étiez ensemble, à quel point vous étiez proches, et si des masques étaient portés.

Les contacts à haut risque doivent-ils se faire dépister?

Étant donné que les tests moléculaires (PCR et tests moléculaires rapides) sont prioritaires pour les personnes présentant un risque accru de complications graves et celles qui vivent et travaillent dans des environnements à haut risque, les tests moléculaires ne sont plus recommandés pour toutes les personnes de la communauté présentant des symptômes compatibles avec COVID-19.

Vous pouvez passer un test si vous répondez aux critères mentionnés sur notre page Web de test. Si vous développez des symptômes et n'êtes pas éligible au test, veuillez consulter Période d'auto-isolement pour les personnes qui présentent des symptômes de COVID-19 mais ne peuvent pas se faire tester.

Si vous ne présentez aucun symptôme COVID-19, vous n'avez pas besoin de vous faire tester.

Messages automatisés pour les contacts à haut risque 

SPO utilise des messages automatisés lorsqu’il y a beaucoup de personnes à joindre. Cela permet d’atteindre rapidement un plus grand nombre de personnes et d’aider les contacts à haut risque à s’isoler le plus rapidement possible. Cela réduit la propagation de la COVID-19 dans la communauté. 

Si nous devons vous joindre de cette façon, vous recevrez votre premier message automatisé dès que nous aurons suffisamment d’informations pour vous contacter. 

Vous pourriez recevoir plus d’un message automatisé si vous êtes un contact à haut risque dans plus d’un établissement. Si le message automatisé vous demande de vous isoler jusqu’à deux dates différentes, vous devez vous isoler jusqu’à la date ultérieure. Par exemple, si l’on vous identifie comme un contact à risque élevé à l’école, l’administration vous conseille de vous isoler jusqu’au 20 mars 2021 et lors d’un événement social, les organisateurs vous conseille de vous isoler jusqu’au 23 mars 2021, vous devez vous isoler jusqu’au dernier jour, le 23 mars 2021.

Si vous êtes identifié comme un contact à haut risque et que SPO a déterminé qu’elle dispose de suffisamment d’informations pour vous ajouter aux listes automatisées, vous recevrez potentiellement :

Pendant combien de temps dois-je m’isoler?

Période d’isolement pour les contacts non familiaux de personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont obtenu un résultat positif à un test RCP ou à un test antigénique rapide (TAR)

Au moment du calcul de votre période d’auto-isolement, comptez le jour 0 de votre isolement selon 
- la date de début des symptômes (par exemple, si vous commencez à présenter des symptômes le 10 avril, le 10 avril est votre jour 0 et votre dernier jour d’isolement est à 23 h 59 le 15 avril); 
- la date de dépistage (par exemple, si vous n’avez pas de symptômes et que vous avez été testé le 15 juillet, le 15 juillet est le jour 0 et votre dernier jour d’isolement est à 23 h 59 le 20 juillet). 
Ces deux exemples concernent une période d’isolement de cinq jours.

Période d’isolement pour les contacts non familiaux de personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont obtenu un résultat positif à un test RCP ou à un test antigénique rapide (TAR)
ScénarioPériode d'isolation
Contacts à haut risque qui ne vivent pas avec la personne qui a des symptômes ou qui a obtenu un résultat positif pour la COVID-19 à un test RCP ou TAR et qui ne vivent pas dans un milieu à risque élevé

Vous n’êtes pas tenu de vous isoler, tant que vous n’avez pas de symptômes. Si vous présentez des symptômes, isolez-vous immédiatement.

Vous devez, pour un total de 10 jours après le dernier contact avec la personne qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 (sur un RCP ou un TAR) :

  • surveiller vous-même vos symptômes et vous isolez si vous présentez un symptôme de la COVID-19;
  • continuer de porter un masque bien ajusté dans tous les lieux publics :
    • portez un masque autant que possible dans les lieux publics (y compris à l’école et à la garderie, sauf pour les moins de deux ans). Il existe des exceptions pour retirer temporairement votre masque pour des activités essentielles comme manger (p. ex., manger dans un espace commun à l’école ou au travail tout en gardant le plus de distance possible avec les autres);
    • vous pouvez participer aux activités où il faut porter un masque, mais vous devez éviter les activités où il serait nécessaire de retirer vote masque (p. ex., dîner au restaurant, jouer un instrument à vent, sports de contact où les masques ne peuvent être portés en toute sécurité);
    • les personnes exemptées du port du masque (p. ex., les enfants de moins de deux ans) peuvent retourner dans des lieux publics sans porter de masque.
  • éviter de rendre visite à une personne immunodéprimée ou à risque élevé de maladie (p. ex., personnes âgées);
  • éviter de visiter ou de vous présenter au travail dans un milieu à risque élevé**
  • les employés travaillant dans les milieux aux risques les plus élevés ** doivent signaler leur exposition et suivre les directives de leur lieu de travail.
Contacts à haut risque qui vivent dans un établissement à risque élevé**

Vous devez vous isoler pendant 10 jours peu importe votre statut vaccinal.

