Prévention des overdoses et intervention en la matière et la naloxone

Dernière révision : Le 29 février 2023

N’importe quelle drogue peut être coupée avec du fentanyl ou du carfentanil. Tu ne peux donc jamais savoir ce que contiennent les drogues obtenues ailleurs qu’en pharmacie ou un détaillant gouvernemental (comme un OCS). Si c’est un ami qui te les donne, que tu les commandes en ligne ou que tu les achètes d’un revendeur de drogue, tu ne peux pas savoir à quel point elles sont toxiques.

Les comprimés contrefaits sont fabriqués de manière à ressembler à des opioïdes prescrits ou à d’autres médicaments. Le fentanyl illicite est souvent fabriqué sous forme de poudre et mélangé avec d’autres drogues (comme l’héroïne, la cocaïne ou le crack). Il peut également être compressé sous forme de comprimés qui sont revendus comme étant de l’oxycodone (OxyContin, « Oxy », Percocet, « percs » ou « 80s ») ou d’autres comprimés comme le speed et l’ecstasy (MDMA).

Il n’existe aucun moyen facile de savoir si ce que tu consommes contient du fentanyl. On ne peut pas le sentir ou le goûter. Une très petite quantité peut provoquer une overdose.

Utilisation à moindre risque

On rappelle aux personnes qui utilisent des drogues :

  • Évitez d’utiliser seul(e) – Si vous utilisez seul(e) et subissez une surdose, personne ne sera là pour vous aider. Si vous utilisez avec quelqu’un, n’utilisezpas en même temps.  
  • Si vous utilisez seul(e) –  
  • Emportez de la naxolone – La naloxone est un médicament qui peut renverser temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes. Les trousses de naloxone sont disponibles sans frais en Ontario. Veuillez consulter la page Web Arrêt Overdose Ottawa pour savoir comment vous procurer une trousse de naloxone sans frais.
  • Ne mélangez pas les drogues – Consommer plusieurs drogues à la fois augmente le risque de surdose.  
  • Sachez quand vous arrêter – Votre risque de surdose augmente si vous utilisez pour la première fois ou si vous n’avez pas utilisé depuis au moins trois jours. Votre tolérance variera aussi en fonction :
    • de votre poids;
    • des maladies dont vous êtes atteint;
    • de votre degré de stress;
    • d’un système immunitaire affaibli (en raison d’une hépatite, par exemple);
    • d’un manque de sommeil;
    • de votre consommation d’autres drogues ou médicaments;
    • de votre état de santé général.
  • Allez-y lentement – La qualité des drogues non réglementées est imprévisible. Le fentanyl ou le carfentanil peuvent être mélangés à d’autres substances.  
  • Consulter un médecin en cas de lésions cutanées inhabituelles. 

Si vous avez un(e) ami(e) ou un membre de votre famille qui utilise de la drogue, nous vous encourageons à : 

  • Savoir reconnaître les signes d’une surdose et composer le 9-1-1 immédiatement si vous êtes témoin d’une surdose. 
  • Assurez-vous d’avoir de la naloxone – un médicament qui peut contrer temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes. 
  • Suivez sans frais le cours en ligne Fêter plus sûrement et obtenez un certificat. Apprenez-en davantage sur les substances couramment utilisées, la façon de reconnaître les signes d’une surdose et comment vous procurer de la naloxone, et obtenez de l’information sur le soutien et les services en santé mentale, en dépendances et en santé liée à l’utilisation de substances.
Signes et symptômes d'une overdose

Les signes de l’overdose peuvent différer d’une personne à l’autre et selon les substances en cause. Une overdose est une urgence médicale, et la première étape est toujours d’appeler le 911.

