Tabagisme

Dernière révision : Le 11 avril 2024

Le tabac est une plante cultivée pour ses feuilles. Les feuilles sont ensuite utilisées pour fabriquer des produits du tabac commerciaux.

Sur cette page

Les types de tabac

Le tabac traditionnel

Le tabac traditionnel est différent du tabac commercial. Les peuples autochtones utilisent le tabac traditionnel (aussi appelé tabac cérémonial ou tabac sacré) depuis des milliers d’années. Le tabac traditionnel vient uniquement de la plante et aucun produit chimique ne lui est ajouté. Le tabac traditionnel (en anglais seulement) est utilisé lors des rites cérémonials ou sacrés de guérison, de purification et d’action de grâce.

Le tabac commercial

Les produits du tabac sont fabriqués avec des feuilles de tabac et des produits chimiques. On peut les fumer ou les mâcher; ils sont vendus par des entreprises à but lucratif.

  • les produits du tabac commercial à fumer sont les cigarettes, les cigares, les cigarillos (mini cigares) et les pipes à eau (narguilés) ;
    • les cigarettes sont le produit du tabac commercial le plus courant; on les fabrique avec des feuilles de tabac finement coupées et roulées dans un papier très mince ;
    • Un cigarillo est un mini cigare enveloppé dans une feuille de tabac plutôt que du papier ;
    • Un cigare est un rouleau constitué de feuilles et de fragments de tabac. Les cigares sont beaucoup plus gros que les cigarillos et les cigarettes.
  • les produits du tabac commercial à mâcher sont le tabac à chiquer et le tabac à priser humide, que l’on met entre la lèvre inférieure ou la joue et la gencive.
    • Le tabac à chiquer est un tabac sans fumée composé de feuilles de tabac hachées ou tressées.
    • Le snus est une poudre de tabac souvent conditionné en sachets semblables à des sachets de thé.

La fumée du tabac commercial contient 4 000 à 7 000 produits chimiques dont 70 substances cancérigènes connues.

Ces produits chimiques proviennent de trois sources :

  • la plante et le sol où elle pousse;
  • le processus de combustion (ce que la personne qui fume inhale, ainsi que la fumée provenant du bout de la cigarette qui brûle);
  • les additifs introduits par l’industrie du tabac pour adoucir le produit et réduire les irritations de la gorge, mais qui accroissent le risque de dépendance à la nicotine; les compagnies de tabac en font la publicité auprès des personnes de tous âges, en dépit du risque élevé de dépendance.
Haut de la page

Les effets du tabagisme

Les effets à court terme sont, entre autres :

  • l’odeur de fumée dans les vêtements et les cheveux;
  • le mauvais goût dans la bouche et la mauvaise haleine;
  • le jaunissement des dents et des doigts.

Effets à court terme sur la santé :

  • Toux, difficultés respiratoires, irritation et sécheresse de la gorge, étourdissements;
  • Augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle;
  • Rhumes, grippes et otites;
  • Pertes d’énergie et de force;
  • Dépendance à la nicotine.

Effets à long terme sur la santé :

  • Principale cause de cancer du poumon et facteur de risque pour d’autres cancers – bouche, gorge, côlon, vessie, pancréas.
  • À l’origine de la plupart des maladies pulmonaires, comme l’emphysème.
  • Cause majeure de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux.
  • Affaiblissement du système immunitaire (le système qui nous protège des maladies) qui rend les personnes qui fument plus sensibles aux rhumes, grippes et pneumonies.

La nicotine

La nicotine (présente dans la feuille du tabac) est un stimulant qui augmente la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Elle peut affecter le développement du cerveau, la mémoire et la concentration (et tout particulièrement nuire à un cerveau en développement).

Après avoir été inhalée, elle atteint le cerveau en quelque 10 secondes et y libère des produits chimiques qui peuvent amener la personne à se sentir plus alerte et plus calme.

