Les établissements de soins de longue durée et les maisons de retraite

Sur cette page: 

Signalisation et requêtes

Signalement des éclosions

Pour demander un ramassage ou un dépot d'échantillons de Santé publique Ottawa, veuillez remplir le formulaire ci-dessous : Requête pour un messager de Santé publique Ottawa. Si vous rencontrez un problème, veuillez appeler le 613-580-2424 poste 26325.
Pour en savoir plus sur la commande de trousses de prélèvement, la trousse, le formulaire de requête et la méthode de prélèvement des échantillons, veuillez consulter la section Trousses et prélèvement d’échantillon. 

NOUVEAU design, même formulaire de notification :

Formulaire d'avis initial d'augmentation des cas de maladie  

Pour les définitions d'éclosions, veuillez vous référer à la section de définitions d'éclosion.

Requête pour le ramassage ou le dépôt d’échantillon

En raison de la diminution du financement lié à la COVID-19, les demandes de ramassage ou de dépôt d'écouvillons ou de kits d'échantillons de selles seront limitées à une fois par jour à compter du 22 décembre. Veuillez vous abstenir de soumettre des demandes tardivement dans la journée, car les services de courier sont limités, ce qui peut entraîner le report des demandes au lendemain.

Pour demander un ramassage d’échantillons auprès de Santé publique Ottawa, veuillez remplir le formulaire de Requête pour un messager de Santé publique Ottawa ci-dessous ou téléphoner au 613-580-2424 poste 26325.

Pour en savoir plus sur la commande de trousses de prélèvement, la trousse, la demande et la méthode de prélèvement des échantillons, veuillez consulter la section Trousses et prélèvement d’échantillons.

Collecte d'échantillons liés à l'éclosion seulement.

Requête pour un messager de Santé publique Ottawa

Vers le haut

Formulaires et gabarits

Liste de cas d’éclosion

Veuillez utiliser les gabarits ci-dessous en format imprimable ou en format PDF à remplir pour signaler les cas à l'équipe de prévention et de contrôle des infections à Santé publique Ottawa.

Version remplissable - Liste de cas d'éclosion (pdf - 898 KB) 

Version à imprimer - Liste de cas d'éclosion (pdf - 2 MB)

Vers le haut

Ressources et conseils

Définitions d’éclosions

Pour la définition d’éclosion respiratoire non précisée, veuillez consulter le Infectious Disease Protocol Appendix 1: Case Definitions and Disease-Specific Information; Disease: Respiratory Infection Outbreaks in Institutions and Public Hospitals (seulement disponible en anglais) du ministère de la Santé. 

Pour la définition d’éclosion de gastro-entérite, veuillez consulter le document des Recommandations pour le contrôle des épidémies de gastro-entérite dans les foyers de soins de longue durée du ministère de la Santé.  

Dépistage et tests

Le dépistage régulier des signes et des symptômes précoces de maladie auprès des résidents et des membres du personnel peut aider à détecter la maladie, à en prévenir la propagation et à réduire le risque d’éclosion. 

Santé publique Ottawa recommande aux membres du personnel de continuer de s’autosurveiller avant d’entrer dans le foyer de soins de longue durée, la maison de retraite, ou et les lieux d’hébergement collectif . Un outil d’auto-évaluation se trouve sur le site Web de Santé Ontario. 

Le dépistage et l'isolement sont fortement recommandés pour toutes les personnes présentant des symptômes et qui résident ou travaillent dans un environnement à haut risque*. 

Conformément aux dernières directives du ministère de la Santé, Santé publique Ottawa (SPO) souhaite attirer l'attention sur les recommandations concernant les transferts et les rapatriements vers les foyers de soins de longue durée (FSLD), les maisons de retraite (RH) et les lieux d’hébergement collectif. Les résidents ne doivent plus être testés avant ou lors du rapatriement à leur domicile s'ils ne présentent pas de symptômes. Il est cependant recommandé que les établissements dépistent le résident/client à son entrée et agissent en conséquence. 

*Les milieux à haut risque comprennent les milieux de soins aigus tels que les hôpitaux, y compris les établissements de soins continus complexes, les lieux d’hébergement collectif y compris les établissements de soins de longue durée, les maisons de retraite, les résidences pour personnes âgées des Premières Nations, les foyers de groupe, les refuges, les hospices, les établissements correctionnels et les écoles hospitalières. 