Si vous développez des symptômes, continuez à vous isoler et faites-vous tester si vous êtes éligible. Si vous n’êtes pas éligible au test, consultez la page Période d’auto-isolement pour les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 mais ne peuvent pas se faire tester ci-dessus.

Contacts à risque élevé qui ont déjà obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 au cours des 90 derniers jours au moyen d’un TAR ou d’un test moléculaire (c.-à-d. RCP) seulement

Vous n’êtes pas tenu de vous isoler et vous pouvez vous présenter dans un milieu à risque élevé**, pourvu que vous n’ayez aucun symptôme. Vous devez surveiller vos symptômes pendant les 10 jours suivant votre contact avec la personne qui a obtenu un résultat positif au test de dépistage ou qui présente des symptômes.

Si vous présentez des symptômes, isolez-vous en fonction de la période d’isolement des personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont obtenu un résultat positif à un test RCP ou à un test antigénique rapide (TAR).

Période d’isolement pour les membres du ménage de personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont obtenu un résultat positif à un test RCP ou à un test antigénique rapide (TAR)
Période d’isolement pour les membres du ménage de personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont obtenu un résultat positif à un test RCP ou à un test antigénique rapide (TAR)
ScénarioPériode d’isolement

Les membres du ménage qui vivent avec la personne qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 au moyen d’un RCP ou d’un TAR

Et

• qui sont âgés de 18 ans et plus ET ont déjà reçu la dose de rappel

Ou

• qui ont moins de 18 ans ET sont entièrement vaccinés*

Vous n’êtes pas tenu de vous isoler tant que vous ne présentez pas de symptômes. Veuillez suivre les précautions pour les membres du ménage (voir l'encadré ci-bas).

Si vous présentez des symptômes, isolez-vous immédiatement.

Les membres du ménage qui vivent avec la personne qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 au moyen d’un test RCP ou d’un TAR

Et

qui ont déjà obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 au cours des 90 derniers jours (avec un test RCP ou un TAR).

Vous n’êtes pas tenu de vous isoler et vous pouvez vous présenter dans les milieux aux risques les plus élevés**, tant que vous n’avez pas de symptômes. Veuillez suivre les précautions pour les membres du ménage (voir l’encadré ci-bas).

Si vous présentez des symptômes, isolez-vous immédiatement.

 

Les membres du ménage qui vivent avec la personne qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 au moyen d’un RCP ou d’un TAR

Et

qui ne répondent pas aux exceptions ci-dessus

 

Vous devez vous isoler pendant la même période de temps que la personne qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 au moyen d’un test RCP ou d’un TAR).

Si un autre membre du ménage présente des symptômes de la COVID-19, vous devez prolonger votre isolement jusqu’à ce que la dernière personne présentant des symptômes qui a reçu un résultat positif ait terminé sa période d’isolement (la personne présentant des symptômes ou ayant reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 [avec un RCP ou un TAR] n’a pas à prolonger sa période d’isolement).

Veuillez suivre les précautions pour les membres du ménage (voir l’encadré ci-bas).

 

Précautions pour les membres du ménage :

Si l’auto-isolement est terminé en moins de 10 jours, ou si l’auto-isolement n’est pas nécessaire, pendant un total de 10 jours après la dernière exposition*** à la personne qui présente des symptômes ou qui a obtenu un résultat positif pour la COVID-19, TOUS les membres du foyer doivent :

  • autosurveiller leurs symptômes et s’isoler s’ils présentent des symptômes de la COVID-19;
  • continuer de porter un masque bien ajusté dans tous les lieux publics :
    • porter un masque autant que possible dans les lieux publics (y compris à l’école et à la garderie, sauf pour les moins de deux ans). Il existe des exceptions pour retirer temporairement le masque pour des activités essentielles comme manger (p. ex., manger dans un espace commun à l’école ou au travail tout en gardant le plus de distance possible avec les autres);
    • Vous pouvez participer aux activités où il faut porter un masque, mais vous devez éviter les activités où il serait nécessaire de le retirer (p. ex., dîner au restaurant, jouer un instrument à vent, sports de contact où les masques ne peuvent être portés en toute sécurité);
    • les personnes exemptées du port du masque (p. ex., les enfants de moins de deux ans, etc.) peuvent retourner dans des lieux publics sans porter de masque.
  • éviter de rendre visite à une personne immunodéprimée ou à risque élevé de maladie (c.-à-d. les personnes âgées);
  • éviter de visiter ou de se présenter au travail dans un milieu à risque élevé** (à moins d’un résultat positif au cours des 90 derniers jours);
  • les employés travaillant dans les milieux aux risques les plus élevés** doivent signaler leur exposition et suivre les directives de leur lieu de travail.