Lorsqu’on introduit de la nicotine dans son organisme, celui-ci commence à en réclamer davantage, ce qui augmente le risque de dépendance à la nicotine et l’utilisation des produits du tabac pour longtemps.

La dépendance

On ne choisit pas d’avoir une dépendance, et cela ne signifie pas qu’on manque de volonté ou qu’on agit mal. La dépendance est un trouble de santé complexe qui modifie le fonctionnement du cerveau. Elle affecte l’estime de soi, la motivation (le fait de vouloir faire quelque chose), les systèmes de gestion du stress et de la fonction exécutive (ce qui nous permet de prévoir, de faire attention, de mémoriser des instructions et de rester conscients de nos gestes).

La dépendance peut être liée à certains comportements comme les paris, les jeux de hasard et l’excès de travail. Les personnes qui fument des cigarettes disent souvent que certaines routines quotidiennes déclenchent l’envie de fumer, comme une conversation téléphonique amicale. Le fait d’avoir une cigarette entre les doigts et de porter la main à la bouche réduit également le stress ressenti.

Les quatre « C » de la dépendance :

  • L’utilisation devient compulsive (désir incontrôlable).
  • Elle se poursuit malgré les conséquences nuisibles.
  • Elle crée une carence (besoin aigu de la substance).
  • Elle fait ressentir une perte de contrôle.

Symptômes de sevrage

Lorsque vous cessez de fumer, le taux de nicotine dans votre sang diminue, ce qui peut provoquer des symptômes de sevrage. Ces symptômes peuvent être aigus dès que vous cessez de fumer, mais ils diminueront au fil du temps. Ils peuvent durer de quelques jours à plusieurs semaines. N’oubliez pas : chaque personne qui fume peut vivre le sevrage différemment.

Quels sont les symptômes?

  • Étourdissements occasionnels
  • Maux de tête
  • Faim
  • Aggravation de la toux
  • Impression d’être dans un état second
  • Nervosité et tremblements
Haut de la page

Utilisation à faible risque

La nicotine crée une dépendance. Plus on devient dépendant, plus il est difficile d’arrêter. Les produits contenant de la nicotine que vous utilisez et la façon dont vous les utilisez font également une différence. Les cigarettes sont les produits qui créent le plus de dépendance, tandis que la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) engendre le moins de dépendance. Évitez les risques pour la santé en évitant la nicotine. Si vous décidez d’utiliser de la nicotine, nous vous recommandons d’essayer d’arrêter ou de suivre les conseils ci-dessous pour réduire les risques pour votre santé

Réduisez votre utilisation de nicotine.

Limitez le nombre de fois que vous utilisez des produits contenant de la nicotine. Essayez d’en consommer moins qu’une fois par jour. Si vous en utilisez tous les jours, essayez de ne pas en utilisez plus d’une fois toutes les quelques heures et d’attendre plus longtemps entre les utilisations.

Connaissez vos envies.

Les envies arrivent, mais elles passeront! Essayez des choses comme marcher, mâcher de la gomme sans sucre ou faire des exercices de respiration pour gérer vos envies. Essayez différentes choses jusqu’à ce que vous trouviez ce qui vous convient le mieux!

Si vous vapotez, choisissez des cartouches de cigarettes électroniques contenant moins de nicotine.

Choisissez des produits qui contiennent moins de nicotine. Les produits contenant plus de nicotine augmentent le risque de dépendance.

Évitez les produits qui brûlent ou qui contiennent du tabac.

L’utilisation de tout type de produit du tabac commercial est nocive. Les produits du tabac chauffés (parfois appelés  des bâtonnets chauffants ou des capsules utilisées dans les appareils Heat-Not-Burn) réduiront votre exposition à certains produits chimiques (c.-à-d. le monoxyde de carbone). Pour réduire davantage les risques pour votre santé, vous pouvez passer à des produits qui ne contiennent pas de tabac, comme la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) ou les cigarettes électroniques. 

Évitez le « double usage ».