Mesures de contrôle d’éclosion

Lorsqu'une éclosion est suspectée, mettez en place les mesures de contrôle d'éclosion suivantes dès que possible : 

  • Isolez les résidents malades
  • Excluez le personnel malade
  • Portez un équipement de protection individuelle (EPI) approprié lorsque vous prodiguez des soins aux résidents malades
  • Assurez un lavage des mains adéquat et fréquent
  • Assurez que le personnel de l'établissement est au courant de l'éclosion
  • Informez les partenaires internes et externes de l'éclosion (y compris les bénévoles)
  • Affichez des enseignes dénonçant l'éclosion aux entrées de l'établissement et des unités touchées 
  • Mettez en place un nettoyage et une désinfection améliorés de l'environnement (au moins deux fois par jour)
  • Modifiez les activités sur les unités concernées, le cas échéant
  • Limitez les déplacements à l'intérieur et à l'extérieur de l'unité en regroupant le personnel dans la mesure du possible
  • Évitez d'avoir des visiteurs et des bénévoles
  • Avisez SPO de l'éclosion potentielle
  • Discutez de tout transfert ou nouvelle admission de résidents avec SPO
  • Assurez une surveillance active des nouveaux cas et signalezr tous les nouveaux cas à SPO 
Nettoyage et désinfection

Lorsqu'une éclosion est soupçonnée ou déclarée, il est recommandé que les établissements augmentent leur nettoyage et désinfection de l'environnement de toutes les surfaces à contact élevé et des chambres des résidents à deux fois par jour (minimum). 

Il faut utiliser un désinfectant de qualité hospitalière ayant un numéro d’identification de médicament (DIN). Il importe de s’assurer que le produit est efficace contre l’agent pathogène circulant dans le foyer. Les produits à base de peroxyde d’hydrogène accéléré sont souvent efficaces contre un large spectre de pathogènes fréquemment détectés dans les établissements de soins de santé. 

Il est préférable d’utiliser des produits avec des temps de contact courts (une minute ou trois minutes) pour s’assurer que la surface a bien été nettoyée et désinfectée. Veuillez-vous assurer de revoir le temps de contact de vos produits pour garantir des protocoles de nettoyage de l’environnement appropriés. 

Pour avoir des ressources supplémentaires sur les pratiques exemplaires en matière de nettoyage de l’environnement et de désinfection, consultez le site Web de Santé publique Ontario.  

Signalétique, affiches et fiches d’information
Affichage relatif aux éclosions
Ressources hygiène des mains
Équipement de protection individuelle (EPI)
Distanciation physique
Pictogrammes et cartes à fente pour les précautions supplémentaires

Santé publique Ontario a mis au point une série de pictogrammes ainsi que des cartes à fente pour les hôpitaux et les établissements de soins de longue durée pour les aider dans la mise en œuvre des Pratiques de base et des précautions supplémentaires. 

Trousses et prélèvement d’échantillon
L’identification des échantillons est une étape critique des enquêtes sur les éclosions. Une fois que l’agent causal est connu grâce à l’analyse des échantillons, l’unité de santé publique et le foyer peuvent décider des mesures qu’il convient de prendre pour freiner la propagation par des interventions ciblées.

Lorsqu’une éclosion est déclarée, il est possible de commander des trousses de prélèvement d’échantillons (selles ou nasopharynx) auprès de Santé publique Ottawa au moyen du formulaire de requête pour un messager de SPO. Pour toutes les autres fins d’analyse, veuillez communiquer avec votre entreprise de services de laboratoire afin d’obtenir les trousses de prélèvement requises.

Trousse de prélèvement d’échantillons de selles

La trousse

La trousse contient deux flacons stériles, un sac de transport des matières biologiques et un formulaire de demande. Veuillez consulter le tableau ci-dessous pour de plus amples détails.

La trousse contient deux flacons stériles :

No du flacon Couleur du bouchon Milieu de transport Analyse requise
1 Blanc  Flacon vide Virologique
2 Vert  Milieu de transport rouge  Bactériologique

Veuillez consulter la page Stool Virus Testing (« détection de virus dans les selles », disponible en anglais seulement) de Santé publique Ontario pour en savoir plus.

La demande

Malheureusement, le formulaire général de demande d’analyses et les étiquettes des contenants d’échantillons ne sont disponibles qu'en anglais pour le moment. Nous avons inclus les termes anglais avec leurs traductions françaises dans ce document pour vous aider à remplir les documents requis.