Si un autre membre du foyer présente des symptômes ou obtient un résultat positif à un test de dépistage, la période d’auto-isolement ou la période durant laquelle les membres asymptomatiques du ménage doivent suivre des précautions sera prolongée à partir du jour où la personne en question a commencé à avoir des symptômes ou obtenu un résultat positif à un test de dépistage (la première personne à avoir manifesté des symptômes ou obtenu un résultat positif à un test de dépistage n’est pas tenue de prolonger la période durant laquelle elle doit suivre des précautions supplémentaires).

Exemple :

  • La personne A obtient un résultat positif à un TAR et doit s’isoler pendant cinq jours selon son état de santé.
  • La personne A vit avec quatre autres personnes qui font partie du même ménage et qui sont toutes entièrement vaccinées et ont reçu la dose de rappel.
  • Les membres du ménage sont tenus de suivre les précautions supplémentaires susmentionnées pendant 10 jours après la dernière date d’exposition à la personne A.
  • Un autre membre du même ménage (personne B) présente des symptômes et commence à s’auto-­isoler.
  • Les autres membres du ménage doivent reprendre leur période de 10 jours pendant laquelle ils doivent suivre des précautions supplémentaires à partir de dernière date d’exposition à la personne B. La personne A doit suivre les précautions supplémentaires pendant un total de 10 jours à partir de l’apparition des symptômes ou du résultat positif du test. Elle n’est pas tenue de recommencer ses 10 jours de précautions supplémentaires si d’autres membres du foyer développent des symptômes ou obtiennent un résultat positif à un test PCR ou un TAR pour la COVID-19.
Enfants exposés dans une école ou dans un établissement de garde d’enfants
Pour obtenir de plus amples renseignements sur les contacts étroits qui se sont produits dans une école ou dans un établissement de garde d’enfants, consultez Soutenir les écoles pendant la COVID-19 et Soutenir les services de garde et de la petite enfance pendant la COVID-19.

Informations supplémentaires

Comment parler à une infirmière de santé publique?

Veuillez composer le 613-580-6744 et suivre les instructions à la ligne téléphonique COVID-19. Notre ligne téléphonique est ouverte du lundi au vendredi de 8 h à 16 h 30.

Avant d’appeler, veuillez consulter nos ressources pour obtenir des renseignements :

Veuillez télécharger le certificat médical de SPO afin de l’envoyer à votre employeur:

Si, en fonction des renseignements ci-dessus, vous devez vous isoler et que votre employeur exige un certificat médical, téléchargez notre certificat médical [pdf - 169 KB]

Pourquoi mon résultat au test de dépistage de la COVID 19 demeure t il positif après la fin de ma période d’auto isolement? Suis je toujours contagieux?

Test PCR après une infection à la COVID‑19 :

Il est fréquent de continuer à obtenir des résultats positifs après avoir guéri de la COVID‑19; certaines personnes peuvent continuer à obtenir des résultats positifs aux tests pendant des semaines ou des mois après le début de l’infection. En effet, le test décèle la présence de restes viraux qui ne sont plus vivants et ne peuvent pas causer d’infection. Cela signifie que vous n’êtes plus contagieux. Par conséquent, il n’est pas recommandé que les personnes qui ne présentent pas de symptômes subissent un test PCR dans une période de moins de 90 jours après l’infection initiale à la COVID‑19. Si la personne présente de nouveaux symptômes de la COVID‑19 au cours de cette période de 90 jours, il est recommandé de consulter un fournisseur de soins de santé afin de déterminer s’il est nécessaire d’effectuer d’autres tests de dépistage. Il est à noter que les personnes qui présentent de nouveaux symptômes de la COVID‑19 doivent effectuer l’outil de d’auto-évaluation provinciale et suivre les directives concernant l’isolement et le port du masque.

Test antigénique rapide (TAR) après l’infection :

Les tests antigéniques rapides (TAR) sont généralement moins sensibles au virus que les tests PCR et fonctionnent mieux chez les personnes symptomatiques. Si une personne obtient un résultat positif à un TAR, qu’elle soit symptomatique ou non, elle doit suivre les directives sur l’isolement et le port du masque jusqu’à ce qu’elle ait terminé la période d’auto‑isolement et que ses symptômes s’améliorent depuis 24 heures, même si elle a obtenu un résultat négatif à un test effectué au cours de sa période d’isolement.