Signes et symptômes d’une overdose
Type de drogue Signes et symptômes courants d’une overdose
Opioïdes

(par exemple l'héroïne, la morphine, le fentanyl, la méthadone, l'OxyContin)

  • Respiration très lente ou irrégulière, ou absence complète de respiration
  • Lèvres ou ongles bleus
  • Corps mou
  • Ronflements profonds ou sons de gargouillement
  • Perte de conscience, évanouissement (vous ne parvenez pas à réveiller la personne)
  • Absence de réaction (la personne ne réagit pas lorsque vous lui parlez ou que vous la secouez)
  • Contraction extrême de la pupille (qui devient minuscule)
Stimulants

(par exemple la cocaïne, l'amphétamine [speed], la méthamphétamine en cristaux, la MDMA ou l'ecstasy)

  • Convulsions
  • Sensation d’oppression et de serrement dans la poitrine
  • Écume à la bouche
  • Pouls rapide
  • Transpiration excessive
  • Vomissements
  • Maux de tête, vertige, bourdonnement dans les oreilles
  • Respiration difficile
  • Effondrement soudain
  • Perte de conscience, évanouissement (vous ne parvenez pas à réveiller la personne)
Hallucinogènes

(par exemple l'acide, le LSD, la kétamine, les champignons magiques)

  • Syndrome catatonique (la personne semble en transe)
  • Psychose (la réalité de la personne est altérée, elle peut avoir des hallucinations ou des délires)
  • Nausées et vomissements
  • Convulsions
Quoi faire en cas d’overdose d’opioïdes

5 étapes pour sauver une vie et Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose

Criez et secouezAppelez le 911Administrez de la naloxoneFaites de la respiration de sauvetage ou des compressions thoraciquesEst-ce que ça marche?

Que faire en cas d'overdose?

Voici les recommandations en cas d’overdose dans le cadre de la pandémie de la COVID-19.

Avant d’intervenir, n'oubliez pas de mettre les gants sans latex fournis avec votre trousse de naloxone.

1. Criez le nom de la personne et secouez-la par les épaules.

2. Composez  immédiatement le 911 si la personne ne réagit pas.

3. Administrez de la naloxone :

  • Vaporisation nasale : insérez le vaporisateur dans la narine, puis appuyez fermement sur le piston pour libérer la dose à l'intérieur du nez (n’appuyez que lorsque le vaporisateur est dans la narine). 

OU

  • Injection : injectez le contenu d’un flacon ou d’une ampoule dans le bras ou la jambe de la personne.  

4. Effectuer uniquement des compressions thoraciques (pas des respirations de sauvetage).

5. Est-ce que ça marche? S’il n’y a pas d’amélioration dans les 2 à 3 minutes, répétez les étapes 3 et 4.

6. Restez avec la personne.

Si la personne respire toute seule ou si vous devez laisser la personne seule, placez-la en position de rétablissement. La position de rétablissement aide à garder les voies respiratoires ouvertes pour que la personne puisse respirer et ne s’étouffe pas avec ses vomissures ou ses crachats.

Pour obtenir plus de services et de ressources, consultez la page Web sur les Services et ressources de santé mentale, dépendances et de santé liée à l'utilisation de substances.

Pour tout recommendations et la situation actuelle relié à la COVID-19, visitez la page web de Santé publique Ottawa. 

Position de rétablissement

position de récupération

  1. En vous plaçant à côté de la victime, allongez le bras de la victime le plus près de vous au-dessus de sa tête.
  2. Placez ensuite son autre bras sur sa poitrine et pliez la jambe la plus loin de vous. Tournez ensuite la victime vers vous pour la positionner sur le côté.
  3. La victime est étendue sur le côté, la tête posée sur son bras allongé, le genou plié et stable.

Il est important de rester avec la personne après lui avoir administré de la naloxone pour les raisons suivantes :

  • La personne pourrait être confuse et effrayée à son réveil. Vous devrez lui dire ce qui s’est passé.
  • De nombreux opioïdes peuvent demeurer plus longtemps dans l’organisme que la naloxone. Les effets de l’overdose pourraient donc revenir. Il est important de s’assurer que la personne sache qu’elle ne doit pas prendre d’autres drogues.
  • Il est important de dire aux paramédics tout ce que vous savez de la situation afin qu’ils puissent offrir les meilleurs soins possible.
  • La naloxone peut provoquer des symptômes de sevrage chez les personnes qui ont consommé des opioïdes. La victime pourrait donc vouloir consommer de nouveau. Le fait de continuer à consommer augmente le risque d’overdose une fois les effets de la naloxone dissipés.
  • Les symptômes de sevrage peuvent être très inconfortables pour la personne, mais ne mettent pas sa vie en danger. Il peut s’agir :
    • de douleurs musculaires;
    • de sueurs;
    • de nausées et de vomissements;
    • d’agitation;
    • d’irritabilité.

