Puits privé

Cliquez ici pour obtenir de l'information sur l'analyse gratuite des bactéries dans l'eau de puits

D'où provient l'eau? 

L'eau que nous buvons provient généralement des eaux de surface ou souterraines. Il y a environ 1 % seulement d'eau douce sur notre planète.

Le cycle de l'eau : L'eau de pluie ou l'eau de fonte peut suivre plusieurs parcours. Elle peut s'écouler vers les ruisseaux, les lacs et les rivières, s'infiltrer dans le sol pour être absorbée directement par les plantes ou encore, alimenter la nappe souterraine. L'eau peut également s'évaporer et retourner dans l'atmosphère. Le cycle est complet lorsque l'eau dans l'atmosphère retombe sur notre planète sous forme de pluie ou de neige. Il se peut que les eaux souterraines d'un puits profond soient restées dans le sol pendant plusieurs centaines, voire des milliers d'années. Dans une nappe souterraine peu profonde, l'eau peut s'y trouver depuis seulement quelques semaines ou quelques années.

Cycle hydrologique

Le cycle hydrologique montrant comment les eaux de pluie ou de neige s'échappent sous terre pour fournir de l'eau

Circulation de l'eau

Les eaux souterraines s'écoulent des zones plus élevées ou à plus haute pression vers les zones moins élevés ou à plus basse pression. Elles peuvent s'écouler horizontalement ou verticalement vers le haut ou vers le bas, mais en général elles s'écoulent dans un sens seulement. La direction de l'écoulement peut être modifiée lorsqu'on pompe l'eau du puits. La vitesse avec laquelle les eaux souterraines s'écoulent varie en fonction du degré de porosité du sol ou de la roche et selon que la surface des eaux est en pente ou non. La vitesse de déplacement de l'eau varie considérablement.

Nappe phréatique : Le point où le sol est saturé délimite la nappe phréatique. Ce niveau augmente ou baisse selon le taux de précipitations et l'utilisation locale de l'eau. Le niveau de la nappe phréatique locale baissera si les eaux souterraines s'échappent plus vite que le cycle de l'eau permet d'alimenter la nappe.

Contamination

L'eau est-elle salubre? Lorsqu'un aquifère est contaminé, l'eau peut être dangereuse et impropre à la consommation. La contamination de l'eau souterraine peut se faire de diverses façons :

  • déversements sur le sol, p. ex. déversement de carburant et de pesticides;
  • pénétration dans le sol, p. ex. champ de lixiviation, déchets jetés dans les puits, eau de surface contaminée qui s'infiltre dans les puits mal construits ou mal entretenus;
  • traitement inadéquat de solvants et de produits chimiques industriels;
  • fuite de déchets, p. ex. entreposage de fumier, eaux usées, fosses septiques et décharges;
  • réservoirs de combustibles souterrains et en surface ayant une fuite;
  • eau souterraine passant d'aquifères contaminés à des aquifères propres;
  • épandage excessif de fumier, de fertilisants ou de pesticides commerciaux.

L'eau souterraine peut être contaminée selon :

  • a taille ou l'ampleur de la source contaminée;
  • la facilité de pénétration du contaminant dans le sol.
Types de puits

On trouve plus de 50 000 puits privés dans la région d'Ottawa. Il appartient aux propriétaires des puits de faire en sorte que l'eau qui provient de cette source soit propre à la consommation et que leur puits ne contamine pas les eaux souterraines. Les puits doivent être bien conçus et entretenus pour faire en sorte que l'eau soit potable.

Types de puits communs : Les puits creusés et les puits forés à la tarière (tubage de 60 à 120 cm/24 à 48 po) coûtent moins cher à installer que les puits forés à la sondeuse. Comme les puits filtrants, les puits creusés ou forés sont sujets à la contamination à faible profondeur et aux pénuries d'eau. Les puits forés à la sondeuse (tubage de 10 à 20 cm/4 à 8 po) coûtent plus cher mais pénètrent des aquifères plus profondes.

