Soutenir les écoles: Questions fréquemment posées

Questions fréquemment posées

Dépistage de la COVID-19 et résultats

Le dépistage et les tests sont-ils encore importants, même si mon enfant ne fait que de l'apprentissage virtuel? 

Oui. Il faut continuer le dépistage et les tests de la COVID-19 même si les enfants ne vont pas à l’école en personne. Il faut continuer le dépistage et les tests de la COVID-19 même si les enfants ne vont pas à l’école en personne. Bien que les enfants participent virtuellement à l’école, l’infection peut se propager entre les membres du ménage, puis aux autres membres de la communauté. Des membres du ménage peuvent travailler ou avoir accès à des services à l’extérieur de la résidence, ce qui peut entraîner une transmission du virus vers la maison ou la communauté. La propagation de cette infection a déjà entraîné des pressions supplémentaires sur le système de soins de santé. Les tests de dépistage sont importants; si votre enfant présente des symptômes, faites-lui passer un test de dépistage. 

Si une personne est entièrement vaccinée, il est important qu’elle poursuive le dépistage et les tests si elle présente des symptômes de la COVID-19. Le dépistage, les tests et l’auto-isolement peuvent réduire la propagation du virus dans la communauté. 

Dois-je faire tester mon enfant pour la COVID-19 avant qu’il ne retourne à l’école ou au service de garde?
Faire tester votre enfant avant de retourner à l’école ou service de garde n’est généralement pas recommandé s’il ne présente pas de symptômes de la COVID-19, à moins qu’il n’ait été en contact étroit avec une personne dont le test de COVID-19 a été positif. Actuellement, la SPO recommande le test de dépistage pour ceux qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui sont en contact étroit avec une personne dont le test pour la COVID-19 a été positif.
Les enseignants et le personnel scolaire ou de services de garde devraient-ils subir un test de COVID-19 avant de reprendre leur travail dans les écoles?
Les enseignants et le personnel scolaire ou de services de garde n’ont pas besoin de subir un test de dépistage avant de revenir à l’école ou service de garde, à moins qu’ils ne présentent des symptômes de la COVID-19 ou qu’ils n’aient été en contact étroit avec une personne dont le test de dépistage de COVID-19 s’est révélé positif.
Mon enfant doit-il avoir obtenu un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 ou un billet du médecin pour pouvoir retourner à l’école ou au service de garde après s’être rétablis de la COVID-19?

Non. L’enfant peut retourner à l’école ou au service de garde après s’être isolé pendant 10 jours s’il ne présente pas de fièvre (sans avoir pris des médicaments pour réduire la fièvre) et si ses symptômes s’améliorent* depuis 24 heures (ou 48 heures s’il s’agissait de vomissements ou de diarrhée). L’auto-isolement pourrait être prolongé au-delà de 10 jours si SPO l’ordonne.

*REMARQUE : Il n’est pas nécessaire que les symptômes légers, comme l’écoulement nasal, aient disparu complètement lorsque votre enfant retourne à l’école ou au service de garde, pourvu que ces symptômes légers se soient améliorés et que les autres symptômes aient disparu.

Les membres du personnel doivent-ils avoir obtenu un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 ou un billet du médecin pour pouvoir retourner travailler après s’être rétablis de la COVID-19?
Non. Les membres du personnel peuvent retourner à l’école ou au service de garde après s’être isolés pendant 10 jours s’ils ne présentent pas de fièvre (sans avoir pris des médicaments pour réduire la fièvre) et si leurs symptômes s’améliorent depuis 24 heures*. L’auto-isolement pourrait être prolongé au-delà de 10 jours si SPO l’ordonne.
Si une personne de l’école de mon enfant est déclarée positive à la COVID-19, dois-je faire tester mon enfant?

Si une personne dans un milieu scolaire reçoit un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 et que votre enfant n’est pas jugé être contact à haut risque avec cette personne, vous n’avez pas besoin que votre enfant passe un test de dépistage ou que vous le gardiez à la maison. Santé publique Ottawa communiquera directement avec les parents s’il est établi que leur enfant est considéré comme un contact à haut risque et leur fournira des conseils sur la nécessité de faire passer un test.

Que se passe-t-il si une personne de la classe/groupe de mon enfant est déclarée positive à la COVID-19?
Si quelqu’un dans un milieu scolaire reçoit un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 avec qui votre enfant est en contact étroit, un gestionnaire de cas de SPO communiquera directement avec vous pour vous en informer et vous avisera du moment opportun pour accéder au test de dépistage de la COVID-19.
Comment puis-je savoir si mon enfant obtient un résultat positif ou négatif après avoir subi le test de dépistage de la COVID-19?

Lorsque vous emmenez votre enfant passer un test de dépistage dans un centre d’évaluation ou une clinique de soins pour la COVID-19, vous recevez des renseignements sur la façon d’obtenir ses résultats sur un portail virtuel sécurisé, soit MyChart ou le portail du ministère de la Santé publique de l’Ontario. Un laboratoire fera l’examen de l’échantillon prélevé de votre enfant et téléchargera les résultats dans le portail virtuel.

Que se passe-t-il si mon enfant obtient un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 et que j’ai d'autres enfants qui fréquentent la même école que lui ou une autre école?

Si votre enfant reçoit un résultat positif de COVID-19, tous les membres de son foyer (p. ex., frères et sœurs, parents ou tuteurs, colocataires) peuvent devoir s’isoler, selon leur statut vaccinal. Un gestionnaire de cas de SPO évaluera la situation et fournira des conseils à tous les membres du foyer. Cela comprend l'évaluation du statut vaccinal de chaque membre du foyer. 

Pour de plus amples renseignements sur les « contacts à haut risque », le dépistage des contacts et les renseignements importants sur l’isolement, veuillez consulter la COVID-19 contact à haut risque. Si vous ou un membre du foyer avez été désigné comme contact à haut risque, on vous demandera d’examiner les renseignements. 

Les membres du foyer qui n’ont aucun symptôme de la COVID-19 (asymptomatique) et qui sont entièrement vaccinés* ne sont pas tenus de l’isoler, à moins d’indication contraire de SPO. Les tests de dépistage sont recommandés. 

Les membres du foyer qui ne sont pas entièrement vaccinés* devront s’isoler eux-mêmes pendant au moins 10 jours à compter de leur dernier contact avec le cas positif. Si vous avez des enfants à l’école ou au service de garde qui ne sont pas vaccinés, ils doivent s’isoler. SPO fournira des renseignements sur la durée de l’isolement de tout membre du foyer non vacciné qui pourrait avoir un contact continu avec l’enfant positif. L’isolement peut durer au moins 20 jours. 

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, ou une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins ou 
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); ou
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les Instructions pour l’auto-isolement à la maison pour la COVID-19. 

Que se passe-t-il si mon enfant était malade et a obtenu un résultat NÉGATIF au test de dépistage de la COVID-19?

Si le test de dépistage de la COVID-19 de votre enfant est négatif, votre enfant ne peut pas retourner à l’école ou au service de garde avant au moins 24 heures après l’amélioration des symptômes* sans l’utilisation de médicaments pour réduire la fièvre, ou 48 heures après l'arrêt des vomissements ou de la diarrhée.  Les contacts familiaux de votre enfant peuvent également mettre fin à leur auto-isolement.  

*REMARQUE : Il n’est pas nécessaire que les symptômes légers, comme l’écoulement nasal, aient disparu quand votre enfant retourne à l’école ou au service de garde, pourvu que ces symptômes légers se soient améliorés et que les autres symptômes aient disparu. 

Que se produit il si mon enfant a des symptômes apparentés à la COVID et que je décide de ne pas lui faire subir un test de dépistage?

Santé publique Ottawa (SPO) encourage fortement les enfants qui présentent les symptômes les plus courants de la COVID-19 à subir un test de dépistage. Veuillez suivre les instructions de l’outil de dépistage tous les matins avant d’envoyer votre enfant à l’école ou au service de garde.

Si votre enfant présente les symptômes les plus courants de la COVID-19 et que vous ne lui faites pas subir de test de dépistage, votre enfant doit s’auto-isoler pendant au moins dix jours,  jusqu’à ce que ses symptômes s’améliorent depuis 24 heures et qu’il ne fasse plus de fièvre, sans l’aide de médicaments contre la fièvre (ou 48 heures après la disparition des vomissements ou de la diarrhée) avant de pouvoir retourner à l’école ou au service de garde.

