La grippe aviaire

Qu’est-ce que la grippe aviaire?

La grippe aviaire fait référence à une maladie présente chez les oiseaux, qui est causée par une infection à virus de la grippe aviaire de type A.  On a isolé des virus de la grippe aviaire de type A chez plus de 100 espèces différentes d’oiseaux sauvages dans le monde. Ces virus sont présents naturellement chez les oiseaux aquatiques sauvages du monde entier et peuvent infecter la volaille et d’autres espèces d’oiseaux.

Les virus de la grippe aviaire se classent généralement en deux catégories, selon la gravité de la maladie qu’ils causent chez les oiseaux :

  • influenza (grippe) aviaire faiblement pathogène (IAFP) – les oiseaux infectés ne présentent habituellement que peu ou pas de signes cliniques.
  • influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) – les oiseaux infectés sont très malades et peuvent en mourir.

Personnes à risque et précautions personnelles

La grippe aviaire ne se transmet habituellement pas des oiseaux aux humains, et la souche actuelle est considérée comme moins préoccupante que la normale en ce qui concerne la propagation à l’être humain. Au Canada, on n’a jamais signalé de cas d’infection humaine par IAHP H5N1 acquise au pays.

La majorité des cas de grippe aviaire chez les humains ont été attribués à un contact direct non protégé avec des oiseaux infectés ou des surfaces fortement contaminées par des virus de la grippe aviaire.

Les personnes ayant un contact direct non protégé avec des oiseaux infectés ou des surfaces fortement contaminées par des virus de la grippe aviaire doivent surveiller elles-mêmes les symptômes de la maladie pendant 14 jours après leur dernière exposition à des oiseaux infectés ou des surfaces environnementales contaminées.

Quels sont les symptômes de la grippe aviaire chez l’humain?

Les symptômes de la grippe aviaire se comparent à ceux de la grippe saisonnière et pourraient notamment comprendre les suivants : fièvre, frissons, écoulement nasal, toux, mal de gorge, douleurs musculaires, mal de tête, diarrhée, vomissements, yeux rouges/larmoyants, difficulté à respirer.

Si vous présentez des symptômes après une exposition à un oiseau infecté ou à des lieux contaminés, communiquez avec votre fournisseur de soins de santé afin de prendre des dispositions pour être soumis à un test de dépistage.  La personne doit aviser son fournisseur de soins de santé de l’historique de son exposition et de ses symptômes pour que les précautions nécessaires soient mises en place. 

Où a-t-on signalé des cas de grippe aviaire chez les oiseaux?

La première détection d’une souche hautement pathogène de H5N1 remonte à mars 2022, en Ontario, chez des oiseaux sauvages et de la volaille commerciale. On a également trouvé cette même souche du virus dans 8 autres provinces et dans 24 États américains. La migration de sauvagine infectée constituerait la principale cause de sa propagation. 

Signalement d’oiseaux malades ou morts

Il est très important d’éviter de manipuler des oiseaux sauvages, qu’ils soient vivants ou morts. Si vous voyez un oiseau sauvage, notamment de la sauvagine, qui est malade, blessé ou mort, n’y touchez pas.  Signalez tout oiseau malade ou mort (y compris la sauvagine) au centre régional de l’Ontario du Réseau canadien pour la santé de la faune, en composant le 1-866-673-4781 en Ontario ou le 1-877-346-6763 au Québec, ou en ligne, à cwha.rcsf.ca. 

Considérations en matière de salubrité alimentaire

Il est peu probable que la grippe aviaire se transmette à un être humain ayant consommé des œufs ou de la volaille manquant de cuisson.  La pratique générale invite à toujours prendre des mesures de salubrité alimentaire lors de la manipulation de la volaille et des œufs, notamment :

  • Se laver les mains pendant au moins 20 secondes à l’eau tiède et au savon avant et après avoir manipulé de la volaille et des œufs.
  • Garder la volaille et les œufs séparés des autres produits alimentaires afin d’éviter toute contamination croisée.
  • Nettoyer et désinfecter toutes les surfaces, ainsi que les ustensiles avec de l’eau chaude et savonneuse et un désinfectant domestique (p. ex. solution composée de javellisant et d’eau).
  • Faire cuire les pièces de volaille jusqu’à l’atteinte d’une température interne de 74 °C (165 °F) et une volaille complète, jusqu’à 82 °C (180 °F); utilisez un thermomètre à sonde pour confirmer les températures de cuisson.

Grippe aviaire chez les oiseaux de compagnie

Pour votre oiseau de compagnie, il serait très difficile de contracter la grippe aviaire si vous prenez les précautions nécessaires, comme de garder les oiseaux et les bols d’aliments et d’eau à l’intérieur.  Les oiseaux de compagnie qui restent à l’intérieur sont peu susceptibles d’entrer en contact avec des oiseaux sauvages.  De même, prenez des précautions pour éviter d’introduire à l’intérieur du matériel, des aliments ou des vêtements possiblement contaminés par des oiseaux sauvages.  

Hyperliens vers les ressources

Ministère de la Santé – Foire aux questions sur la souche H5N1 hautement pathogène de grippe aviaire (avril 2022) https://www.health.gov.on.ca/fr/pro/programs/emb/avian/faq.aspx

Organisation mondiale de la santé (OMS) – Information sur la santé humaine

Organisation mondiale de la santé animale (OIE) – Information sur la santé animale

Agence de la santé publique du Canada (ASPC)

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) – Oiseaux domestiques

Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO) – Oiseaux domestiques

Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) – Oiseaux sauvages

Réseau canadien pour la santé de la faune (RCSF) – Oiseaux sauvages

US Centers for Disease Control and Prevention (CDC)

Contactez Nous