L’utilisation de tabac commercial et de cigarettes électroniques, c.-à-d. le double usage, augmente votre exposition à des produits chimiques nocifs. Bien que le vapotage est peut-être moins nocif que la cigarette, il n’est pas sans danger ni sécuritaire pour autant! La plupart des produits de vapotage contiennent de la nicotine. Si vous comptez utiliser de la nicotine, passez complètement de la cigarette à la cigarette électronique (avec moins de nicotine) pour réduire votre exposition et augmenter vos chances de ne pas fumer.

Évitez d’utiliser des produits de vapotage provenant de sources illégales ou non réglementées et ne modifiez pas le produit.

Si vous vapotez, utilisez des appareils de vapotage dont la vente est autorisée au Canada. N’achetez pas et n’utilisez pas de produits provenant de sources illégales ou non réglementées. Ces produits ne subissent pas des contrôles de sécurité et ne font pas l’objet de supervisions. Ne modifiez pas les produits de vapotage et n’ajoutez pas de substances qui ne sont pas destinées au fabricant. Cela peut entraîner de graves lésions pulmonaires. En ce qui concerne les appareils électroniques, suivez les instructions du fabricant sur l’utilisation et le chargement de la batterie.

Utilisez la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) pour vous aider à cesser d’utiliser d’autres produits contenant de la nicotine.

Les produits de TRN sont le moyen le plus sûr d’utiliser de la nicotine. La TRN peut vous aider à gérer vos envies de nicotine pendant que vous essayez d’abandonner d’autres produits contenant de la nicotine. Les produits de TRN comprennent le timbre, la gomme, la pastille, le vaporisateur oral et l’inhalateur. Ils ne sont pas associés aux effets négatifs sur la santé comme les cancers, les maladies pulmonaires ou cardiaques, qui sont causés par la cigarette et d’autres formes de tabac commercial.

Haut de la page

Ce qu’en dit la loi

La Loi de 2017 favorisant un Ontario sans fumée interdit de faire ce qui suit :

  • Vendre ou fournir des produits de tabac ou de vapotage à toute personne de moins de 19 ans. L’amende prévue en cas d’infraction est de 490 $.
  • Présenter de fausses cartes d’identité pour acheter des produits de tabac ou de vapotage.
  • Fumer, vapoter ou tenir une cigarette électronique allumée dans un lieu public ou un lieu de travail fermés et d’autres lieux où le tabagisme est déjà interdit, notamment les écoles publiques ou privées, et à moins de 20 mètres d’une cour d’école, d’une aire de jeu ou d’une installation de loisirs communautaire. L’amende prévue en cas d’infraction est de 305 $.

Pour en savoir plus, consultez les ressources suivantes :

Haut de la page

À qui s’adresser pour obtenir de l’aide

Si vous songez à arrêter de fumer, vous n’êtes pas seul. La plupart des fumeurs veulent arrêter et ont déjà fait plusieurs tentatives. Cesser de fumer ne se fait pas du jour au lendemain. Il ne s’agit pas seulement d’avoir la volonté d’arrêter, mais bien de trouver les techniques qui fonctionnent pour vous et de les utiliser pour atteindre votre but : devenir non-fumeur.

Rappelez-vous ces quatre règles gagnantes :

  • Retardez le moment où vous consommerez votre prochaine cigarette.
  • Buvez beaucoup d’eau et de jus.
  • Distrayez-vous. 
  • Respirez profondément.

Si vous vous inquiétez pour vous ou pour quelqu’un d’autre, voici des ressources :  

Si vous êtes un élève du secondaire, vous pouvez :

  • consulter le conseiller en orientation de votre école.

Pour en savoir plus sur les ressources et les services disponibles, consultez nos pages Web Services d’abandon du tabac à Ottawa ou Services et ressources de santé mentale, dépendances et de santé liée à l’utilisation de substances.

Haut de la page

<< Retour à la page d'accueil du tabac, du vapotage et du houka

Contactez Nous