Si votre enfant présente d’autres symptômes liés à la COVID-19 et qu’il n’est pas un contact à haut risque, votre enfant n’a pas besoin de subir un test de dépistage de COVID-19. Il ne peut toutefois pas aller à l’école ou au service de garde avant que ses symptômes s’améliorent depuis 24 heures et qu’il ne fasse plus de fièvre, sans l’aide de médicaments contre la fièvre (ou 48 heures après la disparition des vomissements ou de la diarrhée).

Votre enfant est admissible au test de dépistage de COVID-19 lorsqu’il présente d’autres symptômes de COVID-19, mais il n’est pas obligé de le subir. Si votre enfant subit un test de dépistage, il devra rester à la maison et s’auto-isoler jusqu’à ce qu’un résultat négatif soit reçu ET jusqu’à ce que ses symptômes s’améliorent depuis 24 heures et qu’il ne fasse plus de fièvre, sans l’aide de médicaments contre la fièvre (ou 48 heures après la disparition des vomissements ou de la diarrhée).

SI votre enfant est un contact à haut risque d’exposition avec une personne ayant reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, votre enfant est tenu de subir un test de dépistage lorsqu’il présente un ou des symptômes, peu importe lesquels (qu’il s’agisse des symptômes de COVID-19 les plus courants ou d’autres symptômes de COVID-19 figurant sur la charte des symptômes).

Remarque : Les symptômes légers comme un nez qui coule n’ont pas besoin d’être complètement éliminés avant que votre enfant puisse terminer sa période d’auto-isolement et retourner à l’école ou au service de garde, à condition que le symptôme léger s’améliore et que les autres symptômes aient cessé.

Contacts du ménage d’une personne présentant les symptômes les plus courants de COVID-19 qui ne sont pas entièrement vaccinés* :
Ces contacts doivent s’auto-isoler pendant les 10 jours suivants leur dernier contact avec l’enfant symptomatique qui présente les symptômes les plus courants de COVID-19. Cette directive s’applique lorsque l’enfant symptomatique peut s’isoler à l’écart du reste du ménage. Si les membres du ménage qui ne sont pas entièrement vaccinés ne peuvent pas s’isoler de l’enfant symptomatique présentant les symptômes de COVID-19 les plus courants (c.-à-d. qu’ils entrent en contact avec lui ou partagent son espace de vie), alors les membres du ménage doivent s’isoler pour une période supplémentaire de 10 jours à partir du jour où l’enfant symptomatique termine sa période d’isolement.

Les contacts du ménage d’une personne présentant d’autres symptômes de COVID-19 ne sont pas tenus de s’auto-isoler, à moins que votre enfant ne passe un test de dépistage (peu importe le statut vaccinal).

Contacts du ménage entièrement vaccinés* d’une personne présentant les symptômes les plus courants de COVID-19 : S’ils n’ont pas de symptômes, ces personnes n’ont pas besoin de s’isoler. Les contacts du ménage entièrement vaccinés devraient subir un test de dépistage, à la 7e journée au plus tôt. Si une personne entièrement vaccinée devient symptomatique, elle doit s’auto-isoler immédiatement et subir un test de dépistage.

*Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention:

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala).

À quelle rapidité SPO peut-elle enquêter sur la transmission possible de COVID-19 à d’autres personnes dans une école à la suite d’un résultat positif?

SPO lance l’enquête le plus tôt possible. L’infirmière de l’école communique avec l’administration de l’établissement scolaire pour veiller à notifier cet établissement et pour demander de l’information sur les contacts rapprochés des personnes qui ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19. L’information nécessaire peut comprendre les listes d’élèves et le plan des places en classe, la liste des employés, la liste des moyens de transport et les plans des places dans les véhicules, ainsi que les listes des centres de garde pour les programmes avant et après l’école. L’infirmière de la santé publique travaille de concert avec l’école, l’employé ou les parents et tuteurs de l’élève qui a reçu un résultat positif à la COVID-19 afin de savoir où il a pu être infecté. SPO travaille de concert avec l’école pour connaître les élèves et les employés qui sont des contacts à haut risque.

L’identité d’une personne infectée à la COVID-19 sera-t-elle rendue publique par l’école ou SPO?

Non. En vertu de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé, tout renseignement personnel relatif à la santé, y compris l’identité, est confidentiel afin de protéger la vie privée et prévenir la stigmatisation ou le harcèlement d’une personne.

Comment informerez-vous les écoles si un élève ou un membre du personnel reçoit un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19?

L’infirmière de l’école appellera l’école dès que Santé publique Ottawa (SPO) prend connaissance d’un résultat positif afin d’entamer une enquête. 

Si SPO reçoit le résultat positif du test en dehors des heures d’ouverture, SPO communiquera avec l’école le jour suivant. Nous devons nous assurer que tout élève ou membre du personnel qui reçoit un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 ne se présente pas à l’école le jour suivant. 

Il est possible qu’une personne qui reçoit un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 obtienne ses résultats dans le portail virtuel avant de recevoir des nouvelles de SPO. Les parents/tuteurs ou les membres du personnel devraient communiquer avec l’école immédiatement. 

On demande aux parents d’appeler le directeur de leur école si leur enfant a un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.  

Comment SPO saura-t-elle si mon enfant reçoit un résultat positif du test de dépistage de la COVID-19?

Le laboratoire informera SPO. Lorsqu’un écouvillon contient la COVID-19, le résultat du test et les coordonnées de la personne infectée sont envoyés à SPO. Quand un écouvillonnage donne des résultats positifs de la COVID-19, le laboratoire fait parvenir à SPO le résultat du test de dépistage et les coordonnées de la personne infectée. Santé publique Ottawa fait parvenir l’information aux parents et aux tuteurs dans un courriel ou un message automatisé pour leur faire savoir que le résultat du dépistage de leur enfant est positif. Un membre du personnel de SPO travaille de concert avec les parents ou les tuteurs de l’enfant pour faire un suivi et leur donner des détails.

SPO signalera-t-elle publiquement la présence d’un seul cas positif dans une école?

Non. Le ministère de la Santé demande seulement à SPO de faire une déclaration publique en cas d’éclosion. Dans une école, une éclosion représente deux (2) cas liés. Selon le ministère de l’Éducation, les écoles doivent faire une déclaration si elles doivent fermer ou annuler des classes.

Les parents/tuteurs d’un enfant inscrit à une école où un cas de COVID-19 a été signalé seront avisés directement si leur enfant est entré en contact étroit avec la personne infectée ou si celui-ci est touché par la fermeture de l’école ou l’annulation des classes.

Que dois-je faire si l’un de mes enfants obtient un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 alors qu’il présente des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19, et que son frère ou sa sœur d’âge scolaire développe les mêmes symptômes quelques jours plus tard?

Si un membre de la fratrie développe un ou plusieurs symptômes les plus fréquents de la COVID-19, il doit subir un test de dépistage, même si l’enfant ayant développé les symptômes en premier a été déclaré négatif.  

  • Si votre enfant présente d’autres symptômes de la COVID-19 (voir tableau), il devrait rester à la maison jusqu’à ce que ses symptômes se soient améliorés pendant 24 heures (sans l’utilisation de médicaments contre la fièvre). Il n’a pas besoin d’être dépisté, à moins d’avoir été en contact avec une personne qui a obtenu un résultat positif pour la COVID-19, et les membres de son foyer qui ne présentent pas de symptômes n’ont pas besoin de s’isoler (indépendamment des antécédents de vaccination contre la COVID-19).  
  • Votre enfant peut aller à l’école ou au service de garde si vous ou toute personne de votre foyer avez reçu un vaccin contre la COVID-19 au cours des dernières 48 heures et qu’elle éprouve l’un ou l’autre de ces symptômes qui sont bénins et qui ne sont apparus qu’après la vaccination :  
  • Maux de tête (inhabituels ou qui durent longtemps [sans lien avec céphalées dites de tension, des migraines chroniques ou d’autres causes ou problèmes de santé connus préexistants])  
  • Fatigue extrême (fatigue inhabituelle, manque d’énergie, alimentation insuffisante chez les nourrissons [non liée à la dépression, à l’insomnie, au dysfonctionnement de la thyroïde, à une blessure soudaine ou à d’autres causes ou conditions connues])  
  • Douleurs musculaires ou aux articulations (inhabituelles ou prolongées [sans lien avec des lésions soudaines, la fibromyalgie ou d’autres causes ou problèmes de santé connus préexistants])  

Les membres du foyer qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent s’isoler jusqu’à la réception du résultat du test. Les membres du foyer qui sont entièrement vaccinés et qui présentent également des symptômes doivent s’isoler jusqu’à la réception du résultat du test.  