Veillez à ce que toutes les parties (1, 2, 4 et 5) du formulaire de demande soient remplies. Les demandes incomplètes seront rejetées par le laboratoire.
En particulier, assurez-vous de compléter les sections et champs suivants :

  • Section de renseignements sur le patient/ « Patient information section »
  • Numéro d’éclosion de l’unité de santé publique/ « Public health unit outbreak number »
  • Date de la collecte de l’échantillon de selles/ « Date stool sample collected »
  • Date d’apparition des symptômes (date à laquelle les symptômes ont commencé) / « Date of symptom onset »

Le prélèvement

Avant le prélèvement

  • Vérifiez les dates d’expiration indiquées sur les contenants stériles. N’UTILISEZ PAS les trousses périmées, car elles seront rejetées par le laboratoire qui fait l’analyse.
  • Si vous trouvez du sang ou du mucus dans les selles, prélevez l’échantillon dans cette partie des selles.
  • Les échantillons de selles qui sont entrés en contact avec de l’eau de la toilette ne seront pas acceptés en raison de leur contamination.

Au moment du prélèvement

*Les deux premières étapes sont très importantes : s’il manque des renseignements sur l’étiquette ou le formulaire ou s’ils sont illisibles ou mal rédigés, le laboratoire n’analysera pas l’échantillon.

1. Remplir l’étiquette

  • Inscrivez sur l’étiquette le nom de la personne, sa date de naissance, son numéro de carte Santé (s’il est connu) et la date et l’heure du prélèvement de l’échantillon de selles.

2. Remplir la demande

  • Remplissez toutes les parties requises du formulaire de demande (voir la section sur la demande ci-dessus).

3. Recueillir l’échantillon de selles

  • Personne autonome – Déféquez dans un contenant propre (p. ex. une assiette jetable, un produit d’incontinence pour adulte, un contenant de collecte).
  • Personnes ayant besoin d’assistance ou incontinentes – Prélevez l’échantillon de selles dans le produit d’incontinence pour adulte souillé.
  • Au moyen de la spatule intégrée au bouchon de chaque flacon, déposez l’échantillon de selles dans le flacon stérile correspondant. Remplissez d’abord le flacon dont le bouchon est blanc.
  • Remplissez le flacon jusqu’à la ligne. Évitez de trop le remplir.
  • Serrez le bouchon en évitant d’exercer une force excessive, car le flacon pourrait fendre et avoir des fuites. Les échantillons qui ont coulé pendant le transport seront rejetés.
  • Placez les flacons dans la pochette intérieure du sac en plastique pour le transport des matières biologiques et scellez le sac.
  • Placez le formulaire général de demande d’analyses / « General Test Requisition Form » dans la pochette extérieure du sac en plastique pour le transport des matières biologiques. NE LE PLACEZ PAS dans la pochette intérieure du sac.
  • Placez le sac de transport des matières biologiques dans le sac de papier brun et réfrigérez les échantillons immédiatement après leur prélèvement. Les échantillons de selles doivent être placés sur l’étagère inférieure du réfrigérateur; ils ne doivent pas être entreposés dans un réfrigérateur où l’on retrouve de la nourriture. Vous pouvez utiliser une glacière avec de la glace ou avec un sac réfrigérant s’il vous est impossible d’entreposer les échantillons dans un réfrigérateur distinct. NE CONGELEZ PAS les échantillons.
  • Lavez-vous les mains. Si vos mains sont visiblement sales, utilisez de l’eau et du savon.
  • Remplissez le formulaire de requête pour un messager de SPO ou téléphonez à Santé publique Ottawa au 613 580 2424 poste 26325 pour organiser l’acheminement des échantillons vers le laboratoire de santé publique qui se trouve à Ottawa. L’heure limite pour le ramassage le jour même est 15 h 30. NE CONFIEZ PAS l’envoi de ces échantillons à votre service de messagerie habituel.
Trousse d’écouvillonnage nasopharyngé

La trousse

La trousse contient une seule éprouvette, un sac de transport des matières biologiques et unformulaire de demande. Veuillez consulter la page Respiratory Virus Testing (« dépistage de virus de maladies respiratoires », disponible en anglais seulement) de Santé publique Ontario pour avoir un complément d’information sur les types de trousses disponibles.