Dix jours après avoir développé des symptômes ou avoir reçu un résultat positif (20 jours si la personne est immunodéprimée), il y a très peu de personnes dont le virus demeure viable, ce qui signifie qu’elles ne sont plus contagieuses. Par conséquent, les mesures liées à l’isolement et au port du masque peuvent être abandonnées en fonction du temps écoulé entre le début des symptômes ou la date du résultat positif (selon la première de ces éventualités) et il n’est pas recommandé de procéder à d’autres tests.

Après avoir reçu un résultat positif de la COVID‑19, soit au moyen d’un test PCR ou d’un TAR, les personnes infectées peuvent participer aux programmes de dépistage (p. ex. les programmes en milieu de travail qui effectuent régulièrement des tests pour détecter les infections à la COVID‑19 chez les personnes qui ne présentent pas de symptômes) 30 jours après le début de l’infection à la COVID‑19. Si une personne présente de nouveaux symptômes de la COVID‑19 au cours de la période de 30 jours suivant un résultat positif à un TAR, il est recommandé de consulter un fournisseur de soins de santé afin de déterminer s’il est nécessaire d’effectuer d’autres tests de dépistage. Il est à noter que les personnes qui présentent de nouveaux symptômes de la COVID‑19 doivent effectuer l’outil d’auto-évaluation provinciale et suivre les directives concernant l’isolement et le port du masque.

Définitions

*Entièrement vacciné signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis votre réception de :​

  • La série complète d’un vaccin contre la COVID-19 autorisé par Santé Canada (par exemple, deux doses de Moderna, de Pfizer-BioNTech, d’AstraZeneca/COVIDSHIELD, Novavax ou Medicago OU une dose de Janssen [Johnson; Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins, ou
  • Une ou deux dose(s) d’un vaccin contre la COVID 19 non autorisé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivies d’une dose d’un vaccin contre la COVID 19 à ARNm autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna) ou
  • Trois doses d’un vaccin contre la COVID 19 non autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala)

**Les milieux aux risques les plus élevés comprennent :

  • Les hôpitaux+, y compris les établissements de soins continus complexes.
  • Les lieux d’hébergement collectif, y compris les foyers de soins de longue durée, les maisons de retraite, les pavillons de santé des aînés des Premières Nations, les foyers de groupe, les maisons d’hébergement, les hospices, les établissements correctionnels et les écoles en milieu hospitalier.
  • Les lieux de travailles et d’hébergement collectif des travailleurs d’agricole internationaux

+Les établissements de soins de santé sont les lieux dans lesquels se trouve un nombre important de patients ayant un système immunitaire affaibli (p. ex. centres de dialyse, cliniques externes de chimiothérapie, cliniques de greffe). Suivez les lignes directrices de votre employeur pour le retour au travail. Si votre employeur ne fournit pas de lignes directrices pour le retour au travail, les travailleurs de la santé doivent évaluer les risques et les avantages liés à une reprise du travail après une période d’isolement de 5 jours. Vous devez déterminer si votre retour au travail peut conduire à plusieurs personnes à haut risque (voir ci-dessus) étant infectées en raison du faible risque de transmission du virus.

La plupart des milieux communautaires ne sont généralement pas considérés comme des milieux à risque élevé (p. ex. soins dentaires, optométrie).

Les établissements qui offrent des services de garde d’enfants, y compris les écoles, ne sont pas considérés comme des milieux à risque élevé, sauf s’ils sont des établissements d’hébergement collectif ou sont associés à un milieu de soins de santé pour personnes immunodéprimées ou personnes souffrant de maladies complexes (p. ex. soins de relève). 

***La dernière exposition fait référence au dernier jour où le membre du ménage a été exposé à la personne qui s’isole avec des symptômes de COVID-19, ou un résultat positif à un test pour la COVID-19 :

  • S’ils ne sont pas en mesure de s’auto-isoler efficacement à la maison, les membres du foyer seront exposés jusqu’à la fin de la période d’isolement de la personne qui présente des symptômes ou qui a obtenu un résultat positif pour la COVID-19.
  • En cas d’exposition continue, le dernier jour d’exposition à la personne présentant des symptômes ou ayant obtenu un résultat positif pour la COVID-19 est le dernier jour de la période d’isolement de la personne présentant des symptômes ou ayant obtenu un résultat positif pour la COVID-19.
  • Par exemple, si un enfant atteint de COVID-19 s’auto-isole du lundi au samedi, la « dernière exposition » du parent qui s’occupe de l’enfant positif pour la COVID-19 sera le samedi.

Contactez Nous