Consultez nos conseils sur la façon de réagir aux surdoses d’un stimulant comme la cocaïne, la méthamphétamine en cristaux, la MDMA ou le Ritalin. (Disponible en anglais seulement)

La naloxone 

Une overdose est une urgence médicale pouvant causer la mort. La naloxone est un médicament qui peut inverser temporairement les effets d’une overdose d’opioïdes, mais elle ne traite pas l’overdose. Si vous êtes témoin d’une overdose ou que vous soupçonnez qu’une personne fait une overdose, appelez le 911 et administrez de la naloxone, même si vous ne savez pas quelle drogue a été consommée. Les opioïdes sont des drogues comme l’héroïne, la morphine, la codéine, le Percocet, la méthadone, le fentanyl, le carfentanil, etc.

La reconnaissance rapide des signes d’une overdose et l’utilisation d’une trousse de naloxone peuvent sauver une vie.

 La naloxone vous fait gagner du temps en attendant les paramédics. Les trousses de naloxone ne remplacent pas les soins d’urgence et ne diminuent pas l’importance d’appeler le 911.

La naloxone : Sauver une vie (fiche d’information) - Gouvernement du Canada

Effets de la naloxone
Pendant une overdose d’opioïdes, la respiration ralentit ou s’arrête. La naloxone bloque les effets des opioïdes sur le cerveau. Elle inverse temporairement les effets sur la respiration. L’administration de naloxone peut prévenir un décès ou des dommages au cerveau consécutifs à un manque d’oxygène.

La naloxone ne fonctionne que dans les cas d’overdoses liées aux opioïdes. Il est important de se rappeler que beaucoup d’autres drogues sont coupées avec du fentanyl et du carfentanil. Si la personne a consommé des drogues et montre des signes d’une overdose d’opioïdes, composez le 911 et administrez de la naloxone.

Combien de temps faut-il avant que la naloxone produise son effet?

La naloxone commence habituellement à être efficace après un délai de deux à trois minutes.

La naloxone reste active dans le corps jusqu’à deux heures après l’administration, mais il faut savoir que les effets de la plupart des durent plus de deux heures! Si l’opioïde est toujours dans l’organisme après la dissipation des effets de la naloxone, les signes d’overdose peuvent réapparaître.

C’est pourquoi il est crucial de toujours composer le 911 en cas d’overdose!

Contre-indications
Il est peu probable que l’administration de naloxone à une personne inconsciente en raison d’une overdose à un non-opioïde cause davantage de tort. Les overdoses constituent un danger de mort. Il vaut mieux administrer de la naloxone que de ne pas le faire.

Le seul cas où vous n’administreriez pas de naloxone à une personne en overdose serait s’il y avait des antécédents d’allergie connus à la naloxone ou à ses ingrédients. Si vous ne savez pas si la victime est allergique à la naloxone (ce qui est probable dans le cas d’une urgence médicale), administrez ce médicament.

La naloxone est un médicament sûr pour les personnes de tous âges. Elle peut contrecarrer temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes qui pourrait être fatale. Voilà donc pourquoi elle peut être administrée sans égard à l’âge, à une grossesse ou à un allaitement en cours, ou à la présence d’une maladie cardiaque ou respiratoire, ou bien d’une insuffisance hépatique ou rénale.

Pour en savoir plus sur l’administration de la naloxone, consultez les ressources ci-dessous :

Où se procurer une trousse de naloxone

Trousse de naloxone à emporter

En Ontario, la naloxone est offerte sans frais dans le cadre de divers programmes. Elle est offerte aux personnes susceptibles de faire une overdose et aux personnes qui pourraient aider une victime d’overdose. Vous trouverez ci-dessous la liste des endroits à Ottawa où vous procurer sans frais une trousse de naloxone. Vous pouvez également consulter le site Web du gouvernement de l’Ontario pour trouver le partenaire de distribution de trousses de naloxone le plus proche :

Programme des services de réduction des méfaits à Santé Publique Ottawa

Trousses gratuites et formation offertes aux clients et à leurs proches.