Si le résultat du test de dépistage est négatif, les membres du foyer peuvent mettre fin à leur auto-isolement. Votre enfant peut retourner à l’école ou au service de garde 24 heures après l’amélioration des symptômes s’il n’a pas de fièvre sans l’utilisation de médicaments pour réduire la fièvre, ou 48 heures après que les vomissements ou la diarrhée ont cessé, à condition qu’il n’ait pas eu d’exposition confirmée à la COVID-19 et qu’il ne soit pas tenu de terminer une période d’auto-isolement.  

Remarque : Il n’est pas nécessaire que les symptômes légers, comme l’écoulement nasal, aient disparu complètement lorsque votre enfant retourne à l’école ou au service de garde, pourvu que ces symptômes légers se soient améliorés et que les autres symptômes aient disparu.  

*Si les membres du foyer sont entièrement vaccinés, et n’ont pas de symptômes de la COVID19, ils n’ont pas besoin de s’auto-isoler en attendant le résultat du test de l’enfant symptomatique. Si une personne est entièrement vaccinée et développe des symptômes de COVID-19, cette personne doit s’auto-isoler et faire un test de dépistage.  

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU  
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU 
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Symptômes/enfant malade

Que dois-je faire si mon enfant tombe malade et qu’il présente des symptômes de la COVID-19?

Vous devez garder votre enfant à la maison et aviser l’école ou le service de garde que votre enfant est malade et présente des symptômes qui correspondent aux symptômes les plus fréquents de la COVID-19. Nous vous recommandons de prendre rendez-vous à l’un des centres d’évaluation ou à la clinique de soins pour la COVID-19 pour que votre enfant subisse un test le plus tôt possible.COVID-19 pour que votre enfant subisse un test le plus tôt possible. 

 Votre enfant et les membres du foyer* non vaccinés (p. ex., frères et sœurs, parents ou tuteurs) doivent s’isoler et rester à la maison en attendant le résultat du test de dépistage. Si le test est négatif (il montre que votre enfant n’a pas la COVID-19), votre enfant peut retourner à l’école/service de garde 24 heures après l’amélioration des symptômes* sans l’utilisation de médicaments pour réduire la fièvre, ou 48 heures après l’arrêt des vomissements ou de la diarrhée. Les membres du foyer peuvent également mettre fin à leur auto-isolement.  

Si le résultat est positif, suivez les instructions de Santé publique Ottawa. Votre enfant et tous les membres du foyer (y compris les frères et sœurs) qui ne sont pas entièrement vaccinés doivent rester à la maison et s’isoler. Santé publique Ottawa communiquera avec vous pour vous fournir des directives et des conseils supplémentaires.  

Pour en savoir plus, communiquez avec Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou consultez la page Web relative au centre d’évaluation et aux cliniques de soins pour la COVID-19.  

*S’il y a des membres du foyer qui sont entièrement vaccinés et qui ne présentent aucun symptôme de la COVID-19, il n’est pas nécessaire de les isoler en attendant les résultats du test de dépistage de l’enfant symptomatique. Si une personne est entièrement vaccinée et présente des symptômes de la COVID-19, elle doit quand même s’isoler et faire le dépistage. 

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU  
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU 

trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Que se passera-t-il si mon enfant tombe malade pendant qu’il est à l’école ou à la garderie?

Si votre enfant présente les symptômes les plus fréquents de la COVID-19 lors d’une journée d’école, il sera séparé des autres enfants et surveillé par un membre du personnel. Les parents ou tuteurs de l’enfant seront contactés afin qu’ils ramènent ce dernier à la maison. Les frères et sœurs ou autres membres du foyer* de l’enfant qui ne sont pas entièrement vaccinés et qui fréquentent aussi l’école sont tenus de rentrer chez eux et de s’isoler. Santé publique Ottawa recommande que l’enfant passe un test de dépistage de la COVID-19 dans un centre d’évaluation ou une clinique de soins. Veuillez prendre rendez-vous pour un test de dépistage de la COVID-19.  

Votre enfant doit rester en isolement en attendant les résultats du test de dépistage de la COVID-19 et ne peut pas aller à l’école en personne. Les frères et sœurs et autres contacts étroits de votre enfant doivent également s’isoler en attendant les résultats du test. Pour connaître les instructions relatives à l’auto-isolement, consultez le site Web de SPO

Votre enfant et les membres du foyer qui ne sont pas entièrement vaccinés* (par exemple les frères et sœurs, parents ou tuteurs) sont obligés de s’auto-isoler et rester à la maison en attendant les résultats des tests de dépistage. 

Si le test est négatif (démontre que votre enfant n’a pas la COVID-19) votre enfant peut retourner à l’école ou au service de garde 24 heures après l’amélioration des symptômes sans médicaments réduisant la fièvre, ou 48 heures après l’arrêt des vomissements ou des diarrhées. Tous les membres du foyer peuvent aussi cesser de s’auto-isoler. 

Si le résultat est positif, suivez les instructions de Santé publique Ottawa. Pour plus d’information contactez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou référez-vous sur la page Web concernant le centre d’évaluation ou une clinique de soins.  

*S’il y a des membres du foyer qui sont entièrement vaccinés et qui ne présentent aucun symptôme du COVID-19, ils n’ont pas à s’isoler en attendant les résultats du test de dépistage de l’enfant symptomatique. Si une personne est entièrement vaccinée et présente des symptômes de la COVID-19, elle doit quand même s’isoler et faire le dépistage. 

Si votre enfant a été renvoyé de l’école à la maison parce qu’il présentait un des « autres symptômes de la COVID-19 (voir tableau) », votre enfant n’a pas besoin de subir un test de la COVID-19, mais ne peut pas aller à l’école ou au service de garde avant que les symptômes se soient améliorés pendant 24 heures et que l’enfant n’ait pas de fièvre, sans prendre de médicaments pour réduire la fièvre (ou 48 heures après l’arrêt des vomissements ou de la diarrhée. Les membres du foyer (sans égard à l’état de vaccination) n’ont pas besoin de s’isoler si votre enfant éprouve un ou plusieurs des « autres symptômes de la COVID-19 », à moins que votre enfant soit un contact à haut risque. 

* Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU  
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU 

trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala).  

Puis-je envoyer mon enfant à lécole ou au service de garde sil a des allergies saisonnières ou un autre problème de santé sous-jacent qui explique ses symptômes

L’Outil de dépistage de la COVID-19 pour l’école et le service de garde d’enfants est un guide aidant les parents et les tuteurs à décider si leur enfant peut aller à l’école ou au service de garde. Cet outil doit être utilisé quotidiennement avant d’aller à l’école ou au service de garde. En fonction du symptôme, l’outil demandera si la cause est sous-jacente ou connue. Si la cause d’un symptôme est connue, les familles devront la communiquer à leur école ou au service de garde et pourront être invitées à fournir des détails supplémentaires. Dans certains cas, vous pourriez être amené à consulter le médecin de votre enfant. Un fournisseur de soins de santé pourra vous aider à déterminer si les symptômes sont dus à une raison autre que la COVID-19 (par exemple, allergies saisonnières, écoulement nasal, etc.). Il convient de noter que le fait d’avoir une maladie sous-jacente ne signifie pas nécessairement que votre enfant n’est pas également atteint de la COVID-19.   

Les fournisseurs de soins de santé et les parents/tuteurs doivent surveiller les différences entre les symptômes habituels de leur enfant.   

Après une absence due à une cause sous-jacente ou connue, le parent ou le tuteur peut remplir une « Attestation pour le retour de l’enfant à l’école ou au service de garde à la suite d’une maladie » et la remettre à l’école ou au service de garde, lorsqu’un enfant présente des symptômes qui s’expliquent par une cause connue.

Mon enfant fréquente l’école ou le service de garde et a le nez qui coule. Que dois-je faire?

Pour vous aider à décider si votre enfant peut aller à l’école ou au service de garde, veuillez utiliser quotidiennement (chaque jour) l’Outil de dépistage de la COVID-19 pour l’école et le service de garde d’enfants. Si votre enfant a le nez qui coule, il doit rester à la maison et s’isoler. Ne l’envoyez pas à l’école ou au  service de garde. .  

Si votre enfant a été en contact avec une personne qui a obtenu un résultat positif pour la COVID-19, il doit être testé immédiatement. Les membres du foyer qui ne sont pas entièrement vaccinés* ou qui présentent des symptômes doivent également rester à la maison et s’isoler. Tout le monde doit s’isoler jusqu’à ce que les résultats des tests soient reçus.  