La demande

Malheureusement, le formulaire général de demande d’analyses et les étiquettes des contenants d’échantillons ne sont disponibles qu'en anglais pour le moment. Nous avons inclus les termes anglais avec leurs traductions françaises dans ce document pour vous aider à remplir les documents requis.

Veillez à ce que toutes les parties (1 à 9) du formulaire de demande soient remplies. Les demandes incomplètes seront rejetées par le laboratoire.

  1. Clinicien requérant / « Ordering Clinician »
  2. Information du patient / « Patient Information »
  3. Antécédents de voyage / « Travel History »
  4. Antécédents d’exposition / « Exposure History »
  5. Analyse(s) demandée(s)/ « Test(s) Requested »
  6. Type d’échantillon / « Specimen Type »
  7. Contexte du / type de patient / « Patient Setting / Type »
  8. Statut de vaccination COVID-19 / « COVID-19 Vaccination Status »
  9. Renseignements cliniques / « Clinical Information »

Le prélèvement :

Avant le prélèvement :

  • Vérifiez les dates d’expiration indiquées sur les contenants stériles. N’UTILISEZ PAS les trousses périmées, car elles seront rejetées par le laboratoire qui fait l’analyse.

Au moment du prélèvement :

  • Pour en savoir plus sur l’écouvillonnage nasopharyngé, veuillez consulter la page Instructions pour l’écouvillonnage nasopharyngé de Santé publique Ontario.
  • Lorsque vous aurez prélevé l’échantillon, remplissez le formulaire de requête pour un messager de SPO ou téléphonez à Santé publique Ottawa au 613 580 2424 poste 26325 pour organiser l’acheminement des échantillons vers le laboratoire de santé publique qui se trouve à Ottawa. L’heure limite pour le ramassage le jour même est 15 h 30. NE CONFIEZ PAS l’envoi de ces échantillons à votre service de messagerie habituel.

 

Grippe, vaccins et médicaments antiviraux

Pour obtenir des renseignements sur les symptômes de la grippe, les modes de transmission et les moyens de prévention, consultez la page Web de SPO sur le sujet

Les vaccins

Les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite sont des intervenants indispensables de la lutte contre la grippe. Les résidents de ces établissements sont plus susceptibles de tomber très malades ou même de mourir lorsqu’ils sont infectés par le virus de la grippe. Les efforts visant à empêcher la grippe d’entrer dans ces établissements, comme la détection précoce des cas et la vaccination, sont essentiels à la prévention et au contrôle des infections.

Pour commander des doses de vaccin antigrippal contre la grippe saisonnière, veuillez remplir le formulaire de commande de vaccin contre la grippe ou suivre les instructions données dans la note de service qui sera distribuée par l’équipe d’immunisation de SPO.

Un formulaire de consentement à la vaccination contre la grippe doit être rempli pour chaque résident, y compris ceux qui ont un mandataire. Ces formulaires seront également transmis au moyen d’une note de service par l’équipe d’immunisation de SPO.

Les antiviraux

Il existe actuellement deux médicaments antiviraux homologués au Canada qui peuvent être utilisés pour la prophylaxie ou le traitement de la grippe Influenza de types A et B : l'oseltamivir (Tamiflu) et le zanamivir (Ralenza). Lorsque des antiviraux sont utilisés pour le traitement de l'Influenza, il est important qu'ils soient administrés dès que possible, c'est-à- dire, dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes.
Santé publique Ottawa (SPO) recommande l'oseltamivir comme médicament privilégié pour le traitement et la prophylaxie de l'Influenza chez les résidents des foyers de soins de longue durée pour les raisons suivantes:

  • Le zanamivir ne s'est pas révélé efficace pour la prophylaxie contre l'Influenza lorsqu'il est utilisé dans des foyers de soins de longue durée;
  • Les personnes âgées peuvent éprouver de la difficulté à inhaler le zanamivir;
  • Le zanamivir n'est pas recommandé pour le traitement ou la prophylaxie de l'Influenza chez les personnes atteintes de troubles respiratoires sous-jacents tels que la maladie pulmonaire obstructive chronique ou l'asthme en raison du risque de bronchospasme;
  • Les résidents sont admissibles à un remboursement du zanamivir seulement si la souche principale en circulation est résistante à l'oseltamivir.