  • Bureau du Programme
    • 179, rue Clarence (dans le marché By)
    • Ouvert de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi
  • Fourgonnette mobile du Programme qui offre des services dans l’ensemble de la Ville d’Ottawa
    • De 17 h à 23 h 30, sept jours sur sept
    • 613 232-3232
  • Pour de plus amples renseignements à ce sujet, visitez notre section sur les Services de réduction des méfaits à Ottawa.

Pharmacies locales d’Ottawa

Vous pouvez obtenir une trousse gratuite dans une pharmacie participante près de chez vous en :

  • téléphonant à la Ligne d’aide sur la drogue et l’alcool au 1 800 565-8603;
  • consultant la liste des pharmacies offrant de la naloxone dressée par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée. S’il manque une pharmacie à la liste, veuillez communiquer avec le Ministère;

Une fois que vous avez trouvé une pharmacie, Santé publique Ottawa vous recommande de téléphoner avant de vous y rendre afin de vous assurer que de la naloxone y est toujours disponible.

Partenaires locaux de réduction des méfaits dans la communauté d’Ottawa

Obtenez une trousse et une formation gratuites chez un partenaire de réduction des méfaits participant près de chez vous en consultant cette carte des organismes communautaires (en anglais seulement) qui offrent de la naloxone.

Formation en ligne

Notre formation enligne sur la prévention des surdoses et les interventions en cas de surdose est maintenant disponible! Renseignez-vous sur les types de drogues, l’intoxication et la prévention des surdoses, la naloxone, les interventions en cinq étapes en cas de surdose d’opioïdes, et les soutiens disponibles. Allez-y à votre rythme.

Ambulances Saint-Jean et pharmacie Sobeys d’Orléans

Séances mensuelles gratuites de sensibilisation aux opioïdes et de formation sur la naloxone.

  • Offertes le 1er mercredi du mois de midi à 13 h.
  • Dans les locaux des Ambulances Saint-Jean (1050, promenade Morrison).
  • Pour vous inscrire, écrivez à info.ottawa@sja.ca.

Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose

La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose protège le répondant, la victime d’overdose et toute personne sur place. Elle fait en sorte que personne ne peut être accusé de :
  • possession d’une substance contrôlée (comme des drogues);
  • violation par la possession simple des conditions de liberté provisoire, d’ordonnance de probation, de libération conditionnelle ou d’ordonnance de sursis.

La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose ne protège pas contre les accusations portant sur :

  • les mandats d’arrestation non exécutés;
  • la production et la vente de substances contrôlées (comme des drogues);
  • tout autre crime non mentionné dans la Loi.

Pour en savoir plus, consultez le site web du gouvernement du Canada.

ArretOverdoseOttawa.ca
ArretOverdoseOttawa.ca


Actualités

a honeycomb bullet

Des trousses de collecte d’objets pointus ou tranchants pourront être recueillies à partir du 1er mai 2024 dans les établissements participants. Dans l’optique de promouvoir la sécurité de la communauté, Santé publique Ottawa, avec l’aide de ses partenaires, a mis en place diverses mesures qui offrent des solutions pour éliminer les accessoires facilitant la consommation de drogues qui ont été jetés de façon inappropriée. Apprenez comment éliminer les aiguilles et les accessoires pour la consommation de drogues.

a honeycomb bulletPréoccupations croissantes au sujet de la toxicité de l’approvisionnement en drogues non réglementées - Le 9 février 2024. Santé publique Ottawa, le Service de police d’Ottawa, le Service paramédic d’Ottawa et le Groupe de travail sur la prévention des surdoses émettent une alerte pour avertir la population du risque de surdose lié à la toxicité de l’approvisionnement en drogues non réglementées.

a honeycomb bulletVoir nos nouvelles fiches d'information sur les nitazènes et la médétomidine/dexmédétomidine dans l'approvisionnement en drogues non réglementées.

Contactez Nous