Si votre enfant n’a pas eu de contact avec une personne qui a obtenu un résultat positif pour la COVID-19, il devrait rester à la maison jusqu’à ce que ses symptômes se soient améliorés pendant 24 heures (sans médicaments contre la fièvre). Il n’a pas besoin d’être dépisté pour la COVID-19 si son seul symptôme est le nez qui coule. Les membres du foyer n’ont pas besoin de rester à la maison et s’isoler (sans égard à leurs antécédents de vaccin contre la COVID-19).  

Si les symptômes s’aggravent ou si votre enfant présente d’autres symptômes qui pourraient être attribués à la COVID-19, prenez un rendez-vous pour subir un test à l’un des centres de dépistage et d’évaluation ou utilisez une trousse de dépistage à domicile si votre école vous la fournit. Votre enfant doit rester isolé à la maison en attendant le résultat du test. Il ne peut pas aller à l’école ou au  service de garde. Les autres membres du foyer* qui ne sont pas vaccinés doivent rester à la maison et s’isoler en attendant les résultats du test.  

Si les membres du foyer sont entièrementcomplètement vaccinés, et n’ont pas de symptômes, ils ne sont pas obligés de s’auto-isoler en attendant les résultats du test de dépistage de l’enfant symptomatique.   

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU  
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU 
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Si une personne est entièrement vaccinée ou a déjà obtenu un résultat positif pour la COVID-19 et qu’elle présente des symptômes de la COVID-19, elle doit encore s’isoler et subir un test de dépistage de la COVID-19.  

Mon enfant doit-il subir un test de dépistage s’il se fait vacciner et qu’il développe par la suite des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19?

Toute personne qui reçoit un vaccin contre la COVID-19, contre la grippe ou d’autres vaccins peut subir des effets secondaires ou indésirables qui entraînent des symptômes correspondant à ceux de la COVID-19, notamment :     

  • de la fièvre et des frissons;  
  • de la fatigue;  
  • des maux de tête et des douleurs musculaires;  
  • de la nausée     

Si les symptômes disparaissent dans les 48 heures suivant la vaccination, les personnes peuvent mettre fin à l’auto-isolement 24 heures après l’amélioration des symptômes. Il faut cependant subir un test de dépistage de la COVID-19 dès que possible si :    

  • les symptômes apparaissent plus de 48 heures après la vaccination;   
  • les symptômes persistent plus de 48 heures après l’apparition du premier symptôme;   
  • la personne symptomatique a été en contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19 au cours des 10 derniers jours;    

ou   

  • un professionnel de la santé juge que les symptômes sont graves ou qu’ils ne correspondent pas à la réaction habituelle aux vaccins.   

Santé publique Ottawa recommande toujours à quiconque présente des symptômes de la COVID-19 de consulter un professionnel de la santé en cas de questions ou de préoccupations.     

Dois-je subir un test de dépistage si je développe des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 après avoir reçu le vaccin contre cette maladie?  

Pour des questions plus fréquentes sur les vaccins contre la COVID-19, veuillez consulter les Questions fréquemment posées concernant la vaccination contre la COVID-19

Est-ce que tous les membres du foyer (p. ex., frères et sœurs) doivent être isolés en attendant les résultats d’un test pour un enfant présentant des symptômes correspondant aux symptômes les plus fréquents de la COVID-19?

Selon le statut vaccinal des membres du foyer, il peut être nécessaire ou non de les isoler. Votre enfant symptomatique doit demeurer en isolement en attendant les résultats de son test COVID-19 et ne peut pas aller au service de garde ou à l’école. 

Les frères et sœurs non vaccinés et les autres membres du foyer* des enfants présentant des symptômes correspondant à la COVID-19 qui ont subi des tests doivent aussi les isoler en attendant les résultats du test de l’enfant.   

Pour de plus amples renseignements sur les Instructions pour l’auto-isolement à la maison pour la COVID-19

S’il y a des membres du foyer qui sont entièrement vaccinés et qui ne présentent aucun symptôme du COVID-19, il n’est pas nécessaire de les isoler en attendant les résultats du test de dépistage de l’enfant symptomatique. Si une personne est entièrement vaccinée et présente des symptômes du COVID-19, elle doit quand même s’isoler et se soumettre à des tests. 

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU  
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU 
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Quelles mesures puis‑je prendre pour protéger les membres de mon ménage lorsque mon enfant présente des symptômes de la COVID‑19 ou a reçu un résultat de laboratoire positif à la COVID‑19?

Si un enfant présente des symptômes correspondant aux symptômes les plus fréquents de la COVID-19 ou a reçu un résultat de laboratoire positif pour la COVID-19, Santé publique Ottawa (SPO) recommande, dans la mesure du possible, de faire ce qui suit :  

  • limiter les contacts avec l’enfant malade à un seul soignant;  
  • maintenir une distance physique de deux mètres (six pieds);  
  • redoubler d’ardeur avec l’hygiène des mains;  
  • porter un masque dans la maison, même si entièrement vacciné(e).  

Pour en savoir plus, consultez la page Instructions pour l’auto-isolement à la maison pour la COVID-19

Au moment de discuter des détails des résultats positifs, un membre du personnel de SPO guidera le parent, le tuteur ou le soignant dans toutes les mesures qu’il peut prendre à la maison pour réduire le risque de transmission. 

*S’il y a des membres du foyer qui sont entièrement vaccinés et qui ne présentent aucun symptôme de la COVID-19, il n’est pas nécessaire qu’ils s’isolent en attendant les résultats du test de dépistage de l’enfant symptomatique. 

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU  
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU 
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Si vous n’avez aucun symptôme de la COVID-19 et que vous avez été entièrement vacciné(e) au moment de votre exposition à haut risque à une personne atteinte de la COVID-19, vous n’avez pas besoin de vous isoler à la maison ou dans la collectivité. Cependant, il y a quelques exceptions.  

Si des membres du foyer présentent des symptômes, ils doivent s’isoler et se soumettre à un test. Même si vous êtes entièrement vacciné(e), il est important de porter un masque et de maintenir une distance physique à l’extérieur de la maison. Surveillez vous-même les symptômes et isolez-vous immédiatement si vous présentez des symptômes de COVID-19.  

Si un parent ou tuteur présente des symptômes légers de rhume, comme le nez qui coule ou des éternuements. Les enfants de ce ménage doivent-ils rester à la maison et s’isoler même s’ils n’ont aucun symptôme?

SPO recommande d’utiliser les outils de dépistage offerts (pour les enfants : Outil de dépistage de la COVID-19 pour l’école et le service de garde d’enfants; pour les adultes : Outil de dépistage de la COVID-19 pour les lieux de travail et les établissements postsecondaires) et de respecter les recommandations formulées selon l’information fournie.  

Si un adulte présente un des symptômes les plus fréquents de la COVID-19 (voir le tableau ci-joint), il doit s’isoler et se faire dépister pour la COVID-19. Les membres du foyer qui ne sont pas entièrement vaccinés* ou qui sont entièrement vaccinés, mais qui présentent des symptômes de COVID-19, doivent également rester à la maison et s’isoler. L’adulte présentant des symptômes et tous les membres du foyer doivent s’isoler à la maison jusqu’à ce que les résultats du test soient reçus ou que l’adulte présentant des symptômes soit considéré comme étant rétabli par Santé publique Ottawa (SPO).  

Si un adulte présente un ou plusieurs des autres symptômes de la COVID-19 ci-dessous (voir le tableau ci-joint), il doit s’isoler à la maison jusqu’à l’amélioration des symptômes pour 24 heures. Ils n’ont pas besoin de subir un test de dépistage pour la COVID, à moins qu’ils n’aient été en contact étroit avec une personne dont le test de dépistage de COVID-19 s’est révélé positif. Les membres de leur foyer n’ont pas besoin de s’isoler et peuvent aller à l’école, auservice de garde  et au travail.  

Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention : 

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU 
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala). 

Variants préoccupants

Qu’est-ce qu’un « variant préoccupant » et qu’est-ce que cela signifie pour ma famille et moi?

Les variants sont des virus qui se sont transformés ou qui ont muté. Plusieurs variants du virus responsable de la COVID-19 ont été observés dans le monde. Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont établi des critères pour classer les variants du virus responsable de la COVID-19. Un variant devient préoccupant lorsque ses mutations ont une incidence sur au moins l’un des facteurs suivants : 

  • Il se propage plus facilement et plus rapidement que les autres souches du coronavirus. 

  • Il entraîne une maladie plus grave. 