Puits forés à la sondeuse

coupe transversale d'un puits forés à la sondeuse

Un puits foré à la sondeuse comporte un tubage de faible diamètre, soit de 10–20 cm (4–8 po). Les puits forés à la sondeuse peuvent être alimentés en eau à partir d’aquifères de morts-terrains ou d’aquifères du substratum rocheux. Les puits de morts-terrains comprennent les puits construits dans les aquifères de morts-terrains (la couverture de sédiments au-dessus de la roche solide est souvent appelée le mort-terrain), constitués le plus souvent de sable et de gravier, mais également les puits construits dans le limon et l’argile.

Un puits foré à la sondeuse bien construit et bien entretenu devrait empêcher tout corps étranger susceptible de nuire à la qualité de l’eau de pénétrer à l’intérieur du tubage du puits.

 

 

 

Les puits creusés coupe transversale d'un puits creusé

Les puits creusés sont en général construits avec des tuiles de béton préfabriquées ou des tuyaux d’acier galvanisé ondulé ayant des diamètres de 60 à 120 cm (24–48 po). Le cuvelage des vieux puits peut aussi être en brique, en pierre ou même en bois, des revêtements qui sont très vulnérables aux infiltrations par les eaux de surface qui s’immiscent à travers la partie du tubage située au-dessus de la nappe d’eau souterraine. Les puits creusés, auparavant creusés au pic et à la pelle, le sont maintenant à l’aide de matériel d’excavation. Ils dépassent rarement 9 m (30 pi) de profondeur.

 

 

Puits foncés coupe transversale d'un puits foncé

Les puits foncés ou puits à pointe filtrante ont un tubage de faible diamètre, celui-ci allant de 2,5 à 5 cm (1–2 po). Les puits à pointe filtrante sont construits dans des aquifères de sable et de gravier et sont soit foncés, soit exécutés par lançage (enfoncés dans le sol à l’aide d’un jet d’eau sous pression). Les puits à pointe filtrante sont généralement construits là où la nappe phréatique de l’aquifère est peu profonde dans des sols renfermant peu ou pas de pierre.

 

Source: Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales

Origine possible de la contamination de l'eau de puits

Votre puits peut être contaminé par :

  • des orifices dans le joint d'étanchéité;
  • un tubage mal installé;
  • un tubage pas assez profond;
  • un tubage non étanche;
  • une source de contamination non associée à la construction du puits (p. ex. la fosse septique, les excréments d'animaux domestiques, les déchets de l'élevage ou les produits chimiques utilisés sur les routes ou à des fins agricoles).

Prévention de la contamination :

  • Empêcher les liquides, les déchets ménagers ou les déchets provenant d'un tas de fumier d'être évacués vers le tubage du puits.
  • Ne pas installer d'enclos à chiens à proximité du tubage du puits.
  • Ne pas traiter le terrain près du puits avec des pesticides ou des engrais.
  • Ne pas jeter d'huile, de détergent, de peinture, de solvant ou d'autres produits chimiques dans les cuves de toilettes.

Installation et entretien appropriés :

  • Le joint sanitaire ou le dispositif d'étanchéité du puits doivent être bien fixés et étanches.
  • Le dispositif d'étanchéité doit se trouver à au moins 30 cm au-dessus du sol.
  • Les joints, les fissures et les raccords dans le tubage doivent être bien scellés.
  • Le drainage de surface à proximité du puits doit s'effectuer à l'écart du tubage.
  • L'eau de surface ne doit pas s'accumuler près du puits.
  • La pompe du puits et les systèmes de distribution doivent être vérifiés à intervalles réguliers.
  • Les changements liés à la quantité et à la qualité de l'eau doivent faire l'objet d'une vérification immédiate.
  • Une analyse bactériologique doit être faite trois fois par année et après chaque gros travail de plomberie.
  • Il convient de mettre du chlore et de faire analyser l'eau du puits après chaque réparation.

Les puits abandonnés doivent être bien scellés afin de prévenir la pollution de l'eau souterraine et de réduire les risques pour la sécurité. Il est fortement recommandé de faire appel à un entrepreneur en construction de puits qualifié pour bien boucher le puits. Si l'eau de votre puits devient contaminée, utilisez d'autres sources d'eau potable.