En Ontario, le vaccin Flumist subventionné par le régime public ne peut être administré qu'aux enfants de 2 à 17 ans. Si un membre du personnel ou un résident choisit de recevoir le vaccin Flumist dans une clinique privée, le VVAI (Flumist) ne peut lui être administré que 48 heures après la fin du traitement antiviral ou la fin de la prophylaxie de la grippe Influenza.

 

Gestion du personnel pendant une éclosion de grippe

Il est important que les membres du personnel soient informés à l'embauche des dispositions de la politique de leur établissement ou de leur convention collective concernant l'Influenza ainsi que des options qui leur sont offertes en cas d'éclosion d'Influenza s'ils ne sont pas immunisés pour une raison quelconque.

Lorsqu'une éclosion de grippe Influenza a lieu, les membres du personnel sont responsables d'obtenir des ordonnances pour médicaments antiviraux provenant de leur propre fournisseur de soins de santé et d'acquitter eux-mêmes les frais liés à l'achat de ces médicaments, sauf s'ils sont couverts par une compagnie de régime d'assurance collective ou un régime privé d'assurance-maladie. Les travailleurs de la santé ne sont en aucun cas admissibles à des prestations pharmaceutiques du Programme de médicaments de l'Ontario (PMO). Dans certaines situations très précises, les travailleurs de la santé immunisés peuvent être admissibles à un remboursement par l'entremise du Fonds d'aide à la prestation de soins spéciaux (FAPSS).

Pendant une éclosion de grippe Influenza confirmée en laboratoire, lorsque le vaccin accessible n'est pas parfaitement adapté à la souche en circulation, une prophylaxie antivirale doit être offerte à tous les membres du personnel jusqu'à la fin de l'éclosion, qu'ils soient vaccinés ou non et suite à une consultation avec SPO.

Personnel vacciné

 

Délai entre l’immunisation et la déclaration de l’éclosion Immunisation (vaccin inactivé) Immunisation (vaccin vivant atténué - p. ex., Flumist)
Plus de 2 semaines
  • Aucune restriction de travail
  • Traitement préventif si le vaccin ne correspond pas à la souche en circulation
  • Aucune restriction de travail · Traitement préventif si le vaccin ne correspond pas à la souche en circulation
Moins de 2 semaines
  • Traitement préventif jusqu’à ce que l’immunité soit atteinte, à moins que l’éclosion soit déclarée terminée avant
  • Aucun traitement préventif antiviral pendant au moins 2 semaines après la vaccination (sauf indication médicale)
  • Si des antiviraux sont administrés dans ce délai, administrer de nouveau immédiatement un vaccin inactivé

Personnel non vacciné

  •  Le vaccin doit être offert aux membres du personnel non vaccinés; ceux-ci doivent en outre se soumettre à un traitement prophylactique antiviral jusqu'à ce qu'ils soient immunisés ou jusqu'à ce que la fin de l'éclosion soit déclarée, selon la première éventualité.
  • Les membres du personnel non vaccinés qui refusent d'être vaccinés doivent se soumettre à un traitement prophylactique antiviral jusqu'à ce que la fin de l'éclosion soit déclarée; ils peuvententrer en contact avec les résidents dès le début de la prise du traitement de prophylaxie antivirale.
  • Les membres du personnel qui acceptent d'être vaccinés et qui refusent la médication antivirale ne doivent PAS travailler dans la zone touchée par l'éclosion pendant une période de deux semaines. Avant d'être réaffectés dans une autre unité, ils doivent être asymptomatiques depuis 72 heures (3 jours).
Gestion des résidents pendant une éclosion de grippe

Prophylaxie

  • Durant une éclosion de grippe Influenza confirmée en laboratoire, la prophylaxie antivirale doit être offerte à tous les résidents dans la zone touchée par l'éclosion qui n'ont PAS déjà contracté la grippe Influenza, qu'ils soient immunisés ou non, jusqu'à ce que la fin de l'éclosion soit déclarée;
  • Si un résident sous prophylaxie développe des symptômes respiratoires, il faut changer sa dose et lui administrer une dose de traitement durant cinq jours. Si, après cinq jours la grippe n'est pas confirmée en laboratoire, le résident doit reprendre la dose prophylactique jusqu'à la fin de l'éclosion.