  • Il ne répond pas aux tests de diagnostic, aux traitements ou aux vaccins de la même façon que la souche d’origine 

Les mesures de santé publique qui se sont avérées efficaces jusqu’à maintenant contre la COVID-19 le seront également contre les nouveaux variants. Nous devons continuer de :  

  • porter un masque; 

  • maintenir une distance de deux mètres avec les autres; 

  • nous laver les mains 

Dans les milieux extérieurs, des mesures de santé publique sont en place pour réduire le risque de transmission du virus. De telles mesures réduisent, mais n’éliminent pas, le risque de transmission de la COVID-19. Dans ces endroits, il est très important de porter le masque, de rester à 2 mètres des autres personnes et d’éviter de vous toucher le visage ou le masque à moins de vous avoir lavé les mains avant. 

Les symptômes de la maladie causée par un variant préoccupant sont les mêmes que ceux de la COVID-19. Il s’agit toujours d’une infection à la COVID-19, mais par une différente souche du virus. Il s’agit toujours d’une infection à la COVID-19, mais par une différente souche du virus. 

SPO continue de s’appuyer sur les directives provinciales pour mettre en place des pratiques de santé publique permettant de contrôler la transmission de la COVID-19. Les mesures de santé publique qui sont en place pour réduire la transmission de la COVID-19 devraient fonctionner aussi bien pour les variants non préoccupants que pour les variants préoccupants. Même s’il n’est pas nécessaire de mettre en place d’autres mesures pour les variants préoccupants, il demeure important de continuer de respecter rigoureusement les mesures de santé publique de base appropriées en vue de réduire la transmission des variants préoccupants et non préoccupants de la COVID-19. 

Que se passe-t-il lorsqu’il y a un cas confirmé d’un variant préoccupant dans une école ou un service de garde d’enfants?

Lorsqu’il y a un cas confirmé d’un variant préoccupant dans une école ou un service de garde, les familles sont avisées au moyen de la même lettre que pour tout autre cas de COVID-19. 

SPO mène une enquête auprès de chaque personne recevant un diagnostic positif afin de déterminer si d’autres personnes ont été exposées au virus à l’école ou au service de garde. SPO détermine également si la transmission est survenue à l’école ou au service de garde même. SPO communique avec les contacts à risque élevé et leur donne des instructions relatives à l’isolement et au dépistage. 

S’il y a des raisons de croire que la transmission d’un variant préoccupant est survenue dans une école ou un service de garde, des mesures visant à contrer l’éclosion sont mises en place, comme pour tout autre cas de COVID-19. Chaque situation fera l’objet d’une enquête et SPO collaborera étroitement avec l’établissement concerné. 

Les contacts

Que signifie « contact à haut risque»?

Consultez la page COVID-19 – Contacts à haut-risque pour en apprendre davantage sur la définition d’un contact à haut-risque. Dans certaines situations, SPO pourrait déterminer que quelqu’un est un contact à haut-risque selon l’information fournie par l’individu ayant testé positif. SPO pourrait aussi déterminer cette information selon l’endroit d’exposition, tels les écoles, les garderies, ou les lieux de travail. SPO regarde aux symptômes de l’individu, où ils ont été, et avec qui ils ont interagit.

Est-ce que les contacts étroits (c.-à-d. les membres du ménage) d’un élève, d’un enfant ou d’un membre du personnel considéré par Santé publique Ottawa (SPO) comme ayant eu des contacts étroits avec une personne déclarée positive à la COVID-19 doivent s’isoler ou subir un test de dépistage?

Si le contact à haut-risque n’a PAS de symptômes, les membres du domicile du CHR qui ne sont pas entièrement vaccinés peuvent seulement sortir de la maison pour les raisons essentielles pour la durée de la période d’isolation du contact à haut-risque. Les raisons essentielles comprennent : aller au travail, à l’école, à la garderie et les essentiels tels les l’épicerie, les rendez-vous médicaux ou aller chercher des médicaments d’ordonnance.

Si le contact à haut-risque a des symptômes, les membres du domicile du CHR qui ne sont pas entièrement vaccinés  sont obligés de s’auto-isoler en attendant les résultats de l’enfant / le personnel. Si le résultat est négatif, les contacts vivant à domicile peuvent mettre fin à leur période d’auto-isolement mais peuvent partir de la maison pour les raisons essentielles pour la durée de l’isolation du contact à haut-risque.

* Si les contacts vivant à domicile sont entièrement vaccinés, et n’ont pas de symptômes de la COVID-19, ils n’ont pas besoin de s’auto-isoler en attendant les résultats des tests de l’individu symptomatique.

*Remarque : Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention:

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala).

Si vous n’avez aucun symptôme de la COVID-19 et que vous avez été entièrement vacciné au moment de votre exposition à risque élevé à une personne atteinte de la COVID¬19, vous n’avez pas besoin de vous isole à la maison ou dans la communauté. Cependant, il y a quelques exceptions.

Si les membres du ménage deviennent symptomatiques, ils sont obligés de s’auto-isoler et d’aller faire passer un test de dépistage. 

Mon enfant a subi un test de dépistage de la COVID-19, car il a été désigné comme un contact à haut risque. Que dois-je faire?

Référez-vous à la page des contacts à haut-risque pour plus d’information

Si votre enfant n’est pas entièrement vacciné :

Si votre enfant ne présente aucun symptôme, mais qu’il a subi un test de dépistage de la COVID-19 parce qu’il a été désigné comme un contact à haut risque d’une personne déclarée positive à la COVID-19, il doit s’isoler et être surveillé pendant 10 jours pour détecter la présence de symptômes. Les frères et sœurs et les autres membres du ménage d’un contact à haut risque ne présentant aucun symptôme et attendant les résultats de son test de dépistage peuvent retourner à l’école, au travail ou au service de garde; leurs sorties pendant toute la période d’auto-isolement du contact à haut risque doivent toutefois être limitées aux activités essentielles, y compris pour aller au travail, à l’école ou au service de garde, faire les courses essentielles comme l’épicerie, se rendre à des rendez-vous médicaux ou aller chercher des médicaments d’ordonnance.

Si votre enfant obtient un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, tous les contacts du ménage devront s’isoler et être suivis de près par Santé publique Ottawa. Plus de détails seront fournis concernant le test de dépistage, l’auto-surveillance et l’auto-isolement. 

Si votre enfant obtient un résultat négatif (et qu’il a été désigné comme un contact à haut risque d’une personne déclarée positive à la COVID-19), il devra quand même s’auto-isoler et être surveillé pendant 10 jours pour détecter la présence de symptômes. 

Quel que soit le résultat du test, si votre enfant est désigné comme un contact à haut risque d’une personne déclarée positive à la COVID-19 et qu’il ne présente aucun symptôme, il DOIT s’auto-isoler pendant 10 jours.

Si votre enfant est entièrement vacciné :

Si votre enfant n’a pas de symptômes de la COVID-19 et était entièrement vacciné au moment de leur exposition à haut-risque avec quelqu’un ayant la COVID-19, il n’a PAS besoin de s’auto-isoler à la maison ou dans la communauté. Il y a cependant des exceptions. Votre enfant devrait faire passer un test de dépistage sur ou après le 7e jour suite à leur exposition à quelqu’un ayant la COVID-19.

*Si les contacts à domicile sont entièrement vaccinés, et n’ont pas de symptômes de la COVID-19, ils ne sont pas obligés de s’auto-isoler en attendant les résultats du test de dépistage de l’enfant.

*Remarque : Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention:

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala).

Jai reçu un avis indiquant que mon enfant a été exposé à la COVID-19 dans un autobus scolaire, mais il na pas pris l’autobus ce jour-là. Que dois-je faire? 

Si vous avez reçu un avis indiquant que votre enfant est un contact à haut risque, mais que vous savez qu’il n’est pas allé à l’école ou pris l’autobus ce jour-là, veuillez communiquer avec l’école de votre enfant.  

SPO travaille avec l’école et la compagnie d’autobus pour recueillir des renseignements sur les cohortes (groupes d’élèves) des élèves qui ont été déclarés positifs pour la COVID-19 et de leurs contacts à haut risque. Cette information est basée sur la fréquentation scolaire. SPO peut également être au courant de renseignements que vous ne connaissez pas, notamment quand votre enfant a pu être exposé à la COVID-19.  

La liste des élèves qui prennent l’autobus n’est pas établie chaque jour, ce qui signifie que si votre enfant ne prend pas l’autobus un certain jour, l’école et SPO ne le sauront pas. Les listes d’autobus comprennent tous les élèves qui prennent ledit autobus, mais n’indiquent pas les jours où l’élève prend l’autobus. 