Problèmes et solutions d'eau de puits

Problèmes courants liés à la qualité de l'eau, causes possibles et traitements
 Problème Cause possible Traitement
 Effets sur la santé : diarrhée, crampes d'estomac Bactéries, parasites, virus  
  • Procédé de chloration et filtration
  • Sources de lumière ultraviolette
  • Dispositifs d'injection - chloration
 Méthémoglobinémie (syndrome du bébé bleu)  Nitrate  Unités d'osmose inverse
 Hypertension  Sodium  Unités d'osmose inverse
 Accumulation de dépôt calcaire dans les bouilloires et les chauffe-eau; mousse de savon, cernes de baignoire  Eau dure  Adoucisseurs d'eau
 Dépôt (rouge à brun) dans les cuves de toilette; rouille; goût ou odeur désagréable  Bactéries du fer  Dispositifs de chloration et filtration
 Taches noir roux sur les accessoires, la lessive  Fer ou manganèse  Filtration; filtres à sables verts; adoucisseurs d'eau; dispositifs de chloration et filtration
 Goût et odeur d'oeuf pourri Bactérie réduisant l'hydrogène sulfuré ou le sulfate  Dispositifs de chloration et filtration; filtres à sables verts; aération
 L'eau a des effets de laxatif  Sulfate  Unités d'osmose inverse
 Goût salé, corrosif  Chlorure  Unités d'osmose inverse
 Odeur gazeuse, bulles de gaz s'échappant de l'eau  Gaz (méthane)  Aération; filtres à charbon actif
 Eau trouble  Turbidité (argile)  Filtres; traitement au sulfate d'aluminium et de potassium dodécahydrate (alun)

Autres sources d'eau potable

Eau embouteillée

Bien que l'eau embouteillée vendue au Canada soit généralement de bonne qualité, elle n'est pas nécessairement plus salubre ou meilleure pour la santé que l'eau municipale.

Au Canada, aucun permis n'est exigé pour la vente d'eau embouteillée. Cependant, la Direction générale de la protection de la santé du Canada procède de temps à autre à des vérifications au hasard d'eau embouteillée d'origine tant nationale qu'étrangère. De plus, les bureaux de santé locaux effectuent à intervalles réguliers des analyses bactériologiques sur tout le circuit de distribution de l'eau embouteillée dans leur district.

Les sources municipales d'approvisionnement en eau font l'objet de vérifications en vue de déceler la présence de 350 substances ou plus. Dans le cas de l'eau embouteillée, seules trois substances doivent faire l'objet d'un contrôle, soit la teneur en bactéries, le fluorure et le total de solides dissous (magnésium, fer et sodium).

L'eau embouteillée peut contenir des bactéries d'origine naturelle qui, dans des conditions d'entreposage prolongées ou insatisfaisantes, risquent de se multiplier et d'atteindre des niveaux nocifs pour la santé. La réfrigération est une bonne façon de ralentir la croissance de ces bactéries.

L'entreposage de l'eau embouteillée est propice à la prolifération des bactéries, surtout si les contenants ne sont pas stériles.

Eau des citernes

L'eau des citernes est généralement de l'eau de pluie provenant du toit. Elle est entreposée dans des réservoirs en béton au sous-sol ou dans le grenier.

L'eau recueillie peut être contaminée par de nombreuses sources (en particulier, les fientes d'oiseaux) et est donc impropre à la consommation.

Si l'approvisionnement en eau d'une citerne existe déjà ou est prévu, on recommande de ne pas raccorder la conduite principale de distribution d'eau et la citerne. Il est toutefois bon de créer un code de couleurs pour les conduites d'eau afin de bien les distinguer.

Il n'est pas recommandé de consommer l'eau de la citerne ni de l'utiliser pour prendre un bain. Elle devrait servir uniquement à arroser la pelouse ou le jardin, à laver la voiture ou à d'autres utilisations de ce genre.

Analyse d'eau pour sodium et nitrate

Santé publique Ontario effectue des analyse de l'eau de E. coli et de coliformes totaux à l'intention des propriétaires de puits privés. Pour tous les autres analyses environnementaux, y compris le sodium et le nitrate, les propriétaires de puits privés doivent contacter un laboratoire privé.