Traitement

Lorsqu'un laboratoire confirme l'éclosion de grippe Influenza, les nouveaux cas chez les résidents qui correspondent à la définition de cas ne doivent pas être confirmés par le laboratoire à leur tour avant d'être traités. Il est important de tenir compte des points suivants :

  • Le traitement antiviral de résidents malades qui correspondent à la définition de cas doit commencer dès que possible, dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes;
  • Les résidents malades doivent demeurer dans leur chambre pendant toute la durée du traitement antiviral et ce dernier doit s'étaler sur une période de cinq jours.
Circonstances pouvant avoir une incidence sur la décision d'administrer des antiviraux
  • Si un résident correspondant à la définition de cas présente des symptômes depuis PLUS de 48 heures et que le traitement antiviral n'a PAS été commencé, la décision d'administrer des antiviraux doit être prise à la lumière de l'annexe A;
  • Si l'éclosion perdure encore après la fin du traitement de cinq jours ET que la grippe Influenza n'a PAS été confirmée en laboratoire pour un résident (soit que le résident n'a été jamais testé, soit que le résultat de laboratoire était négatif pour la grippe Influenza), le résident doit recevoir la dose prophylactique jusqu'à ce que la fin de l'éclosion soit déclarée. Cette procédure est conseillée dans l'éventualité où  la source de l'éclosion serait mixte (voir l'annexe B).
Si les antiviraux ne freinent pas l'éclosion

Si de nouveaux cas continuent d'apparaître de 72 à 96 heures après le début de l'administration des antiviraux, envisagez les possibilités suivantes :

  • les nouveaux cas pourraient être causés par un autre organisme;
  • les procédures pourraient ne pas avoir été respectées;
  • la souche du virus pourrait avoir développé une résistance aux antiviraux.

Voici ce qu'il faut faire en pareil cas :

  • s'adresser à l'équipe de Gestion des éclosions de SPO qui déterminera s'il faut continuer d'administrer des antiviraux.
Recommandations sur l'utilisation du Tamiflu pour le traitement et la prophylaxie chez les adultes
Recommandations sur l'utilisation du Tamiflu pour le traitement et la prophylaxie chez les adultes

Fonction rénale/clairance de la créatinine

Prophylaxie administrée jusqu'à la fin de l'éclosion

Traitement de cinq jours

Sans néphropathie connue OU

Avec néphropathie et clairance de la créatinine

> 60mL/min

 

75 mg une fois par jour

75 mg deux fois par jour

Avec néphropathie connue et clairance de la créatinine

> 30-60 mL/min

 

75 mg tous les deux jours OU 30 mg une fois par jour

75 mg une fois par jour OU 30 mg en suspension deux fois par jour OU 30 mg en capsule deux fois par jour

Avec néphropathie connue et clairance de la créatinine

10-30 mL/min

 

30 mg tous les deux jours

30 g par voie orale une fois par jour

Avec insuffisance rénale (clairance de la créatinine < 10 mL/min)

 

Aucune donnée

Dose unique de 75 mg pour toute la durée de la maladie

Patient sous dialyse : hémodialyse à faible débit

30 mg par voie orale en alternance, une séance d'hémodialyse sur deux (la première dose peut être donnée entre deux séances)

 

30 mg par voie orale après chaque séance d'hémodialyse (la première dose peut être donnée entre deux séances)

Patient sous dialyse : hémodialyse à haut débit

 

Aucune donnée

75 mg après chaque séance de dialyse

Patient sous dialyse : dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA)

30 mg par voie orale une fois par semaine

Dose administrée avant le début de la dialyse

 

Une seule dose de 30 mg administrée par voie orale avant le début de la dialyse

Patient sous dialyse : thérapie d'épuration extrarénale continue (CRRT) à haut débit

 

Aucune donnée

30 mg par jour ou 75 mg tous les deux jours

Annexe A : Recommandations pour l'utilisation d'antiviraux en cas d'éclosion de grippe Influenza si le traitement n'a pas débuté dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes

Diagramme 1 : Recommandations pour l'utilisation d'antiviraux en cas d'éclosion de grippe Influenza si le traitement n'a pas débuté dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes

Recommandations pour l'utilisation d'antiviraux en cas d'éclosion de grippe Influenza si le traitement n'a pas débuté dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes 

  • Le résident correspond à la définition de cas de l'éclosion.
  • Le traitement antiviral a-t-il été administré dans les 48 heures suivant l'apparition des symptômes (NON)
  • Le résident présente- t-il une amélioration clinique?
    • NON
      Administrer le traitement antiviral.
    • OUI
      Envisager le traitement antiviral pour les groupes à risque élevé* ou les personnes souffrant de maladies modérées, graves ou complexes.