Si vous avez reçu un avis indiquant que votre enfant est un contact à haut risque, mais que vous savez que votre enfant n’a pas pris l’autobus le jour où le contact a eu lieu, veuillez appeler l’école et l’en informer. Si l’enquête montre que votre enfant a été en contact avec une personne dont le test de COVID-19 s’est révélé positif ailleurs, votre enfant peut quand même être considéré comme un contact à haut risque. 

Mon enfant a été identifié comme contact à haut risque. Pourquoi sa période disolement est-elle prolongée? 

Si votre enfant n’a pas de symptômes de la COVID-19 et était entièrement vacciné au moment de leur exposition à haut-risque avec quelqu’un ayant la COVID-19, ils n’ont PAS besoin de s’auto-isoler à la maison ou dans la communauté. Il y a cependant des exceptions. So votre enfant est identifié comme contact à haut-risque dans le cadre d’une éclosion, votre enfant pourrait devoir s’isoler, malgré être entièrement vacciné. SPO vous fournira des instructions dans le cadre de la gestion des cas et des contacts.

Pour les élèves qui ne sont pas vaccinés :

Lorsqu’un élève est identifié comme un contact à haut risque, il est tenu de s’isoler pendant 14 jours après avoir été en contact avec une personne dont le test de dépistage de la COVID-19 est positif. Il est possible que certaines personnes doivent s’isoler jusqu’à 20 jours ou plus selon leur situation.

Les situations suivantes sont des exemples de situations dans lesquelles une période d’isolement peut être prolongée au-delà des 14 jours habituels :

  • Exposition à d’autres personnes ayant été déclarées positives pour la COVID-19. Par exemple, si, après enquête, on découvre qu’un élève a été exposé une première fois en classe, puis une seconde fois dans un autre cadre, comme l’autobus ou une pratique sportive, la période d’isolement sera prolongée pour tenir compte de l’exposition la plus récente.
  • Prolongation de la fermeture d’une classe ou de l’écartement d’une cohorte (regroupement d’élèves) à la suite d’une enquête sur une éclosion. Si une éclosion est déclarée dans une classe ou une cohorte et que le délai de fermeture de la classe ou d’écartement de la cohorte est prolongé après une enquête plus approfondie, la période d’isolement d’un enfant de cette classe ou cohorte sera aussi prolongée.
  • L’élève devient symptomatique et se soumet à des tests de dépistage. La date d’isolement peut devoir être prolongée dans l’attente d’un résultat de test.
  • Un résultat de test positif. Si un enfant initialement identifié comme contact à haut risque est déclaré positif pour la COVID-19, sa nouvelle période d’isolement commencera le jour de l’apparition des symptômes ou, si l’enfant ne présente aucun symptôme, le jour où il reçoit un résultat positif au test.
  • Forme grave de la COVID-19 ou immunodéficience grave. Si un enfant souffre d’une forme grave de la COVID-19 ou d’une immunodéficience grave, la période d’auto-isolement sera portée à 20 jours.

Remarque : puisque la période d’incubation pour la COVID-19 peut aller jusqu’à 14 jours, un résultat de test négatif ne met pas fin prématurément à votre période d’isolement. Veuillez rester en isolement à la maison jusqu’à ce que vous soyez libéré par Santé publique Ottawa.

Mon enfant est en isolement parce qu’il a été identifié comme contact à haut risque d’une personne dont le test de dépistage de la COVID-19 s’est révélé positif. Quand pourra-t-il retourner à l’école?

Dans la plupart des cas, un contact à haut risque peut retourner à l’école après la fin de sa période d’isolement. Les parents recevront une messagerie automatisée de l’école leur indiquant quand leur enfant pourra retourner à l’école. Pour plus de renseignements, veuillez consulter la page sur l’auto-isolement de Santé publique Ottawa.

Mon enfant a été désigné comme un contact à haut risque et j’en partage la garde avec son autre parent ou tuteur. Mon enfant peut-il venir chez moi pendant la période convenue s’il est isolé avec l’autre parent?

Les accords de garde partagée devraient être suivies, cependant, dans la mesure du possible, Les contacts à haut risque doivent s’isoler dans un seul foyer pendant toute la période d’auto-isolement. Les contacts à haut risque et toute personne déclarée positive à la COVID-19 doivent s’isoler et ne pas quitter le foyer dans lequel l’auto-isolement a commencé. Si l’enfant se déplace d’un foyer à l’autre pendant la période d’auto-isolement, on accroît le risque d’exposer l’autre parent ou les autres membres du ménage au virus.

Pourquoi SPO ne prévient-il qu’un seul des parents lorsque ceux-ci ne vivent pas ensemble?

Santé publique Ottawa (SPO) recueille les coordonnées des personnes-ressources pour les communications de l’école de votre enfant. Veuillez-vous assurer que votre école dispose des coordonnées les plus récentes, y compris celles de tous les tuteurs légaux qui souhaitent recevoir des avis et des communications de SPO.

Éclosion

Qu’est-ce qui est considéré comme une éclosion dans une école?
On considère qu’il y a une éclosion dans une école lorsqu’il a été déterminé qu’il y a deux cas positifs ayant un lien épidémiologique (par exemple, ces enfants pourraient avoir été infectés par COVID-19 à l’école soit l’un par l’autre, soit par une source commune). Chaque cas devra être évalué avant de confirmer qu’il s’agit d’une éclosion, car il est possible que des enfants aient été infectés en dehors du cadre scolaire.
Pourquoi parlons-nous d’éclosion lorsqu’une seule personne est infectée à la COVID-19 dans les services de garde et les foyers de soins de longue durée, mais seulement lorsque deux cas sont confirmés dans une école?
Le ministère de la Santé de l’Ontario établit la définition des éclosions dans des établissements comme les écoles, les services de garde et les foyers de soins de longue durée.
Qu’est-ce qui conduit à la fermeture d’une école en raison de la COVID-19?

SPO suit les directives provinciales au moment d’examiner les circonstances de chaque exposition et évalue le risque pour les élèves et le personnel. Sur la base des résultats de l’enquête, la fermeture de l’ensemble de l’école peut être envisagée s’il existe des preuves qu’il existe un potentiel de transmission généralisée ou très rapide à l’école en plus de la ou des cohortes définies initialement.

Il peut y avoir d’autres détails propres aux cas et à l’enquête qui influencent la décision de recommander la fermeture de l’ensemble de l’école. Ces détails peuvent inclure :

  • le degré de transmission;
  • les caractéristiques du lieu (intérieur, zones de grands rassemblements);
  • la proximité et la durée de l’exposition possible;
  • les contacts physiques;
  • les mesures de prévention et de contrôle des infections, etc.

SPO continuera à travailler avec les écoles pour surveiller la situation liée à la COVID-19 afin de s’assurer que toutes les mesures nécessaires pour contenir l’épidémie sont en place. SPO veillera également à ce que les renseignements soient communiqués en temps utile aux parents et aux personnes responsables des élèves susceptibles d’être affectés par un cas, un renvoi à la maison d’une cohorte ou une fermeture d’école.

Le maintien des écoles ouvertes est vital pour la santé mentale des enfants et des jeunes. Maintenir les taux communautaires de COVID-19 sous contrôle est notre meilleur moyen de garantir que nos écoles puissent rester ouvertes.

Que se passe-t-il lorsqu’une éclosion se produit dans une école?

Une fois qu’une éclosion dans une école est confirmée, SPO prend contact avec les parents des contacts étroits pour les informer et les aider à prendre les mesures suivantes, notamment rester à la maison, surveiller les symptômes et se présenter pour des tests lorsque cela est nécessaire. SPO continuera à enquêter pour déterminer les autres contacts à haut-risque  et à surveiller la situation jusqu’à ce que l’éclosion puisse être déclarée terminée, y compris si une classe ou l’école entière doit être fermée.

SPO évalue le statut vaccinal des élèves et du personnel qui sont considérés comme étant des contacts à haut-risque d’un cas positif. Malgré les changements aux règlements d’auto-isolation pour les personnes entièrement vaccinées, le personnel et les enfants pourraient être obligés de s’isoler dans le cadre d’une éclosion. Suivez les consignes de SPO pour chaque cas particulier.

Les écoles peuvent-elles demeurer ouvertes en cas d’éclosion?

Oui, il est possible qu’une école demeure ouverte en cas d’éclosion. La capacité d’une école à demeurer ouverte dépendra du nombre de cohortes (groupes d’élèves) touchées. Cette décision sera prise après avoir consulté l’école, le conseil scolaire et SPO.

Lorsqu’une éclosion est déclarée dans une école, une enquête s’ensuit afin de trouver les cohortes touchées. Les parents seront avisés des prochaines étapes. Certaines cohortes pourraient devoir s’auto-isoler à la maison jusqu’à une date déterminée par SPO.