Sodium

Vous suivez un régime à faible teneur en sodium pour des raisons médicales, par exemple une très forte hypertension artérielle ou une insuffisance cardiaque congestive? Vous avez un bébé qui est soumis à une restriction sodée et que vous nourrissez à l’aide d’une préparation en poudre faite à partir de l’eau de votre puits privé?

Dans un cas comme dans l’autre, il est essentiel de vous adresser à votre médecin pour déterminer si vous devez faire appel à une autre source d’eau potable.

Vous devez connaître la teneur en sodium de l’eau potable que vous consommez : la limite recommandée pour la concentration de sodium dans l’eau potable est de 20 mg/l (milligrammes par litre). Rappelez-vous que de nombreuses autres sources de sodium, par exemple les aliments transformés, contribuent normalement beaucoup plus à votre consommation quotidienne de sodium. La teneur en sodium de l’eau que puise la Ville d’Ottawa dans la rivière des Outaouais est faible (16 mg/l) et n’est pas un motif de préoccupation pour la santé. Or, la teneur en sodium de l’eau des puits est normalement plus importante que celle des cours d’eau ou des lacs.

Voici les niveaux de concentration en sodium de l’eau qui provient des différents systèmes de puits municipaux d’Ottawa (Carp, Kings Park, Munster, Shadow Ridge et Vars) :

Systèmes de puitsSodium en sodium (mg/L)
Carp 57
Kings Park (Richmond) 93
Munster 75
Shadow Ridge (Greely) 70
Vars 26
*les totaux correspondent aux moyennes sur cinq ans des niveaux de concentration en sodium des systèmes depuits, d’après les rapports annuels et les résultats des analyses sur la qualité de l’eau potable .

Si vous avez votre propre puits, vous devez penser à en faire analyser l’eau au moins une fois tous les cinq ans pour chiffrer la concentration en sodium. Il est en outre fortement recommandé de faire analyser l’eau de votre puits pour en connaître la concentration en nitrates (ce qui est essentiel pour les bébés nourris à l’aide de préparations faites à partir de l’eau de votre puits privé). Il faut communiquer avec un laboratoire privé qui analyse l’eau potable afin d’en établir la concentration en sodium et en nitrates. 

Vous avez un adoucisseur d’eau? Cet appareil peut augmenter considérablement la teneur en sodium de l’eau potable. Faites appel à une source d’eau douce distincte (plutôt qu’à l’adoucisseur d’eau) pour boire et cuisiner, puisque la teneur en sodium de certains aliments est déjà élevée.

Nitrate

Qu’est-ce que le nitrate?

Le nitrate est un azote présent à l’état naturel dans les eaux souterraines et dans les végétaux comme les fruits et les légumes. On le trouve aussi dans les engrais, les eaux usées industrielles et les fuites d’eau des fosses septiques.

Comment les nitrates se retrouvent‑ils dans l’eau potable?

De nombreux facteurs peuvent expliquer la présence de nitrates dans les eaux souterraines et dans l’eau de votre puits, notamment le ruissellement des eaux de surface dans les puits mal construits ou endommagés dans le cadre des activités agricoles qui consistent par exemple à épandre  des engrais provenant du fumier de ferme ou d’étable, les fuites d’eau des systèmes septiques et la désintégration naturelle des matières organiques dans les eaux souterraines. Les fortes concentrations de nitrates dans les eaux souterraines sont souvent localisées et imputables à des activités humaines. Autrement dit, il se pourrait que la concentration en nitrates de l’eau de votre puits soit forte, même si elle ne l’est pas dans le puits de votre voisin.

Quels sont les effets sur la santé du nitrate dans l’eau potable?

Pour la plupart des résidents de l’Ontario, ce sont les aliments qui constituent, avant l’eau potable, la principale source d’exposition au nitrate. La forte teneur en nitrates alimentaires peut être nocive, surtout pour les nourrissons de moins de six mois. L’exposition à de fortes concentrations de nitrate peut causer une affection appelée la méthémoglobinémie, aussi connue sous le nom de syndrome de l’enfant bleu. La méthémoglobinémie nuit à l’oxygénation des cellules du corps. Le symptôme le plus évident est la couleur bleuâtre de la peau, surtout autour des yeux et de la bouche.