* N.B. : Pour obtenir la définition des groupes à risque élevé, veuillez consulter les lignes directrices à jour de l'Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie Canada

Annexe B : Recommandations pour l'utilisation d'une prophylaxie antivirale lors d'une éclosion de grippe Influenza chez les cas répertoriés ayant terminé un traitement d'antiviraux

Diagramme 2 : Recommandations pour l'utilisation d'une prophylaxie antivirale lors d'une éclosion de grippe Influenza chez les cas répertoriés ayant terminé un traitement d'antiviraux

Recommandations pour l'utilisation d'une prophylaxie antivirale lors d'une éclosion de grippe Influenza chez les cas répertoriés ayant terminé un traitement d'antiviraux 

L'éclosion dure-t-elle encore?

  • NON
    Aucune autre mesure n'est requise.
  • OUI
    Les antiviraux sont-ils encore utilisés à des fins prophylactiques chez les résidents de l'unité faisant partie des cas répertoriés?
    • OUI
      L'Influenza a-t-elle été confirmée en laboratoire pour le résident en question?
      • OUI

        Ne pas administrer une dose de prophylaxie. Le résident a probablement maintenant acquis une immunité au virus de la grippe Influenza responsable de l'éclosion.

      • NON

        Administrer une dose de prophylaxie jusqu'à ce que la fin de l'éclosion soit déclarée. Il s'agit d'une précaution au cas où l'éclosion serait attribuable à plus d'un agent pathogène et aussi le résident en question pourrait avoir été infecté par un agent pathogène autre que le virus de la grippe Influenza.

 

Références

 

La vaccination contre la COVID-19 et la base de données COVaxon

Foyers de soins de longue durée et maisons de retraite - Santé publique Ottawa (santepubliqueottawa.ca)

Activités dans les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite pendant une éclosion

Lors d'une éclosion de maladies entériques et respiratoires, les établissements de soins de longue durée et les maisons de retraite doivent évaluer et modifier leurs activités afin de réduire le risque de transmission des infections chez les résidents et le personnel. Chaque éclosion est unique, raison pour laquelle l'enquêteur de Santé publique Ottawa (SPO) chargé de l'enquête sur l'éclosion dans votre établissement vous aidera à gérer l'éclosion et à évaluer vos activités.

Pour de plus amples renseignements, consultez la page Web de Santé publique Ottawa sur les activités lors d’une éclosion dans les établissements de soins de longue durée et les maisons de retraite

Renseignements pour les visiteurs et membres de la famille en cas d'éclosion

Les éclosions de maladies arrivent parfois dans les établissements de santé, ce qui peut stresser les familles et le personnel. Le plus souvent, elles sont causées par des virus courants et accompagnées de symptômes gastro-intestinaux, comme la nausée, des vomissements ou de la diarrhée, ou respiratoires, tels que de la fièvre, de la toux ou des maux de gorge. Ces virus se propagent généralement d'une personne à une autre ou par le contact avec des surfaces contaminées, comme des objets ou de l'équipement. Pour la santé et le mieux-être de tous, il est donc important de prendre des mesures afin de limiter la propagation des infections aussi tôt que possible.

Recommandations pour freiner la propagation des maladies:

  • Suivez les recommandations de l'établissement quant au contrôle des éclosions et des infections
  • N'entrez pas dans l'établissement si vous êtes malade
  • Limitez votre visite à un seul résident, autant que possible
  • Nettoyez-vous les mains souvent avec du savon liquide ou un désinfectant pour les mains à base d'alcool
  • Faites-vous vacciner contre la grippe tous les ans

Quand vous laver les mains

  • En entrant dans l’établissement et avant d’en sortir
  • Avant d’entrer dans la chambre du résident et après en être sorti
  • Avant de manger ou d’aider votre membre de la famille ou ami à manger
  • Après être allé aux toilettes, avoir toussé ou vous être mouché

 

Orientations supplémentaires de la part des organismes partenaires

Pour en savoir plus sur les exigences imposées aux foyers de soins de longue durée et aux maisons de retraite à l’égard de la COVID 19, veuillez consulter les ressources suivantes :

Vers le haut

Contactez Nous