Quand SPO communiquera-t-elle l’éclosion aux autres personnes touchées à l’école?

Dès qu’elle apprend qu’une personne a reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19, SPO collabore avec le conseil scolaire pour envoyer une lettre initiale à toute la population scolaire pour :

  • l’aviser qu’une personne de l’école a reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19;
  • l’informer qu’une enquête est en cours;
  • lui expliquer que SPO communiquera avec les contacts à risque élevé.

Après l’enquête et lorsque SPO aura trouvé les contacts à risque élevé, elle communiquera avec les familles par téléphone, par courriel ou par la messagerie automatisée utilisée aux fins de traçage des contacts.

Lorsqu’une éclosion est déclarée dans une école, tous les élèves et membres du personnel sont-ils considérés comme des contacts possibles?
Non. Chaque situation est différente. SPO mènera une enquête pour déterminer quelles cohortes (groupes d’élèves) de l’école sont touchées. SPO déterminera également si un élève est entré en contact avec d’autres élèves ou membres du personnel lors du transport scolaire ou des programmes de jour prolongés à l’école.

Masques

Comment puis-je encourager mon enfant à porter un masque? 

Encouragez votre enfant à porter un masque en procédant comme suit :

  • Expliquez-lui la raison
  • Donnez-lui des choix
    • Pensez à laisser les enfants de tous âges choisir le motif et/ou la couleur de leur masque. Les enfants aiment se sentir indépendants et avoir le choix. Si vous en êtes capable, faites participer votre enfant au choix d’un masque de son choix.
  • Incluez des masques dans les jeux imaginatifs
    • Les enfants ont une imagination débordante. Incluez quelques masques dans leurs jeux et voyez ce qu’ils en tirent. La présence de masques dans leur environnement les aidera à être plus à l’aise avec l’aspect et la sensation des masques.
  • Donnez l’exemple
    • Lorsque vous sortez en public, soyez un modèle. Montrez à vos enfants comment vous mettez votre masque et expliquez-leur pourquoi vous le faites - pour protéger ceux qui vous entourent

Pour plus d’informations, visitez le site : Les enfants et les masques : conseils d’un expert

Comment puis-je étiqueter le masque de mon enfant pour l’école de façon sécuritaire? (masques non médicaux en tissu)

Voici les recommandations de SPO :

  • Apposer une petite étiquette ou écrire le nom (en marqueur permanent) sur le rebord du masque.
  • Il est préférable d’apposer une étiquette thermocollante ou d’écrire le nom (en marqueur permanent) au lieu de coudre une étiquette au masque, car les coutures pourraient réduire l’efficacité du masque.

Le masque devrait toujours bien couvrir le nez et la bouche sans aucun interstice. Il faut laver les masques en tissu à la fin de chaque jour après l’avoir porté à l’école ou au service de garde.

Nous ne recommandons pas d’apposer une étiquette près du centre du masque, car la capacité de filtrage du masque pourrait en être réduite. Veuillez noter que nous ne savons pas comment les étiquettes pourraient affecter l’efficacité du masque.

Où mon enfant doit-il mettre son masque lorsqu’il l’enlève pour manger ou boire?

Votre enfant doit conserver son masque en tissu ou jetable dans un sac ou un récipient en plastique propre et refermable jusqu’à ce qu’il soit prêt à être réutilisé le jour même, à condition que le masque ne soit pas endommagé, humide ou sale. Votre enfant doit prendre les mesures suivantes pour ranger correctement son masque :

  • Assurez-vous qu’il est sûr d’enlever le masque (c.-à-d. de maintenir une distance physique de deux mètres par rapport aux autres);
  • Se laver les mains (c.-à-d. se laver les mains à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool) avant et après avoir retiré le masque;
  • Enlevez le masque du visage en utilisant les attaches ou les boucles d’oreilles, et évitez de toucher la partie en tissu du masque;
  • Pliez-le en deux, de sorte que la surface extérieure soit vers l’intérieur (pour que la surface extérieure contaminée ne soit pas en contact avec quoi que ce soit pendant l’entreposage);
  • Placez-le dans un sac ou un récipient en plastique propre et refermable jusqu’à ce qu’il soit prêt à être réutilisé le jour même;
  • Apprenez aux enfants à ne pas laisser un masque qui a absorbé l’humidité de leur respiration dans un sac ou un récipient non respirable pendant plus d’une heure environ.

Les parents et les tuteurs devraient s’exercer à cette pratique avec les jeunes enfants avant la rentrée scolaire ou au service de garde afin que les enfants puissent retirer leur masque en toute sécurité et le ranger correctement jusqu’à ce qu’ils soient prêts à le réutiliser. (Les élèves doivent être envoyés à l’école ou service de garde avec un sac refermable ou un récipient en plastique étiqueté à leur nom).

Les cordons peuvent-ils être utilisés pour ranger les masques lorsqu’ils ne sont pas utilisés?

Non. Pour éviter que les masques ne soient contaminés lorsqu’ils ne sont pas utilisés, ils doivent être conservés dans un sac ou un récipient en plastique propre et refermable jusqu’à ce qu’ils soient prêts à être réutilisés le jour même.

SPO ne recommande pas l’utilisation de cordons, car la surface intérieure du masque peut être exposée à des gouttelettes respiratoires contaminées, le masque étant suspendu par le cordon au cou.

Mon enfant peut-il porter son masque toute la journée?
  • Oui, les masques en tissu et les masques jetables peuvent être portés toute la journée, pendant une journée, tant qu’ils ne sont pas endommagés, humides ou sales. Il est important de bien ranger les masques en tissu et les masques jetables pour éviter toute contamination lorsqu’ils ne sont pas portés.
  • À la fin d’une journée complète de port ou si le masque jetable est devenu humide, sale ou endommagé, il est préférable de le jeter. L’utilisation quotidienne prolongée ou répétée du même masque jetable peut ne pas offrir une protection suffisante, même si celui-ci semble propre et non endommagé.
  • Jetez les masques jetables usagés dans une poubelle doublée d’un sac en plastique.

Il faut montrer aux enfants comment prendre soin de leurs masques. Voici quelques conseils que les parents et les personnes qui s’occupent des enfants peuvent leur donner :

  • Comment retirer leur masque à l’aide des attaches ou des boucles d’oreilles lorsqu’ils sont en mesure de le faire en toute sécurité
  • Comment se laver les mains à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool avant et après avoir retiré leur masque.
  • Comment bien ranger les masques.
  • Comment éviter de toucher la partie en tissu de leur masque tout en le plaçant dans un sac ou un récipient en plastique propre et refermable jusqu’à ce qu’il soit prêt à être réutilisé le jour même.
Que faire si mon enfant perd son masque ou n’en a pas pour l’école? 

Les élèves doivent s’adresser au personnel de l’école pour obtenir un masque s’ils n’en ont pas; s’ils l’ont oublié à la maison, s’ils l’ont perdu ou s’il est devenu sale, endommagé ou humide sur le chemin de l’école. 

Les parents doivent veiller à ce que leur enfant reçoive deux ou trois masques propres chaque jour. 

Les élèves de la première à la douzième année devront porter un masque à l’intérieur et, pour l’instant, SPO recommande fortement aux élèves de la maternelle de porter un masque à l’intérieur. 

Mon enfant peut-il utiliser un écran facial au lieu d’un masque?

Non. Un écran facial ne remplace pas le port d’un masque facial, car il ne filtre pas les gouttelettes respiratoires (respiration et parole).

Un écran facial peut fournir une certaine protection contre les gouttelettes d’une autre personne; cependant, ces gouttelettes peuvent toujours être inhalées autour de l’écran. De même, les gouttelettes de la personne qui porte l’écran peuvent s’échapper par les côtés de l’écran, ce qui offre moins de protection aux autres. Si vous choisissez de porter un écran facial, nous vous recommandons de le porter avec un masque correctement ajusté. Il peut être considéré comme une meilleure option que l’absence de masque, mais il ne remplace PAS un masque.

Les masques à l’école (pour plus d’informations sur les masques, veuillez consulter notre page sur les masques).

Les enfants et les enseignants doivent-ils porter un masque en plein air?

Le port de masque n’est plus nécessaire en plein air; cependant, il est encore recommandé.   

Les enfants, les enseignants et les membres de personnel de service de garde doivent porter un masque en plein air chaque fois qu’une distance physique de deux mètres ou plus ne peut être maintenue. Cette année scolaire, il y a plus de chances que votre enfant entre en contact avec d’autres cohortes en plein air. 