Les résultats de certains travaux de recherche font également ressortir le lien entre l’exposition au nitrate et les complications de la grossesse. C’est pourquoi on peut considérer que les femmes enceintes constituent un groupe particulièrement vulnérable.

Comment savoir s’il y a du nitrate dans l’eau potable que je consomme?

Les nitrates sont sans saveur, inodores et incolores. L’eau potable des réseaux municipaux est analysée à intervalles réguliers; or, la seule manière de savoir si l’eau des puits privés comprend des nitrates consiste à la faire analyser par un laboratoire autorisé. Pour consulter la liste des laboratoires autorisés à analyser l’eau potable en Ontario, veuillez cliquer sur https://www.ontario.ca/fr/page/laboratoires-autorisés.

Vous devez faire analyser l’eau de votre puits privé pour en établir la teneur en nitrate :

  • au moins deux fois initialement, soit une fois au printemps et une fois à l’automne, puisque la concentration varie selon la météo et la saison;
  • plus fréquemment si les niveaux de nitrate sont proches de la norme de qualité de l’eau potable ou que vous avez un puits creusé (dont la profondeur est de moins de six mètres)
  • S’il n’y a jamais de signes de la présence de nitrate dans l’eau de votre puits, la fréquence des analyses peut être moindre (soit une fois tous les deux ou trois ans);
  • Si vous avez un système de traitement pour éliminer le nitrate de l’eau, faites analyser l’eau traitée chaque année pour vous assurer que ce système fonctionne efficacement.

Quelle est la concentration maximum admissible du nitrate dans l’eau potable?

En Ontario, la concentration maximum admissible du nitrate (sous forme d’azote) dans l’eau potable est fixée à 10 mg/l. Cette limite est destinée à protéger la santé de la sous‑population la plus vulnérable des bébés nourris à l’aide de préparations pour nourrissons.

Que faire s’il y a des nitrates dans l’eau potable que je consomme?

Vous devez vous assurer que l’eau de votre puits est salubre. Si la teneur en nitrate de l’eau de votre puits est supérieure à la norme de l’Ontario et que votre ménage comprend un nourrisson (de moins de six mois) ou une femme enceinte, vous devez faire appel à une autre source d’eau pour la consommation et la préparation des aliments (dont les préparations pour nourrissons). Ce n’est pas en faisant bouillir l’eau que vous réduirez ou éliminerez la concentration de nitrate. Voici d’autres mesures que vous pourriez prendre :

  • demandez conseil à un entrepreneur en construction de puits autorisé ou à un expert‑conseil autorisé en eaux souterraines pour vous assurer que votre puits est bien construit et entretenu afin de réduire le plus possible le risque de contamination;
  • recensez les sources de contamination par les nitrates comme les engrais, les fosses septiques et le fumier dans les environs de votre propriété et faites le nécessaire pour éviter le plus possible qu’ils contaminent votre puits;
  • éliminez ou réduisez les sources potentielles de nitrate non loin du puits;
  • penchez‑vous sur les options qui s’offrent à vous pour vous approvisionner en eau salubre à long terme, par exemple en vous approvisionnant auprès d’un réseau d'adduction d'eau public (municipal) ou en faisant installer un système de traitement de l’eau. Pour connaître ces options, vous devez consulter un professionnel du traitement de l’eau;
  • enfin, inspectez régulièrement votre puits et faites-en analyser l’eau. Faites appel, au besoin, à un entrepreneur en construction de puits autorisé.
Étude sur l'eau souterraine
Étude sur l’eau souterraine de la région de Champlain (Ottawa-Est)
Information supplémentaire

Numéros de téléphone d'autres organismes:

OrganismeServices
Santé publique Ottawa Tél.:613-580-6744 Interprétation des résultats de l'eau de puits
Laboratoire de santé publique du ministère de la Santé de l'Ontario 2380, boul. St-Laurent Tél.:613-736-6800 Analyse de l'eau de puits
Ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs Ontario Tél.:1-800-565-4923 Registre de puits, permis, construction, maintenance et abandon
Répertoire du Ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs Ontario d'entrepreneurs de puits agréés Forage, entretien, consultation

Contactez Nous