Les données actuelles nous indiquent que le risque de transmission du virus de la COVID-19 dans des environnements extérieurs est beaucoup plus faible que dans des environnements intérieurs. La distanciation physique est plus facile à maintenir et la circulation de l’air est beaucoup plus importante à l’extérieur. Ce risque réduit est dû au fait que les gens sont moins susceptibles d’être exposés à des gouttelettes respiratoires infectieuses (en toussant, en éternuant, en criant, en chantant, en parlant, en respirant). 

Bien que les environnements extérieurs puissent réduire le risque de transmission de la COVID-19, ce risque n’est pas éliminé. Les masques aident à réduire le risque de transmission de la COVID-19 dans les environnements extérieurs où la distanciation physique peut être difficile à maintenir (comme à un arrêt d’autobus). 

Veuillez vous référer aux plans de votre conseil scolaire concernant les autres détails du port du masque à l’école. 

Renseignements généraux

Quels sont les renseignements disponibles sur les trousses de dépistage à emporter offertes dans les écoles?

En collaboration avec ses partenaires du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO), Santé publique Ottawa (SPO) offre gratuitement aux élèves et au personnel de certaines écoles d’Ottawa des trousses de dépistage de la COVID‑19 à emporter. Ces trousses sont offertes aux personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou sont considérées comme des contacts à haut risque. Elles comprennent un écouvillonnage combiné de la bouche et du nez que l’enfant ou l’adulte peut effectuer lui-même, ou qui peut être effectué par un parent/tuteur ou un soignant. 

Ces trousses seront fournies de façon graduelle dans l’objectif d’élargir leur distribution à toutes les écoles à l’automne. Vous recevrez davantage de renseignements de la part de SPO et de votre école lorsque le programme sera offert dans l’école de votre enfant. 

Pour plus d'informations sur les tests à domicile et pour accéder aux documents importants, consultez la page Web Soutenir les écoles.

Mon enfant peut-il prendre l’autobus scolaire/un van en toute sécurité?

Les plans de transport pour la rentrée scolaire – définis par votre compagnie de transport locale et dirigés par le ministère de l’Éducation – comprennent des mesures telles qu’un nettoyage et une désinfection supplémentaires, un équipement de protection individuelle pour les élèves et les conducteurs, et des sièges assignés.

La priorité des services de transport est de créer un environnement dans lequel les élèves peuvent se sentir en sécurité et prévenir autant que possible la transmission du virus. Si votre enfant retourne à l’école ou service de garde, prenez le temps de réfléchir à la meilleure option de transport. Les formes actives de déplacement (p. ex., la marche et le vélo) et les transports privés des parents et des personnes qui s’occupent de l’enfant sont encouragés dans la mesure du possible afin de réduire la pression sur la demande de transport.

Veuillez-vous adresser à votre conseil scolaire ou votre fournisseur de services de garde et à votre compagnie de transport pour savoir ce dont votre enfant a besoin pour aller à l’école en toute sécurité et pour se déplacer entre la maison et l’école ou service de garde.

Les enfants doivent-ils changer de vêtements lorsqu’ils rentrent à la maison? 
Non. Les élèves qui reviennent de l’école ou service de garde n’ont pas besoin de changer de vêtements lorsqu’ils rentrent chez eux. Lorsque les élèves rentrent à la maison, il est recommandé de se laver les mains à l’eau et au savon.
Que doivent faire les élèves et le personnel en arrivant à la maison après l’école ou service de garde?
  • Se laver les mains. L’hygiène des mains est l’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour limiter la transmission de la COVID-19. Lorsque les élèves et/ou le personnel rentrent chez eux, il est recommandé de se laver les mains à l’eau et au savon.
  • Les masques en tissu (non médical) doivent être lavés quotidiennement.
  • Les masques jetables doivent être jetés dans une poubelle doublée.
  • Les objets apportés quotidiennement à l’école ou service de garde, tels que les bouteilles d’eau, les tasses et les boîtes à dîner, doivent également être lavés.

Mon enfant doit maintenant porter des chapeaux, des mitaines et d’autres accessoires pour se protéger du froid pour se rendre à l’école ou service de garde et en revenir. Quel est le meilleur moyen d’entretenir ces articles tout en limitant la propagation de la COVID-19?

Si votre enfant était mal en point et a reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, vous devriez alors nettoyer ces vêtements à l’eau chaude ou en utilisant des désinfectants qui conviennent aux tissus, selon ce qui est indiqué sur l’étiquette. Vous devez aussi désinfecter tout contenant à lessive (corbeille à linge ou sac) ayant contenu les vêtements portés pendant la période où l’enfant a été en isolement. 

Afin de limiter la propagation de la COVID-19 et celle des autres virus, il est important de continuer de se laver régulièrement les mains, puisqu’il s’agit d’un des moyens les plus efficaces pour réduire le risque de transmission de cette maladie. Rappelez aussi à vos enfants de ne pas se toucher les yeux, le nez, la bouche ou toucher leur masque tant qu'ils ne sont pas lavé les mains. Enfin, il est recommandé de se laver les mains avec du savon et de l’eau ou d’utiliser un désinfectant pour les mains à base d’alcool dès qu’on arrive de l’extérieur ou après avoir enlevé ses vêtements d’extérieur. 

Si ma famille sisole à la maison, pouvons-nous nous rendre dans les parcs et les terrains de jeux? 

Non. Si votre ménage est en isolement, vous ne pouvez pas quitter votre lieu d’isolement, sauf pour recevoir des soins médicaux, même si certains membres du ménage ne présentent pas de symptômes. Ne sortez pas pour vous promener ni pour aller au terrain de jeux, etc. Restez dans un endroit privé comme votre jardin ou votre balcon si vous sortez pour prendre l’air. Pour plus de renseignements, consultez la page Web de SPO sur les instructions pour l’auto-isolement.   

Dans le cas des membres du ménage qui sont complètement vaccinés, ils ne sont pas tenus de s’isoler en attendant le résultat du test de dépistage de la COVID-19 d’une personne symptomatique ou s’ils sont identifiés comme un contact à haut risque d’un cas positif. Il y a quelques exceptions

*Remarque : Entièrement vacciné(e) signifie qu’il s’est écoulé au moins 14 jours depuis l’obtention:

  • d’une série complète d’un vaccin contre la COVID-19 ayant été approuvé par Santé Canada (p. ex., deux doses de Moderna, Pfizer BioNTech ou AstraZeneca/COVISHIELD, OU une dose de Janssen [Johnson & Johnson]) ou toute combinaison de ces vaccins OU
  • d’une ou deux dose(s) de vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été approuvé par Santé Canada (p. ex., Sinopharm) suivi d’une dose d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 ayant été autorisé par Santé Canada (p. ex., Pfizer-BioNTech ou Moderna); OU
  • trois doses d’un vaccin contre la COVID-19 n’ayant pas été autorisé par Santé Canada (p. ex., Abdala).

Si l’enfant ou les membres du ménage commencent à avoir des symptômes, ils sont tenus d’isoler et de faire des tests de dépistage. 

Ma famille devrait-elle limiter le nombre de ses contacts pendant la pandémieCOVID-19? 

Oui. Si possible, les familles devraient limiter leurs contacts, en particulier si elles n’ont pas été complètement vaccinés.   

Les vaccins contre la COVID-19 ajoutent une couche supplémentaire de protection contre l’infection. Toutefois, les mesures de santé publique sont encore importantes pour limiter la propagation de l’infection. Si vous vous réunissez avec d’autres personnes en dehors de votre ménage, tenez compte des risques. 

Voir le document de l’Agence de la santé publique du Canada Vacciné contre la? Qu’est-ce que cela signifie pour moi? qui a des recommandations au sujet des rassemblements à l’intérieur et en plein air, en fonction de l’état de vaccination.  

Afin de réduire la transmission de la COVID-19 dans notre communauté, il est important d’être SocialAvisé. Vous devez notamment porter un masque, vous isoler lorsque vous avez des symptômes, rester à une distance d’au moins deux mètres (six pieds) de ceux qui ne font pas partie de votre ménage et vous laver les mains.   

Les enfants sont-ils moins susceptibles que les adultes de contracter la COVID19? 

Non, les enfants ne sont pas moins susceptibles de contracter la COVID-19 que les adultes, mais ils souffrent généralement de maladies moins graves.   

La transmission du COVID-19 chez les enfants n’est pas entièrement comprise et les précautions universelles relatives à la distanciation physique, à l’hygiène des mains et au port de masque doivent être maintenues.  

 

Contactez Nous